For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Sam 24 Nov 2018 18:36

 Chez Joon, des hôtesses de l’air et stewards à bout de souffle
MessagePosté: Sam 24 Nov 2018 18:36 
Hors ligne
Commandant des Nuages
Commandant des Nuages
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 30 Juil 2007 21:42
Image

Les syndicats jettent une lumière crue sur les conditions de travail à l’oeuvre dans la compagnie low-cost d’Air France KLM.

Citation:
Lancée il y a à peine un an, la compagnie aérienne Joon, filiale à coûts réduits d’Air France, connaît le désamour d’une partie de son personnel navigant commercial (PNC), qui dénonce des conditions de travail éprouvantes et une rémunération insuffisante.

"Les PNC sont déjà épuisés à peine un an après le lancement des opérations", s’alarme l’intersyndicale SNPNC/Unsa PNC, arrivée en tête des élections professionnelles chez Joon, dans une lettre envoyée début novembre à Ben Smith, directeur général d’Air France-KLM.

"Les nombreux arrêts maladie, les désertions de poste parfois ou encore les 'clauses fatigue’ évoquées en nombre pour une si jeune compagnie devraient mener à une réflexion sérieuse sur les règles d’utilisation" des hôtesses et stewards, estiment ces syndicats.

Un jeune chef de cabine, qui préfère rester anonyme, constate "beaucoup de démissions". "Les équipages sont très fatigués" et "la direction n’est pas du tout à l’écoute", regrette-t-il.

Plusieurs personnes interrogées dénoncent, comme Patrice Pradel de l’Unsa PNC de Joon, "un temps de repos inadéquat" entre deux vols, par exemple entre un long et un moyen courrier, et "une gestion du planning catastrophique".

Amélie -son prénom a été changé- décrit un "rythme intenable", la fatigue qui s’accumule et les sinusites à répétition à cause de l’air conditionné dans l’avion, qui la conduisent à plusieurs arrêts maladie.

La direction évoque "la mise en place d’actions d’amélioration avec de nouvelles mesures concernant l’élaboration des plannings" et le recours à un cabinet extérieur sur la gestion de la fatigue.

Les salaires constituent un autre grief récurrent des PNC de Joon, compagnie jouant sur une image moderne et décontractée et qui emploie environ 540 hôtesses et stewards.

Le coût des hôtesses et stewards chez Joon est inférieur d’environ 40% à celui de la même catégorie de personnel chez Air France. Une différence qui s’explique, entre autres facteurs, par un écart de rémunération d’environ 10% à l’embauche, selon la direction. Les pilotes eux, viennent d’Air France et sont donc soumis aux conditions de rémunération de la compagnie historique.

"On est les moins bien payés du secteur en France", affirme le chef de cabine chez Joon. Il parle d’un salaire de base à 1.512 euros brut par mois, à peine plus que le Smic.

Amélie a touché pendant plusieurs mois 1.200 euros net. "Avec ce salaire, on n’arrive pas à vivre", soupire la jeune femme de 27 ans. "Je volais aux Seychelles et je n’avais pas les moyens de manger autre chose que des nouilles chinoises dans ma chambre", se souvient-elle.

La direction reconnaît quelques bulletins de paye à 1.200 euros net dans des cas particuliers, mais évoque des salaires médians très largement supérieurs, sans donner de chiffres.

Selon Patrice Pradel, de l’intersyndicale Unsa PNC, "les rotations sont mal réparties, certains volent peu, d’autres beaucoup, ça se ressent sur les salaires".

Les rémunérations sont plus attractives au sein des compagnies à bas coûts Easyjet et Transavia, autre filiale d’Air France, au point que ceux qui avaient quitté ces compagnies pour Joon ont parfois fait ensuite le chemin inverse, assure-t-il.

D’autres ont complètement changé de voie, comme Amélie qui a démissionné en novembre pour "prendre un petit boulot d’hôtesse de caisse". "Travailler dans l’aérien, c’était un rêve de petite fille, j’ai fait une reconversion professionnelle, j’ai appris l’anglais pour être hôtesse de l’air… C’est une grosse déception", confie-t-elle.

La direction ne dévoile pas le taux de démissions ni le nombre d’arrêts maladie qu’elle reçoit mais affirme que "ces chiffres sont conformes à ce qui est observé dans d’autres compagnies". Sa dernière campagne de recrutement d’hôtesses et stewards a généré plus de 900 candidatures pour créer environ 160 postes, relève-t-elle. Les syndicats SNPNC et Unsa PNC de Joon s’inquiètent eux, du départ de PNC expérimentés.

"La grève est envisagée si les choses ne changent pas rapidement", prévient Patrice Pradel. Les deux syndicats ont demandé à être reçus par Ben Smith, dont sont attendues des annonces sur la stratégie du groupe Air France-KLM. Les salariés sont soumis à des "rumeurs persistantes de fermeture de Joon, l’inquiétude est grande", glisse M. Pradel.


Publié le 24/11/2018 à 10h37 par Sud Ouest avec AFP.

https://www.sudouest.fr/2018/11/24/chez ... 5-5458.php

_________________
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute à ce sujet . (Pierre Desproges)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO