For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 41 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Dim 31 Aoû 2008 15:38

 
MessagePosté: Dim 31 Aoû 2008 15:38 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 29 Mar 2006 07:43
Localisation: GVA / LSGG
erulm a écrit:
Question con : pourquoi les familles des victimes n'acceptent-elles jamais la faute de pilotage ??? Si le B737 était bourré de défauts, vu le nombre de 737 en circulation ça se saurait. Si les pilotes égyptiens étaient bons ça se saurait aussi. Je comprends pas que l'on refuse de faire son deuil en se battant aussi bien pendant 20 ans pour récupérer je ne sais pas, un peu d'argent (et encore), la satisfaction d'avoir fait tomber des têtes...


Réponse un peu brutale : parce qu'impliquer le constructeur de l'avion et les équipementiers peut rapporter beaucoup plus au final, surtout si la juridiction est américaine... cela n'est plus une question de deuil des familles depuis longtemps, mais de gros sous, le tout probablement sous l'influence, voire la pression des avocats qui vont se faire un max dans l'affaire si une Cour U.S. leur donne raison


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Lun 01 Sep 2008 00:18

 
MessagePosté: Lun 01 Sep 2008 00:18 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway

Inscription: Jeu 28 Aoû 2008 14:57
sshooter02 a écrit:
Pour moi c'est de la désorientation spatiale du pilote


Surtout parce que c'était un ex-pilote militaire... sur un mirage une sortie de virage est presque instantanée... un Boeing ou un Airbus ont une inertie beaucoup plus grande... après effectivement il y a désorientation si l'on ne regarde pas dehors. En outre j'ai dû mal à croire qu'un pilote militaire se désoriente aussi facilement... Si je me souviens bien c'est l'apprenti dans le cockipt qui a repéré que l'avion fonçait vers la mer, et qui a compris que l'autopilot ne s'enclenchait pas à cause de la trop forte inclinaison.
En outre j'ajouterais le fait que si pour x raisons l'autopilot ne s'enclenche pas, avant de se disputailler avec son co-pilote et de perdre du temps vaut mieux regarder dehors, prendre le contrôle manuel, prendre l'altitude de sécurité nécessaire, et seulement là s'atteler au problème. Or là, certitude du pilote, certitude du co-pilote... c'est horrible et ça crée un crash, où pour ajouter une note franchement noire, je pense que les passagers se sont rendus compte de ce qui se passait. La seule chose que j'aurais aimé perso à l'issue de cette enquête c'est justement que la question posée par les proches des victimes soit celle de l'humanité des tour operators, prêts à vendre un billet sur une compagnie réputée douteuse, aux pilotes incompétents sur B737, ou en tout cas avions similaires. :(


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 01 Sep 2008 00:25

 
MessagePosté: Lun 01 Sep 2008 00:25 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway

Inscription: Jeu 28 Aoû 2008 14:57
BA15 a écrit:
erulm a écrit:
Question con : pourquoi les familles des victimes n'acceptent-elles jamais la faute de pilotage ??? Si le B737 était bourré de défauts, vu le nombre de 737 en circulation ça se saurait. Si les pilotes égyptiens étaient bons ça se saurait aussi. Je comprends pas que l'on refuse de faire son deuil en se battant aussi bien pendant 20 ans pour récupérer je ne sais pas, un peu d'argent (et encore), la satisfaction d'avoir fait tomber des têtes...


Réponse un peu brutale : parce qu'impliquer le constructeur de l'avion et les équipementiers peut rapporter beaucoup plus au final, surtout si la juridiction est américaine... cela n'est plus une question de deuil des familles depuis longtemps, mais de gros sous, le tout probablement sous l'influence, voire la pression des avocats qui vont se faire un max dans l'affaire si une Cour U.S. leur donne raison


C'est ce que je pensais un temps, mais je ne sais pas. Pour moi il y a cela, mais pas seulement. Je reste persuadé que les proches des victimes qui agissent ainsi, aussi longtemps après le crash, sont en fait atteintes, sans doute inconsciemment, du syndrome de post-traumatique. En un sens je les comprends, mais dans l'autre, comment les guider vers un début de guérison, pour qu'au lieu de frapper aux mauvaises portes, elles fassent plutôt évoluer le monde opaque et plutôt inhumain des tour-operateurs ? (genre parquer des gens derrière des murs de béton sur une île paradisiaque, alors qu'il y a fort à voir autour, alors que la population locale n'est pas si agressive que cela, genre brader les prix du voyage : cars peu sûrs, avions poubelles, logements bizarres implantés sans aucune règle sur les risques majeurs).


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 01 Sep 2008 09:09

 Comprendre, expliquer, convaincre...
MessagePosté: Lun 01 Sep 2008 09:09 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway

Inscription: Lun 25 Aoû 2008 16:50
Localisation: Papua
Bjr,

Le mot est lâché : TRAUMATISME...

Il s'agit d'un véritable traumatisme, effectivement, vécu par les survivants ou ceux qui ont perdu un \"être cher\" (enfant, parent, frere, soeur, ami).

Le ressenti sera d'autant plus fort que le lien relationnel avec le disparu aura été fort. C'est comme la perte d'un bras ou d'une jambe, voire même \"seulement\" d'un doigt : souvent, il reste la sensation de la présence du \"membre\" disparu, et parfois durant de nombreuses années.

C'est un rappel permanent de la disparition et donc des circonstances de cette disparition. C'est toujours un traumatisme et souvent un véritable cauchemar.

Selon le post-vécu à ce drame, ce traumatisme peut diminuer d'intensité, voire sembler durant des années avoir disparu. Puis il peut resurgir avec une violence inouie quelques... décennies plus tard. Le cauchemar est alors encore plus dramatique, car c'est du quitte ou double : cela peut aller jusqu'au dédoublement de personnalité ou/et au suicide, ou bien être \"enfin\" apaisé. Selon l'absence de moyens ou de résultats, ou la mise en oeuvre de moyens et la réussite.

Moyens mis en oeuvre ? Réussite ?

La perte - quasi physique - d'un proche donne immédiatement l'impression d'avoir été agressé personnellement. Comme chez tout être humain agressé, le réflexe de défense surgit donc naturellement chez ce proche.

Agression ? Défense !

Comment se défendre ?

Selon les sociétés, le moyen varie énormément :

- Il peut-y avoir exigence de mise à mort du responsable de la disparition. La mise à mort peut être l'élimination physique (société primitive), ou la disparition de ce responsable (limogeage ou destitution d'une personne physique, dissolution d'une personne morale).

- Il peut-y avoir compensation par le(s) responsable(s) de la disparition : remise à l'ayant droit d'un \"intérêt de dommage\" dont la valeur se doit d'être toujours importante mais qui est variable d'une société à l'autre (une vingtaine de cochons chez les Papous, une somme d'argent chez les Occidentaux).

Si le moyen est variable, le résultat, quant à lui, ne peut être atteint que par la condamnation du responsable. La condamnation se doit d'être \"populaire\" donc publique \"afin que nul n'en ignore\" et serve d'exemple pour que cela ne se reproduise plus.

On voit tout de suite les contraintes et les limites des moyens qui permettent la condamnation et le résultat :

- Les contraintes sont fonction de l'existence ou non (d'un usage, d'un accord, d'une règle,) d'une Législation acceptable par tous.

- Les limites sont fonction de la mise en oeuvre de cette Législation par les Institutions judiciaires plus ou moins compétentes ou corrompues, ou fonction d'intérêts \"supérieurs\".

Dans tous les cas, c'est toujours un combat de longue haleine, \"jamais gagné d\"avance\".

L'on comprend mieux, alors, la puissance qu'il peut se dégager de la colère et de l'agressivité des \"ayant-droits\".

Il faut des soupapes pour permettre au trop plein de s'échapper. Un forum peut être l'une de ces soupapes. Une soupape à double sens aussi : savoir, transmission, partage, compassion, amitié...

C'est non seulement aux modérateurs de comprendre l'action de ces \"parents de victimes\" et de tempérer parfois les excès, mais aussi à chaque forumiste.

Et à chaque forumiste de faire preuve de modération dans ses avis sur la toile...

Il arrive au forumiste que je suis d'essayer de tempérer, avec plus ou moins de réussite...

\"Au-dessus des nuages, il fait toujours beau\"

_________________
Happy landing !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 10 Oct 2008 22:54

 
MessagePosté: Ven 10 Oct 2008 22:54 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 23 Jan 2008 09:22
Localisation: LFOL
Lisez le livre \"CHARTERS\" de JP Otelli edition Altipresse, ça résume très bien le sujet.

_________________
Oscar Roméo en finale piste 07
Si ça l'fait pas on prendra le champ à coté au milieu des vaches !!!!!


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 10 Oct 2008 23:38

 
MessagePosté: Ven 10 Oct 2008 23:38 
Hors ligne
Novice Aérien
Novice Aérien
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 19 Avr 2008 22:29
ulmiste a écrit:
Lisez le livre "CHARTERS" de JP Otelli edition Altipresse, ça résume très bien le sujet.


Je l'ai lu, effectivement, très intéressant.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 18 Fév 2009 14:28

 Crash de Charm el-Cheikh. Le fiasco de l’enquête
MessagePosté: Mer 18 Fév 2009 14:28 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 24 Aoû 2005 21:49
Le 3 janvier 2004, un Boeing 737 de la compagnie charter égyptienne Flash Airlines s’écrasait en mer peu après son décollage de Charm el-Cheikh. Plus de cinq ans après, un couple alréen attend toujours des réponses.

«L’opinion publique est persuadée que l’affaire est classée, que tout a été expliqué. Il faut féliciter les gouvernements français et égyptiens pour ce magnifique résultat» sourit ironiquement Laurent Jouault. En janvier 2004, Laurent et son épouse Sandrine ont laissé une partie d’eux-mêmes en Égypte. «Ma sœur, mon beau-frère, sa mère et mes deux neveux...» énumère fixement Sandrine. Plus de cinq ans après, le crash de Charm el-Cheikh laisse encore traîner de nombreuses zones d’ombres.

«450kg de corps»
«Difficile d’enterrer quelqu’un si on ne sait pas qui il est. On a été reçu en juillet dernier par les deux nouveaux juges. Un collège d’experts a été nommé, qui n’a toujours pas les pièces importantes. On leur a notamment appris qu’il restait, pour reprendre un terme entendu, \"450 kg de corps\" non identifiés à la morgue du Caire... Il y a 22 tomes de dossiers vides et pas une pièce d’avion sur le bureau des experts français ».

Faillite franco-egyptien
Une partie des corps est revenue en France en 2006. « Une autre est arrivée en décembre dernier ». L'accident, survenu le 3 janvier 2004, avait fait 148 morts, dont 134 Français. À ce jour, 102 corps auraient été identifiés et rapatriés. « Robien nous avait promis que ce ne serait pas un nouveau Mont Sainte-Odile. Il avait raison : c’est bien pire. On nous a fait croire qu’on allait travailler avec l’Égypte ». En fait, l'entraide franco-égyptienne ne semble avoir vécu que le temps de promesses aussi immédiates qu’indignées. « Maintenant, quand Nicolas Sarkozy se déplace au sommet Charm el-Cheikh, il ne prend même pas le temps de déposer une gerbe de fleurs ».

«Travail bâclé »
Depuis les premiers moments et l’annonce glaciale délivrée dans un hall d’aéroport, le jeune couple, aujourd’hui installé à Auray, n’a pas baissé les bras. «Notre famille, nos proches... on sait qu’ils sont morts. Mais pourquoi ? Un problème de coût ? Un accident humain ? Autre chose ? On arrive à avoir des infos mais tout est contradictoire>: la trajectoire, les retranscriptions des boîtes noires. Au début, on n’était pas du tout suspicieux, sauf qu’ensuite on s’est aperçu que tout était monté à l’envers. Le rapport délivré par l’Égypte est truffé d’anomalies et d’oublis. C’est un travail bâclé ».

Un BEA créé en Égypte
Selon un rapport d'expert, le crash serait dû à une défaillance du pilote, victime d'un phénomène de «désorientation spatiale». Un document contesté par les familles des victimes, qui ont mené une contre-enquête. «Il n’y a que 10% des pièces de l’avion qui ont été remontées. Quant à la transcription de la boîte noire audio, elle a été faite en Égypte et aucun enquêteur français n’a pu l’entendre » assure Laurent, qui s’étonne également « que la thèse de l’attentat ait été si vite évacuée, ou encore que les enquêteurs ne relèvent pas que l’appareil était dans l’axe d’une zone de survol interdit... où se trouve la maison de Moubarak ». Difficile d’en savoir plus : il n’y a jamais eu d’accord entre la France et l’Égypte pour enquêter sur place. « Un BEA (bureau d’enquêtes et d’analyses) a été recréé tout spécialement pour l’occasion ».

Nombreuses procédures en cours
De nombreuses procédures judiciaires restent engagées, au civil comme au pénal. «Nous avons décidé de déposer une plainte civile contre le voyagiste FRAM et de réclamer le renflouement de l'épave et l'envoi en France des boîtes noires de l'avion» annoncent Sandrine et Laurent. «On n’y va pas pour aller chercher du fric, mais c’est la seule façon de savoir ».


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 18 Fév 2009 15:57

 
MessagePosté: Mer 18 Fév 2009 15:57 
flyrelax a écrit:
6 Le BOEING 737 présente de nombreux vices de conception[...] Il ne s’agit pas de vices résultant de l’âge du modèle mais bien de dispositifs absents ou mal conçus


Ca me parait excessif. On peut toujours trouver des "défauts" à un avion. Des particularités qui pourraient être améliorées ou ayant fait l'objet d'un choix au regard des probabilités d'occurrence admises. A lire le rapport, on pourrait croire que l'avion est bourré de défauts rédhibitoire majeurs ayant entrainés directement la perte de l'avion. C'est assez grotesque. Je reste persuadé que ce n'est pas ce qu'ont voulus dire les rédacteurs du rapport mais en termes de communication ce n'est pas très heureux. Le 737 à prouvé depuis des lustres et singulièrement les dernières versions qu'il était un avion très sûr et bien conçu (presque aussi bien qu'un 320 c'est dire! :mrgreen: )

erulm a écrit:
En outre j'ajouterais le fait que si pour x raisons l'autopilot ne s'enclenche pas, avant de se disputailler avec son co-pilote et de perdre du temps vaut mieux regarder dehors, prendre le contrôle manuel, prendre l'altitude de sécurité nécessaire, et seulement là s'atteler au problème. :(


Yaka faucon...Tu as déja décollé de nuit au dessus de la mer gros malin?
J'ai conscience d'être un peu agressif mais on lit de ces c..... parfois. Les donneurs de leçons devraient être bien certains d'avoir compris de quoi il retourne.


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  

Mar 21 Juil 2009 08:39

 
MessagePosté: Mar 21 Juil 2009 08:39 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 26 Fév 2009 15:43
Localisation: St Peterbourg
L’enquête judiciaire sur la catastrophe aérienne de Charm el-Cheikh s’est enrichie d’un nouvel élément. Le collège des quatre experts désignés pour examiner les causes et les circonstances de ce crash qui a fait 148 morts, dont 134 Français, le 3 janvier 2004 en Egypte, a remis son rapport d’étape le 8 juillet au juge de Bobigny (Seine-Saint-Denis).
Les premières conclusions stigmatisent le manque d’expérience et de formation de l’équipage du Boeing de la compagnie charter égyptienne Flash Airlines qui s’était abîmé en mer Rouge peu de temps après son décollage.

« Une probabilité non négligeable de fatigue »

Les experts se sont penchés sur le passé professionnel des deux hommes qui ont pris place dans le cockpit du Boeing 737-300 accidenté. « Son expérience précédente et sa courte formation en ligne ne permettaient pas un lâcher immédiat dans la fonction de commandant de bord », estime le rapport au sujet du pilote. La situation de son coéquipier n’est guère plus rassurante : « La formation du copilote sur 737-700 a été extrêmement sommaire et son entraînement en ligne très insuffisant pour compenser son inexpérience. »

Dans la foulée, les experts notent que la formation aux techniques de gestion des ressources humaines n’a pas été réalisée. « Il s’agit d’une formation psychologique qui permet de prendre la bonne décision au bon moment, notamment en cas d’incident », décrypte un spécialiste en aéronautique. Les experts ont également examiné l’état de fatigue de l’équipage. Selon eux, l’accumulation de temps de services importants, des modalités de repos inférieures aux normes de la compagnie durant les deux semaines précédant le drame et de nombreux levers matinaux constituent « une probabilité non négligeable de fatigue pour le commandant de bord ».

Autre point : l’équipage semble ne pas avoir formé le tandem idéal dans le cockpit. D’après le rapport d’étape, le travail de l’équipage se caractérise par une « faible synergie » avec une forte « autorité » au profit du commandant et une « attitude de retrait » du copilote. Les experts relèvent la « quasi-absence de collaboration active » entre les deux hommes. Leur application des procédures opérationnelles atteste, en outre, « de nombreux écarts avec les standards habituels ». Les premières conclusions transmises au magistrat observent également « une gestion insuffisamment rigoureuse de la maintenance » de l’appareil. Enfin, les experts retiennent les manquements de Flash Airlines. Selon eux, la compagnie a commencé son exploitation sans disposer des manuels de vol nécessaires et ne dispensait pas la formation aux techniques de gestion des ressources humaines, prévue dans le règlement égyptien et dans ses propres documents. « Ces manquements ne pouvaient pas échapper à un examen du dossier par l’autorité égyptienne avant la délivrance du certificat de transport aérien autorisant la compagnie à opérer. »

« Des responsabilités se dégagent, nous avançons sur le chemin de la vérité. Ce rapport d’étape conforte les conclusions des premiers experts », réagit Me Gilles-Jean Portejoie, avocat de proches de victimes. En janvier 2008, une première expertise avait estimé que l’accident aurait pu être évité « si l’équipage avait réagi avec suffisamment de rapidité et d’énergie ». Quant au collège d’experts, il va poursuivre ses travaux sur les causes de l’accident.

parisien
http://www.leparisien.fr/faits-divers/c ... 586076.php

J'ai l'impression de lire AG 8)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 26 Jan 2010 23:50

 Re: Les familles contestent le rapport de Sharm el Sheik
MessagePosté: Mar 26 Jan 2010 23:50 
Hors ligne
Petit Nouveau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 20 Jan 2010 21:07
Messages: 2
Dans son commentaire de samedi, 2 Juin 2007 à 22h45, flyrelax a évoqué le crash du vol MS900 d'Egyptair.

Or il s'agissait en réalité du vol EA990.

flyrelax aurait-il l'intention de semer les plus curieux parmi ses lecteurs?

Autre lapsus de flyrelax lorsqu'il rappelle que le vol EA990 transportait des passagers américains: il "oublie" de mentionner que l'avion en question ramenait surtout une trentaine d'agents secrets égyptiens d'une visite chez leurs homologues de la CIA...

C'est donc la thèse du sabotage qui devrait être privilégiée, en présumant par exemple que les agents de la CIA auraient invité leurs pairs égyptiens afin de leur soutirer des infos chaudes en leur promettant des infos tout aussi chaudes en contre-partie, sûrs que ces secrets-là finiraient aussitôt au fond de l'Atlantique.

L'enregistreur de données de vol fait notamment état d'efforts extrêmes exercés par le pilote sur les commandes de vol pour contrer l'action du pilote automatique, d'où le profil de vol en "montagnes russes".

La version du FBI, selon laquelle, en vertu d'une simple exclamation du pilote du genre "Oh, mon Dieu", celui-ci aurait tenté de se suicider, ne tient pas debout. Il est beaucoup plus plausible que le pilote automatique n'était plus désactivable et, qui plus est, imposa à l'avion une trajectoire fatale.

Et comment donc?

Nul besoin d'être un génie pour imaginer que les Américains recourent à une astuce assez simple pour s'assurer la possibilité de saboter n'importe quel avion équipé d'une électronique de bord made in USA (soit la presque-totalité des avions du monde), à savoir en y incorporant un circuit intégré discret, indécelable, lequel, moyennant transmission d'un code, confère au pilote automatique pleine autorité sur les commandes de vol en vue d'imposer une trajectoire fatale à l'avion.

Le cas échéant, la trajectoire de sabotage préférée serait sans doute la fameuse spirale de la mort dans laquelle tout avion dépourvu d'indicateur d'horizon est susceptible de s'engager à l'insu de son pilote en pénétrant dans un nuage, par exemple.

Ce stratagème de sabotage présupposerait donc la mise hors service de l'horizon artificiel ainsi que l'absence totale de visibilité afin de garantir qu'aucun témoignage révélateur des pilotes ne se trouve sur le CVR.

Sur le site http://www.planecrashinfo.com/lastwords.htm, la transcription du CVR mentionne pourtant un témoignage de ce type du CdB du vol FSH604: 2:44:18 CA "See what the aircraft did!" (au copilote: vous avez vu ce que l'avion a fait!), une réaction qui, outre qu'elle témoigne des aptitudes exceptionnelles d'orientation spatiale de cet ancien pilote militaire, tend à accréditer la thèse que les commandes de vol n'obéissaient plus à ses gestes.

Sur un autre site internet on pouvait lire que le pilote avait 12'000 heures de vol et avait dit au copilote: "Regardez-moi donc dans quelle position cet avion se trouve", ce qui tend à accréditer la même thèse, à savoir que le CdB n'avait plus prise sur les commandes de vol. D'autre part, la trajectoire en "spirale descendante très inclinée à droite" illustre parfaitement cette fameuse et redoutée "spirale de la mort" évoquée plus haut. Et enfin, dès lors que l'avion se trouvait au-dessus de la mer en pleine nuit, la condition d'absence de visibilité était également remplie.

Sachant par ailleurs que Charm el-Cheikh est fréquemment le théâtre de rencontres politiques au plus haut niveau, le temps n'est-il pas venu de s'intéresser enfin de plus près à la liste des passagers du vol FSH604?


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 27 Jan 2010 20:42

 Re: Les familles contestent le rapport de Sharm el Sheik
MessagePosté: Mer 27 Jan 2010 20:42 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire

Inscription: Lun 05 Mai 2008 21:51
Vite il faut appeler Fox Mulder :roll:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 27 Jan 2010 22:06

 Re: Les familles contestent le rapport de Sharm el Sheik
MessagePosté: Mer 27 Jan 2010 22:06 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Mer 28 Mai 2008 15:24
Localisation: Moscou
Wow! Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas eu un beau délire comme ça! Beau premier post... :lol:

A mon avis, celui-là il ne va pas falloir le pousser beaucoup pour qu'il nous refasse tous les complots, à commencer bien sur par le 9/11! :roll:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 28 Jan 2010 17:47

 Re: Les familles contestent le rapport de Sharm el Sheik
MessagePosté: Jeu 28 Jan 2010 17:47 
Hors ligne
Petit Nouveau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 20 Jan 2010 21:07
Messages: 2
Citation:
A mon avis, celui-là il ne va pas falloir le pousser beaucoup pour qu'il nous refasse tous les complots, à commencer bien sûr par le 9/11!


Diver, vous trahissez votre double pensée en affirmant d'emblée qu'il s'agit d'un avis personnel, pour aussitôt suggérer que "celui-là (...) nous refasse tous les complots", ce qui dénote que vous entendez bien, par ce "nous", vous approprier l'avis unanime de la communauté des lecteurs lucides, intelligents, et expérimentés de ce forum, dont "celui-là" ne saurait bien évidemment faire partie.

Chers lecteurs, je ne vais pas perdre mon temps à m'escrimer avec ce type de réactionnaire (dont on ne peut d'ailleurs jamais être sûr qu'il ne s'agit pas d'un harceleur commandité), si bien que je vais tout simplement renoncer à tout nouveau commentaire si aucun interlocuteur plus valable ne s'annonce dans un délai raisonnable.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 28 Jan 2010 18:04

 Re: Les familles contestent le rapport de Sharm el Sheik
MessagePosté: Jeu 28 Jan 2010 18:04 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 13 Jan 2009 20:00
Localisation: on the playground...
euroflycars a écrit:
...... si bien que je vais tout simplement renoncer à tout nouveau commentaire si aucun interlocuteur plus valable ne s'annonce dans un délai raisonnable.


...Vous etes de la famille a Chuck Norris..???
Essayez un truc sympa...Vous ouvrez la page de recherche Google,vous tapez "Chuck Norris",et là ,vous validez la case "j'ai de la chance"....Vous m'en direz des nouvelles....!!!

...Ps: Automanet,un interlocuteur pas forcément valable..... :hand:

_________________
Le sang froid n'est pas une qualité,c'est un devoir.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 28 Jan 2010 21:34

 Re: Les familles contestent le rapport de Sharm el Sheik
MessagePosté: Jeu 28 Jan 2010 21:34 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Mer 28 Mai 2008 15:24
Localisation: Moscou
euroflycars a écrit:
Citation:
Chers lecteurs, je ne vais pas perdre mon temps à m'escrimer avec ce type de réactionnaire (dont on ne peut d'ailleurs jamais être sûr qu'il ne s'agit pas d'un harceleur commandité), si bien que je vais tout simplement renoncer à tout nouveau commentaire si aucun interlocuteur plus valable ne s'annonce dans un délai raisonnable.


Voilà un moment que je ne m'étais pas fait traiter de réactionnaire! Ca me fait plaisir, ça me rajeunit! :P

Tu pourrais aussi essayer "espion tististe", "laquais de l'impérialisme", "valet du capital" et quelques autres équivalents de "harceleur commandité" (je dois avouer que je la connaissais pas, celle-là!)

Quand à "renoncer à tout nouveau commentaire si aucun interlocuteur plus valable ne s'annonce dans un délai raisonnable", bien, après tout, ce n'est peut-être pas une si mauvaise idée!

Et souvenons-nous de la puissante formule de Churchill: "Même les paranoiaques ont des ennemis"


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 41 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO