For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2418 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 112, 113, 114, 115, 116, 117, 118 ... 162  Suivante

Ven 09 Juil 2021 02:12

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 02:12 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 20 Fév 2011 10:19
Localisation: entre 4000 et 800 m
Pour pouvoir refourguer sa théorie mythique à base d’effet de serre, Delrieu a besoin de faire oublier 2 choses :
1 Que la compression d’un gaz provoque l’échauffement de celui ci.
2 Que cette opération est l’oeuvre dans l’atmosphère de la gravitation.

Pour ce faire il nous parle de bilan énergétique et de l’inaction de la gravitation.
1 le bilan énergétique.
Citation:
L'air qui monte se refroidit, l'air qui descend se réchauffe, bilan des courses ? Nul, pas de création d'énergie ici

Oui et alors qui a dit le contraire ? Quand je comprime l’air dans une pompe à vélo je ne crée pas non plus d’énergie. Celle ci vient de la force qui vient de mon bras de même que dans l’atmosphère l’énergie (en plus de celle du soleil) vient d’une force qu’on appelle la gravitation.
Citation:
Je vous disais que quand on ne sait pas faire le bilan énergétique d'une pompe à vélo, il ne faut pas essayer de s'attaquer à celui de l'atmosphère...

Qui a parlé de faire le bilan énergétique d’une pompe à vélo ? Personne à part toi ! Ton baratin a base de système ouvert ou fermé ne présente aucun intérêt ici ! Ca change quoi au fait que quand on comprime un gaz celui ci s’échauffe ?
L’important ici est de savoir que la force qui comprime ce composé gazeux qu’est l’air est de l’ordre de 10 tonnes par m². Et que par conséquent cela génère de la chaleur indépendamment de l’action du soleil ! De même qu’à la surface de Vénus, ou la pression est de l’ordre de 920 tonnes par m², cela explique une température au sol de 470 °C. (alors même que les rayons solaires n’atteignent pas le sol de Vénus) Et de même aussi aussi qu’à la surface de Mars ou la pression est de 10 ou 20 millibars c’est à dire le centième ou le cinquantième (selon la valeur retenue) de la pression terrestre la température ne soit que de – 63°C. (ou il y a pourtant 2250 fois plus de CO² que sur Terre ce qui devrait réchauffer un max d’après le Giec).
2 Négation du rôle de la gravitation.
Léger progrès tout de même. Maintenant on a droit à :
« Pas la gravitation dont le travail au total est nul »
par rapport à  :
« Croire qu'une force qui ne travaille pas peut produire de la chaleur !!! « 
Même si ça ne débouche sur rien (selon lui) maintenant la gravitation travaille. C’est déjà ça. Son bilan est nul ? La belle affaire ! Ca change quoi ? En quoi cela l’empêche t elle de comprimer l’air et donc de produire de la chaleur ?

Citation:
C'est lui (le soleil) qui injecte de l'énergie dans le système. Pas la gravitation dont le travail au total est nul, l'atmosphère restant en moyenne à la même place verticalement parlant.

Personne n’a jamais dit que le soleil n’injectait pas d’énergie dans le système. Seulement voilà : il en manque !
La physique du climat : (page 31 toujours) :
Il en manque même beaucoup !
« En effet, radiativement, pour justifier la température moyenne de la surface terrestre (15°C soit 288 K), avec une émissivité/absorptivité de 0,9, il faudrait qu'elle reçoive en moyenne :
M = ε σ T4 = 0,9 x 5,67 x 10-8 x 2884 = 350 W/m2
... soit plus du double de ce qu'elle reçoit effectivement du Soleil après absorption de son rayonnement par l'atmosphère :
si on raisonne uniquement en radiatif, il manque, en moyenne, 189 W/m2
Or, en radiatif, les transferts thermiques ne peuvent aller que du plus chaud au plus froid ; et donc, pour rehausser la température de la Terre à 15°C, il faudrait nécessairement une source de température supérieure à 15°C ; mais, à part le Soleil, rien n'est plus chaud que la Terre à 15°C, ... et nous avons déjà épuisé cette source. »

Delrieu, qui est un expert en bilan énergétique de pompe à vélo, va pouvoir expliquer ce mystère sans difficulté !

_________________
Et comment fait la voile pour sortir du sac ? ....ça c'est son problème !
Et ça s'ouvre tout le temps ? ....ça s'ouvre très souvent !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Ven 09 Juil 2021 02:45

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 02:45 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 20 Fév 2011 10:19
Localisation: entre 4000 et 800 m
Citation:
Des chercheurs de Toulouse, en collaboration avec Airbus, étudient l'impact du dérèglement climatique sur le trafic aérien. À cause des températures, des avions sont cloués au sol.
Le dérèglement climatique a un impact sur le trafic aérien.
Est-ce le serpent qui se mord la queue ? Actuellement responsable de près de 2% des émissions mondiales de CO2, l’aviation subit elle aussi les effets du dérèglement climatique.


Quand dans un article on voit répéter l'expression "dérèglement climatique" 3 fois en cinq lignes (quatre avec la légende de la photo) on peut être sûr qu'on a affaire a un article de fumiste.
Cela se confirme à la fin ou on a droit comme bonus à l'inondation des pistes. :lol:

_________________
Et comment fait la voile pour sortir du sac ? ....ça c'est son problème !
Et ça s'ouvre tout le temps ? ....ça s'ouvre très souvent !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 09 Juil 2021 12:52

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 12:52 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Avr 2011 23:40
Salut,

C'est la fin .... et pas à cause du Covid ... qui est un détail de l'histoire :mrgreen:
Jean Jouzel, climatologue : "Désormais, le pire est possible"
https://fr.news.yahoo.com/jean-jouzel-c ... 41573.html

A+


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 09 Juil 2021 14:53

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 14:53 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 12:48
RWMAN Image a écrit:
Pour pouvoir refourguer sa théorie mythique à base d’effet de serre, Delrieu a besoin de faire oublier 2 choses :
1 Que la compression d’un gaz provoque l’échauffement de celui ci.
2 Que cette opération est l’oeuvre dans l’atmosphère de la gravitation.

Ton enthousiasme à venir et revenir te ridiculiser sur ce sujet force l'admiration. Ça me rappelle l'histoire de l'ours bleu... Dis-moi, tu ne viens pas vraiment ici pour parler climat, non ?

On va reprendre des cas simples pour illustrer. Non pas que j'ai l'espoir que RWMAN comprenne un jour, car il ne veut pas comprendre, et ça on n'y peut rien. Mais ça peut être utile pour ceux qui ne se sont pas vraiment intéressé à la physique ou pour qui certaines notions sont un peu lointaines.

Prenons donc le cas d'une planète comme la Terre avec son atmosphère en partie chauffée par sa propre gravitation comme le suggère RWMAN. Imaginez que son soleil arrive en fin de vie et s'arrête de rayonner. D'après RWMAN, notre planète va garder une atmosphère significativement plus chaude que n'importe quel corps céleste ne recevant plus de rayonnement d'une étoile. Car la gravitation de cette planète continue à comprimer son atmosphère. Cette atmosphère étant donc "plus chaude" que l'espace environnant va émettre un rayonnement thermique de fréquence supérieure au fond diffus cosmologique. Cette planète devient donc une source de rayonnement (et donc d'énergie) infinie. La gravitation, ne dépendant que de sa masse qui est constante, ne faiblit pas, mais génère donc infiniment de l'énergie ! On comprends bien que ceci est une aberration physique. Il n'y a pas de création d'énergie ex-nihilo. C'est la premier principe de la thermodynamique.

Pourtant c'est vrai: quand de l'air descend dans l'atmosphère, celui-ci s'échauffe et semble "gagner" de l'énergie... Mais c'est une mauvaise interprétation de croire cela. Il ne fait que transformer de l'énergie qu'il avait déjà. Il n'a rien gagné. Pour comprendre ça, on va envisager un autre exemple: RWMAN lui-même sera notre cobaye...

RWMAN est sur le bord de la piste avec sa belle tenue de "chuteur". On va admettre qu'il est à une altitude 0. Il a une certaine énergie potentielle de gravitation qu'on va appeler Ep0. Cette énergie il ne la ressent pas, mais tant qu'on est dans un champ gravitationnel, on a une énergie potentielle qui dérive de ce champ. Et cette énergie potentielle est d'autant plus grande que l'on est éloigné de la source de ce champ...

    Il faut bien s'arrêter sur ce point qui peut sembler contre-intuitif. L'énergie croît quand on s'éloigne de la source du champ !!! Ça indique bien que ce n'est pas la source du champ gravitationnel qui nous donne cette énergie, sinon ce serait le contraire. Il faut comprendre que le champ génère une force, mais ne donne pas d'énergie. On va voir ça mieux dans la suite.


RWMAN monte dans son PC6, il a toujours son énergie potentielle gravitationnelle Ep0. Le PC6 décolle et le monte à 4000m. Maintenant l'énergie potentielle de RWMAN est Ep1. Et Ep1 est supérieure à Ep0. Il a gagné de l'énergie potentielle...

    Comment être sur qu'on a une plus grande énergie potentielle quand on monte? C'est simple il suffit de la convertir. Si je saute d'une table de 1m, ça va. S je saute de 2m de haut, je vais me faire mal aux chevilles, je sens bien que l'énergie que je dissipe en percutant le sol est plus grande. Si je saute de 5 m, beaucoup plus d'énergie et plus de dégâts... On est tous d'accord ? Ok continuons.


RWMAN est maintenant à 4000m avec une énergie potentielle Ep1 > Ep0. Mais... qui lui a donné cette énergie supplémentaire, c'est la Terre? le Soleil? une pile Wonder? Bien sur que non, c'est le PC6 qui l'a monté là-haut! Et où a t-il pris cette énergie? Dans le jet-fuel qu'il a brûlé, évidemment. La Terre n'a rien donné ou rien pris dans cette affaire. La gravitation n'a pas fourni ou pris de l'énergie à quiconque. Le moteur du Pilatus a juste converti de l'énergie chimique en énergie potentielle de gravitation.

Maintenant RWMAN saute... Tête en bas, il accélère fortement, il gagne de l'énergie cinétique. Dans sa tête, il se dit toute cette énergie c'est la Terre qui me la donne en m'attirant vers elle. Elle "fournit un travail" ! Eh bien non, là est l'erreur classique. La Terre et son champ gravitationnel ne transfère pas d'énergie à RWMAN. Le Terre aura toujours autant d'énergie quand il sera au sol qu'au moment de son saut. Cette énergie cinétique qu'il observe, il l'avait déjà au moment de sauter, mais sous forme d'énergie potentielle!!! Dans sa chute, il transforme juste l'énergie potentielle que l'avion lui avait donnée en énergie cinétique. Rapidement, il n'accélère plus, il a atteint sa vitesse maximale et pourtant son énergie potentielle continue à décroître (il descend). C'est parce que les frottements aérodynamiques dissipent maintenant cette énergie potentielle en déplaçant et en chauffant les molécules d'air sur le trajet de notre valeureux chuteur. Il augmente ce transfert en ouvrant sa voile, ce qui ralentit d'autant sa chute, et arrive au sol pile-poil sur la cible dans une génuflexion du plus bel effet. Bravo, il est revenu à Ep0.

La Terre a-t-elle fourni ou reçu une quelconque énergie dans tout ça? Que nenni ! RWMAN a juste converti de l'énergie chimique en énergie potentielle gravitationnelle, puis il a converti cette énergie potentielle en chaleur en agitant des molécules d'air.

La morale à retenir dans cette histoire est que l'énergie que tu as dans un champ gravitationnel ne t'est pas donnée par la source de ce champ ! Mais par celui qui t'a placé dans ce champ...

C'est pareil pour la convection: De l'air monte et descend, sa température et sa pression changent dans ces mouvements. Mais la Terre et la gravitation ne fournissent rien. Seul le Soleil en chauffant la surface terrestre fournit de la chaleur qui va mettre en mouvement l'air, le faisant monter par la poussée d'Archimède en le chauffant. Les variations de pression qui s'ensuivent font descendre de l'air plus froid à coté, qui remplace l'air qui est monté. Le moteur dans tout cela (c'est à dire la source d'énergie), c'est le soleil et sa chaleur. Ensuite tout se transmet dans l'air par des ondes de pression. Des molécules d'air qui en poussent d'autres. La gravitation et son champ de force orientent la circulation de l'air dans le sens vertical, mais ne lui transfère pas d'énergie. Comme elle ne transfère pas d'énergie à RWMAN qui saute de son avion.

Cette erreur d'interprétation sur le rôle de la gravitation est classique. C'est pour ça que chaque semaine environ quelqu'un dans le monde dépose un brevet d'une machine à mouvement perpétuel à base de gravitation ou d'aimants (qui génèrent un champ de force autour d'eux comme la gravitation autour d'une masse)! Mais aucun de ces brevets n'a jamais débouché sur quoi que ce soit, car le mouvement perpétuel est impossible vu qu'il représenterait de l'énergie "gratuite" ce qui est impossible. L'idée que la gravitation fournirait une énergie infinie dans le temps dérive de cette mauvaise compréhension de ce qu'est un champ de force, et une énergie "potentielle" qui dérive de ce champ de force.

Voilà, ça a été un peu long, mais j'ai essayé de garder cette explication la plus proche possible du monde aéronautique pour ne pas me faire sermonner par vous savez qui. Quant à RWMAN et ses hypothèses fumeuses sur la chaleur magique de l'atmosphère eh bien ... qu'il continue à rêver, c'est mignon.

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 09 Juil 2021 15:13

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 15:13 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 12:48
avechelice Image a écrit:
Salut,

C'est la fin .... et pas à cause du Covid ... qui est un détail de l'histoire :mrgreen:
Jean Jouzel, climatologue : "Désormais, le pire est possible"
https://fr.news.yahoo.com/jean-jouzel-c ... 41573.html

A+

Le pire a toujours été, et est toujours possible. Maintenant quand on a compris comment il pouvait arriver, on a moyen d'éviter d'en arriver là !

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 09 Juil 2021 16:20

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 16:20 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Avr 2011 23:40
Salut,

Citation:
on a moyen d'éviter d'en arriver là !

Beaucoup disent cela ... mais ne décrivent pas les moyens (qui ne doivent pas mettre en danger l'évolution de l'espèce humaine c'est à dire ne pas régresser mais aller en avant) à mettre en oeuvre
Je constate que la plus part des solutions jusqu'ici proposées ne peuvent qu'engendrer de la décroissance à plus ou moins long terme
Il faut donc constater que de bons moyens n'existent pas à l'heure actuelle

A+


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 09 Juil 2021 16:25

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 16:25 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 12:48
J'ai failli oublier celui-là:
RWMAN Image a écrit:
Or, en radiatif, les transferts thermiques ne peuvent aller que du plus chaud au plus froid ;

Donc le rayonnement thermique au moment de sortir de sa source se dit: "Ah ben non, je ne vais pas aller dans cette direction, car si je continue tout droit je vais arriver vers une source plus chaude que moi !" Intéressant !

Et du coup, il décide de faire quoi ton rayonnement ? Il fait demi-tour ?

Si j'en crois ton hypothèse, si j'envoie une lumière rouge vers une source qui émet de la lumière bleue, alors la lumière rouge n'arrivera jamais à la source bleue dont la longueur d'onde correspond à une température radiative plus forte...

Et la marmotte, elle replie le papier d'alu sur le chocolat...

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 09 Juil 2021 16:54

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 16:54 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 12:48
avechelice Image a écrit:
Beaucoup disent cela ... mais ne décrivent pas les moyens (qui ne doivent pas mettre en danger l'évolution de l'espèce humaine c'est à dire ne pas régresser mais aller en avant) à mettre en oeuvre
Pourtant certains communiquent beaucoup sur les moyens. Il faut juste aller les écouter: https://theshiftproject.org/category/publications/rapports/

avechelice a écrit:
Je constate que la plus part des solutions jusqu'ici proposées ne peuvent qu'engendrer de la décroissance à plus ou moins long terme
Attention à bien s'entendre sur ce que signifie décroissance et ne pas confondre avec récession. Je te renvoie à ce lien que j'ai déjà posté ici: https://bonpote.com/decroissance-et-prejuges/

Et gardons à l'esprit que ne pas lutter contre ces problèmes reviendra à encore plus de décroissance et de récession. Il faut donc choisir entre une décroissance choisie et une décroissance subie encore plus grande...

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 09 Juil 2021 19:48

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 19:48 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Avr 2011 23:40
Salut,

Il y aura décroissance rapide si on choisi les moyens mis en avant par les écologistes de tout poils (cela comprend l'éolien .. le solaire et hydrogène et que sais-je ce qui va encore germer comme idées géniales)
On pourra facilement dans un avenir pas trop loin se passer des énergies fossiles traditionnelles (pétrole gaz .. etc) si on mise tout sur le nucléaire (on peut tout faire avec de l'électricité)
Donc comme ils disent .. pour le Covid la seule solution est le vaccin ... la seule solution pour contrer le changement climatique c'est le nucléaire partout
Chloroquine = éolien .. solaire .. etc (fonctionne pas) et vaccin= nucléaire ! :mrgreen:
Reste à convaincre les verts ... ils sont antivax (nucléaire) :roll:

A+


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 09 Juil 2021 20:21

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 20:21 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Ven 26 Jan 2007 10:51
Localisation: france
juste une question
puisque l'argument période glaciaire et inter glaciaire ne semble pas trouver écoute

les mammouth trouvés dans le permafrost
il ont creusés la glace avant de mourir pour laisser une trace aux générations futur ?

:mrgreen:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 09 Juil 2021 20:56

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 20:56 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 12:48
avechelice Image a écrit:
On pourra facilement dans un avenir pas trop loin se passer des énergies fossiles traditionnelles (pétrole gaz .. etc) si on mise tout sur le nucléaire (on peut tout faire avec de l'électricité)

Je suis assez d'accord avec çà, mais peut-être pas aussi radical... A mon sens, solaire et éolien ont leur place, mais en tant qu'appoint (à moins d'un bond technologique). Faire voler un avion avec de l'électricité reste (et à mon sens restera encore longtemps) difficile. Donc hydrogène ? j'y crois moyen, kérosène synthétique ? Mouais c'est pas gagné, huile de friture ? pour un petit nombre seulement vu les quantités disponibles...

Dans le nucléaire il faudra aussi compter sur la fusion, mais là encore c'est à long terme...

Donc impossible de boucler la boucle sans réduire drastiquement les consommations et ce, rapidement.

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 09 Juil 2021 20:59

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 20:59 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 12:48
fouvolant Image a écrit:
juste une question
puisque l'argument période glaciaire et inter glaciaire ne semble pas trouver écoute
Ah bon ? on en a pourtant parlé pas mal de fois ici-même...

Citation:
les mammouth trouvés dans le permafrost
il ont creusés la glace avant de mourir pour laisser une trace aux générations futur ?
Tu peux détailler ton argument ? parce que je ne suis pas sûr de suivre...

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 09 Juil 2021 22:20

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 22:20 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Ven 26 Jan 2007 10:51
Localisation: france
Delrieu Image a écrit:
fouvolant Image a écrit:
juste une question
puisque l'argument période glaciaire et inter glaciaire ne semble pas trouver écoute
Ah bon ? on en a pourtant parlé pas mal de fois ici-même...

Citation:
les mammouth trouvés dans le permafrost
il ont creusés la glace avant de mourir pour laisser une trace aux générations futur ?
Tu peux détailler ton argument ? parce que je ne suis pas sûr de suivre...

oui c'est moi qui en ait parlé
pour les mammouth juste pour dire que la glace qui les recouvre est forcément apparu après leur mort et donc les glaces étaient plus faible qu'aujourd'hui , on est en période inter glacière
rien d'annormal au réchauffement , quand au dérèglement l'homme est assez imbu pour penser qu'il soit l'origine


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 09 Juil 2021 23:08

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 23:08 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 12:48
fouvolant Image a écrit:
oui c'est moi qui en ait parlé
pour les mammouth juste pour dire que la glace qui les recouvre est forcément apparu après leur mort et donc les glaces étaient plus faible qu'aujourd'hui , on est en période inter glacière
rien d'annormal au réchauffement , quand au dérèglement l'homme est assez imbu pour penser qu'il soit l'origine

Mais on est d'accord. On a tous dit que la Terre a connu des périodes plus chaudes et plus froides qu'aujourd'hui. Tout le monde le dit !
Mais ce que les climatologues disent aussi, c'est que les alternances passées étaient dues principalement à des facteurs cosmologiques basés sur les cycles solaires et les variations de l'orbite terrestre. Mais que selon ces cycles, les températures devraient être stables aujourd'hui voire en légère baisse. Or bien au contraire, elles montent comme jamais dans l'histoire. Il y a donc quelque chose de nouveau.

Dire que la Terre s'est réchauffée sans les activités humaines précédemment donc elle le fait encore aujourd'hui, c'est comme dire: mon grand-père n'est pas mort d'un infarctus, donc je n'en mourrai pas non plus. Puissant raisonnement s'il en est !

Quant à l'argument "l'homme est assez imbu patati patata", je peux le retourner en disant l'homme est assez imbu de lui-même pour croire qu'il peut chier dans sa niche sans que ça finisse par sentir mauvais un jour. Rien de très scientifique là-dedans...

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 09 Juil 2021 23:14

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 09 Juil 2021 23:14 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Ven 26 Jan 2007 10:51
Localisation: france
Delrieu Image a écrit:
fouvolant Image a écrit:
oui c'est moi qui en ait parlé
pour les mammouth juste pour dire que la glace qui les recouvre est forcément apparu après leur mort et donc les glaces étaient plus faible qu'aujourd'hui , on est en période inter glacière
rien d'annormal au réchauffement , quand au dérèglement l'homme est assez imbu pour penser qu'il soit l'origine

Mais on est d'accord. On a tous dit que la Terre a connu des périodes plus chaudes et plus froides qu'aujourd'hui. Tout le monde le dit !
Mais ce que les climatologues disent aussi, c'est que les alternances passées étaient dues principalement à des facteurs cosmologiques basés sur les cycles solaires et les variations de l'orbite terrestre. Mais que selon ces cycles, les températures devraient être stables aujourd'hui voire en légère baisse. Or bien au contraire, elles montent comme jamais dans l'histoire. Il y a donc quelque chose de nouveau.

Dire que la Terre s'est réchauffée sans les activités humaines précédemment donc elle le fait encore aujourd'hui, c'est comme dire: mon grand-père n'est pas mort d'un infarctus, donc je n'en mourrai pas non plus. Puissant raisonnement s'il en est !

Quant à l'argument "l'homme est assez imbu patati patata", je peux le retourner en disant l'homme est assez imbu de lui-même pour croire qu'il peut chier dans sa niche sans que ça finisse par sentir mauvais un jour. Rien de très scientifique là-dedans...

les scientifiques vont dans le sens du moment pour justifier les budgets de recherche
il suffit de mettre "eco qqe chose" "développement patati patata" "réchauffement etc" et les budgets tombent et mirobolant
mais ça j'ai déjà dit, faut savoir comment marche les budgets de recherche,
sans parler des plateaux tv
aller je vous laisse bruler des Kw avec les PC en volant sauver la planète :mrgreen:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2418 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 112, 113, 114, 115, 116, 117, 118 ... 162  Suivante

Heures au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO