For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10582 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 ... 706  Suivante

Jeu 16 Fév 2012 12:15

 Re: Anniversaires
MessagePosté: Jeu 16 Fév 2012 12:15 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 09 Oct 2008 20:49
Localisation: YERRES - ESSONNE - FRANCE
16 février 1946 : l’hélicoptère R 5 Horse devient le S-51 civil.
Le S-51 était une des premières versions d’après-guerre du Sikorsky R-5. Même s’il était destiné au marché civil, le S-51 a surtout été vendu aux militaires. Il a servi dans les forces armées américaines, d’Australie, de Grande-Bretagne, du Canada et de la France. Lors des opérations de sauvetage, on pouvait équiper le R-5 de nacelles extérieures fermées pour des civières. Au cours de la guerre de Corée, l’US Air Force utilisa fréquemment les S-51 pour l’évacuation des blessés et la récupération des pilotes abattus.
L'appareil se présentait sous la forme d'un hélicoptère monomoteur triplace équipé d'un rotor principal à trois pâles et d'un rotor anti-couple lui aussi de trois pâles. Il disposait d'un train d'atterrissage tricycle à roues avec les deux de l'avant présentant un empattement important. L'une des caractéristiques principales de l'hélicoptère était sa longue queue entièrement carénée. Mais le plus flagrant sur cet hélicoptère était son imposant vitrage de cockpit qui offrait un exceptionnel champ de vision au pilote, sur l'avant, autant que sur les côtés. Le R-5 effectua son premier vol le 18 août 1943.

Image

L'US Navy et l'US Coast Guard demandèrent quelques modifications à l'appareil, notamment au niveau du train d'atterrissage et de la cabine, qui fut légèrement rallongée de manière à accepter un quatrième passager ou une charge de fret léger. Le second prototype de cette nouvelle version obtint de l’administration fédérale l’autorisation de transport de personnes et effectua son premier vol le 16 février 1946, sous la dénomination "civile" de Sikorsky S-51.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Ven 17 Fév 2012 11:05

 Re: Anniversaires
MessagePosté: Ven 17 Fév 2012 11:05 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 09 Oct 2008 20:49
Localisation: YERRES - ESSONNE - FRANCE
17 février 1942 : Premier vol du DC-4
Le Douglas DC-4 est un avion de transport quadrimoteur construit par Douglas Aircraft Company entre 1942 et 1947. Après avoir pris part à la Seconde Guerre mondiale sous les désignations militaires C-54 Skymaster (USAAF) ou R5D (US Navy), le Douglas DC-4 contribua très largement au développement du transport aérien mondial et fut un acteur essentiel du pont aérien assurant le ravitaillement de Berlin durant le blocus de la ville en 1948 et 1949. Il servit aussi de base au développement des DC-6 et DC-7.

Le DC-4 reste un cas unique dans l’histoire de l’aviation commerciale. Il résulte en effet d’un programme commun entre le constructeur et cinq compagnies aériennes américaines de premier plan (les fameux « Majors »). Fin 1935, avant même le premier vol du DC-3, United Air Lines approcha le constructeur de Santa Monica pour obtenir un appareil capable de transporter 52 passagers à 300 km/h sur 3.500 km avec 4 moteurs Pratt & Whitney R-2180 de 1.450 cv. Mais ni Douglas ni UAL ne pouvaient supporter les frais de développement d’une telle machine. La compagnie aérienne entreprit donc des démarches auprès de ses concurrents. Dès février 1936, American Airlines, Eastern Air Lines, Transcontinental & Western Airlines et Pan American World Airways exprimèrent le plus grand intérêt et décidèrent de participer au financement du projet, investissant chacun 100 000 dollars dans les frais de développement. Pour la première fois dans l’histoire un constructeur partageait à parts égales le coût du développement d’un avion commercial avec les clients de lancement.
Reposant sur un train tricycle, identifiable à un empennage tridérive, le Douglas Commercial Model 4E devait disposer de commandes assistées, d’une alimentation électrique auxiliaire et de l’air climatisé. La pressurisation était prévue et la cabine devait permettre de transporter 42 passagers de jour ou 30 de nuit en couchettes. Les passagers disposaient de rasoirs ou de fers à friser électriques, de penderies, de cabinets de toilettes et de salles d’eau !

Image

DC-4E (exemplaire unique)

Image

DC-4A (devenu C-54 dans l’US Air Force)

Le bureau d’études de Santa Monica entreprit, dès 1939, l’étude d’un appareil plus léger, plus simple et donc moins couteux que le DC-4E. Désigné DC-4A, le nouveau projet se présentait comme un quadrimoteur entièrement métallique non pressurisé, monoplan à aile basse et train tricycle escamotable avec un empennage monodérive. Pesant 6 800 kg de moins en charge, doté d’une aile plus courte, il était propulsé par quatre moteurs Pratt & Whitney R-2000 de 14 cylindres en double étoile, entrainant des hélices tripales. Eastern Air Lines et United Air Lines s'intéressèrent immédiatement à cet appareil qui devait transporter 40 passagers de jour ou 28 de nuit et en 1941 les compagnies aériennes américaines avaient déjà commandé 61 DC-4A, dont le prototype n'avait pas encore volé. Aucun de ceux-ci ne devait leur être livré.
À la fin de la Seconde Guerre mondiale, 1.162 DC-4 avaient été livrés aux armées et l’avion était en service dans l’USAAF, l’US Navy et la Royal Air Force. Il fut même envisagé une version de bombardement, projet finalement abandonné en raison d’un cout jugé trop élevé. Le DC-4 constituera avec le Constellation, venu plus tard, l’outil primordial des compagnies aériennes mondiales après le conflit de 1939-1945.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 18 Fév 2012 16:03

 Re: Anniversaires
MessagePosté: Sam 18 Fév 2012 16:03 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 09 Oct 2008 20:49
Localisation: YERRES - ESSONNE - FRANCE
18 février 1911
Aux Indes, un grand événement : la première poste aérienne au monde, avec le Français Henri Péquet sur Sommer, moteur 50 cv. C'est sur un appareil Voisin que Péquet passe son brevet de pilote sous le N° 88, le 10 juin 1910.

Image

Henri Péquet est le premier aviateur à avoir transporté officiellement du courrier par avion, entre Allahabad et Naini Junction, deux villes indiennes distantes de 10 kilomètres, avec l'aide de l'armée britannique, dans le cadre de l'exposition universelle de l'Industrie et des Transports d’Allahabad. À l'issue de ce vol de 27 minutes à bord d'un avion Sommer, Péquet livre environ 6.000 lettres et cartes postales.
Après l'expérience concluante du 18 février et pendant toute la durée de l'exposition, Henri Péquet et le capitaine Walter George Windham assurent un transport régulier de courrier par avion, jusqu'à la gare de Naini Junction. Ils réalisent ainsi la première liaison postale régulière par avion de l'histoire.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Dim 19 Fév 2012 12:58

 Re: Anniversaires
MessagePosté: Dim 19 Fév 2012 12:58 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 27 Aoû 2009 13:21
Boeing 757

Le Boeing 757 est un avion de ligne moyen-courrier qui prit les airs pour la première fois le 19 février 1982. Il était destiné à remplacer le 727. Comme la plupart des avions Boeing, il possède deux réacteurs Pratt & Whitney PW2043 ou Rolls Royce RB211-535E4B.
La production de cet avion a pris fin le 28 novembre 2005, le dernier avion étant livré à Shanghai Airlines.
Il existe quatre modèles de Boeing 757 :
757-200 : transport de passagers ; 1er vol le 19 février 1982. Entre en service pour Eastern Air Lines en janvier 1983.
757 PF : avion-cargo utilisé pour le transport de fret ; 1er vol le 3 août 1987. Entre en service pour UPS en septembre 1987.
757-200 combi : transport de passagers (entre 123 et 167 passagers) et de fret.
757-300 : il est rallongé de 7,1 m ce qui permet un transport de 30 personnes en plus et environ 100 kg en plus pour le fret.
757-200ER : il est l'avion le plus utilisé par la compagnie American Airlines.

Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Dim 19 Fév 2012 14:34

 Re: Anniversaires
MessagePosté: Dim 19 Fév 2012 14:34 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 19 Avr 2008 21:35
Localisation: LFBM
19 février 1916, décès du physicien autrichien Ernst Mach, connu pour ses recherches en aérodynamique et sur la vitesse du son.

La plupart de ses recherches dans le domaine de la physique furent consacrées aux interférences, à la diffraction, la polarisation et la réfraction de la lumière dans différents milieux sous des influences externes.

Ces recherches sont rapidement suivies d'importantes découvertes dans le domaine des vitesses supersoniques. Mach publie un article sur ce sujet en 1877 et décrit correctement les effets des ondes de choc observés lors du déplacement supersonique d'un projectile. Il en déduit l'existence d'une onde de choc en forme de cône dont le sommet se situe sur le projectile, et le confirme expérimentalement. Désormais, on appelle nombre de Mach le rapport vp / vs entre la vitesse vp du projectile et la vitesse vs du son, qui joue un rôle crucial en aérodynamique et en hydrodynamique.
(Source Wikipédia)

_________________
Plus la vue est belle, plus l’oxygène est rare.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 20 Fév 2012 01:19

 50 ANS DEJA....!!!
MessagePosté: Lun 20 Fév 2012 01:19 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Ven 23 Avr 2010 11:54
Les vieux se souviendront, les jeunes découvriront....!!! :lol:

Il y a 50 ans, LE 20 FEVRIER 1962 :
LE premier américain dans l'espace :
COL. JOHN H. GLENN
MERCURY-ATLAS (MA) 6 MISSION /
FRIENDSHIP 7


Citation:
Le premier américain à avoir effectué une orbite complète autour de la Terre, c’est lui, John Glenn, à bord de sa capsule Friendship 7, lancée dans l’espace par une fusée Mercury-Atlas 6. Le 20 février 2012, la NASA célèbre les 50 ans de ce vol historique !
 
John Glenn et sa capsule Friendship 7 ont décollé de Cap Canaveral le 20 février 1962 pour ce qui allait constituer un voyage encore jamais réalisé par un astronaute américain, être en orbite autour de notre planète.
Le vol aura duré au total 4 heures, 55 minutes et 23 secondes, l’astronaute John Glenn
fut alors le cinquième humain à aller dans l’espace (le premier étant le russe Iouri Gagarine) et le troisième américain, derrière Alan B.Shepard et Virgil I.Grissom.
John Glenn : Un destin hors du commun
L’astronaute John Glenn faisait partie de l’US Marine Corps, il participa à la seconde guerre mondiale en 1944 en tant que pilote de Chance Vought F4U Corsair (rendu célèbre par la série TV  »Les Têtes brûlées« ), puis il abattit trois Mig avec un North American F-86 Sabre (premier avion de chasse américain à réaction) lors de la guerre de Corée.
Le 16 juillet 1957, il effectue le premier vol supersonique transcontinental en partant de la Californie jusqu’à New York, à bord d’un Vought F-8 Crusader en tant que pilote d’essai, avant de rejoindre la
NASA en 1959. Il fut sélectionné par l’Agence spatiale américaine pour le programme Mercury avec six autres astronautes : Alan Shepard, Virgil Grissom, Gordon Cooper, Walter M. Schirra, Donald Kent Slayton et Scott Carpenter.
Le 20 février 1962, John Glenn devait effectuer 7 orbites autour du globe, mais au bout de la troisième orbite, l’astronaute a du rentrer dans l’atmosphère en raison d’une défaillance au niveau du bouclier thermique de son vaisseau spatial Friendship 7.
Un retour sur Terre héroïque, si le bouclier thermique n’avait pas tenu, John Glenn aurait péri en
brûlant lors de sa rentrée en raison des très hautes températures dues au frottement de l’air à très haute vitesse.
Aux Etats-Unis, il devient héros national et entretient d’excellents rapports amicaux avec les Kennedy.
L’astronaute John Glenn prend sa retraite astronautique en 1964 pour se consacrer aux affaires, puis devient sénateur de l’Ohio entre 1974 et 1999 pour le parti Démocrate.
En 1998 John Glenn attire de nouveau toutes les attentions dans le monde, en allant une seconde fois dans l’espace  à bord de la navette spatiale Discovery, à l’âge de 77 ans, devenant l’astronaute le plus
âgé à être envoyé en orbite ! Cette mission était destiné à étudier les similitudes des effets du vieillissement et de la microgravité sur l’organisme humain, elle dura précisément 8 jours, 21 heures, 44 minutes, 56 sec.

Nous vous recommandons un très beau film consacré au programme Mercury et ses sept astronautes dont John Glenn fait partie, « L’Etoffe des Héros » de Philip Kaufman, il retrace toute l’épopée de ces héros qui ont bravé tous les dangers pour repousser les limites de l’humanité.


http://www.planet-techno-science.com/ci ... ohn-glenn/
http://www-pao.ksc.nasa.gov/history/mer ... 6/ma-6.htm
http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Programme_Mercury

Bravo et Respects, Colonel/Astronaute - Sénateur - Retraité !! 8)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 20 Fév 2012 11:16

 Re: Anniversaires
MessagePosté: Lun 20 Fév 2012 11:16 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 09 Oct 2008 20:49
Localisation: YERRES - ESSONNE - FRANCE
20 février 1921 : hélicoptère, vole !
Qui connaît Etienne Oehmichen ?

Devenu ingénieur des Arts et Manufactures en 1908, Étienne Oehmichen entre en 1912 aux Établissements Peugeot comme ingénieur. Il révèle rapidement ses dons d’inventeur, rénovant, en 1916, les moyens de l’artillerie et perfectionnant le char d’assaut. En 1918 est créé le laboratoire Oehmichen-Peugeot, où naîtra l’ancêtre de notre hélicoptère.
Eclectique et visionnaire, Oehmichen consacre l’ensemble de ses recherches à l’anatomie des oiseaux et à la mécanique des fluides dans le but de concevoir une machine capable de voler ; il met au jour le principe de "récupération d’énergie" et crée une nouvelle discipline : la "mécanique anatomique". En 1920, il publie Nos maîtres, les oiseaux.

Image

En 1921, son premier hélicoptère décolle (vol d’une minute à dix mètres de hauteur) et en 1924, il parcourt un kilomètre en circuit fermé. Il crée, en 1925, la Société d’étude et de perfectionnement des inventions Oehmichen et le laboratoire Oehmichen en 1931. Il publie, en 1938, Mécanismes naturels et technique humaine et, en 1939, est élu professeur au Collège de France à la chaire d’aéro-locomotion mécanique et biologique qu’il occupera jusqu’à sa mort. Il est également l’auteur de nombreuses inventions comme la dynamo d’éclairage, le stroboscope et le strobographe électriques, ainsi que l’appareil de projection cinématographique à boucle automatique.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 20 Fév 2012 11:32

 Re: Anniversaires
MessagePosté: Lun 20 Fév 2012 11:32 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 09 Oct 2008 20:49
Localisation: YERRES - ESSONNE - FRANCE
Merci à Hélimaniac et SR-71 d’avoir cité vos sources.
Je ne le fais pas toujours car je drague chez divers détenteurs d’infos comme Gogole et Wiki mais aussi quelques sites aériens francophones que je ne peux énumérer (près d’une vingtaine). Je lis, copie et colle avant de faire un panachage en essayant d’être complet et si possible anecdotique (avec illustration, c’est plus vivant).
S’il existe des éphémérides belges, suisses ou canadiens, je suis preneur car je suis parti pour faire tenir le topic toute une année… en espérant que quelques férus d’histoire de l’aviation viendront apporter leur collaboration et leurs rectifications car, s’il est un domaine où l’on commet des erreurs, c’est bien celui-là.
Je promets de citer mes sources quand ce sera possible.
Bonne journée à tous, GB.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 20 Fév 2012 11:58

 Re: Anniversaires
MessagePosté: Lun 20 Fév 2012 11:58 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Ven 23 Avr 2010 11:54
Merci surtout à toi, sans-aile, de tenir rubrique ici jour après jour !!!

Si j'ai posté de bonne heure, c'est parce que ce jour me tient particulièrement à coeur et me rappelle plein de bons souvenirs dans cette gamme "d'années soixante" ou les exploits spatiaux se mêlent
aux crises ( les missiles de Cuba... ) et drames de portée mondiale
(assassinat de JFK / Dallas, 22.11.63) malheur d'Apollo I (27.01.67) etc...

Cette date du 20 février 1962 reste pour moi une des + importantes, a juxtaposer avec celle du 21 juillet 1969 lorsque la Lune a été conquise par ces mêmes américains.

Aucune éphéméride hélas à te proposer, ami sans-aile, ces dates ainsi que plusieurs autres (de toutes époques et de toutes origines...) étant gravées / stockées dans mes diverses mémoires qui sont constamment, fortement et tout à fait délibérément mises à contribution jour après jour pour mon plus grand plaisir ! :lol:

:hand:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 20 Fév 2012 19:49

 Re: 50 ANS DEJA....!!!
MessagePosté: Lun 20 Fév 2012 19:49 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 21 Juil 2011 17:20
Localisation: Rebecq (Belgique)
SR-71 a écrit:
Les vieux se souviendront, les jeunes découvriront....!!! :lol:

Il y a 50 ans, LE 20 FEVRIER 1962 :
LE premier américain dans l'espace :
COL. JOHN H. GLENN
MERCURY-ATLAS (MA) 6 MISSION /
FRIENDSHIP 7


...

Bravo et Respects, Colonel/Astronaute - Sénateur - Retraité !! 8)


Hello André,

Le 20 février 1962, j'avais 6 ans et quelques jours et malgré ce jeune âge, John Glenn est resté présent dans ma mémoire.
J'y ai donc pensé ce matin en me disant aussi que quelqu'un allait certainement en parler sur Crash.
Bingo, c'était toi !
A cette occasion, voici une petite caricature que je trouve bien sympa :

Image

Je ne résiste pas non plus à ce qui suit, c'est à dire la réplique de John Glenn à un autre sénateur américain, Howard Metzenbaum, qui selon moi n'a pas fait grand chose d'autre que d'user ses pantalons sur le velours.

Metzenbaum: "How can you run for Senate when you've never held a 'job'?"

Glenn: "I served 23 years in the United States Marine Corps. I was through two wars. I flew 149 missions. My plane was hit by anti-aircraft fire on 12 different occasions. I was in the space program. It wasn't my checkbook. It was my life that was on the line. This was not a 9-to-5 job where I took time off to take the daily cash receipts to the bank. I ask you to go with me . . . as I went the other day to a Veterans Hospital and look those men with their mangled bodies in the eye and tell them they didn't hold a job. You go with me to any Gold Star mother, and you look her in the eye and tell her that her son did not hold a job."

"You go with me to the space program, and you go as I have gone to the widows and the orphans of Ed White and Gus Grissom and Roger Chaffee, and you look those kids in the eye and tell them that their dad didn't hold a job."

"You go with me on Memorial Day coming up, and you stand in Arlington National Cemetery - where I have more friends than I like to remember - and you watch those waving flags, and you stand there, and you think about this nation, and you tell me that those people didn't have a job. "

"I tell you, Howard Metzenbaum, you should be on your knees every day of your life thanking God that there were some men - some men - who held a job. And they required a dedication to purpose and a love of country and a dedication to duty that was more important than life itself. And their self-sacrifice is what has made this country possible.... I have held a job, Howard."

Et toc !
Un sacré Monsieur ce John Glenn.

Bonne soirée André, et à+

José

_________________
Si j'apprends quelque chose aujourd'hui, ce sera une bonne journée !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 20 Fév 2012 21:31

 Re: 50 ANS DEJA....!!!
MessagePosté: Lun 20 Fév 2012 21:31 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 03 Sep 2010 20:31
usjvda a écrit:
SR-71 a écrit:
Les vieux se souviendront, les jeunes découvriront....!!! :lol:

Il y a 50 ans, LE 20 FEVRIER 1962 :
LE premier américain dans l'espace :
COL. JOHN H. GLENN
MERCURY-ATLAS (MA) 6 MISSION /
FRIENDSHIP 7


...

Bravo et Respects, Colonel/Astronaute - Sénateur - Retraité !! 8)


Hello André,

Le 20 février 1962, j'avais 6 ans et quelques jours et malgré ce jeune âge, John Glenn est resté présent dans ma mémoire.
J'y ai donc pensé ce matin en me disant aussi que quelqu'un allait certainement en parler sur Crash.
Bingo, c'était toi !
A cette occasion, voici une petite caricature que je trouve bien sympa :

Image

Je ne résiste pas non plus à ce qui suit, c'est à dire la réplique de John Glenn à un autre sénateur américain, Howard Metzenbaum, qui selon moi n'a pas fait grand chose d'autre que d'user ses pantalons sur le velours.

Metzenbaum: "How can you run for Senate when you've never held a 'job'?"

Glenn: "I served 23 years in the United States Marine Corps. I was through two wars. I flew 149 missions. My plane was hit by anti-aircraft fire on 12 different occasions. I was in the space program. It wasn't my checkbook. It was my life that was on the line. This was not a 9-to-5 job where I took time off to take the daily cash receipts to the bank. I ask you to go with me . . . as I went the other day to a Veterans Hospital and look those men with their mangled bodies in the eye and tell them they didn't hold a job. You go with me to any Gold Star mother, and you look her in the eye and tell her that her son did not hold a job."

"You go with me to the space program, and you go as I have gone to the widows and the orphans of Ed White and Gus Grissom and Roger Chaffee, and you look those kids in the eye and tell them that their dad didn't hold a job."

"You go with me on Memorial Day coming up, and you stand in Arlington National Cemetery - where I have more friends than I like to remember - and you watch those waving flags, and you stand there, and you think about this nation, and you tell me that those people didn't have a job. "

"I tell you, Howard Metzenbaum, you should be on your knees every day of your life thanking God that there were some men - some men - who held a job. And they required a dedication to purpose and a love of country and a dedication to duty that was more important than life itself. And their self-sacrifice is what has made this country possible.... I have held a job, Howard."

Et toc !
Un sacré Monsieur ce John Glenn.

Bonne soirée André, et à+

José



Yo !
Un sacré Monsieur John Glenn, et je suis tout a fait d'accord. Mais bon les US ont perdu la guerre de Corée, celle du Viet Nam, Afghanistan, Irak.Nous les français avons /aurions perdu toutes les guerres sans nos allies. Je me demande toujours comment en Afghanistan il est encore possible de cultiver du pavot avec toutes ces armées 'd'occupation'. Ils ne voient pas les champs de pavots sur les images satellites ? LOL :mrgreen: Et pourquoi ils ne les détruisent pas ?

C’était la pensée du jour.
Blague mise a part, un de mes potes français dans l’armée américaine s'est fait descendre en Afghanistan, et pour rien : http://images.search.yahoo.com/search/i ... he+marquis. Sergent Christophe Marquis :cry:

Cordialement

_________________
In mopar we trust !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 22 Fév 2012 07:08

 Re: Anniversaires
MessagePosté: Mer 22 Fév 2012 07:08 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 09 Oct 2008 20:49
Localisation: YERRES - ESSONNE - FRANCE
22 février 1919 : création de la Compagnie des Messageries
La Compagnie des Messageries Aériennes est fondée en février 1919 par Louis-Charles Breguet. Les autres fondateurs sont Louis Blériot, Louis Renault et René Caudron.

Image

La première voie commerciale, un service de fret et de courrier entre Paris et Lille, débute le 18 avril 1919 à l'aide d'anciens avions militaires Breguet 14. Le 19 septembre de la même année un service de transport international de voyageurs entre Paris et Londres sera lancé, en utilisant également des Breguet 14.
Le 1er janvier 1923 la société a fusionné avec les Grands Express Aériens pour former la nouvelle compagnie Air Union laquelle, dix ans plus tard, deviendra Air France à la suite d’un regroupement de quatre compagnies utilisant divers types d’appareils.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 22 Fév 2012 09:54

 Re: Anniversaires
MessagePosté: Mer 22 Fév 2012 09:54 
Hors ligne
Commandant des Nuages
Commandant des Nuages
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 21 Jan 2009 13:40
Localisation: Paris
22 fevrier 1987 : 1er vol du A320 (F-WWAI)

http://aujourdhui.over-blog.fr/article- ... 54500.html


Image

_________________
V/S ou FPA, faut choisir .... cornélien, non ?


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 22 Fév 2012 12:14

 Re: Anniversaires
MessagePosté: Mer 22 Fév 2012 12:14 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 09 Oct 2008 20:49
Localisation: YERRES - ESSONNE - FRANCE
22 février 1987 : L’Airbus A-320 effectue son premier vol.
La famille Airbus A-320 regroupe quatre avions de ligne moyen-courriers conçus et fabriqués par Airbus. L’appareil de base, l'A-320, a donné son nom à la famille et a été suivi de deux versions raccourcies, l'A-318 et l'A-319 et d'une version rallongée, l'A-321. Même cockpit, même cellule, même aile, même avionique.
Depuis le vol du premier A-320 en 1987, plus de 7.900 appareils ont été commandés et plus de 5.000 sont en service, faisant de cet avion le deuxième appareil commercial le plus vendu au monde, derrière le Boeing 737.

Image

Glidepath m'a grillé au poteau et, de surcroît, son A320 est le bon premier, le mien est un 320 de démonstration.

Les nouveautés les plus marquantes sont :
Les commandes de vol électriques (Fly-By-Wire) numériques, qui permettent de contrôler la stabilité, présentes pour la première fois sur un avion de ligne civil.
Une planche de bord tout écran (Glass cockpit), plutôt que les versions hybrides que l'on trouve sur les A-310, Boeing 757 ou Boeing 767. Les seuls instruments analogiques sont le RMI et l'indicateur de pression des freins.
Le concept ECAM (Electronic Centralized Aircraft Monitoring) qui équipera tous les avions Airbus suivants. Ce système affiche aux pilotes, grâce à deux écrans placés au centre de la planche de bord, des informations synthétiques et pertinentes sur l'état des principaux systèmes de l'avion, tels que les moteurs, les circuits hydrauliques ou les commandes de vol. Cet équipement est une des raisons pour lesquelles l'avion ne nécessite que deux pilotes, ce qui ne s’est pas fait sans grincements de dents, notamment chez Air Inter.
Sur les dernières versions de la famille A-320, les écrans à tube cathodique ont été remplacés par des écrans LCD qui sont plus légers et qui chauffent moins que les précédents.

Ce fut le premier avion de ligne à utiliser les commandes de vol électro-hydrauliques (ou encore Fly-By-Wire en Anglais) numériques reliées à un calculateur gérant la stabilité de façon active. C'est le concept CAG : Contrôle Actif Généralisé.
De plus, les matériaux composites ont été utilisés non seulement sur la voilure, mais aussi pour la structure principale de l'avion, ce qui ne s'était vu jusque-là que sur des avions supersoniques.
Ces progrès notables ont permis un allègement de la structure, un gain en performances (finesse, manœuvrabilité), une amélioration globale de la sécurité à bord et du confort des passagers.
Ce fut aussi le premier appareil civil équipé d'un minimanche latéral et d'une planche de bord tout écran.
C'est également l'un des premiers avions de ligne pouvant être piloté à deux pilotes, ce qui a permis de baisser les coûts des compagnies de manière substantielle en faisant l'économie du mécanicien navigant, chargé auparavant de gérer et de surveiller les systèmes de l'avion.
Une autre innovation majeure fut le concept de communité (communality en anglais), source d'économies très importantes pour les compagnies aériennes :
Au niveau de la famille A-320 : la gestion des pilotes, la maintenance et les pièces de rechange peuvent être standardisées au niveau de la famille entière.
Au niveau de toute la gamme des avions Airbus : « Tous les appareils Airbus de nouvelle génération partagent la même conception de cockpit, de commandes de vol électriques, ainsi que de caractéristiques de pilotage. Les pilotes peuvent se retrouver aux commandes de n’importe quel avion de la famille Airbus avec un minimum de formation supplémentaire (étape appelée « conversion »). Le succès de l'A320 permit de véritablement lancer la société Airbus, qui n'était pas parvenue jusqu'alors à obtenir une part de marché significative.
Contrairement aux Boeing 737, les appareils de la série A-320 ont un fuselage cylindrique. Le diamètre fut choisi soigneusement, non seulement pour permettre de transporter des ULD (Unit Load Device) au format LD3-45 (AKH) en soute, mais aussi pour le confort de la cabine. Ainsi plusieurs compagnies aériennes choisirent la plus grande taille de sièges proposés par Airbus.
Le poste de chargement manuel des bagages fut également supprimé. Grâce aux conteneurs LD3 qui contiennent les bagages passagers, seulement 30 ou 35 minutes de temps de rotation sont nécessaires. Pour exemple, l'A-320 peut accueillir 7 conteneurs LD3 (10 pour l'A-321 et 4 pour l'A-319). Notons toutefois que l'A-318, trop petit pour recevoir des conteneurs, est le seul de la série à devoir être chargé manuellement.

La production de l'A-320 est la plus élevée de tous les appareils commerciaux.
En réponse à une demande toujours croissante, Airbus a augmenté quasi continuellement le rythme de production de 30 appareils par mois à la fin 2006, à 32 début 2007, 34 en mars 2008, 38 à la mi-2009, en réduisant ce nombre à 34 à la fin 2009. Après avoir constaté l'amélioration de la situation économique, le constructeur annonça en mai 2011 que sa cadence de production passera à 42 appareils par mois au premier trimestre 2012.

On retiendra quatre accidents d'Airbus A320 qui ont marqué les mémoires :

- 26 juin 1988 : le vol 296 d'Air France s'écrase lors d'un vol de démonstration à Habsheim. L'appareil effectuait un survol de l'aérodrome à basse altitude et faible vitesse mais n'a pu remettre les gaz et s'est écrasé dans les arbres situés en bout de piste, faisant trois victimes.
- 20 janvier 1992 : le vol 148 d'Air Inter s'écrase près du Mont Sainte-Odile alors qu’il s’apprêtait à atterrir sur l'aéroport de Strasbourg-Entzheim. 87 personnes sur les 96 à bord sont mortes. Cet accident a remis en cause l’avionique et l’ergonomie de toute la gamme des A-320.
- 27 novembre 2008 : lors d'un vol d'acceptation, un A-320 d'Air New Zealand, approchant de l'aéroport de Perpignan-Rivesaltes, décrochage et chute en mer à 8 km de Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales).
- 15 janvier 2009 : peu après son décollage de l'aéroport international de La Guardia à New York (États-Unis), le vol 1549 de la compagnie US Airways percute un vol de bernaches et amerrit sur le fleuve Hudson, ne faisant aucune victime. Plusieurs oiseaux auraient été happés par les réacteurs. Ce dernier accident, qui a valeur d’exemple, met en relief le très grand sang-froid du CDB et de tout le personnel de bord qui ont su gérer l’évacuation des passagers dans une circonstance qui aurait pu être dramatique.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 22 Fév 2012 15:16

 Re: Anniversaires
MessagePosté: Mer 22 Fév 2012 15:16 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 09 Oct 2008 20:49
Localisation: YERRES - ESSONNE - FRANCE
22 février 1925 : le Tiger Moth fait son entrée à la Royal Air Force.

Image

La société De Havilland proposa une version extrapolée du D.H. 60 qui sera appelée à devenir un des plus célèbres avions d'entraînement. Le prototype du D.H.82 accomplit son premier vol en octobre 1931. Huit appareils de présérie furent construits sous l'appellation de D.H.60T Moth Traîner. Contrairement au Moth d'origine et à certaines versions du Gipsy Moth qui étaient en bois, le D.H. 60T était une version en métal pourvue d'une cellule renforcée et d'un moteur De Havilland Gipsy II. Les ingénieurs dérivèrent à nouveau de cette version le D.H.82 Tiger Moth avec une cellule plus solide pour développer sa capacité d'emport comprenant une cinémitrailleuse et des bombes factices d'entraînement.
Le D.H. 82 était pourvu du même type de voilure, à savoir une aile inférieure droite et une aile supérieure dotée d'une flèche accentuée. Cet appareil était propulsé par un Gipsy III dont la ligne supérieure inclinée améliorait le champ de vision du pilote, tandis que l'aile inférieure prit une forme de dièdre pour améliorer la visibilité vers le bas.
Utilisé pour l'entraînement de base, il connut également quelques emplois de première ligne comme avion de reconnaissance ou bien "épouvantail pour U-Boot" en patrouillant le long des côtes. Dépourvu d'armement, il ne pouvait rien faire en cas de rencontre avec un sous-marin, si ce n'est espérer obliger le navire à plonger. La production, qui se poursuivit durant les hostilités, destinée à la RAF dépassa 4.200 exemplaires.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Publicité
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10582 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 ... 706  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO