For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1512 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 92, 93, 94, 95, 96, 97, 98 ... 101  Suivante

Mar 05 Jan 2021 13:50

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mar 05 Jan 2021 13:50 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 10:48
Mais Vendredi, c'est celui qui sait grimper au cocotier ! :lol:

_________________
Le contraire d'une vérité banale, c'est une erreur stupide. Le contraire d'une vérité profonde, c'est une autre vérité profonde !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Mar 05 Jan 2021 19:09

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mar 05 Jan 2021 19:09 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 29 Juin 2013 16:16
Localisation: Proche LFDH
Delrieu Image a écrit:
.............................................................................

Lors de la dernière période glaciaire, il faisait en moyenne 5°C de moins qu'aujourd'hui. Le niveau des mers était de 120m plus bas ! La calotte glaciaire recouvrait toute l'Europe du Nord. https://jancovici.com/changement-climatique/predire-lavenir/ou-nous-situons-nous-dans-lechelle-des-temperatures-par-rapport-au-passe/

Alors oui, 1,2°C de plus en 120 ans, et surtout 0,4°C de plus dans les 20 dernières années (données UAH certifiées fiables par RWMAN), c'est énorme ! https://www.nsstc.uah.edu/climate/

On est dans la même situation que -130 000 ans ou les océans étaient 6 mètres plus haut qu'aujourd'hui.

Image
(Journal of the atmospheric sciences, 35, 2362-2367 / Quaternary sciences reviews, 21, 295-305)

_________________
"Aéronauticalement"
« Anything that can go wrong, will go wrong » Edward Murphy Jr.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 05 Jan 2021 19:11

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mar 05 Jan 2021 19:11 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Ven 26 Jan 2007 08:51
Localisation: france
M092 Image a écrit:
saint cyr Image a écrit:
Oui mais là nouveau problème: qui va être Robinson qui va être Vendredi?

Robinson , c'est celui qui a les plus grosses noix de coco...

peu être que l'un dans l'autre ils vont s'entendre ,
ok :arrow:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 05 Jan 2021 19:48

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mar 05 Jan 2021 19:48 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 18:09
Localisation: Région Parisienne et (surtout !) Drôme Provençale
Pour vous déplacer là-bas, R22 ? R44 ? Le premier est suffisant, mais le second permet de respecter les distanciations :lol:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 06 Jan 2021 02:58

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mer 06 Jan 2021 02:58 
Delrieu Image a écrit:
Mais Vendredi, c'est celui qui sait grimper au cocotier ! :lol:

Oui, mais celui qui monte en premier au cocotier doit avoir le cul propre ! :lol:

Bon, sinon, restons un peu sérieux, tout de même...

Donc sur l'île, il vous faudra donc un accès à Internet, au minimim.
Au moins pour vous envoyer des tableaux et des graphiques à la figure, depuis vos deux cocotiers ?...

Donc moi je pense que la fibre (de coco) serait le mieux, pour vous deux...

On va vous chercher un offre chez un opérateur, pas trop cher...


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  

Mer 06 Jan 2021 05:02

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mer 06 Jan 2021 05:02 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 20 Fév 2011 08:19
Localisation: entre 4000 et 800 m
Citation:
Je suis étonné que tu la poses, toi qui nous parle sans cesse du "petit âge glaciaire" qui a suivi l'optimum médiéval. Ce petit age glaciaire dont on sait qu'il a créé des famines et des déplacements massifs de populations, voire des chutes d'empires et de monarchies...

Je parle du petit âge glaciaire parce que que certains n’arrêtent pas de parler du réchauffement comme un évènement exceptionnel et cataclysmique.
Il se trouve que je pense (sans pouvoir le prouver) que l’état de base du climat terrestre (interglaciaire) ce sont les périodes chaudes. Optimum médiéval, romain, crétois etc.. L’irradiance solaire (qui elle est à peu près fixe)+ albédo de 30 % cela donne une période chaude selon moi. Mais ces états sont perturbés indirectement par l’activité électro magnétique du soleil qui par le biais des rayons cosmiques favorise la formation de nuages de basse altitude qui augmentent l’albédo et donc refroidissent la Terre selon le mécanisme décrit par Svensmark. Bien que mal connues ces perturbations ne sont pas totalement erratiques. A cela viennent s’ajouter les éruptions volcaniques dont la fréquence et l’intensité sont elles totalement impossibles à prévoir. On constate donc empiriquement l’existence de périodes froides qui elles ont effectivement des répercussions autrement plus dramatiques que les périodes chaudes. Une hausse de 1°C des T° n’a rien de dramatique, à la baisse (par rapport aux niveaux de 1900) en revanche ce serait plus préoccupant. A cela viennent s’ajouter d’autres phénomènes, inertie thermique de la Terre, oscillations océaniques etc.. Pour moi donc la Terre depuis 1860 ne fait que rejoindre (avec des hauts et des bas) un état normal qui peut parfaitement être interrompu à nouveau par les phénomènes décrit plus haut. (comme je l’ai déjà dit ici, lors du cycle solaire 24, que nous venons de quitter, l’activité électro magnétique du soleil n’a pas été folichonne).
Naturellement si tu vois dans tout ça un indice d’influence humaine fais moi signe.

_________________
Et comment fait la voile pour sortir du sac ? ....ça c'est son problème !
Et ça s'ouvre tout le temps ? ....ça s'ouvre très souvent !


Modifié en dernier par RWMAN le Mer 06 Jan 2021 05:08, modifié 1 fois.

  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 06 Jan 2021 05:04

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mer 06 Jan 2021 05:04 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 20 Fév 2011 08:19
Localisation: entre 4000 et 800 m
.....

_________________
Et comment fait la voile pour sortir du sac ? ....ça c'est son problème !
Et ça s'ouvre tout le temps ? ....ça s'ouvre très souvent !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 06 Jan 2021 05:35

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mer 06 Jan 2021 05:35 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 20 Fév 2011 08:19
Localisation: entre 4000 et 800 m
Citation:
On est dans la même situation que -130 000 ans ou les océans étaient 6 mètres plus haut qu'aujourd'hui.
Image
(Journal of the atmospheric sciences, 35, 2362-2367 / Quaternary sciences reviews, 21, 295-305)

On a accusé le Giec de refroidir le passé pour réchauffer le présent. Sans que cela soit aussi solidement établi on les soupçonne aussi d'avoir bricolé le relevé des données de certains marégraphes.
Les valeurs passées du niveau des mers pourrait bien dans certains cas avoir été abaissé. Le relevé des données du marégraphe de Marseille, par exemple, ne correspond peut être pas à l'original pour la période d'avant 1975 sans qu'on trouve aucune explication à cela. J'ai lu ça dans le bouquin de Rémy Prud'homme. "L'idéologie du réchauffement" Science molle doctrine dure.
(mais cela ne concerne pas le Journal of atmospheric sciences).

_________________
Et comment fait la voile pour sortir du sac ? ....ça c'est son problème !
Et ça s'ouvre tout le temps ? ....ça s'ouvre très souvent !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 06 Jan 2021 23:40

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mer 06 Jan 2021 23:40 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Avr 2011 21:40
Salut,

Code:
https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2021/01/04/les-propheties-climatiques-a-lepreuve-du-reel/#more-20015


Citation:
Les prophéties climatiques à l’épreuve du réel
Publié le 4 janvier 2021 par Benoît Rittaud

L’année 2020 ayant la particularité de s’exprimer sous la forme d’un nombre rond, cela fait une quarantaine d’années qu’elle constitue un point d’attraction naturel des prédictions climatiques catastrophistes. À présent que la date est derrière nous, tout un tas de prophéties apocalyptiques peuvent donc être confrontées à ce qui s’est effectivement passé. C’est l’exercice auquel Steve Milloy, du site JunkScience.com, a eu la bonne idée de se livrer. Il a notamment exhumé avec le sourire les annonces de 2008 sur la disparition programmée des neiges du Kilimandjaro, ou même de la neige tout court car celle-ci devait devenir « une chose du passé », comme la banquise arctique, destinée à se réduire comme peau de chagrin. En 2020, tout devait disparaître ! A voir les données actuelles sur ces points précis, il semble que les dieux du climat ont accordé un sursis conséquent à la glace arctique, au Kilimandjaro – ou même au Massif central, aujourd’hui enneigé comme jamais depuis dix ans.

Milloy rapporte également les propos d’un scientifique de l’agence américaine pour l’environnement qui, en 1986, prédisait une hausse de 60 centimètres du niveau de la mer en Floride (pour 2020, donc). La hausse réelle a été six fois moins élevée. Certes peu connue pour son goût de la modération, l’ONG Greenpeace annonçait de son côté qu’en 2020, divers pays insulaires du Pacifique seraient plongés dans le marasme économique à cause du réchauffement climatique. Là encore, on cherchera en vain l’exemple de semblables désolations.

Ces annonces catastrophistes ne sont pas le privilège des organisations militantes, on l’a vu. Le très sérieux Guardian rapportait, en 2004, les conclusions sans nuance d’un rapport tout ce qu’il y a de plus sérieux du Pentagone selon lequel pénuries d’eau et d’énergie étaient susceptibles de « plonger la planète dans la guerre » d’ici 2020. Famines, sécheresse… les habituels cavaliers de l’apocalypse étaient convoqués, y compris d’ailleurs les maladies, à ceci près que le coupable n’était pas un pangolin du marché traditionnel du Wuhan mais bien le réchauffement climatique. Au sujet des pénuries d’énergie, on ignore si l’État-Major de l’armée américaine avait alors imaginé qu’en France une marche forcée vers une « transition énergétique » faite de solaire et d’éolien affaiblirait notre réseau de distribution d’électricité au point de faire redouter des coupures hivernales… Certains désastres sont trop difficiles à prévoir – et pourtant eux se produisent !

Pour revenir aux prévisions (ou promesses) fallacieuses, c’est avec une certaine ironie que Steve Milloy nous fait découvrir, ou plutôt redécouvrir, les grandes proclamations de l’Inde et de la Chine à l’époque de la COP15 de Copenhague, celle qui en 2009 constituait (déjà !) le rendez-vous de la dernière chance pour sauver la planète. (Comme on le sait, c’est finalement la COP21 qui a finalement endossé le rôle avec l’accord de Paris de 2015.) À Copenhague, donc, « pour la première fois », les pays en développement proposaient d’agir de leur côté, en limitant la hausse de leurs émissions de CO2. La Chine annonçait pour 2020 une réduction de 40 à 45 % de ses émissions par rapport à l’augmentation alors prévue depuis 2005. Résultat : ses émissions réelles depuis 2005 ont augmenté de 85 %. De son côté, l’Inde, qui s’engageait sur un ralentissement de 20 à 25% de la croissance de ses émissions, les a accrus de 150 %. Telle est la magie permise par les chiffres de « réduction de l’augmentation », ainsi que celle des promesses qui n’engagent que ceux qui les croient. Force est de constater que tous les pays n’ont pas ces pudeurs transitionnelles ; fragilisées par leurs énormes besoins, l’Inde et la Chine ont néanmoins laissé les risques de « blackout » électrique aux pays les plus climatiquement repentants, France et Europe en tête, dont on ne s’étonnera pas de constater qu’il s’agit aussi des pays dont la dynamique économique est au ralenti.

La fin du monde n’a pas eu lieu en 2020. Elle n’aura pas lieu demain non plus mais rien n’empêchera jamais de l’annoncer pour la prochaine année finissant par 0, quitte à la repousser de dix ans quand l’échéance approchera. En découvrant les prophéties sur l’augmentation de la température globale en 2020 (+3 °C par rapport à 1987 selon James Hansen, l’un des grands meneurs de l’alarmisme climatique — la réalité a été de l’ordre de +0,4 °C), on ne peut s’empêcher de songer : vivement 2030 ! Qu’en tire tout cela au clair. Hélas, les grandes avalanches de prophéties à confronter au réel sont à attendre plutôt pour 2050 ou 2100. Ce dernier millésime est certes lointain, mais il faut bien comprendre que son grand avantage pour les prêcheurs d’apocalypse climatique est précisément celui-là : être situé suffisamment loin dans le futur permet de tenir les pronostics à bonne distance de toute confrontation avec le monde réel, et donc de faire prospérer sans crainte les fantasmes millénaristes de notre temps.


A+


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 07 Jan 2021 08:47

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 07 Jan 2021 08:47 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 29 Mar 2012 10:34
Localisation: Bruxelles
Pangolin, réchauffement climatique et Covid 19 semblent liés d'après certains sientifiques.

https://www.un.org/fr/coronavirus/artic ... odiversite
L'épidémie d'Ebola, en Afrique de l'Ouest, a été le résultat de pertes forestières qui ont entraîné des contacts plus étroits entre la faune sauvage et les établissements humains, rappelle le PNUE. L'émergence de la grippe aviaire et du virus Nipah est, elle, liée à l’élevage intensif d’animaux : les volailles pour la première, les porcs pour la seconde. Quant à la COVID-19, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) juge vraisemblable que le virus se soit transmis de la chauve-souris à l’homme par l’entremise d’un animal hôte présent dans un marché à Wuhan, en Chine.
« Il n'y a jamais eu auparavant autant de possibilités de transmission d'agents pathogènes des animaux sauvages et domestiques à l'homme », souligne Mme Andersen. De fait, prévient-elle, « si nous n’agissons pas pour protéger I’habitat et enrayer la perte de biodiversité, les pandémies pourraient devenir une nouvelle normalité au cours de ce siècle ».


Pour le reste, je suis content que ce ne soit pas "la fin du monde". Mais si l'heure d'arrivée est mal prévue, on est sur la route.

_________________
A bientôt,


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 07 Jan 2021 09:12

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 07 Jan 2021 09:12 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 29 Juin 2013 16:16
Localisation: Proche LFDH
pit Image a écrit:
Pangolin, réchauffement climatique et Covid 19 semblent liés d'après certains sientifiques.
............................

Il n'y a pas besoin de sortir de Saint-Cyr pour le comprendre.
Mais le réchauffement climatique n'y est pas pour grand chose.
Là, nous sommes avant tout sur la démographie galopante de l'humanité qui vient donc empiéter sur les espèces animales et végétales qui abritent des maladies pouvant atteindre les humains.
C'est un grand classique déjà vu et comme nous ne sommes pas foutu de nous servir des leçons du passé, comme la disparition de grandes civilisations, et bien, ça recommence.

_________________
"Aéronauticalement"
« Anything that can go wrong, will go wrong » Edward Murphy Jr.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 07 Jan 2021 13:24

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 07 Jan 2021 13:24 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Avr 2011 21:40
Salut,

Pangolin (ou chauve-souris) a bon dos et pour toutes les causes me semble t-il :mrgreen:
Citation:
(OMS) juge vraisemblable

J'attends donc que (argument mainte fois répété dans ce fil) que l'on on fournisse une preuve scientifique de l'origine du virus Covid-19 publiée et vérifiée par des pairs
Vraisemblablement et d'après ce que j'ai pu lire et entendre personne n'en sais rien ... de source sûre :lol:

A+


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 08 Jan 2021 02:17

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 08 Jan 2021 02:17 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 20 Fév 2011 08:19
Localisation: entre 4000 et 800 m
Citation:
L’année 2020 ayant la particularité de s’exprimer sous la forme d’un nombre rond, cela fait une quarantaine d’années qu’elle constitue un point d’attraction naturel des prédictions climatiques catastrophistes.

On peut même dire une cinquantaine d’année. En Juin 1970 en effet dans son n° 633 le magazine Science et Vie avertissait ses lecteurs :
« Plus de vie dans 50 ans ! » (si je compte bien 1970 + 50 cela fait 2020).
« La température de l’atmosphère s’élèvera de 9 °C durant le prochain demi siècle, et le niveau des eaux de 3 mètres. »
Citons maintenant un superbe morceau de n’importe quoi catastrophiste du site « En marche » (s’inspirant de la prestigieuse source France 24). (Le site est daté de 2017 donc le rapport de la FAO est celui de 2016 et l’état de la forêt de 2015).
https://en-marche.fr/articles/actualite ... ourd%27hui
Parmi le torrent d’idioties qu’on y trouve intitulé « enjeux climatiques actuels » :
On peut lire la merveille suivante :
« 1 km² de forêt disparaît à chaque seconde dans le monde » (ce qui fait 31,5 millions de km² par an)
Sachant que la superficie des forêts du globe était en 2015 de 41 millions de km² on voit qu’au bout d’un an et demie environ plus aucun arbre n’aurait dû exister à la surface du globe !
En réalité la diminution a été de 0,08 % soit à l’époque 33 000 km².

Se tromper d’un facteur mille c’est pas mal ! :lol:

Al’heure actuelle la superficie est de 4,06 milliards d’hectares. Cela diminue mais de moins en moins : Voir tableaux ci dessous.
http://www.fao.org/forest-resources-assessment/2020/fr

_________________
Et comment fait la voile pour sortir du sac ? ....ça c'est son problème !
Et ça s'ouvre tout le temps ? ....ça s'ouvre très souvent !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 08 Jan 2021 10:12

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 08 Jan 2021 10:12 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 11 Juin 2009 17:12
Localisation: verticale point d'eau
[quote="pit Image"]Pangolin, réchauffement climatique et Covid 19 semblent liés d'après certains scientifiques.

Pauvre pangolin!!
J'étais en Asie dans les années 60 a la frontière entre le Cambodge et la Viêt-Nam sur un chantier de construction . Il y avait un géomètre chinois qui semblait sorti d'un album de Tintin: casque colonial, chemise avec cravate, petites lunettes rondes etc...Je le croise un jour et, à ses pieds, un pangolin vivant mais bien ficelé acheté à un coolie. Je lui demande : c'est bon ça? vous le mangez comment? L'air horrifié il me répond que c'étaient les sauvages locaux qui mangeaient les pangolins! Lui il était plus évolué : il allait boire le sang du pangolin pour purifier le sien!! Mais je n'ai jamais entendu parler de Covid!! :lol: :lol:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 09 Jan 2021 07:42

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Sam 09 Jan 2021 07:42 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Jeu 19 Jan 2012 04:24
Réchauffement climatique… mais refroidissement météorologique …

Le jeudi 07/01/2021, RTE demandait aux Français de réduire leur consommation d'électricité, le lendemain, 8 janvier, pour éviter les coupures de courant… car un épisode de froid (-3 degrés par rapport aux normales saisonnières) était anticipé… J’ai bien écrit -3 pas -30… !
Fin février 20, alors que débutait la pandémie, le ministère de l’écologie exigeait la fermeture d’un réacteur de Fessenheim et en juin la fermeture du second.
Trois mois plus tard, dés l’automne, suite à la présence d’un anticyclone malvenu, la ministre de l’écologie relançait discrètement « nos » centrales au charbon et ouvrait nos lignes à l’électricité au lignite d’Outre Rhin car en l’absence de vent… une éolienne ne tourne pas !

Éléments de langage : nos politiques demandent d’attribuer ces problèmes à de soi-disant retards d’entretien des réacteurs liés au Covid... et surtout de ne jamais évoquer la fermeture de 2 réacteurs de 900 MW en parfait état de marche  et la mobilisation des équipes pour arrêter cette centrale !
Mieux, la ministre de l’écologie, Mme Pompili, a attribué ces problèmes au déséquilibre de notre mix-électrique trop dépendant du nucléaire !
Ce vendredi 8, pas de catastrophe, le parc nucléaire produisait 52 GW (85 % de la puissance installée), nos barrages ont complété, nos centrales à charbon (et au fioul) remises en route, l’électricité au lignite allemand ultra carbonée achetée au triple du prix moyen…
Quant aux éoliennes, elles produisaient en pointe 1 GW soit  6 % des 17,4 GW installés et 1 % de la production totale !!!

Si comme le demande (dans un premier temps...), Mme Pompili, l’éolien avait représenté 50 % du mix, c’est plus de la moitié de notre production électrique qui aurait été effacée suite à un refroidissement de 3 degrés et un petit anticyclone !
Imaginez l’hôpital en pleine pandémie… éclairage, chauffage, ascenseurs, services techniques…
Les trains, les aéroports...

Il y a quelques semaines, un député avait interrogé le gouvernement sur l’état des négociations entre la France et la Commission Européenne sur la régulation du nucléaire français...
"Ces négociations avec la commission, si elles n'ont pas encore abouti, se poursuivent", avait répondu à l'Assemblée, Bérangère A., secrétaire d'État à la Biodiversité. Surpris par cette charmante intervention, j’avais cherché sur Wikipédia, les éléments essentiels de la vie professionnelle de cette personne apparemment en charge, au moins en partie, de l’avenir de la filière nucléaire...
     - Née le 22 octobre 1976.
     - Après son échec au baccalauréat, exerce divers métiers, dont celui de manager pour des groupes reggaes
     - Ceci lui permet, en 2005, d'obtenir, par validation des acquis d'expérience  (VAE) à l’université d'Aix-Marseille une licence professionnelle « Conception et mise en œuvre de projet culturels ; Médiation culturelle de l'art » .à l’université d'Aix-Marseille
       - travaille alors dans différentes villes françaises en tant que directrice et chef de projet dans le secteur culturel
     - En 2014, revient à Chaumont pour reprendre la gestion de l'entreprise familiale, une boutique indépendante de lingerie.
- élection comme députée en 2017

https://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9rang%C3%A8re_Abba

Dernières nouvelles, la pandémie s’aggrave, tempête de neige sur Madrid, -36 degrés et la tempête évolue vers le nord-est… chez nous...

Vous avez "apprécié" cet équipage pakistanais d’A320, débutant son approche à Karachi, 2000 pieds trop haut, 100 kt trop vite, visant le milieu de piste, se posant train rentré, remettant les gaz en glissant sur les réacteurs...

Vous "apprécierez" l’équipage, aux commandes du ministère de l’écologie, qui manage la production de notre énergie électrique…


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1512 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 92, 93, 94, 95, 96, 97, 98 ... 101  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO