For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2537 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 159, 160, 161, 162, 163, 164, 165 ... 170  Suivante

Jeu 29 Sep 2022 20:02

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 29 Sep 2022 20:02 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 11:48
M092 Image a écrit:
Je ne comprends pas ce refus obstiné de RNWMAN de reconnaître qu'il y a une accumulation (dans la mesure où le TAUX d'absorption et de stockage du CO2 n'augmente pas de façon significative, par la biomasse par exemple...)
Insister de la sorte, obère grandement sa crédibilité quant au reste de ses déclarations. :|

Cette phrase de RWMAN que tu cites est aberrante à plus d'un titre.
Ton exemple des seaux montre un des aspects aberrants, mais il y en a d'autres:

Son explication voudrait qu'au bout de 5 ans tout le CO2 rajouté par l'homme dans l'atmosphère ait "disparu" (sous entendu, dissous dans l'océan) et qu'on en n'entende plus jamais parler. Mais il dit lui-même que l'océan dégaze vers l'atmosphère de grandes quantités de CO2, c'est son argument pour dire que les rejets humains sont très faibles et donc que l'homme ne peut être responsable des augmentations de température.
Et donc, n'importe qui comprend très bien, que ce CO2 "fossile" de l'atmosphère va passer dans l'océan, mais reviendra (au moins en partie) dans l'atmosphère au cours du dégazage. Et donc c'est faux de dire qu'au bout de 5 ans tout à disparu. Puisqu'au moins une partie est revenue.
Cette partie, RWMAN la compte dans du CO2 qui viendrait tout seul de l'océan, et donc pas d'origine "fossile" ou "humaine". C'est, bien-sur, faux. Son origine fossile, il la conservera toujours. Et on peut même la voir dans les proportions isotopiques 12C/13C

Donc dire qu'il y a un cycle atmosphère - océan, et dire en même temps qu'au bout de 5 ans tout a disparu définitivement, est aussi totalement contradictoire.

Par ailleurs il parle d'un cycle de 5 ans, mais c'est en fait en moyenne 5 ans dans l'atmosphère et bien plus longtemps dans l'océan. Donc le vrai cycle est bien plus long.

Au final, ce qu'il faut comprendre c'est que le CO2 ne disparait jamais. Une petite partie descend au fond de l'océan et y sera piégée pour très longtemps. C'est un "puit de carbone" et c'est ce qui permet qu'en effet, la "nature" arrive à absorber une partie de ce qu'on émet. Mais elle n'absorbe pas tout, la preuve étant que la concentration en CO2 dans l'atmosphère augmente depuis 150 ans.

Le même genre d'effets se passent entre l'atmosphère et la biomasse, biomasse qui capte du CO2 par la photosynthèse, mais qui le relâche quand la plante meure ou qu'un animal la mange puis rejette le CO2 par sa respiration. Là encore il y a des puits de carbone, principalement quand la sédimentation enfouit des tourbières et piège ainsi du carbone dans le sous-sol. C'est d'ailleurs comme çà que le pétrole et le charbon se sont formés. Mais là encore, ces puits sont trop lents pour absorber ce qu'on émet.

Pourquoi s'obstine t-il donc ? Parce que le fond du problème ne l'intéresse pas. La réalité "physique" de l'effet de serre du CO2, il n'en a rien à faire. Sa motivation est politique. Il veut faire triompher ses idées politiques et la thématique du grand complot international ayant pour but d'asservir les honnêtes gens de notre pays est toujours un des leviers les plus efficaces pour ça. Tout le monde face à un problème aussi grave et difficilement surmontable que celui qui nous concerne a envie (même inconsciemment) que l'on trouve un coupable bien identifié et de pouvoir se sentir une pure victime et pas une des causes du problème.

J'évoquais dans une réponse à "mikelima" la célèbre mystification des "protocoles des sages de Sion" que l'extrême droite de l'époque a construite pour accuser les juifs de tous les mots de la Terre, avec les conséquences que l'on connait. https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Protocoles_des_Sages_de_Sion
Aujourd'hui, les mêmes nous font "Les protocoles des sages du GIEC", avec exactement les mêmes recettes. Toujours une "organisation" internationale, qui noyauterait les gouvernements, manipulerait les opinions, pour arriver à la domination mondiale. Le tout avec force mensonges et falsifications.

Chaque parole de RWMAN contre le GIEC est le calque exact de ce que disaient (et disent toujours) les antisémites pour accuser les juifs. L'histoire est un éternel recommencement.

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Jeu 29 Sep 2022 20:16

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 29 Sep 2022 20:16 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 11:48
M092 Image a écrit:
Je veux bien que l'on dise que le CO2, et par là, l'énergie d'origine fossile, n'est pour rien dans le réchauffement, dans le changement climatique, et que tout cela viendrait de l'activité solaire ( on ne sait pas encore tout à ce sujet....)

effectivement, on ne sait pas tout... Mais bon, l'activité solaire on la surveille de près depuis un bon moment. On a des bardées de satellites qui mesurent ça dans tous les sens et on sait dire très précisément la quantité d'énergie que le soleil nous envoie à chaque seconde... Et cette quantité est en légère baisse depuis 50 ans... Les températures, elles, montent.

On a aussi soupçonné des rayonnements cosmiques qui provoqueraient la formation de nuages qui génèreraient de l'effet de serre. Mais de gros moyens ont été mis en oeuvre dans l'expérience CLOUD du CERN pour mesurer ça et... là encore, on a bien mesuré un effet, mais très faible comparativement à l'effet de serre des gaz.

On a des quantités d'appareils, au sol, en vol ou en orbite qui mesurent chaque température, pression ou radiation qui se promène... Et tous au final racontent la même histoire. Cette histoire n'est pas connue dans tous ses détails, mais la trame principale est bien visible maintenant. Il faut vraiment se calmer sur les combustibles fossiles...

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 29 Sep 2022 20:56

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 29 Sep 2022 20:56 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 06 Jan 2012 08:21
Localisation: St No/Les Avirons
Tout fout le camp....

Avec le changement climatique, le chardonnay prend racine dans les Hauts-de-France
Sur la parcelle de Laurent Sellié, agriculteur du Pas-de-Calais, les grains de blé ont fait place aux baies de raisin: elles permettront d'élaborer la première cuvée de chardonnay des Hauts-de-France, où des pionniers s'essayent à la viticulture sous l'effet du réchauffement climatique.

https://www.clicanoo.re/article/afp/2022/09/29/avec-le-changement-climatique-le-chardonnay-prend-racine-dans-les-hauts-de-france

Au milieu des champs de betteraves et des maisons en briques qui entourent la petite commune de Quiéry-la-Motte, à quelques kilomètres de Douai, les quatre hectares et demi recouverts de vigne verdoyante constrastent avec le paysage traditionnel du nord de la France.

Une dizaine de vendangeurs donnent des coups rythmés de sécateur, et remplissent délicatement les caisses de grappes vert clair. Après le pressage et la fermentation, elles permettront de confectionner la première cuvée de Chardonnay de la région, dont les bouteilles seront vendues cet été.

Agriculteur depuis 25 ans, Laurent Sellié était plutôt spécialiste des grandes cultures que de la vigne. C'est avec un air presque embarrassé qu'il se décrit désormais comme "petit viticulteur", supervisant d'un oeil attentif les premières vendanges de sa vie.

Comme dix autres producteurs disséminés dans la Somme, le Nord, l'Aisne et le Pas-de-Calais, il a planté ses 20.000 pieds de vigne au printemps 2020, accompagné par la société de négoce agricole Ternoveo, dont l'ambition est de créer d'ici à cinq ans une filière viticole sur 200 hectares dans les Hauts-de-France.

Elle a fourni à l'exploitant, "qui n'aurait pas pu se lancer seul", une expertise technique, une formation "pour se transformer en vigneron", et des intrants agricoles (engrais, pesticides) adaptés à la culture du raisin.

Ternoveo va désormais lui acheter son raisin gorgé de sucre, et le transformer en vin dans son chai de la Somme.

Laurent Sellié, habitué à la "routine" des céréales, en a les yeux qui brillent: "Il y a trois semaines, c'était encore du vinaigre, raconte-t-il en soupesant un grappe aux baies arrondies, et là j'ai vu l'évolution du sucre, elle s'est transformée, c'est incroyable. La vigne ça vit, ça change!".

- Beau premier millésime -

Ces pionniers des Hauts-de-France emboîtent le pas des viticulteurs de Bretagne, de Belgique ou du Kent, dans le sud de l'Angleterre, courtisés par la maison française Taittinger pour leurs vins effervescents.

Avec le changement climatique, qui apporte "plus de lumière" et provoque une hausse des températures "bénéfique à la maturité des raisins", la vigne est devenue une plante adaptée à ces latitudes, souligne Xavier Harlé, directeur général de Ternoveo.

Un assouplissement du dispositif d'autorisation a aussi facilité l'implantation des vignobles commerciaux en France depuis 2016, y compris pour les vins sans indication géographique.

Par endroits, le sol calcaire de l'ancien bassin minier est idéal pour faire pousser du chardonnay ou du pinot, comme dans le célèbre vignoble champenois. Riche en craie, il favorise le draignage de l'eau, ce qui évite l'humidité excessive et donc l'apparition de maladies.

Cette plante résistante offre un peu de tranquilité aux agriculteurs, dont les cultures de printemps ont souffert des fortes chaleurs et de la sécheresse exceptionnelle. La vigne, elle, "est restée bien verte", se réjouit Laurent Sellié, parcourant de la main le feuillage florissant.

Elle leur permet de diversifier leurs activités mais aussi leurs sources de revenus, pour affronter un peu plus sereinement les calamités climatiques.

Dans le nord agricole où quelques pieds de raisin blanc poussaient déjà sur les terrils, la viticulture reste une activité marginale, à l'initiative de quelques "innovateurs", souligne Jean-Marc Touzard, directeur de recherche à l'institut de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (Inrae).

"Pour créer un grand vignoble comme la Champagne ou le Bordeaux, il y a eu des siècles de construction historique", explique-t-il.

De plus, la viticulture n'y est pas exempte de risques, tant les effets du changement climatique sont imprévisibles, et font peser la menace de pluies torrentielles ou de vagues de chaleur printanières suivies de gelées.

En attendant de déboucher l'une des 40.000 bouteilles de Quiéry-la-Motte, les oenologues de Ternoveo prédisent un beau premier millésime, sain et avec un bon taux de sucre.

"Les gens que je croise ne me parlent plus que de ça", plaisante Laurent Sellié. Mercredi, ils devaient être trente à récolter avec lui, en majorité des bénévoles du village, curieux et fiers de vendanger sur ces terres pour la première fois.

_________________
La méditation, c'est observer ce qui démange au lieu de se gratter.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 30 Sep 2022 06:09

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 30 Sep 2022 06:09 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Avr 2015 09:42
Tout ça c'est bien joli mais je viens d'apprendre que quand on a un avis différent et une envie de creuser un sujet pour ne pas adhérer sans réflechir aux propagandes bien huilées ... on serait éventuellement anti-sémite .. waoouuu :shock:
Bon ben la messe est dite , que rajouter à ça si ce n'est que ça fout la :chut:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 30 Sep 2022 07:55

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 30 Sep 2022 07:55 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 20 Fév 2011 09:19
Localisation: entre 4000 et 800 m
Citation:
De même ce qui a été dégazé en 1850 a été entièrement absorbé 5 ans plus tard. Et ainsi de suite. Il y a simplement une circulation selon un cycle de 5 ans sans accumulation est tout simplement aberrant...

Tu oublies un point important il n’y a pas d’accumulation…. dans l’atmosphère ! Maintenant si on prend en compte l’océan qui est de très très loin le plus gros réservoir de carbone. Il peut y avoir accumulation sur les fonds océaniques par exemple.
Citation:
J'ai déjà tenté d'expliquer ce qui me semble une évidence, mais bon, je m'y re-colle ( désolé mais je suis têtu, et j'aime bien comprendre ...)
Prenons un récipient, un seau de 10 litres par exemple.
1- Versons 1 litre d'eau puis on enlève 20% , 1/5 ème: 20 cl. Reste 80 cl.( c'est 1850!).
2- Ensuite, ajoutons 1 litre, puis on enlève 1/5 au contenu du seau: 36 cl. Reste:144 cl.(1851).
3- Ajoutons à nouveau 1 litre et on enlève 1/5 du contenu :48,8 cl. Reste:251,2 cl(1852).
- Et ainsi de suite...On ajoute chaque fois 1 litre puis on retire 1/5 du contenu.
Très rapidement, le seau va déborder!

Je viens d’envoyer un mail à Veyres pour lui faire part de tes préoccupations. S’il me répond je t’en ferais part naturellement.
Citation:
Je ne comprends pas ce refus obstiné de RWMAN de reconnaître qu'il y a une accumulation (dans la mesure où le TAUX d'absorption et de stockage du CO2 n'augmente pas de façon significative, par la biomasse par exemple...)

Si, si ! Je te rappelle que je viens de faire remarquer à Delrieu que la végétation a augmenté de près de 40 % depuis 1900. Donc l’augmentation du taux de CO² dans l’atmosphère, qui suit une augmentation des températures, augmente bien la masse végétale. Le CO² se stocke dans un autre réservoir. Pour Delrieu cela ne présente pas d’intérêt, c’est normal le Giec n’en parle pas ! Pour mémoire voici sa réponse : « Sérieusement !!! Le verdissement du Sahel? Et tout ça grace au CO2 ? »
Maintenant les animaux, dont l'homme, mangent les plantes. Donc cette augmentation de CO² a procuré de la nourriture à des millions de personnes. La biomasse a bel et bien augmenté.
Donc en résumé, dans les réservoirs « végétation et sols » et « océans » il peut y avoir stockage mais pas dans le réservoir « atmosphère ».
D’ici peu je vais faire un petit résumé de la théorie du Giec cela te permettra de comprendre pourquoi Delrieu tient tant à ce que le CO² puisse s’accumuler dans l’atmosphère !

_________________
Et comment fait la voile pour sortir du sac ? ....ça c'est son problème !
Et ça s'ouvre tout le temps ? ....ça s'ouvre très souvent !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 30 Sep 2022 10:29

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 30 Sep 2022 10:29 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire

Inscription: Dim 24 Mai 2020 22:12
Glagny Image a écrit:
bijave Image a écrit:
Pied d'zamal mon bout la kour, lé pas bon? kossa i di? :lol: :arrow:

Euh... Je crois que je n'ai pas le bon dictionnaire ! :mrgreen:

J'ai trouvé mon dictionnaire ! Un neveu qui habite... Saint-Philippe.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 30 Sep 2022 11:50

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 30 Sep 2022 11:50 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 11:48
Pat06 Image a écrit:
Tout ça c'est bien joli mais je viens d'apprendre que quand on a un avis différent et une envie de creuser un sujet pour ne pas adhérer sans réflechir aux propagandes bien huilées ... on serait éventuellement anti-sémite .. waoouuu :shock:
Bon ben la messe est dite , que rajouter à ça si ce n'est que ça fout la :chut:
Grosse déformation de mes propos, mais je ne suis pas étonné.

Pour être clair, j'ai dit que les méthodes étaient les mêmes. Quand on voit comment je me suis fait traiter de tous les noms (Stalinien, totalitaire, écolo extrémiste etc...), et comment la communauté scientifique est systématiquement traitée de faussaires, menteurs, corrompus et assoiffés de pouvoir, on peut dire en effet que les méthodes sont les mêmes.

Je n'ai jamais dit qu'un des membres de ce forum était antisémite, ce qui n'aurait pas sa place ici et serait aberrant car aucun propos de cette nature n'a été écrit.

Les mots sont importants, il convient de bien les interpréter.

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 30 Sep 2022 12:12

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 30 Sep 2022 12:12 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 06 Jan 2012 08:21
Localisation: St No/Les Avirons
Glagny Image a écrit:
J'ai trouvé mon dictionnaire ! Un neveu qui habite... Saint-Philippe.


Oté! Glagny lé gayar........ :mrgreen:

_________________
La méditation, c'est observer ce qui démange au lieu de se gratter.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 30 Sep 2022 12:28

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 30 Sep 2022 12:28 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 11:48
RWMAN Image a écrit:
Si, si ! Je te rappelle que je viens de faire remarquer à Delrieu que la végétation a augmenté de près de 40 % depuis 1900. Donc l’augmentation du taux de CO² dans l’atmosphère, qui suit une augmentation des températures, augmente bien la masse végétale. Le CO² se stocke dans un autre réservoir. Pour Delrieu cela ne présente pas d’intérêt, c’est normal le Giec n’en parle pas ! Pour mémoire voici sa réponse : « Sérieusement !!! Le verdissement du Sahel? Et tout ça grace au CO2 ? »

Comme d'habitude, tu prends un résultat partiel, tu le déformes et tu lui donnes une portée générale qu'il n'avait pas à l'origine. Falsification classique appelée "Cherry Picking".
On va reprendre le papier d'origine qui te fait dire que la biomasse mondiale a augmenté :
https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1002/grl.50563

On notera déjà dans l'introduction :
Citation:
The role in this greening of the “CO2 fertilization” effect—the enhancement of photosynthesis due to rising CO2 levels—is yet to be established.
L'auteur prend plus de précautions que toi, manifestement !

Ensuite:
Citation:
Using gas exchange theory, we predict that the 14% increase in atmospheric CO2 (1982–2010) led to a 5 to 10% increase in green foliage cover in warm, arid environments. Satellite observations, analyzed to remove the effect of variations in precipitation, show that cover across these environments has increased by 11%.
On voit que l'auteur, ne parle pas d'augmentation de biomasse, mais d'augmentation de la surface des feuilles. Ce qui n'est pas la même chose. De plus il compare une situation avant/après dans un endroit où il y avait des plantes avant et après. Cette étude ne parle pas du tout des pertes de biomasse massives dues aux déforestations.

Donc tu tires des conclusions totalement erronées de ce papier.

Par ailleurs contrairement à ce que tu dis, le GIEC parle bien des augmentations de biomasse en s'appuyant sur le Global Carbon Budget, que j'ai déjà cité ici. https://www.globalcarbonproject.org/carbonbudget/

De ce Global Carbon Budget version 2021, on peut tirer le schéma suivant:
image

On y voit en partie gauche qu'il y a bien eu une augmentation du carbone stocké par la biomasse terrestre entre 1850 et 2020 de 195 GtC... Mais aussi qu'hélas, cette augmentation a été plus que compensée par le changement d'affectation des sols (principalement des déforestations pour faire de l'agriculture) qui monte à 200 GtC.

Donc quand on regarde la photo en entier... La biomasse terrestre n'a pas augmenté entre 1850 et 2020, elle a même légèrement diminué.

Dans la même période l'homme a rejeté 655 GtC (455 combustibles fossiles + 200 de perte de biomasse), et l'océan a absorbé 170 GtC, la biomasse terrestre 195 GtC, et l'atmosphère conserve le reste 270 GtC !!!

Il y a bien "accumulation" dans l'atmosphère.

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 30 Sep 2022 12:56

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 30 Sep 2022 12:56 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway

Inscription: Lun 17 Mar 2014 10:47
Localisation: Reims
@Delrieu
Euh!... je ne te dis pas merci pour la purge Jancovici. J'ai dit quelque chose de grave pour être à ce point puni? :shock:
Un polytechnicien (qui, au passage, a sévi dans mon domaine d'activité...) qui parle à des HEC, lesquels vont débarquer dans les entreprises à 22/23 ans en voulant nous apprendre la vraie vie alors qu'ils n'ont que 3 poils sous les aisselles, ça ne pouvait pas donner quelque chose de bien transcendant.
Face au discours super-rodé de la punaise de plateau télé, j'ai trouvé les questions de la future élite d'une indigence crasse. Il ne risquait pas d'être mis en difficulté.
Mais pour ce qui est des contraintes et des renoncements qui vont peser sur les "petites gens", dont je m'honore de faire partie, pour que notre poids de CO2 individuel passe de 10T à 2T (ce sont ses chiffres), rien n'est dit.
Ah si, renoncement aux déplacements en avion et perception du vélo et des pataugas! plus de bagnole (exquis passage sur le dégonflage de pneus des SUV...)
Bref rien de neuf sous le soleil.
1 taxe carbone = quelques millions de gilets jaunes. Donc, combien de gilets jaunes pour une assignation à résidence des plus pauvres et des moins riches?
On ne pourra plus se déplacer à notre guise mais on pourra toujours regarder tout la haut dans ce ciel qui fut notre terrain de jeu et de joies, passer les jets privés avec leur cargaison de milliardaires et de demi-putes en route pour un WE à Dubaï...
Oui, le réchauffement climatique, j'y crois. Mais essayer de nous faire croire qu'on va inverser la tendance dans la joie et la bonne humeur en sous entendant que, compte tenu de la myopie des démocraties, peut-être que des autocraties (éclairées... :roll:) feraient mieux, faut oser!!!


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 30 Sep 2022 13:18

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 30 Sep 2022 13:18 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Avr 2011 22:40
Salut,

Citation:
Sa motivation est politique. Il veut faire triompher ses idées politiques et la thématique du grand complot international ayant pour but d'asservir les honnêtes gens de notre pays est toujours un des leviers les plus efficaces pour ça

Question asservissement .. le GIEC n'est pas en retard non plus
D'ailleurs pour respecter les recommandations du GIEC cela ne pourra se réaliser que par des contraintes économiques et des restrictions de libertés (collectives ou individuelles) sur les gens ou des pays

A+


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 30 Sep 2022 13:28

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 30 Sep 2022 13:28 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Lun 11 Déc 2017 10:01
RWMAN Image a écrit:
Tu oublies un point important il n’y a pas d’accumulation…. dans l’atmosphère ! Maintenant si on prend en compte l’océan qui est de très très loin le plus gros réservoir de carbone. Il peut y avoir accumulation sur les fonds océaniques par exemple.


Que non, je n'oublie pas les océans!
Bien au contraire!
Selon moi, ils absorbent le CO2 par dissolution ( si j'ai bien compris...) et par les organismes morts qui coulent au fond...Ce qui représente une grande partie des 1/5 de CO2 émis qui quittent l'atmosphère, le "seau"de mon exemple, chaque année...

Très flatté de déranger Seyres pour ma petite personne :P

_________________
" L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance " (Platon)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 30 Sep 2022 13:33

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 30 Sep 2022 13:33 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 11:48
MikeLima Image a écrit:
On ne pourra plus se déplacer à notre guise mais on pourra toujours regarder tout la haut dans ce ciel qui fut notre terrain de jeu et de joies, passer les jets privés avec leur cargaison de milliardaires et de demi-putes en route pour un WE à Dubaï...
Mais c'est déjà le cas. La plupart des Français n'ont plus les moyens de se payer des vacances en avion. Ils ne voient Dubaï que dans les videos sur Internet. Et encore, en France on fait partie des "riches" à l'échelle mondiale.

Citation:
Oui, le réchauffement climatique, j'y crois. Mais essayer de nous faire croire qu'on va inverser la tendance dans la joie et la bonne humeur en sous entendant que, compte tenu de la myopie des démocraties, peut-être que des autocraties (éclairées... :roll:) feraient mieux, faut oser!!!
Il me semble que Janco est très clair là-dessus. Rien ne se fera dans la bonne humeur. Quand il cite l'exemple de la seconde guerre mondiale et des sacrifices des Britanniques, il ne dit pas que c'était dans la joie. Mais c'est un bon exemple d'un cas (rare) ou un peuple tout entier peut consentir à des efforts terribles sans un régime autoritaire. Néanmoins, l'actualité nous montre que ce n'est pas le chemin que nous prenons en Europe.

Quant à la réduction de 10T à 2T... Elle se fera, qu'on le veuille ou non.

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


Modifié en dernier par Delrieu le Ven 30 Sep 2022 14:15, modifié 1 fois.

  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 30 Sep 2022 14:07

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 30 Sep 2022 14:07 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 11:48
avechelice Image a écrit:
Salut,
Question asservissement .. le GIEC n'est pas en retard non plus
D'ailleurs pour respecter les recommandations du GIEC cela ne pourra se réaliser que par des contraintes économiques et des restrictions de libertés (collectives ou individuelles) sur les gens ou des pays

A+
Justement, non. Le GIEC n'a aucun pouvoir de contrainte sur qui que ce soit. Il fait des recommandations comme tu dis. Après ce sont les politiques qui les mettent en place ou pas. Et pour l'instant... Il n'y a guère de mise en place nulle part, vu qu'on continue tous à brûler sans cesse plus de combustibles fossiles.

Ensuite, il va falloir réaliser qu'on est en train de foncer tête baissée droit dans le mur. Si freiner est vu comme une contrainte inacceptable... Alors on a un problème encore plus gros que prévu !

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 30 Sep 2022 14:18

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 30 Sep 2022 14:18 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway

Inscription: Lun 17 Mar 2014 10:47
Localisation: Reims
Allons, Delrieu, au moment du "Blood, sweat and tears", l'Europe était en guerre avec un ennemi clairement désigné. Alors oui, dans ce cas, on fait des sacrifices pour anéantir l'ennemi.
Mais pour le réchauffement climatique, si j'ai tout bien compris les entreprises diverses et variées de culpabilisation, l'ennemi, c'est moi! Pas trop envie d'être sacrifié et encore moins de l'être...

Il se trouve que ceux qui nous ont mené dans le mur sont ceux qui prétendent nous éviter la collision si on fait bien tout ce qu'on nous demande sans rechigner. Et il faudrait qu'on fasse des sacrifices pour ces gens là? La connerie a ses limites tout de même.

Jancovici milite pour nous transformer tous en piétons?... OK, mais qu'il sache quand même que de piéton à fantassin, il n'y a pas seulement qu'un pas...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2537 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 159, 160, 161, 162, 163, 164, 165 ... 170  Suivante

Heures au format UTC + 2 heures


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO