For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1068 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 67, 68, 69, 70, 71, 72  Suivante

Jeu 02 Juil 2020 09:35

 Re: AIRBUS NEWS: Toute l'activité commerciale
MessagePosté: Jeu 02 Juil 2020 09:35 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 06 Jan 2012 08:21
Localisation: St No/Les Avirons
fouvolant Image a écrit:
je suis d'accord avec toi cyrril, bien sur ça fait râler,
maintenant du point de vue entreprise, sous traiter c'est aussi se garantir une continuité (relative) de présence du personnel,
j'explique, une personne est malade c'est le problème de l'entreprise si il est son employé, c'est le problème du soustraitant si c'est un sous traitant,
pareil pour les mouvements syndicaux etc,
la masse salariale ne rentre pas dans les mêmes cases sur un plan fiscal, d'un coté une partie est des charges de l'autre comme s'est une location de personnel c'est la totalité
et encore bien d'autre, le CE par exemple pardon CSE maintenant
rien n'est parfait dans ce bas monde,


Complètement et d'autre part les analyses financières pour la bourse prennent en compte aussi le ratio revenus opérationnels/nombre d'employés permanents...

_________________
Rest' zot' kaz pou totoche le virus!


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Jeu 02 Juil 2020 13:03

 Un sous-​​traitant d'Airbus licencie au Luxembourg
MessagePosté: Jeu 02 Juil 2020 13:03 
Hors ligne
Commandant des Nuages
Commandant des Nuages
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 29 Oct 2007 23:34
Localisation: Luxembourg
Citation:
DIFFERDANGE - Airtech Europe, basée sur la zone industrielle Haneboesch, a déjà licencié six personnes en raison de la crise post-Covid. Les salariés craignent «un plan social déguisé».

Image

À peine arrivés au travail qu'ils ont dû retourner chez eux, car licenciés. C'est le triste sort qu'ont connu six salariés de la société Airtech Europe basée à Differdange, sur la zone industrielle Haneboesch. L'information révélée par une source de L'essentiel a été confirmée par la société spécialisée dans la confection de films plastiques pour divers secteurs industriels, mais en particulier celui de l’aéronautique.

Airbus est le plus gros client de la filiale européenne de cette entreprise familiale originaire de Floride, implantée au Luxembourg depuis bientôt 30 ans. Le constructeur aéronautique ayant annoncé la suppression de 15 000 postes dans un contexte de crise économique post-Covid, l'impact sur ce sous-traitant luxembourgeois qui emploie 190 personnes ne fait aucun doute.


C'est ce qu'explique le directeur général du site, Carl Christiaens, à L'essentiel: «Nous devions connaître une bonne année, mais le coronavirus est passé par là. C'est pourquoi il a été nécessaire de réorganiser tout un département de production. Nous ne pouvions plus fonctionner comme avant la crise».

«Un plan social déguisé»
Quid d'un éventuel plan social qui concernerait d'autres départements de l'entreprise? «Aucune décision n'a été prise, mais rien n'est écarté. Nous avons besoin d'éléments complémentaires pour décider, et tout dépendra de l'évolution du carnet de commandes», explique le directeur.

Du côté des salariés, la peur du licenciement a gagné les équipes, et certains évoquent déjà «un plan social déguisé». «Les personnes licenciées sont pour la plupart des jeunes qui ont moins de cinq ans d'entreprise, ce qui permet d'éviter le versement d'une indemnité. Ils n'ont pas encore fait le tour des autres départements, mais je crains que cela ne s'arrête pas là», confie un employé.

Bien que l'entreprise industrielle ait poursuivi son activité durant la période du confinement, Airtech a finalement dû recourir au chômage partiel à partir de juin pour faire face à des difficultés conjoncturelles. «Nous savons que la crise économique est mondiale, mais c'est une entreprise fiable qui n'est pas dans le besoin», conclut cette source.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

http://www.lessentiel.lu/fr/economie/do ... g-14927079


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 02 Juil 2020 13:05

 Re: AIRBUS NEWS: Toute l'activité commerciale
MessagePosté: Jeu 02 Juil 2020 13:05 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 08 Juin 2009 18:35
Localisation: HKG/CDG
C'était impensable il y a encore 3 mois.......


_________________
Un voyage en avion, c'est une manière laïque de croire au ciel et de s'en remettre à lui... (B.Pivot)
Twitter: @tibom


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 02 Juil 2020 13:21

 Re: AIRBUS NEWS: Toute l'activité commerciale
MessagePosté: Jeu 02 Juil 2020 13:21 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Ven 26 Jan 2007 09:51
Localisation: france
quand j'avais dit que ce covid allait nous foutre un bordel économique pire que 2008, certains m'ont ri au nez
je ne pensais pas que ce soit aussi grave
je suis inquiet pour les plus jeunes,
il y a des régions les maisons ne vaudront plus rien, alors partir pour un job ailleurs sera très compliqué
sad


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 03 Juil 2020 12:50

 Re: AIRBUS NEWS: Toute l'activité commerciale
MessagePosté: Ven 03 Juil 2020 12:50 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Ven 11 Oct 2019 12:30
Citation:
Toulouse. En l’espace d’un an, Airbus est passé du paradis au purgatoire : récit d’un incroyable crash

En l'espace d'un an, en raison du coronavirus, Airbus est passé du paradis au purgatoire. Récit chronologique du plus gros revirement dans l'histoire de l'avionneur.


C’était il y a à peine un an et pourtant cela paraît être une éternité. Le 29 mai 2019, Airbus fêtait ses 50 ans en grande pompe, en faisant voler la patrouille de France dans le ciel de Toulouse. À l’époque, le soleil ne paraissait jamais devoir se coucher sur les terres de l’aéronautique et Guillaume Faury, le président exécutif de l’avionneur pouvait montrer sa satisfaction de piloter « un puissant moteur de productivité, d’exportations et d’innovation pour l’Europe ».

Un an plus tard, l’heure n’est plus à la fête. Le coronavirus, est passé par là et le secteur aérien a été emporté par la vague de l’épidémie. Airbus doit désormais supprimer des milliers d’emplois à Toulouse après avoir été un acteur majeur du recrutement en Occitanie ces dernières années.

En l’espace d’un an, pour des raisons qui ne lui incombent pas, Airbus est donc passé du paradis au purgatoire. Récit chronologique du plus gros revirement dans l’histoire de l’avionneur.

La suite : https://actu.fr/societe/toulouse-en-l-espace-d-un-an-airbus-est-passe-du-paradis-au-purgatoire-recit-d-un-incroyable-crash_34670016.html


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 03 Juil 2020 13:30

 Re: AIRBUS NEWS: Toute l'activité commerciale
MessagePosté: Ven 03 Juil 2020 13:30 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Ven 11 Oct 2019 12:30
Si une bonne âme du forum (ou plusieurs) pouvait m'éclairer un peu, car je n'y connais rien en business d'avions...

- Donc il y a un an, le carnet de commandes garantit près de dix ans de production.
- Arrive la Covid-19...
- Fin avril 2020 : "le carnet de commandes d’Airbus restant à livrer (backlog) au 30 avril s’élevait à 7645 appareils, dont 6217 de la famille A320, 529 de la famille A220, 322 de la famille A330, 568 de la famille A350 XWB et neuf A380", selon Air Journal .
- Aujourd'hui, 5.000 suppressions de postes sont envisagées en France...

Je ne connais pas la répartition des postes "cols blancs/cols bleus" pour Toulouse, mais pour Nantes et Saint-Nazaire selon le journal Ouest-France : "484 à Nantes, 386 à Saint-Nazaire et 201 chez Stelia), ces suppressions de postes se répartiraient de la façon suivante : 367 cols bleus et 117 cols blancs à Nantes ; 262 cols bleus et 124 cols blancs à Saint-Nazaire ; 115 cols bleus et 86 cols blancs. Les chiffres sont clairs et ce sont bien les ouvriers qui sont le plus plus impactés par ce plan."
Ou encore dans cet article...

Et là, j'avoue que je ne comprends pas bien, sauf s'il existe des annulations de commandes ou impossibilités de paiement en masse de la part des clients...
Sinon j'ai bien compris que les compagnies/clients ont (beaucoup) moins besoin d'avions (pour les 1 à 2 ans qui viennent ?), que le marché de l'occasion va fleurir, etc...

Mais les contrats signés ? Les 10 années de production déjà commandées ? Le vieillissement des avions en activité ?

En fait, je ne comprends pas bien le rapport entre le "court-terme" (Covid-19) et le "long-terme" (10 ans de carnet de commande, 7500 + avions à fabriquer)...

Qui pourrait nous expliquer un peu tout ça (avec des mots simples !) ? :roll:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 03 Juil 2020 15:13

 Re: AIRBUS NEWS: Toute l'activité commerciale
MessagePosté: Ven 03 Juil 2020 15:13 
Hors ligne
Commandant des Nuages
Commandant des Nuages

Inscription: Mar 29 Jan 2008 12:51
Simplement, comme je le vois de ma fenêtre, les prévisions de croissance de trafic de l'industrie du tourisme ne tiennent pas la route.
Trois contraintes :
- la déplétion pétrolière, qui doit amener tôt ou tard un surcoût de l'utilisation des énergies fossiles, pas forcément par les coûts directs mais par une taxation croissante destinée à en flécher l'usage. Le tourisme n'est pas une activité prioritaire.
- les contraintes environnementales, de plus en plus sévères, corrélée à la remarque précédente, qui alourdissent les coûts,
- une décroissance inexorable des activités de loisir provoquée par l'amenuisement du pouvoir d'achat.

La croissance infinie à 3% du trafic aérien était un lemme indispensable pour déterminer l'avenir des investissements dans cette industrie, aucun paramètre de croissance ne pouvant être mesuré avec exactitude.

Doncques... Pour attirer les investisseurs, il fallait leur présenter des prévisions de croissance des parts de marché d'une entreprise dans un secteur lui-même en pleine croissance, le tableau d'une société en difficulté dans un système dont la faillite est annoncée par restriction de la demande pouvant, disons, conduire les moins farouches des investisseurs à s'interroger sur la pertinence de leur choix. Tous les états-major des compagnies aériennes se devaient de présenter de gouleyantes parts de camembert avec un plan d'investissement correspondant à ces nouvelles parts de marchés imaginaires dans un marché nécessairement dynamique par hypothèse.

Ajoutons à cela des avions dont les coûts d'exploitation annoncés avaient de quoi ragaillardir les bilans les plus branlants. Il fallait donc commander.

Les temps de réponse de l'industrie aérienne étant ce qu'ils sont, la folie qui consistait à s'engager pour 100, 200, 300 avions dans les dix ans paraissait de pure sagesse. Au pire, si l'on était un peu optimiste, il restait possible de revendre ses réservations sur lesquelles les chers confrères ne manqueraient de se précipiter.

Le problème est que ces milliers d'avions commandés ne correspondent pas aux nécessités du transport aérien à venir.
D'ailleurs, personne n'y croyait vraiment.

Le Covid, c'est l'aiguille qui a crevé cette baudruche.

C'est d'ailleurs exactement la même problématique dans l'industrie de la croisière, qui sera dorénavant priée d'offrir des promenades en mer à nos engagés de la Royale (pour lesquels j'éprouve le plus profond respect). On construira des porte-avions...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 03 Juil 2020 16:01

 Re: AIRBUS NEWS: Toute l'activité commerciale
MessagePosté: Ven 03 Juil 2020 16:01 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Ven 11 Oct 2019 12:30
Merci pour ces explications et cette analyse, Spit XIX.
J'aime bien l'image de l'aiguille (virus) et de la baudruche !
La bulle qui éclate...


Il y a encore des trucs que j'ai du mal à me représenter... (il me faudrait un dessin, ou mieux, une animation ! :mrgreen: )

Surtout par rapport à leur modèle de prévisions à 5 ou 10 ans (comment calculent-ils ça ?)...

Et il y a bien aussi le remplacement "obligatoire" de la flotte vieillissante...

S'ils diminuent l'effectif (et apparemment pas qu'un peu !), la cadence de production risque de diminer fortement, non ?
Et les délais s'allonger encore (sauf annulations de commande en masse)...

Est-ce que cette diminution d'effectif signifie qu'Airbus prévoit de très nombreuses annulations de commandes ou défaut de paiements ?

Admettons (imaginons) par exemple que le carnet de commande diminue de moitié pour annulations, il reste tout de même 3.800 avions à fabriquer ?
Pour la famille A320 (donc 3.000 avions dans notre hypothèse), la cadence est déjà passée de 60 à 40 appareils par mois récemment (de mémoire), ça fait tout de même plus de 6 ans de production...

Bref... :roll:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 03 Juil 2020 16:58

 Re: AIRBUS NEWS: Toute l'activité commerciale
MessagePosté: Ven 03 Juil 2020 16:58 
Hors ligne
Commandant des Nuages
Commandant des Nuages

Inscription: Mar 29 Jan 2008 12:51
Comme tu le dis toi-même, il existe non seulement des annulations de commandes mais aussi la certitude d'importantes défaillances.

Les prévisions à dix ans, c'est toujours des projections de tendances. Par nature, elles sont présumées exactes "sauf imprévisible retournement de la conjoncture". Ce qui est une autre façon d'exprimer "ça va sûrement se casser la gueule mais comme on ne sait pas pourquoi, on la ferme."

N'empêche, je ne crois pas un instant que ces plans sociaux chez AI ont été improvisés en trois mois. Les états-majors d'AI devaient déjà avoir anticipé l'orage. Boeïng... Je pense que c'est plus compliqué avec la crise du Max et une plus grande facilité de mettre tout le monde dehors quand ça va pas.

Quant aux sous-traitants, ils n'ont guère de moyens de se poser les bonnes questions. Quand ton avenir dépend d'un gros fournisseurs, tu n'a pas de prises, sauf à te diversifier.

Pour les constructeurs, c'est la double peine. Non seulement les commandes s'effondrent, mais la compagnie qui exploitait 100 avions et en avait 100 en commande non seulement annule sa commande mais sa flotte, qui se retrouve sur le marché de l'occasion, va rentrer en concurrence avec les avions neufs. C'est 200 avions de perdus modulo ceux qui partiront pour la casse.
Six ans de production... je pense que beaucoup trouvent cela trèèès optimiste. Il est cependant trop tôt pour le constructeur de mesurer avec précision l'impact de cet effondrement du marché. Dans la tête de certains, 15 000 suppressions d'emploi sont sans doute seulement un début.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 03 Juil 2020 20:10

 Re: AIRBUS NEWS: Toute l'activité commerciale
MessagePosté: Ven 03 Juil 2020 20:10 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Ven 11 Oct 2019 12:30
Spit XIX Image a écrit:

N'empêche, je ne crois pas un instant que ces plans sociaux chez AI ont été improvisés en trois mois. Les états-majors d'AI devaient déjà avoir anticipé l'orage. Boeing... Je pense que c'est plus compliqué avec la crise du Max et une plus grande facilité de mettre tout le monde dehors quand ça va pas.

Je suis assez d'accord avec ce que tu dis, ils avaient dû anticiper "la bulle qui éclate" bien avant la Covid-19...

Et pour AI, il y a une "inertie" pour virer les gens (droit du travail en France et en Europe différent qu'aux US).

Les constructeurs doivent savoir exactement quelle "confiance" donner à chaque commande, chaque compagnie/client...
Ils connaissent parfaitement le vieillissement de la flotte de chaque compagnie, je suppose...

Ils doivent pouvoir estimer qui doit "obligatoirement" changer d'avion, même en appliquant un ratio de baisse de trafic pendant 1,2,3 ans...

Nous le "grand public", on nous dit il y a 7.000+ avions commandés, mais en fait, il y a les commandes fermes et sûres, les moins fermes, les un peu "molles", et aussi les commandes "très molles" :mrgreen: ...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 03 Juil 2020 21:04

 Re: AIRBUS NEWS: Toute l'activité commerciale
MessagePosté: Ven 03 Juil 2020 21:04 
Hors ligne
Commandant des Nuages
Commandant des Nuages
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 29 Oct 2007 23:34
Localisation: Luxembourg
Pour faire un très court résumé à celui qui ne veut / n'a pas le temps de tout lire:

- il y aura des annulations suite à la faillite de certaines compagnies;
- il y aura des annulations suite à la moindre évolution du marché;
- il y aura des annulations suite à la moindre utilisation des avions en stock par les compagnies;
- il y aura des annulations suite à la grande disponibilité d'avions d'occasion;
- il y aura des annulations de la parte de leaseurs car moins de besoin des clients et retour d'avions qui étaient loués;
- il y aura des livraisons qui seront repoussés dans le temps, autant pour la moindre croissance que par la disponibilité prolongée des avions en stock.

Pour ceux qui est des commandes, les constructeurs vont devoir faire des concessions, car cela ne leur sert à rien de tuer leurs clients ou tout simplement se les mettre à dos...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 03 Juil 2020 21:40

 Re: AIRBUS NEWS: Toute l'activité commerciale
MessagePosté: Ven 03 Juil 2020 21:40 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Ven 11 Oct 2019 12:30
GuidoCh Image a écrit:
Pour faire un très court résumé à celui qui ne veut / n'a pas le temps de tout lire:

- il y aura des annulations suite à la faillite de certaines compagnies;
- il y aura des annulations suite à la moindre évolution du marché;
- il y aura des annulations suite à la moindre utilisation des avions en stock par les compagnies;
- il y aura des annulations suite à la grande disponibilité d'avions d'occasion;
- il y aura des annulations de la parte de leaseurs car moins de besoin des clients et retour d'avions qui étaient loués;
- il y aura des livraisons qui seront repoussés dans le temps, autant pour la moindre croissance que par la disponibilité prolongée des avions en stock.

Oui, mais la question est plutôt : Comment "ils" calculent tout ça, à 5 ou 10 ans (donc hors contexte du Coronavirus dont on ne connait strictement rien ni même à 1 ou 2 mois !)...

Des "annulations" (de commandes) chez AI , oui, très certainement, mais combien ? (50%, 70%, 80%, plus ?)

GuidoCh Image a écrit:
Pour ceux qui est des commandes, les constructeurs vont devoir faire des concessions, car cela ne leur sert à rien de tuer leurs clients ou tout simplement se les mettre à dos...

Oui, je comprends bien cela...
Mais il y a aussi des histoires de pognon, de gros pognon, des milliards de dollars...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 04 Juil 2020 09:04

 Re: AIRBUS NEWS: Toute l'activité commerciale
MessagePosté: Sam 04 Juil 2020 09:04 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 29 Mar 2012 11:34
Localisation: Bruxelles
Spit XIX Image a écrit:
- la déplétion pétrolière, qui doit amener tôt ou tard un surcoût de l'utilisation des énergies fossiles, pas forcément par les coûts directs mais par une taxation croissante destinée à en flécher l'usage.

Les dernières infos annonceraient plutôt un manque de pétrole vers 2025, sans passer par la case augmentation du prix. Peut-être une inflation après le pic?
Toujours difficile de prédire l'avenir... :roll:

_________________
A bientôt,


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 04 Juil 2020 09:30

 Re: AIRBUS NEWS: Toute l'activité commerciale
MessagePosté: Sam 04 Juil 2020 09:30 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 06 Jan 2012 08:21
Localisation: St No/Les Avirons
Albatros Image a écrit:
GuidoCh Image a écrit:
Pour faire un très court résumé à celui qui ne veut / n'a pas le temps de tout lire:

- il y aura des annulations suite à la faillite de certaines compagnies;
- il y aura des annulations suite à la moindre évolution du marché;
- il y aura des annulations suite à la moindre utilisation des avions en stock par les compagnies;
- il y aura des annulations suite à la grande disponibilité d'avions d'occasion;
- il y aura des annulations de la parte de leaseurs car moins de besoin des clients et retour d'avions qui étaient loués;
- il y aura des livraisons qui seront repoussés dans le temps, autant pour la moindre croissance que par la disponibilité prolongée des avions en stock.

Oui, mais la question est plutôt : Comment "ils" calculent tout ça, à 5 ou 10 ans (donc hors contexte du Coronavirus dont on ne connait strictement rien ni même à 1 ou 2 mois !)...

Des "annulations" (de commandes) chez AI , oui, très certainement, mais combien ? (50%, 70%, 80%, plus ?)

GuidoCh Image a écrit:
Pour ceux qui est des commandes, les constructeurs vont devoir faire des concessions, car cela ne leur sert à rien de tuer leurs clients ou tout simplement se les mettre à dos...

Oui, je comprends bien cela...
Mais il y a aussi des histoires de pognon, de gros pognon, des milliards de dollars...


C'est un des objectifs du service commercial de prévoir tout cela. Les forces de vente sont en contact avec les clients et avec une bonne connaissance de leurs activités futures. La solidité financière de ceux ci est également analysée ainsi que leur environnement politique, social. Cela permet d'avoir une idée générale et des tendances. En principe, les erreurs positives et négatives s'annulent plus ou moins. J'ai déjà travaillé sur ce genre de business plan à long terme (8 années dans mon cas). Cet exercice permet d'avoir une vision plus claire sur la charge de travail en fabrication à prévoir.

Mon activité était, est cyclique donc il y a eu de gros plantages malheureusement inévitables. Il y a toujours des projections basses ou hautes et des décisions stratégiques, financières à prendre mais qui ne peuvent pas inclure LA grosse baisse d'activité, bien sur.

Il y a également des plans à l'avance pour les décisions à prendre dans ce cas avec divers niveaux de baisse d'activité. AMHA, cette première vague de licenciements dans l'aéronautique en général pourrait n'être que la première d'une série.

_________________
Rest' zot' kaz pou totoche le virus!


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 04 Juil 2020 13:47

 Re: AIRBUS NEWS: Toute l'activité commerciale
MessagePosté: Sam 04 Juil 2020 13:47 
Hors ligne
Commandant des Nuages
Commandant des Nuages

Inscription: Mar 29 Jan 2008 12:51
pit Image a écrit:
Spit XIX Image a écrit:
- la déplétion pétrolière, qui doit amener tôt ou tard un surcoût de l'utilisation des énergies fossiles, pas forcément par les coûts directs mais par une taxation croissante destinée à en flécher l'usage.

Les dernières infos annonceraient plutôt un manque de pétrole vers 2025, sans passer par la case augmentation du prix. Peut-être une inflation après le pic?
Toujours difficile de prédire l'avenir... :roll:
Il semble assez probable que les prix restent plus ou moins stables, dans une fourchette assez large mais sans changer d'ordre de grandeur. Par contre, c'est l'usage qui sera de plus en plus taxé, comme cela commence déja : rattrapage des taxes sur le gazole, taxe carbone...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1068 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 67, 68, 69, 70, 71, 72  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO