For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 561 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30 ... 38  Suivante

Mer 06 Nov 2019 15:57

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mer 06 Nov 2019 15:57 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Mar 21 Sep 2010 12:29
Localisation: Un mec du nord.
Arrêtez d'acheter chez HM des millions de jeans et tout le monde pourra voler tranquille pour aller en vacances.

L'aviation pollue c'est un fait mais pas plus que du streaming ET BEAUCOUP BEAUCOUP MOINS que votre foutu jean qui a fait 3 fois le tour de la terre avant d'être acheté. C'est un moyen de locomotion longue distance utile et qui permet de connecter les gens. C'est un progrès indéniable et beaucoup d'écologiste veulent retourner à l'age de pierre.
Le défi de l'être humain est de pouvoir proposer le confort moderne pour 9 millards de personne, pas de nous faire vivre comme il y a 150 ans. A nous de progresser et de "polluer" plus utilement, pas de ne plus polluer. Le défi c'est d'avoir un taux de pollution égal ou inferieur voir idyliquement très inférieur avec plus de personne et de consommateurs.

Terminé bonsoir.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Mer 06 Nov 2019 18:18

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mer 06 Nov 2019 18:18 
En ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 10 Sep 2011 04:53
Localisation: Entre LFMD et LFTZ
Certains cherchent toujours un bouc émissaire démagogique.
Ca fera plaisir à certaines catégories sociales.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 13 Nov 2019 09:58

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mer 13 Nov 2019 09:58 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 08 Juin 2009 17:35
Localisation: HKG/CDG
Un bn article, simple et efficace paru aujourd'hui dans les Echos :

Citation:
Boycotter l'avion, un mauvais combat

La honte de prendre l’avion nie le progrès technique et la bonne volonté du secteur aérien en matière environnementale

La honte de prendre l’avion est la dernière illustration de l’écologie rétrograde prônée par les décroissants. Illustration notable, la jeune militante suédoise Greta Thunberg ne trouvant guère de voilier pour sa traversée retour de l’Atlantique, demeure bloquée aux États-Unis.

L’avion reste pour autant un moyen de transport en commun, responsable seulement de 2 % à 3 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Le combattre, par la taxe ou le boycott, peut s’avérer particulièrement contre-productif.

Casse de l'investissement

Les compagnies aériennes sont les meilleurs alliés du développement durable. Dans ce marché très concurrentiel, les voyageurs font face à une abondance de choix. Les compagnies de même que les constructeurs sont ainsi forcés d’innover constamment pour satisfaire les passagers, qui ont le dernier mot et une conscience écologique développée.

De l’autre côté, le raisonnement est pervers. Vider les avions avec l’écotaxe instaurée en France ou le «flygskam» grandissant en Suède prive les transporteurs de recettes. C’est en effet le meilleur moyen pour ralentir les investissements.

Avec une baisse de la fréquentation aérienne, comment continuer à investir dans des technologies de rupture qui viennent par exemple pousser hors du marché les gourmands en kérosène A380 pour déployer les A350 plus économes et modernes ? Nul doute ne fait que si le consommateur abandonne, les compagnies laisseront tomber elles aussi !

Des compagnies de plus en plus engagées

Si certains sont tentés de faire passer le secteur aérien comme le nouvel ennemi public, il n’a pas attendu le «flygskam» pour s’engager dans le développement durable. Les constructeurs comme les transporteurs déploient de plus en plus de moyens en ce sens. United Airlines vient d'annoncer avoir investi 40 millions de dollars dans le développement des biocarburants quand Air France par exemple, en plus de doter sa flotte d’avions plus verts (A350 et A220), opère une reforestation massive qui vise à compenser ses émissions sur les vols domestiques.

Aussi, , le Syndicat national des pilotes de ligne justifiait de sa bonne volonté écologique notamment par des choix optimisés de trajectoires de vols et des volumes de carburant embarqué.

Des moyens alternatifs pas si vertueux…

C’est un défi auquel fait face Greta Thunberg pour rentrer en Europe assister à la COP25. Refusant de prendre l’avion alors que les voiliers se font rares sur l’Atlantique en cette saison, les seuls paquebots restants polluent plus que l’avion sur les chemins transatlantiques.

Sinon, certes plus essentielles que l’avion, les voitures restent le moyen de transport qui émet le plus de CO2. D’ailleurs, les nouveaux avions (à condition qu'ils soient pleins) ne pollueraient pas plus qu'un véhicule automobile hybride aux 100 km/passager. Preuve que l’innovation est la clef de la transition écologique. Si la honte de prendre l’avion est méritante dans les esprits suédois, c’est en France le courage de prendre le train qui devrait être récompensé.

Léo Dumas est étudiant en commerce à Montréal.

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-boycotter-lavion-un-mauvais-combat-1147097

_________________
Un voyage en avion, c'est une manière laïque de croire au ciel et de s'en remettre à lui...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 14 Nov 2019 03:11

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 14 Nov 2019 03:11 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 20 Fév 2011 08:19
Localisation: entre 4000 et 800 m
Citation:
C’est un défi auquel fait face Greta Thunberg pour rentrer en Europe assister à la COP25. Refusant de prendre l’avion alors que les voiliers se font rares sur l’Atlantique en cette saison, les seuls paquebots restants polluent plus que l’avion sur les chemins transatlantiques.

je viens d'apprendre avec soulagement qu'elle a trouvé un voilier pour la ramener en Europe. J'espère qu'elle arrivera à temps, car une fois dans un port Espagnol il lui faudra encore rejoindre à vélo Madrid ou se tient la COP 25. En cette saison c'est pas évident, or cela commence vers la mi Decembre. Il est vital d'y assister car l'objet des débats est de décider où se tiendra la COP 26, à qu'elle date et comment s'y rendre ? Si d'aventure celle ci devait se tenir à Oulan Bator il faudrait que ceux qui circulent à dos de mulet ou en chaise à porteur se mettent en route immédiatement. Pas facile la vie des toqués du CO2. :lol:

_________________
Et comment fait la voile pour sortir du sac ? ....ça c'est son problème !
Et ça s'ouvre tout le temps ? ....ça s'ouvre très souvent !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 14 Nov 2019 07:17

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 14 Nov 2019 07:17 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 06 Jan 2008 06:47
Localisation: St Mamoudzou-de-la-Réunion s/Moselle
Greta... Le nouveau Tintin du 21ème Siècle...
Les temps changent je vous dis.... :roll:

_________________
https://www.youtube.com/channel/UCQNl-20DLW3lHyC385oI47Q
http://blog.iledelareunion.net/reunion-kerguelen/


  
home Haut
 Profil Site Internet  
Répondre en citant le message  

Jeu 14 Nov 2019 08:27

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 14 Nov 2019 08:27 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire

Inscription: Lun 11 Déc 2017 09:01
TripleSept Image a écrit:
Greta... Le nouveau Tintin du 21ème Siècle...

Nouvelle "Bernadette Soubirou", canonisée par "l'église" ( pour ne pas dire secte) écolo...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 14 Nov 2019 08:57

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 14 Nov 2019 08:57 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 06 Jan 2008 06:47
Localisation: St Mamoudzou-de-la-Réunion s/Moselle
Oui M092 tu as raison...
Il y manque le charisme de Tintin et la capacité à l'humour. Juste.

_________________
https://www.youtube.com/channel/UCQNl-20DLW3lHyC385oI47Q
http://blog.iledelareunion.net/reunion-kerguelen/


  
home Haut
 Profil Site Internet  
Répondre en citant le message  

Ven 15 Nov 2019 12:12

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 15 Nov 2019 12:12 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Ven 06 Jan 2012 07:21
Localisation: St No/Les Avirons
Je me marre en pensant aux BP à 20 ans de Boeing et Airbus avec leurs prévisions de vente mirobolantes...

[url]https://www.latribune.fr/economie/france/85-des-francais-mettent-l-environnement-au-coeur-des-municipales-833110.html#xtor=EPR-2-[l-actu-du-jour]-20191115[/url]

85% des Français mettent l'environnement au coeur des municipales

Par César Armand | 15/11/2019, 7:00 | 882 mots

Notre sondage Elabe-Veolia confirme que l’écologie est désormais une préoccupation majeure des électeurs, indépendamment de leurs convictions politiques ou de leur implantation géographique.
Quelle que soit leur sensibilité politique, 85 % des Français souhaitent que les questions environnementales occupent une « place importante » dans les propositions des candidats de leur commune. C'est ce qui ressort de notre étude Elabe-Veolia sur les Français et l'environnement. Ils sont même plus de 90 % chez les électeurs d'Emmanuel Macron (92 %) ou de Benoît Hamon (95 %). Cette absence de clivage se retrouve aussi quel que soit le nombre d'habitants de la commune concernée. Qu'ils vivent dans un village de moins de 2 000 habitants ou bien dans la région parisienne, ils sont entre 81 et 88 % à plébisciter cette cause. « C'est une idée reçue qui tombe, relève Laurence Bedeau, associée chez Elabe. Tous les électorats se rejoignent, y compris les électeurs de droite pour qui cela avait pu être un sujet un peu plus lointain. L'environnement ne peut plus être un sujet sur la longue liste des promesses, mais doit être intégré. »

Même si les Verts semblent bien placés pour réaliser un bon score lors des prochaines élections municipales, « voter pour un candidat écologiste pour la présidence de la République » ne suffit plus pour les sondés. À la question de savoir qui a le pouvoir d'agir sur la situation de l'environnement pour faire changer les choses, les sondés citent tout d'abord les États (72 %), puis les entreprises (69 %), les individus eux-mêmes (61 %) et les collectivités locales (56 %).

« C'est un changement de paradigme, estime Laurence Bedeau. L'environnement n'est plus seulement le sujet des urbains, mais devient une problématique du quotidien. »
Parmi les « solutions crédibles » citées par ce même panel figurent des gestes que chacun peut réaliser à son échelle. Le recyclage de 100 % des emballages en plastique d'ici à 2025, le tri des déchets et l'interdiction de détruire les invendus non alimentaires (vêtements, cosmétiques) sont en effet les trois premières mesures jugées « très utiles ».

"Le problème de tous"
Néanmoins, pour obtenir un effet démultiplicateur et réaliser une véritable transition écologique, les territoires se doivent d'accompagner leurs administrés dans ces processus. Par exemple, facturer toute levée de poubelle de déchets non recyclables, en plus d'un abonnement annuel pour la levée de la poubelle jaune.

Par ailleurs, 81 % des Français interrogés par Elabe se disent « dans l'obligation de changer [leurs] habitudes et [d']adopter un mode de vie plus sobre ». Là encore, « ce n'est plus un sujet abstrait mais une réalité vécue, insiste Laurence Bedeau. Nous arrivons à un moment de notre histoire où l'environnement est le problème de tous, avec le constat que nos conditions de vie sont déjà impactées. »

Lire aussi : L'envie de "consommer moins" croît nettement en France

Il n'empêche : deux tiers des personnes interrogées souhaitent que ces efforts soient partagés « de façon juste entre tous les membres de notre société ». Le mouvement des « gilets jaunes », qui a commencé il y a un an quasiment jour pour jour, est passé par là, et les Français aspirent à davantage de justice sociale.

À cet égard, l'augmentation des prix du carburant, qui a déclenché leur colère autour des ronds-points, est cité par seulement 6 % des sondés comme une « mesure très utile ». Il est vrai que les recettes de la taxe carbone sont majoritairement affectées à d'autres financements qu'à celui de la transition écologique...

Lire aussi : Pour l'écologie, faut-il quand même augmenter la taxe carbone ?

En réalité, les sondés citent les actions que peuvent mener, d'abord et avant les autres, les États et les entreprises : produire de l'énergie à partir de déchets non recyclables, baisser la TVA des produits les plus respectueux de l'environnement et taxer les entreprises en fonction de l'impact de leurs activités sur l'environnement.

« En termes de pouvoir d'agir, les États ont des moyens d'action, comme la question de la réglementation qui est particulièrement importante, souligne Laurence Bedeau d'Elabe. S'ils n'agissent pas, il ne se passera pas grand-chose. Idem pour les entreprises avec leurs pratiques, leur empreinte carbone ou leurs capacités de recherche et développement. »
Autrement dit, chacun a bien pris conscience que son comportement individuel ne suffisait pas, mais qu'en même temps il demeurait indispensable afin d'accomplir la révolution environnementale.

Investir dans les énergies renouvelables
Autres pistes qui sont évoquées par le panel : favoriser les moyens de transport respectueux de l'environnement, développer la production d'énergie locale, investir massivement dans le développement des énergies renouvelables... Celles-ci relèvent certes des collectivités, mais ces dernières manquent de financement pour relever ce défi. Si elles prennent des arrêtés anti-pesticides validés par la justice, ou poursuivent en justice l'Union européenne qui modifie ses normes antipollution à la suite du lobbying des constructeurs automobiles, elles demeurent bien démunies quand il s'agit de prendre des décisions fortes.

Les Français ne veulent plus d'incantations, mais attendent des actes concrets. Reste que les maires élus en mars prochain se devront d'agir encore plus, ne serait-ce que pour montrer l'exemple.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 16 Nov 2019 08:15

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Sam 16 Nov 2019 08:15 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire

Inscription: Lun 11 Déc 2017 09:01
bijave Image a écrit:
"Le problème de tous"

:| Et surtout le problème des autres ...
"l'augmentation des prix du carburant, (...) est cité par seulement 6 % des sondés comme une  mesure très utile"... Et oui, 94% ont plus ou moins besoin de leur voiture!
Alors que seulement une minorité utilise l'avion régulièrement , c'est donc "haro sur le baudet"!


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 19 Nov 2019 10:31

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mar 19 Nov 2019 10:31 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 06 Juin 2018 16:52
https://www.sudouest.fr/2019/11/19/neutralite-carbone-easyjet-annonce-une-collaboration-avec-airbus-6842922-706.php

Citation:
Neutralité carbone : Easyjet annonce une collaboration avec Airbus


Citation:
La compagnie est engagée en outre dans une modernisation de sa flotte, avec des avions moins gourmands en carburant, ce qui lui a permis de réduire ses émissions carbone par passagers d’un tiers depuis 2000.

Ces mesures sont annoncées au moment où le secteur aérien est sous pression pour réduire son empreinte carbone. L’aviation représente environ 2% des émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2), selon l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Selon des chiffres de l’Agence européenne de l’environnement, les émissions de CO2 du transport aérien dépassent largement, avec 285 grammes par passager-kilomètre, celles des autres modes de transport.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 20 Nov 2019 19:46

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mer 20 Nov 2019 19:46 
En ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 10 Sep 2011 04:53
Localisation: Entre LFMD et LFTZ
Dans une feuille de chou à charge pour l'aviation, un article sur le retour des trains de nuit.

Carte des trains de nuit actuels. C'est assez significatif.
image

J'avoue que pour ma part j'ai été un utilisateur du Strasbourg Vintimille et c'était bien pratique.
http://www.voyageons-autrement.com/le-grand-retour-du-train-de-nuit


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 20 Nov 2019 20:37

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Mer 20 Nov 2019 20:37 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 06 Juin 2018 16:52
Marara Image a écrit:
Dans une feuille de chou à charge pour l'aviation, un article sur le retour des trains de nuit.

J'avoue que pour ma part j'ai été un utilisateur du Strasbourg Vintimille et c'était bien pratique.
http://www.voyageons-autrement.com/le-grand-retour-du-train-de-nuit


puis on met le train dans un avion comme ça tout le monde est content :mrgreen: :mrgreen:

Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 21 Nov 2019 13:30

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 21 Nov 2019 13:30 
En ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 10 Sep 2011 04:53
Localisation: Entre LFMD et LFTZ
Comme quoi c'est toujours l'avion le plus fort. Essayez de faire l'inverse.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 21 Nov 2019 15:08

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 21 Nov 2019 15:08 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 06 Juin 2018 16:52
Marara Image a écrit:
Comme quoi c'est toujours l'avion le plus fort. Essayez de faire l'inverse.




Image

Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 21 Nov 2019 19:45

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 21 Nov 2019 19:45 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 08 Juin 2009 17:35
Localisation: HKG/CDG
Je comprends mieux pourquoi elle fait flipper....


_________________
Un voyage en avion, c'est une manière laïque de croire au ciel et de s'en remettre à lui...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 561 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30 ... 38  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO