For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1960 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 127, 128, 129, 130, 131  Suivante

Jeu 14 Oct 2021 17:35

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 14 Oct 2021 17:35 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 29 Juin 2013 17:16
Localisation: Proche LFDH
Delrieu Image a écrit:
Pour ce qui est du bilan de ce qui entre et ce qui sort, il y a pas mal d'infos ici: https://fr.wikipedia.org/wiki/Bilan_radiatif_de_la_Terre

A noter qu'une récente étude du Big Bear Solar Observatory, à partir de données satellitaires, révèle qu'en 20 ans la réflectance de la Terre a diminué de 0,5%, soit l'équivalent d'un demi-watt de lumière en moins par mètre carré.
Cette baisse, inattendue, de luminosité pourrait encore accélérer la hausse des températures, elles-mêmes responsables de cet état.

https://www.sciencesetavenir.fr/espace/ ... que_158064

_________________
"Aéronauticalement"
« Anything that can go wrong, will go wrong » Edward Murphy Jr.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Jeu 14 Oct 2021 18:14

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 14 Oct 2021 18:14 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Lun 11 Déc 2017 10:01
https://www.espace-sciences.org/archive ... auffe-t-il

Là, je comprends mieux...
Les photons atteignent la Terre et la réchauffe...Elle rayonne alors dans l'infrarouge...
C'est ça?


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 14 Oct 2021 19:59

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 14 Oct 2021 19:59 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Dim 24 Mai 2020 22:12
Delrieu Image a écrit:
Glagny Image a écrit:
C'était juste pour remettre une pièce dans la machine ! ;-)

C'est bien de mettre une pièce dans le juke-box, mais il faut aussi sélectionner la chanson à jouer, sinon rien ne sort.

J'aurais aimé que tu accompagnes ta photo d'un commentaire, pour nous dire:
Ravi d'avoir remis un sou dans la machine !
J'ai plus à apprendre dans ce domaine qu'à exprimer, d'où mon absence de commentaire.
Les interventions de chacun sont très intéressantes. Merci.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 15 Oct 2021 00:33

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 15 Oct 2021 00:33 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 20 Fév 2011 09:19
Localisation: entre 4000 et 800 m
M092 Image a écrit:
https://www.espace-sciences.org/archives/pourquoi-le-soleil-chauffe-t-il
Là, je comprends mieux...
Les photons atteignent la Terre et la réchauffe...Elle rayonne alors dans l'infrarouge...
C'est ça?

C’est ça mais la question qu’on peut se poser est la suivante : comment se fait il que soleil envoie des infra rouge qui peuvent passer au travers de l’atmosphère dans un sens (soleil >>>surface de la terre) et pas dans l’autre (surface>>>espace) ?
La réponse est dans la longueur d’onde de ces IR. Ceux qui émanent du soleil sont dans ce qu’on appelle le proche infra rouge (c a d près du visible) ils sont plus énergétiques que ceux émis par la Terre qui sont eux dans l’infra rouge dit thermique ou lointain.
Dans le premier cas la vapeur d’eau de l’atmosphère ne les absorbe pas et dans le second si ! (à l’exception d’une gamme de longueurs d’ondes appelée « fenêtre de la vapeur d’eau » (8 à 13 micro mètres)) qui laisse passer librement ces IR).
Une fois qu’on sait ça, on voit tout de suite que [b]les Cirrus n’ont aucune chance de réchauffer la Terre[/b] puisque la vapeur d’eau interdit à ce rayonnement de les atteindre.
Pour fixer les idées. Tout le monde est d’accord pour dire que la Terre doit, pour conserver son équilibre thermique, rayonner dans l’espace ce qu’elle reçoit au sol soit 240 W/m²... c’est une moyenne (le satellite ERBE mesure les émissions IR, en provenance de la terre, en haut de l’atmosphère entre 135 et 300 W/m² avec, pour les latitudes entre 37°N et 37°S, effectivement 240 W/m²).
Le fenêtre de la vapeur d’eau permet à 21 W/m² de repartir directement dans l’espace.
Reste donc 219 W/m² à évacuer par la vapeur d’eau (c’est la seule candidate possible). Comment s’y prend elle ?
Dans les couches denses de l’atmosphère elle est soumise au même régime que le CO² : conversion de l’énergie des IR émis par la Terre en énergie cinétique par le biais de chocs avec les molécules d’azote et d’oxygène (plusieurs milliards de chocs par seconde).
Sous l’effet de la convection la vapeur d'eau s’élève jusque vers 10 km. Après condensation, a cette altitude, la densité de la vapeur d’eau restante n’est plus que de 0,01 %. En raison de la convection (mouvement à la hausse et à la baisse) la troposphère n’est pas à l’équilibre thermodynamique. Ce qui fait qu’on peut trouver une faible quantité de vapeur d’eau à l’état sursaturée, c’est à dire sous forme de gaz alors qu’à cette altitude elle devrait être sous forme de glace. Sans détailler le mécanisme, lors du retour à l’état normal, qu’on peut qualifier de désublimation, la vapeur d’eau se cristallise brusquement sans passer par la forme liquide et émet à ce moment là un rayonnement infra rouge.
C’est ainsi que sont évacués sous forme de rayonnement les 219 W/m².* Le calcul a été fait d’où il ressort qu’entre 9 et 10 km il serait possible à la vapeur d’eau d’évacuer 310 fois ce montant !
C’est très résumé, mais dans les grandes lignes c’est ça !
Et le CO² va t on dire ? Et bien ses molécules doivent parvenir à 80 km d’altitude (où il n’y a plus alors que 1000 chocs/s) pour qu’il puisse statistiquement avoir le temps d’émettre spontanément un rayonnement. Cela a été observé mais à ce niveau cela n’a aucune incidence sur le climat.
On ne voit pas dans tout ça en quoi le CO² peut être à l’origine du moindre problème.

* Comme il s’agit d’une émission omnidirectionnelle il est à noter qu’une partie de ces IR repartent vers le bas ou il sont stoppés par de la vapeur d’eau non sursaturée.

_________________
Et comment fait la voile pour sortir du sac ? ....ça c'est son problème !
Et ça s'ouvre tout le temps ? ....ça s'ouvre très souvent !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 15 Oct 2021 12:44

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 15 Oct 2021 12:44 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 11:48
M092 Image a écrit:
https://www.espace-sciences.org/archives/pourquoi-le-soleil-chauffe-t-il

Là, je comprends mieux...
Les photons atteignent la Terre et la réchauffe...Elle rayonne alors dans l'infrarouge...
C'est ça?

Tout à fait, c'est ce que j'expliquais hier. En fait tout corps rayonne en permanence et perd ainsi une partie de son énergie. C'est appelé le rayonnement thermique, car le spectre de ce rayonnement dépend de la température du corps. Ce spectre va des ondes radios pour les plus froids jusque qu'à l'ultraviolet pour les plus chauds. Le rayonnement est toujours sur un large spectre, mais il a un pic qui varie beaucoup en fréquence par rapport à la température. Voici des exemples pour différentes températures et un "corps noir parfait" (en effet, l'aspect de la surface du corps rayonnant influe aussi sur le spectre, mais là ça devient compliqué):
image
Pour la Terre dont la surface tourne autour des 300 K on est bien en dessous de la courbe rouge de ce schéma et bien plus décalé vers la droite (les infrarouges). Le rayonnement thermique de la Terre va des ondes radio à l'infrarouge. Alors que celui du soleil est dans la gamme de la courbe bleue de ce schéma.

Voilà pourquoi, les filtres atmosphériques n'agissent pas de la même façon avec ce qui entre et ce qui sort.

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 15 Oct 2021 13:59

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 15 Oct 2021 13:59 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 11:48
RWMAN Image a écrit:
C’est ça mais la question qu’on peut se poser est la suivante : comment se fait il que soleil envoie des infra rouge qui peuvent passer au travers de l’atmosphère dans un sens (soleil >>>surface de la terre) et pas dans l’autre (surface>>>espace) ?
Question à laquelle j'ai déjà répondu ici:
Delrieu Image a écrit:
Les infrarouges sont piégés dans les 2 sens, de même que la réflexion du spectre visible qui se fait aussi, bien sur, dans les 2 sens. C'est juste les spectres entrant et sortant qui sont différents. Le rayonnement qui arrive du soleil a sa majeure partie dans le domaine visible, car la température de surface du soleil est très chaude (de 4000 à 6000 K). La Terre, en recevant ce flux, en réfléchit une partie (dans le visible donc) mais en absorbe une plus grande part. Cette absorption l'échauffe, et cette chaleur provoque donc une émission. Mais cette émission se fait dans l'infrarouge car la température est ici beaucoup plus basse (dans les 300 K).


RWMAN a écrit:
Ceux qui émanent du soleil sont dans ce qu’on appelle le proche infra rouge (c a d près du visible) ils sont plus énergétiques que ceux émis par la Terre qui sont eux dans l’infra rouge dit thermique ou lointain.
Dans le premier cas la vapeur d’eau de l’atmosphère ne les absorbe pas et dans le second si ! (à l’exception d’une gamme de longueurs d’ondes appelée « fenêtre de la vapeur d’eau » (8 à 13 micro mètres)) qui laisse passer librement ces IR).

Plusieurs erreurs là-dedans.
1) Tu sembles admettre que seuls les rayonnements infrarouges transmettraient de la chaleur. C'est faux, tout rayonnement transporte de l'énergie comme je l'ai dit plus tôt. Et plus sa fréquence est élevée, plus il transporte de l'énergie. Ce sont donc les rayons dans la gamme visible du rayonnement solaire qui réchauffent la Terre principalement et non ses infrarouges comme tu le laisses entendre.
2) D'autre part, la vapeur d'eau n'a pas "une fenêtre" comme tu dis, mais des raies d’absorption qui s'étalent du visible à l'infrarouge. chaque raie correspond à un mode vibratoire de la molécule (3 modes pour l'eau) ou une de ses harmoniques. On a donc dans tout le spectre une alternance de longueur d'onde qui passent et d'autres qui ne passent pas. Ça ressemble à çà:
image
En vert les raies d’absorption de la vapeur d'eau, en rouge celles du CO2, en jaune le méthane etc.. (attention cette fois-ci, le visible est à droite et l'infrarouge à gauche)

RWMAN a écrit:
Une fois qu’on sait ça, on voit tout de suite que [b]les Cirrus n’ont aucune chance de réchauffer la Terre[/b] puisque la vapeur d’eau interdit à ce rayonnement de les atteindre.
Comme déjà expliqué, les cirrus piègent le rayonnement qui vient de dessous d'eux. Il ne vient pas forcément directement de la surface terrestre (même si quelques petites longueur d'ondes peuvent passer), mais la convection remonte de la chaleur depuis la surface vers la haute altitude, et cette chaleur est ensuite en partie piégée par ces cirrus. Petite partie, mais ça suffit pour influer sur l'équilibre.

Citation:
Pour fixer les idées. Tout le monde est d’accord pour dire que la Terre doit, pour conserver son équilibre thermique, rayonner dans l’espace ce qu’elle reçoit au sol soit 240 W/m²... c’est une moyenne (le satellite ERBE mesure les émissions IR, en provenance de la terre, en haut de l’atmosphère entre 135 et 300 W/m² avec, pour les latitudes entre 37°N et 37°S, effectivement 240 W/m²).
Justement, on n'est pas d'accord du tout là-dessus. La puissance solaire moyenne reçue par la Terre est d'environ 340 W/m², mais une partie est réfléchie et donc au final la partie absorbée est de 235 W/m² (jusque là on est a peu près d'accord, tu dis 240 W/m² on ne va pas chipoter). Sur ces 235, 168 arrivent au sol et sont donc absorbés par la surface terrestre, les 67 autres sont absorbés par l'atmosphère lors de leur descente.

Mais 168 W/m² , ce n'est pas tout ce que la surface terrestre reçoit. C'est juste la partie solaire directe. L’atmosphère, par sa chaleur rayonne ! Vers le haut, mais aussi vers le bas. Et donc la surface terrestre reçoit en permanence du rayonnement venant de l'atmosphère. Et là c'est 324 W/m², presque le double du rayonnement solaire direct. C'est donc au total 492 W/m² que la surface terrestre doit renvoyer pour rester à l'équilibre.

Ceci est fait en partie par conduction directe entre le sol et l'atmosphère (l'air s'échauffe au contact du sol) et en partie par rayonnement. (102 par conduction, 390 par rayonnement). Sur ce rayonnement, 40 vont partir directement dans l'espace et 360 vont être piégés par l'effet de serre et ainsi rester dans l'atmosphère pour participer au cycle.

Ceci est détaillé sur ce schéma: image

Tout le reste de ton speech est la millième répétition des élucubrations de tes Gourous qui ne publient pas de travaux mais se contentent de conférences et de sites web pour public déjà conquis. On appréciera la haute tenue scientifique dans le terme de "désublimation" !!! Pour info ça s'appelle la condensation !
Et comme tu le dis chaque fois: "Le calcul a été fait" , mais tu oublies de dire que la réalité de ces phénomènes n'a jamais été prouvée... bien au contraire. Ce sont juste les "calculs" de ton ami Geuskens qui font de lui ce que tu appelles un "schtroumpf à lunettes". Le rayonnement de l'atmosphère à toutes les altitudes est parfaitement connu. On envoie en permanence des ballons sondes pour voir ça au plus près, des satellites et des stations terrestres regardent ça par les 2 bouts en tous points du globe. Et on simule ça aussi en labo. Si tout ceci était vrai, ça se saurait.

Je te rappelle par ailleurs que le-dit Geuskens pour faire tenir debout ses équations est obligé d'inventer un rayonnement électromagnétique qui ne transmettrait pas d'énergie !!! Ça en dit long sur les extrémités auxquelles ce pauvre gars est rendu pour essayer de faire parler de lui. Bref, on oubliera ce pathétique intermède (comme celui de la chaleur produite par magie par la gravitation...)

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 15 Oct 2021 14:16

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 15 Oct 2021 14:16 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Lun 11 Déc 2017 10:01
Glagny Image a écrit:
Ravi d'avoir remis un sou dans la machine !
[...]
Les interventions de chacun sont très intéressantes. Merci.

Au moins, c'est un sujet qui passionne...

Autre question qui m'est venue ce matin, en regardant le ciel...
Quelques traînées plus ou moins persistantes et discontinues ( je ne pense pas que les pilotes coupaient les moteurs... :P ) et pas mal, voire beaucoup, de cirrus, en marge de la perturbation, qui visiblement n'avaient rien à devoir au trafic aérien.
Je m'interrogeais quelle proportion des uns
et des autres au niveau mondial?


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 15 Oct 2021 15:24

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 15 Oct 2021 15:24 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Dim 24 Mai 2020 22:12
@M092 (« Quelques traînées plus ou moins persistantes et discontinues ( je ne pense pas que les pilotes coupaient les moteurs... :P ) »)

Le taux d'humidité dans la masse d'air n'est pas totalement uniforme, tant horizontalement que verticalement.

C'est quand la masse d'air est affaissée (anticyclone), que l'humidité est homogène et que les traînées persistent. Il n'y a aucun brassage vertical.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 15 Oct 2021 15:59

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 15 Oct 2021 15:59 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 11:48
M092 Image a écrit:
Autre question qui m'est venue ce matin, en regardant le ciel...
Quelques traînées plus ou moins persistantes et discontinues ( je ne pense pas que les pilotes coupaient les moteurs... :P )
A moins que le pilote ait laissé son gamin dans le poste jouer avec les manettes :lol:

Mais je pense comme le dit Glagny que si tu voles à la limite de 2 masses d'air qui commencent à s’entremêler, tu vas passer dans une volute d'une puis une de l'autre etc... Si une masse d'air a des conditions propres aux traînées et l'autre pas, ça va faire des pointillés...


M092 a écrit:
et pas mal, voire beaucoup, de cirrus, en marge de la perturbation, qui visiblement n'avaient rien à devoir au trafic aérien.
Je m'interrogeais quelle proportion des uns
et des autres au niveau mondial?
Alors là !!! aucune idée...
J'imagine bien que la proportion doit être très différente au-dessus des USA et au-dessus du Pacifique Sud... Mais au bilan total .... ?
Il doit certainement y avoir des études là-dessus, ça doit pouvoir se mesurer avec les satellites.

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 15 Oct 2021 18:01

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 15 Oct 2021 18:01 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 11:48
Pour se détendre... Un petit quizz avant le weekend !

https://quizanthropocene.fr/quiz/75

Bon... Moi j'ai fait 5/10... :oops: Oui j'ai honte !

Combien ferez-vous ?

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 15 Oct 2021 18:46

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 15 Oct 2021 18:46 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Lun 11 Déc 2017 10:01
" je ne pense pas que les pilotes coupaient les moteurs..."
Hé! Ça se voulait de l'humour, comme l'indiquait la trombine :P
Merci quand même pour les explications 8)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 15 Oct 2021 19:14

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Ven 15 Oct 2021 19:14 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 11:48
M092 Image a écrit:
" je ne pense pas que les pilotes coupaient les moteurs..."
Hé! Ça se voulait de l'humour, comme l'indiquait la trombine :P
Merci quand même pour les explications 8)

Ouais, ces pilotes, c'est rien que des petits jokers !

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 16 Oct 2021 00:09

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Sam 16 Oct 2021 00:09 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 20 Fév 2011 09:19
Localisation: entre 4000 et 800 m
Citation:
RWMAN a écrit:
Ceux qui émanent du soleil sont dans ce qu’on appelle le proche infra rouge (c a d près du visible) ils sont plus énergétiques que ceux émis par la Terre qui sont eux dans l’infra rouge dit thermique ou lointain.
Dans le premier cas la vapeur d’eau de l’atmosphère ne les absorbe pas et dans le second si ! (à l’exception d’une gamme de longueurs d’ondes appelée « fenêtre de la vapeur d’eau » (8 à 13 micro mètres)) qui laisse passer librement ces IR).
Plusieurs erreurs là-dedans.

Il n’y a aucune erreur là dedans ! Tout simplement parce que je réponds à M092 qu’on est en droit de se poser la question pourquoi ressent on des infra rouge qui réchauffent notre peau alors que par ailleurs certains disent que l’atmosphère les arrêtent ? Dire que c’est tout simplement une question de longueur d’onde c’est répondre simplement à cette interrogation. Mais où as tu vu que cette réponse signifie qu’il n’y a QUE les infra rouges qui réchauffent la Terre ???

Citation:
1) Tu sembles admettre que seuls les rayonnements infrarouges transmettraient de la chaleur. C'est faux, tout rayonnement transporte de l'énergie comme je l'ai dit plus tôt. Et plus sa fréquence est élevée, plus il transporte de l'énergie. Ce sont donc les rayons dans la gamme visible du rayonnement solaire qui réchauffent la Terre principalement et non ses infrarouges comme tu le laisses entendre.

Il faudrait que tu arrêtes ton n° de ventriloque qui consiste à me faire dire ce que je n’ai jamais dit et prétendre que je pense ce que je ne pense pas !
Citation:
2) D'autre part, la vapeur d'eau n'a pas "une fenêtre" comme tu dis, mais des raies d’absorption qui s'étalent du visible à l'infrarouge. chaque raie correspond à un mode vibratoire de la molécule (3 modes pour l'eau) ou une de ses harmoniques. On a donc dans tout le spectre une alternance de longueur d'onde qui passent et d'autres qui ne passent pas.

Oui et alors ? Tu ergotes sur quoi ? Le terme « fenêtre » qui est l’expression consacrée ? Ca change quoi au fait que 21 W/m² ne se heurtent pas à l’opacité de l’atmosphère et peuvent repartir librement vers l’espace ?
Citation:
Comme déjà expliqué, les cirrus piègent le rayonnement qui vient de dessous d'eux.

Et il vient d’où ce rayonnement ? Celui de la Terre ? C’est pas possible car il a été absorbé plusieurs kilomètres plus bas ! Du CO² qui émettrait un rayonnement ? Mais c’est physiquement impossible aussi car chaque molécule de CO² est bombardée par plusieurs milliards de chocs par seconde (même à cette altitude car entre le sol et 10 km il y a seulement une diminution d’un facteur 4 du rythme des collisions) Or je te rappelle que la molécule de CO² à besoin d’être en repos pendant 0,64 sec pour pouvoir émettre un rayonnement. Elle le fait donc mais à 80 km là ou les chocs ne sont plus que de 1000 par seconde environ.
Alors il vient d'où ce rayonnement ?
Citation:
Justement, on n'est pas d'accord du tout là-dessus.

Que tu soit d’accord ou pas c’est quand même ce que mesure le satellite ERBE.
Citation:
On appréciera la haute tenue scientifique dans le terme de "désublimation" !!! Pour info ça s'appelle la condensation !

Oui et alors ? J’ai utilisé le terme américain qui me paraît plus parlant bien qu’il s’agisse effectivement de condensation. Quand les américains parlent de désublimation cela cesse donc d’être de la science ?
Citation:
Et comme tu le dis chaque fois: "Le calcul a été fait" , mais tu oublies de dire que la réalité de ces phénomènes n'a jamais été prouvée... bien au contraire.

Ah parce que le « forçage radiatif » (exercé par un CO² qui ne peut pas émettre de rayonnement), « l’effet de serre » (dont il existe au bas mot 14 définitions différentes), le temps de résidence du CO² dans l’atmosphère de 100 ans, (alors qu’il n’y réside que 5 ans), « l’effet multiplicateur de la vapeur d’eau » (donc déstabilisant alors qu’elle passe son temps à réguler la température terrestre)
Tout ça a été prouvé peut être ? Ha ! Ha ! Vous ne manquez pas d’humour les p’tits gars ! Vous devriez faire des sketchs, vous seriez plus en phase avec votre véritable vocation de comiques troupiers !
Citation:
On envoie en permanence des ballons sondes pour voir ça au plus près,

Ouais et depuis qu’on en envoie on a toujours PAS trouvé ce fameux « point chaud » qui était paraît il « l’empreinte digitale » dans l’atmosphère de l’effet de serre.
Citation:
Je te rappelle par ailleurs que le-dit Geuskens pour faire tenir debout ses équations est obligé d'inventer un rayonnement électromagnétique qui ne transmettrait pas d'énergie !!!

Tu as confessé une fois me lire en diagonale, ce qui ne me dérange pas du tout, mais tu en as vraisemblablement fais de même avec Geuskens, pas étonnant dans ces conditions que tu comprennes tout de travers ! Ne lui attribue pas tes problèmes de saisie de l’information ! Il n’a jamais dit une chose pareille. Un rayonnement électromagnétique n’est que de l’énergie mais certainement pas de la chaleur. D’où au passage l’idiotie de ton diagramme qui parle d’un "rayonnement thermique" ! Maintenant un rayonnement peut avoir un effet thermique sur un corps car son énergie peut augmenter l’agitation des molécules de ce corps. C’est le cas des IR quand ils rencontrent notre peau. Mais ce n’est pas parce qu’ils sont ressentis comme de la chaleur qu’ils sont de la chaleur.
Citation:
(comme celui de la chaleur produite par magie par la gravitation...)

De même que quand on comprime un gaz la chaleur qu’on voit se manifester est du domaine de la magie.
Dans le même ordre d’idée Hydro Québec n’existe pas car sinon ses turbines, entraînées en continu par l’eau des rivières, seraient le signe de la découverte du mouvement perpétuel !
Bon ! Mais j'arrête là, car d'un autre côté si tu était capable de raisonner correctement tu ne serais pas réchauffiste !

_________________
Et comment fait la voile pour sortir du sac ? ....ça c'est son problème !
Et ça s'ouvre tout le temps ? ....ça s'ouvre très souvent !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 16 Oct 2021 03:32

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Sam 16 Oct 2021 03:32 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 11:48
RWMAN Image a écrit:
Il n’y a aucune erreur là dedans ! Tout simplement parce que je réponds à M092 qu’on est en droit de se poser la question pourquoi ressent on des infra rouge qui réchauffent notre peau alors que par ailleurs certains disent que l’atmosphère les arrêtent ?
Ben si, parce que c'est la lumière visible venant du soleil qui réchauffe notre peau. En plein soleil derrière une vitre qui bloque les infrarouges on crève de chaud de la même façon que sans la vitre.

Citation:
Tu ergotes sur quoi ? Le terme « fenêtre » qui est l’expression consacrée ?
Tu parles expressément d'une fenêtre de 8 à 13 μm pour te donner un air docte, mais mon graphe des raies d'absorptions montre qu'il n'en est rien.

Citation:
J’ai utilisé le terme américain qui me paraît plus parlant bien qu’il s’agisse effectivement de condensation. Quand les américains parlent de désublimation cela cesse donc d’être de la science ?
Le terme anglais approprié est "deposition".

Citation:
Ah parce que le « forçage radiatif » (exercé par un CO² qui ne peut pas émettre de rayonnement), « l’effet de serre » (dont il existe au bas mot 14 définitions différentes), le temps de résidence du CO² dans l’atmosphère de 100 ans, (alors qu’il n’y réside que 5 ans), « l’effet multiplicateur de la vapeur d’eau » (donc déstabilisant alors qu’elle passe son temps à réguler la température terrestre)
Tout ça a été prouvé peut être ? Ha ! Ha !
Ben oui justement. Il y a des milliers de publications scientifiques qui démontrent tout ça. Et des centaines de plus chaque année. L'écrasante majorité des scientifiques qui bossent là-dessus est d'accord avec ça. Toutes les mesures le confirment, les modèles climatiques le confirment... Plus personne de sérieux n'a de doutes là-dessus. On sait que tu préfères croire un Gervais qui nous annonce depuis 20 ans que les températures vont descendre demain, mais ça, c'est ton problème...

Citation:
mais tu en as vraisemblablement fais de même avec Geuskens, pas étonnant dans ces conditions que tu comprennes tout de travers ! Ne lui attribue pas tes problèmes de saisie de l’information
Vas-y, dis-moi ce que je n'ai pas compris là-dedans:
RWMAN a écrit:
Un rayonnement de fluorescence ne viole pas le second principe de la thermodynamique et peut rayonner d’un corps froid vers un corps chaud puisque ce n’est pas de la chaleur.
Alors qu'on soit clairs:
  • Aucun rayonnement ne viole le 2ème principe de la thermodynamique.
  • Aucun phénomène physique connu à ce jour ne viole et n'a jamais violé le 2ème principe de la thermodynamique.
  • Tout rayonnement électromagnétique peut aller d'un corps froid vers un corps chaud. Un photon quand il part ne sait pas vers quoi il va donc encore moins la température de là où il va.
  • un rayonnement de fluorescence est un rayonnement électromagnétique comme un autre. Sa nature est exactement la même que n'importe quelle émission électromagnétique. Ses propriétés sont exactement les mêmes. L'énergie qu'il transporte dépend de sa fréquence et de son intensité point barre.
  • Un rayonnement électromagnétique, ce n'est pas de la chaleur, quel qu'il soit. C'est un flux de photon. Mais il transporte de l'énergie.
  • la chaleur c'est une forme d'énergie qui se manifeste par une agitation des particules composant un corps.
  • Un corps qui absorbe une rayonnement électromagnétique s'échauffe (conservation de l'énergie - premier principe de la thermodynamique)
  • Tout corps rayonne un rayonnement thermique qui est fonction de sa température.Ce rayonnement part dans toutes les directions quelle que soit la température de son éventuelle cible 'et donc la réchauffera s'il l'atteint - voir point précédent).
  • On déduira qu'un corps à une température T peut réchauffer un corps plus chaud que lui. Même si au bilan final le corps le plus chaud réchauffera plus le corps froid que l'inverse. Il suffit de mettre un manteau en hiver pour s'en convaincre. Même si le manteau est plus froid que ton corps, tu auras plus chaud dedans que à poil. Et donc oui, les hautes couches de l'atmosphère pourtant assez froide, participent au réchauffement de la surface terrestre.

Donc tes tentatives pour essayer de nous faire croire que le CO2 absorberait de l'énergie sans pouvoir la transmettre, ou que les hautes couches de l'atmosphère ne peuvent pas réchauffer la Terre, c'est du boniment de fête foraine, mais pas de la science. Le contenu d'un site web, n'a pas la même valeur qu'une publication scientifique dans une vraie revue. Les sites web nous vantant la Terre plate, il y en a des milliers, mais je n'ai pas vu pour l'instant un article publié dans "Science" ou "Nature" qui démontre la Terre plate. Hasard ? ça m'étonnerait...

Citation:
D’où au passage l’idiotie de ton diagramme qui parle d’un "rayonnement thermique"
Le rayonnement thermique ou "rayonnement du corps noir, est un phénomène compris et avéré depuis 150 ans... https://fr.wikipedia.org/wiki/Rayonnement_thermique Tu t'égares là...

Citation:
Maintenant un rayonnement peut avoir un effet thermique sur un corps car son énergie peut augmenter l’agitation des molécules de ce corps. C’est le cas des IR quand ils rencontrent notre peau.
Encore du gloubiboulga de fête foraine, Revois la liste des points que j'ai mis ci-dessus pour comprendre de quoi tu essaies de parler.

Citation:
De même que quand on comprime un gaz la chaleur qu’on voit se manifester est du domaine de la magie.
Non, quand on comprime un gaz, on fournit un travail donc de l'énergie. Cette énergie se retrouve dans le gaz sous forme de chaleur et d'énergie potentielle de pression. (Conservation de l'énergie = premier principe de la thermodynamique) Rien à voir avec la gravitation.

Citation:
Dans le même ordre d’idée Hydro Québec n’existe pas car sinon ses turbines, entraînées en continu par l’eau des rivières, seraient le signe de la découverte du mouvement perpétuel
Déjà expliqué mille fois. Les turbines d'Hydro Québec, récupèrent de l'énergie potentielle de gravitation qui était dans l'eau de la rivière... mais qui a fait monter l'eau pour qu'elle puisse redescendre et ainsi alimenter la turbine ??? C'est le soleil, qui en échauffant la surface des océans, vaporise l'eau. Vapeur qui ensuite monte, se liquéfie en refroidissant et retombe. Cette énergie potentielle n'est pas fournie par la gravitation mais par le soleil. C'est de l'énergie solaire en somme. C'est bien ce que veut dire le mot potentiel ici. ça veut dire que cette énergie est définie par le champs de potentiel créé par une force. Mais l'énergie n'est pas fournie par cette force. L'énergie est fournie par ce qui te fait bouger dans ce champs de potentiel. Ici c'est le soleil qui fait monter l'eau.

Si la gravitation fournissait de l'énergie alors ce célèbre dessin de M.C. Escher serait une réalité !
image

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 16 Oct 2021 07:57

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Sam 16 Oct 2021 07:57 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Lun 11 Déc 2017 10:01
Delrieu Image a écrit:
Ouais, ces pilotes, c'est rien que des petits jokers !

Absolument!
Faut bien qu'ils décompressent comme dit l'ami Glagny, après un coup de chaud...
Décompression, détente, refroidissement...

Mais j'y pense, refroidissement => condensation => cirrus => effet de serre...
Mais alors,les réacteurs à hydrogène ne règlent rien niveau traînées...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1960 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 127, 128, 129, 130, 131  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO