For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Jeu 13 Mar 2014 12:01

 Et si l'on suivait, enfin, les recommandations du BEA ?
MessagePosté: Jeu 13 Mar 2014 12:01 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 24 Aoû 2005 20:49
Paris (France) - Après maintenant 6 jours de recherches vaines et infructueuses du Boeing 777 de Malaysia Airlines qui a disparu des écrans radar dans la nuit du 8 au 9 mars avec 239 personnes à bord et que 14 pays, 45 navires, 15 satellites recherchent sur une surface équivalente à celle du Portugal et ce, de chaque côté de la péninsule malaise, il serait peut-être temps de commencer à se poser la question de savoir si nous voulons, à l'ère du numérique où chacun peut-être positionné sur la surface du globe avec son seul smartphone, encore continuer à rechercher un avion perdu à l'aide de la technologie des années 80 et perdre ainsi temps, argent et vies humaines alors qu'il serait si facile d'obliger les constructeurs aéronautiques à prévoir dès la conception de leurs avions des systèmes de géolocalisation performants et de mettre en place au sol des relais mondiaux de transmissions des informations ainsi récupérées et qui seraient instantanément exploitables.

Il ne faut guère de temps pour réussir à trouver l'épave d'un avion écrasé sur terre, même dans les zones les plus désertiques ou escarpées et cette rapidité a permis de sauver de nombreuses vies humaines de passagers blessés qui n'auraient pas supporté de devoir agoniser encore plusieurs heures, ou plusieurs jours, à attendre des secours qui n'auraient su où les chercher. Mais dès qu'il s'agit d'étendues océaniques où la carcasse d'un avion ne flottera que quelques heures, rien n'est prévu pour accélérer ces recherches et surtout, les rendre efficaces. Nous avons encore tous en mémoire l'accident de la compagnie aérienne Yéménia où la petite Bahia Bakari avait survécu, treize heures accrochée à un débris et qui avait pu être sauvée car la position du crash avait été connue très rapidement car se situant non loin des côtes de l'île de Moroni aux Comores. Qu'attend-t-on pour généraliser un système de positionnement en temps réel des appareils de transport commerciaux, dès lors qu'ils survolent des zones océaniques, afin de recevoir en permanence leurs données géographiques et ainsi, en cas d'accident ou de disparition, faire que la zone de recherches soit circonscrite à quelques kilomètres carré ? Et que personne ne vienne dire que la technologie ne le permet pas à une époque où même les verres de contact deviennent communicants. Doit-on attendre que Google, Apple ou encore Facebook viennent proposer leurs solutions ?

image
«Toi aussi, mets un euro dans l'appareil et cherche l'avion de Malaysia»

En 2009, dans le rapport intermédiaire numéro 2 émis par le BEA français, suite à l'accident de l'Airbus A330 d'Air France qui avait disparu en Atlantique et pour lequel il avait fallu deux années de recherche et plusieurs dizaines de millions d'euros avant d'en retrouver la trace, le BEA, l'équivalent français du NTSB américain, l'organisme du Ministère du Transport français chargé des enquêtes sur les accidents d'avion, avait émis quelques recommandations, totalement passées inaperçues et qui sont aujourd'hui tristement de retour dans l'actualité. Le BEA recommandait à l'AESA et à l'OACI «d’étudier la possibilité d’imposer pour les avions effectuant du transport public de passagers la transmission régulière de paramètres de base (par exemple : position, altitude, vitesse, cap).» Où en est-on aujourd'hui, cinq ans après ? Nulle part. Les fabricants de smartphones mettent en place une application d'échanges mondial de messages en moins de trois mois, les organismes chargés de la sécurité de l'aviation civile dans le monde entier n'ont pas encore atteint le bas de la page 73 d'un rapport qui en comptent 106 après cinq années. Pendant ce temps-là, 14 pays vont dépenser plusieurs dizaines de millions de dollars pour rechercher un appareil qui aurait pu être localisé en 15 minutes si nos politiques et les instances de l'aviation civile internationale avaient montré plus d'intérêt pour la vie humaine. Encore combien d'années avant qu'ils ne se réveillent ? Les autorités européennes sont toujours promptes à sortir un texte de 8.000 pages lorsqu'il s'agit de légiférer sur le calibrage des pommes de terre au sein de la communauté mais hormis une liste noire de l'aviation qui s'apparente de plus en plus à un inventaire à la Prévert, qu'en est-il de véritables décisions qui pourraient représenter une véritable avancée dans la recherche et le sauvetage après des disparitions pures et simples comme dans le cas de l'avion de Malaysia Airlines ?


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Jeu 13 Mar 2014 12:36

 Re: Et si l'on suivait, enfin, les recommandations du BEA ?
MessagePosté: Jeu 13 Mar 2014 12:36 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Sam 23 Fév 2008 23:17
Je suis entièrement d'accord avec ton propos. Je le soulevais dernièrement lors de la disparition d'un EMB190 en Afrique, dont l'épave avait mis plusieurs jours à être retrouvées, mais ça ne semble pas émouvoir les professionnels de l'aérien.

Tout aujourd'hui est géolicalisable, les voiture haut de gamme ont même le système d'appel automatique des secours, mais l'avion reste à part (On va te dire que c'est lent à mettre en place ou certifier ou je ne sais quoi d'autre...)

Des efforts ont-ils été faits sur les A350 et B787 ?


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 13 Mar 2014 12:45

 Re: Et si l'on suivait, enfin, les recommandations du BEA ?
MessagePosté: Jeu 13 Mar 2014 12:45 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway

Inscription: Mar 30 Juin 2009 19:42
Localisation: Bougival
Remarques pertinentes mais la balle est dans le camp des politiques alors on sait ce qu'il en advient :chut:

_________________
Ca va Chef, je reste dans le droit fil du sujet :?: :mrgreen:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 13 Mar 2014 13:44

 Re: Et si l'on suivait, enfin, les recommandations du BEA ?
MessagePosté: Jeu 13 Mar 2014 13:44 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 28 Fév 2008 10:25
Localisation: toulouse
je présuppose que l'installation obligatoire de l'ADS-B IN et OUT sera un plus dans ce sens même si on restera limite au portée de celui ci!

_________________
«Travailler dur n'a jamais tué personne, mais pourquoi prendre le risque» Edgar Bergen
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 13 Mar 2014 14:23

 Re: Et si l'on suivait, enfin, les recommandations du BEA ?
MessagePosté: Jeu 13 Mar 2014 14:23 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire

Inscription: Ven 26 Aoû 2005 09:52
Pour ceux qui voudraient prendre connaissance du rapport intermédiaire dont il est question, c'est ici
http://www.bea.aero/docspa/2009/f-cp090601e2/pdf/f-cp090601e2.pdf

Sinon, la page 74 dont il est question est entre la 73 et la 75.
:mrgreen:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 13 Mar 2014 14:27

 
MessagePosté: Jeu 13 Mar 2014 14:27 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 11 Mai 2007 17:36
Localisation: Paris
Croyez-vous un instant que Vladimir Poutine accepte qu'un système GPS puisse suivre tous les vols d'avions commerciaux sous pavillon Russe? C'est très délicat.
A ce propos, on savait déjà que la technologie "antique" des centrales inertielles pour assurer la navigation persiste essentiellement pour raison politique.


Modifié en dernier par oiseau canari le Jeu 13 Mar 2014 14:36, modifié 1 fois.

  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 13 Mar 2014 14:30

 
MessagePosté: Jeu 13 Mar 2014 14:30 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Mar 15 Jan 2008 05:19
oiseau canari a écrit:
Croyez un instant que Vladimir Poutine accepte qu'un système GPS puisse suivre tous les vols d'avions commerciaux sous pavillon Russe? C'est très délicat.
A ce propos, on savait déjà que la technologie "antique" des centrales inertielles pour assurer la navigation persiste essentiellement pour raison politique.


Quel serait le problème justement si cela ne concernait QUE les avions commerciaux, ou au moins les avions de transport de passagers. Eventuellement, en ce qui concerne le fret on pourrait laisser filer encore quelques années comme çà les vendeurs et trafiquants d'armes pourraient continuer à utiliser des avions russes.

Vous pensiez à quelque chose dans cet ordre d'idée en parlant de poutine ?

Apres cela, si les organisations compétantes impose un tel type de dispositif, et bien poutine : il la ferme et il applique les directives sinon les avions russes ne volent plus. Point barre.

Non ?


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 13 Mar 2014 14:37

 Re: Et si l'on suivait, enfin, les recommandations du BEA ?
MessagePosté: Jeu 13 Mar 2014 14:37 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 11 Mai 2007 17:36
Localisation: Paris
En cas de conflit, tous les avions deviennent militaires...

Même du point de vue de la guerre économique, avoir toutes les informations sur tous les mouvements aériens dans un pays, çà n'a pas de prix.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 13 Mar 2014 14:41

 Re: Et si l'on suivait, enfin, les recommandations du BEA ?
MessagePosté: Jeu 13 Mar 2014 14:41 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Mar 15 Jan 2008 05:19
oiseau canari a écrit:
En cas de conflit, tous les avions deviennent militaires...

Même du point de vue de la guerre économique, avoir toutes les informations sur tous les mouvements aériens dans un pays, çà n'a pas de prix.


provocation gratuite en mode cool de ma part :

Les informations économiques n'ont pas de prix, et visiblement la vie des passagers encore moins.

Je suppute...

Il est vrai que tout n'est que question de valeurs des choses les unes par rapport aux autres. C'est çà le liberalisme. Non ?

Mode serieux : Un état devrait cédé devant les appreils de sécurité c'est son devoir de protection. L'espionnage économique est une autre histoire, elle ne passe pas nécessairement par une étude des vols commerciaux de transport de passagers. Ces données sont connues de tous.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 13 Mar 2014 14:55

 Re: Et si l'on suivait, enfin, les recommandations du BEA ?
MessagePosté: Jeu 13 Mar 2014 14:55 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 02 Mai 2011 10:26
oiseau canari a écrit:
En cas de conflit, tous les avions deviennent militaires...

Même du point de vue de la guerre économique, avoir toutes les informations sur tous les mouvements aériens dans un pays, çà n'a pas de prix.

Les horaires d'arrivée et de départ de n'importe quel vol commercial sont accessibles à n'importe qui à n'importe quel moment ... avec un minium de connaissance aéro, toutes les trajectoires "normales" des appareils peuvent être connus.

Je ne voit vraiment pas le problème ...

Et puis on peux imaginer un système où les données ne serraient de toute manière recueillies que par la compagnie propriétaire ...

_________________
Never attribute to malice that which can be adequately explained by stupidity.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 14 Mar 2014 10:56

 Re:
MessagePosté: Ven 14 Mar 2014 10:56 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Mar 11 Mar 2014 09:37
Manquait plus que Poutine le diable de l'est :roll: . Vrai qu'a l'ouest tout est parfait , d'ailleurs dans ce coin , on met des bracelets aux condamnés à mort, des fois qu'ils se crasheraient de leur cellule ... :roll:


oiseau canari a écrit:
Croyez-vous un instant que Vladimir Poutine accepte qu'un système GPS puisse suivre tous les vols d'avions commerciaux sous pavillon Russe? C'est très délicat.
A ce propos, on savait déjà que la technologie "antique" des centrales inertielles pour assurer la navigation persiste essentiellement pour raison politique.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 14 Mar 2014 11:25

 Re: Et si l'on suivait, enfin, les recommandations du BEA ?
MessagePosté: Ven 14 Mar 2014 11:25 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Mer 13 Avr 2011 14:40
Black Box a écrit:
à l'ère du numérique où chacun peut-être positionné sur la surface du globe avec son seul smartphone

Ceci est vrai dans les zones couvertes par antennes relais. Au milieu de l'océan, un smartphone donnera une position GPS, mais ne pourra envoyer cette position à aucun relais... Donc on ne peut pas localiser un smartphone partout sur le globe.

Citation:
mettre en place au sol des relais mondiaux de transmissions des informations ainsi récupérées et qui seraient instantanément exploitables.

Mettre des relais sur les océans? Le coût serait énorme, peut-être supérieur aux coûts des opérations de recherche... Au sol cela existe déjà, via les radars, ADS...

On pourrait faire passer ces messages par satellites, comme l'ADS-C à Tahiti par exemple. Mais chaque message est facturé,et les satellites ne seraient-ils pas engorgés, vu les milliers d'avions en vol, qui génèreraient des millions de messages...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 14 Mar 2014 11:37

 Re: Et si l'on suivait, enfin, les recommandations du BEA ?
MessagePosté: Ven 14 Mar 2014 11:37 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 13 Juil 2007 15:12
Localisation: Sud Bresil ( Santa Catarina )
Eh bien , si les avions russes ne possedent pas ce type de tracking , pas de probleme , je peux toujours les boycotter .
A partir du moment que c'est un element de securite , chacun choisira la compagnie qui possede ou non ce tracking .


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 14 Mar 2014 12:02

 Re: Et si l'on suivait, enfin, les recommandations du BEA ?
MessagePosté: Ven 14 Mar 2014 12:02 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Mar 11 Mar 2014 09:37
Ça ne couterait pas grand chose : sur les éoliennes offshore qui un jour , envahiront les mers .

Citation:
Mettre des relais sur les océans? Le coût serait énorme, peut-être supérieur aux coûts des opérations de recherche... Au sol cela existe déjà, via les radars, ADS...

On pourrait faire passer ces messages par satellites, comme l'ADS-C à Tahiti par exemple. Mais chaque message est facturé,et les satellites ne seraient-ils pas engorgés, vu les milliers d'avions en vol, qui génèreraient des millions de messages...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 14 Mar 2014 13:06

 Re:
MessagePosté: Ven 14 Mar 2014 13:06 
oiseau canari a écrit:
Croyez-vous un instant que Vladimir Poutine accepte qu'un système GPS puisse suivre tous les vols d'avions commerciaux sous pavillon Russe? C'est très délicat.
A ce propos, on savait déjà que la technologie "antique" des centrales inertielles pour assurer la navigation persiste essentiellement pour raison politique.



Eh oui, un petit coup sur la précision, fait les US et les Russes et hop, GPS ne peut plus vraiment servir..

Au fait on est où dans le lancement des constellations de satellites du système européen ?


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO