For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2501 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33 ... 167  Suivante

Dim 19 Jan 2014 22:03

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Dim 19 Jan 2014 22:03 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 11:02
Localisation: autour de BSN
Fairey F-16.
En 1915, l'Amirauté Britannique cherche à s'équiper d'hydravions de reconnaissance.
Fairey conçoit un appareil biplace ou triplace, muni de deux flotteurs principaux et de ballonnets sous les ailes et la dérive, qui sera mis en œuvre dans un premier temps depuis un ancien paquebot converti en transport d'hydravion, le HMS "Campania", en attendant les navires dédiés.
En 1918, une version plus petite est produite, le Fairey III, qui sera décliné en plusieurs versions : "A", produit à 50 exemplaires, "B", une version de bombardement, 25 exemplaires, "C" motorisée par un Rolls Royce Eagle VIII de 375 Cv, 35 exemplaires, et "D" 207 exemplaires.
Avant la fin de leur utilisation , un train d'atterrissage est adapté et les avions sont utilisés depuis les porte-avions HMS "Argus" et HMS "Vindictive".
Les derniers Fairey III D sont retirés du service en 1925.

image

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Lun 20 Jan 2014 10:14

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Lun 20 Jan 2014 10:14 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 11:02
Localisation: autour de BSN
20 janvier 1938

Premier vol du Latécoère 523, un hydravion de reconnaissance hexa-moteur à aile haute basé sur le Laté 521. En fait, une variante du 522.
Trois appareils sont construits :
- L'Altaïr (Réformé à Dakar en août 1942, en raison du manque de pièces),
- L'Alderaban (Sabordé le 18 juin 1940 à l'approche des troupes allemandes),
- Et l'Algol (Perdu le 18 septembre 1939, pendant une tentative de remorquage après un amerrissage d'urgence au large d'Ouessant. Le torpilleur "Le Boulonnais" entre en collision avec l'hydravion qui, rendu irrécupérable, sera coulé au canon).

Ces trois appareils étaient tous affectés à l'escadrille E.6 de l'Aéronautique navale, créée en janvier 1939 à Lanvéoc-Poulmic.

image

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 21 Jan 2014 00:12

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Mar 21 Jan 2014 00:12 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 11:02
Localisation: autour de BSN
Friedrichshafen FF.41, hydravion triplace.
L'appareil, produit par "Flugzeugbau Friedrichshafen", entre en service en 1917 au sein de la Marine Impériale Allemande qui l'utilise pour des missions de reconnaissance, de bombardement et de mouillage de mines en Mer Baltique. Une version de bombardier-torpilleur (FF.41AT), avec un fuselage inférieur modifié afin de permettre l'emport d'une torpille est également produite.
Le FF.41 a été opéré par trois pays : L'Allemagne, l'Estonie et la Finlande.

image

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 21 Jan 2014 10:56

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Mar 21 Jan 2014 10:56 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 11:02
Localisation: autour de BSN
21 janvier 1938

Premier vol à Caudebec-en-Caux de l'hydravion Potez-CAMS 141 "Antares", un quadrimoteur de reconnaissance lointaine.
Il est mis en service dans l'Escadrille E.8 de la Marine en septembre 1939 et effectue sa première mission opérationnelle dans l'Atlantique fin septembre 1939. Des commandes pour un nombre important de Potez-CAMS 141 ont été passées après le début de la guerre, avec des livraisons prévues à partir de juin 1940, mais ces commandes sont annulées. D'ailleurs, à cette date, aucun appareil de production n'est achevé et cet unique appareil est évacué sur Port Lyautey au Maroc. Il est ensuite employé par le régime de Vichy (Escadrille 4E à Dakar) et participe à la défense lors de l'attaque du cuirassé "Richelieu" par les Anglais à Dakar les 24 et 25 septembre 1940. Il abat (Son armement : Deux mitrailleuses Darne de 7,5 mm en tourelle dorsale, deux mitrailleuses latérales protégées par des barbettes et deux autres mitrailleuses. Charges offensives : 1500 kg de bombes)
en cette occasion un Fairey Swordfish.
Après l'opération "Torch" en novembre 1942 et le ralliement des Forces armées aux Forces Navales Françaises Libres, il continue son service en assurant des missions de patrouille en Atlantique Centre et Sud. En juin 1943, l'Antarès coule le U-Boot U-105 près de Dakar.
Il est finalement retiré du service et ferraillé à la fin 1943 à Arzew.

image

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 21 Jan 2014 11:08

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Mar 21 Jan 2014 11:08 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 11:02
Localisation: autour de BSN
21 janvier 1939

L'hydravion de transport Short S.23 c/n S.812 G-ADUU de Imperial Airways, baptisé "Cavalier" décolle de Port Washington, dans l'état de New York, pour les Bermudes.
Lorsque les deux moteurs intérieurs commencent à perdre de la puissance, l'équipage décide de revenir vers son point de départ. Mais les conditions météo se sont aggravées, les deux moteurs intérieurs sont maintenant en panne (Il s'agit de givrage carburateur) et les deux moteurs extérieurs perdent également de leur puissance. Un amerrissage d'urgence est effectué à 285 nautiques au SE de New York au cours duquel 3 des 13 occupants perdent la vie. L'hydravion coule peu après. Les rescapés sont récupérés par un cargo.

image

http://aviation-safety.net/database/record.php?id=19390121-0

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 21 Jan 2014 15:46

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Mar 21 Jan 2014 15:46 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 11:02
Localisation: autour de BSN
Latécoère Laté 611 "Achernar".
Cet appareil répond au même programme que le Potez-CAMS-141 (Voir plus haut), le Bréguet 730 et le Léo-440 qui ne sera pas construit.
C'est un quadrimoteur qui effectue son premier vol le 8 mars 1939, puis remis à la Marine le 12 avril. Il aurait du être suivi par 10 Latécoère Laté 612 à moteurs Pratt & Whitney (Les moteurs originaux sont des Gnome-Rhône 14N-30 radiaux de 1010 Cv) commandés le 23 mai 1940 mais les évènements...
Cet unique appareil va servir d'appareil de liaison entre la métropole et l'Empire, et termine ses liaisons à Dakar en octobre 1941. C'est là qu'il reprend le combat, servant d'avion de patrouille anti-sous-marins jusqu'en août 1943. Il reprend ensuite son rôle d'avion de liaison jusqu'au 1er juillet 1947, date de son retrait du service, suivi de sa réforme le 21 octobre 1947 après 1600 heures de vol.

image

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 21 Jan 2014 20:03

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Mar 21 Jan 2014 20:03 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 11:02
Localisation: autour de BSN
Pendant que je suis sur la chapitre des grands hydravions de l'avant et de l'après-guerre (Voir ci-dessus), voici le Bréguet 730 : Un hydravion quadrimoteur (Quatre Gnome-Rhône 14N-44/45 de 1120 Cv chacun) qui rappelle par certains côtés le "Sunderland" (Son fuselage ventru, peut-être...).
Il effectue son premier vol le 4 avril 1938, et au moment de l'armistice en juin 1940, quatre exemplaires sont en cours de montage. En 1941, le régime de Vichy obtient l'autorisation de la commission d'armistice (*) pour la remise en état du prototype endommagé le 16 juillet 1938 alors qu'il tentait d'amerrir en eau peu profonde, et à passer commande pour 14 exemplaires Br-730 neufs. Lors de l'invasion de la zone libre en novembre 1942, le prototype est capturé par les allemands. L’appareil reste alors dans un hangar, inutilisé par l’occupant. En août 1944 les Allemands en se retirant firent sauter ce hangar et, si deux appareils Latécoère furent détruits, le Br.730 put être récupéré en bon état et remis à l’eau. D'un autre côté, huit des onze appareils en montage à Toulouse sont détruits par un bombardement allié le 6 avril 1944.
A la libération, deux appareils sont utilisés pour le transport (Sans aucun armement) suivis de deux Bréguet 731 issus des appareils récupérés à Toulouse. Ils sont affectés à l'escadrille 33S créée le 1er juillet 1946.

(*) En contrepartie, les usines françaises qui ne seraient pas concernées par ces commandes travailleraient pour fournir des avions aux autorités allemandes, essentiellement des appareils d’entraînement, de liaison et de transport.

Le Breguet 730 n°2 "Sirius", achevé à Biscarosse où il effectue son premier vol le 14 juin 1946. Il est affecté, comme le n°1, à la 33.S jusqu’à sa destruction lors d’un accident en 1951. :

image

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 23 Jan 2014 23:34

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Jeu 23 Jan 2014 23:34 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 11:02
Localisation: autour de BSN
Le Chetverikov TA-1, hydravion amphibie soviétique bimoteur à aile parasol de construction entièrement métallique, doté d'un train rétractable qui lui permet d'évoluer depuis des bases terrestres. Les ballonnets de voilure se rétractent dans l'intrados, particularité rare sur un hydravion soviétique. Il est décliné en deux versions, une pour le transport de passagers ou de fret et une autre de patrouille et de reconnaissance photographique.
Deux prototypes sont construits. Le premier est achevé en juillet 1947 et effectue son premier vol en novembre de la même année, mais casse son train d'atterrissage à l'arrivée d'un vol de mise en place. Le second prototype, muni d'une plus grande voilure, effectue ses premiers essais le 20 juillet 1948.
Ces avions semblent très réussis, mais aucune suite ne sera donnée, les bureaux d'études de Chetverikov ayant été brutalement fermés. En conséquence, le premier appareil ne sera pas réparé, et on stoppe complètement les essais du second en été 1948.

image

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 24 Jan 2014 11:26

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Ven 24 Jan 2014 11:26 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 29 Mar 2012 12:34
Localisation: Bruxelles
image

_________________
A bientôt,


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 24 Jan 2014 21:04

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Ven 24 Jan 2014 21:04 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 11:02
Localisation: autour de BSN
1913 : L'ingénieur russe Dimitri Pavlovich Grigorovich conçoit son premier hydravion, le M-1, qui conduit au développement des modèles M-2 à M-4. Un lot d'hydravions Curtiss Model K arrivé en Russie, lui donne des idées et il extrapole un modèle extrêmement ressemblant : Le M-5, un hydravion à coque biplace côte-à-côte, biplan monodérive avec un moteur (*) à hélice propulsive.
Ces hydravions vont être utilisés par la Russie par la flotte de la Mer Noire et en Baltique (D'ailleurs, la Finlande en capture un exemplaire qu'elle va opérer jusqu'en 1919).

De nombreuses versions sont déclinées. Parmi celles-ci, le M-5, la version de base produite à deux cents d'exemplaires, le M-9, une version triplace avec, pour certains d'entre eux, l'installation d'un canon de 37 mm (500 exemplaires construits), le M-15, une version hivernale dotés de skis et d'un moteur de 140 Cv, ou encore le M-20, une version de reconnaissance biplace, motorisée avec un Rhône de 120 Cv (80 exemplaires).

(*) On a le choix : Trois motorisations sont proposées : Gnome de 100 Cv, des Rhône de 110 ou des Clerget de 130 Cv.

image

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 25 Jan 2014 13:19

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Sam 25 Jan 2014 13:19 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 11:02
Localisation: autour de BSN
Hydravion Macchi M5, hydravion de chasse et de reconnaissance maritime, à coque, sesquiplan monoplace, monomoteur (Isotta-Fraschini V.4B de 160 Cv) à hélice propulsive, développé par deux ingénieurs italiens, Buzio et Calzavera de la société Macchi-Nieuport. Premier vol au début de 1917.
Le M-5 est aussitôt mis en œuvre par huit escadrilles de l'aviation de la "Regia Marina". Quelques appareils sont embarqués à bord du navire transport d'hydravion "Giuseppe Miraglia".
La production totale s'éleva à 244 appareils. Ils sont retirés des opérations en première ligne en 1918 et les derniers M5 furent définitivement reformés en 1923 et tous détruits.

image

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 25 Jan 2014 23:37

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Sam 25 Jan 2014 23:37 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 11:02
Localisation: autour de BSN
Non, il ne s'agit pas d'un morceau de pipe-line ou encore une canalisation d'évacuation quelconque. C'est peut-être surprenant mais cet élément est indispensable à un certain avion : Le Blohm & Voss Bv-222 "Viking", dont voici un exemplaire "au sec" sur la deuxième photo. Il s'agit du longeron tubulaire de l'aile.

image
image

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Dim 26 Jan 2014 13:42

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Dim 26 Jan 2014 13:42 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 11:02
Localisation: autour de BSN
Hydravion Thulin "G".

En 1916 la Marine Suédoise contacte la nouvelle société aéronautique "AB Enoch Thulins Aeroplanfabrik" créée par Enoch Thulin afin de lui fournir un lot de cinq hydravions.
L'avionneur propose une version modifiée de l'Albatros B.II (Un biplan monomoteur biplace qu'elle construit sous licence et déjà présent au sein de l'armée) équipée d'un moteur Benz de 160 Cv. On dote donc l'Albatros B.II de flotteurs, et le premier Thulin "G" effectue ses essais en juillet 1917. La totalité de la commande est honorée avant la fin de 1917.
Le Thulin "G" montre des soucis de mise au point qui obligent l'avionneur à modifier la forme des flotteurs afin d'améliorer la stabilité à l'hydroplanage. Mais la stabilité en vol et la manœuvrabilité de l'hydravion resteront le point faible de cet appareil.
En 1918 deux hydravions reçoivent des moteurs Curtiss de 200 Cv. Le premier est accidenté pendant les essais. Il est réparé, mais ces moteurs Curtiss ont la fâcheuse tendance à s'enflammer plus ou moins spontanément... Ce qui a un effet déplorable sur la Marine suédoise qui préfère réformer ses Thulin "G"-Curtiss en 1921. De toutes façons, tous les Thulin "G" sont retirés du service en 1921 et détruits en 1922.

image

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 27 Jan 2014 23:16

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Lun 27 Jan 2014 23:16 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 11:02
Localisation: autour de BSN
Les hydravions Wight n°1 & 2.

L'hydravion n°1 est un biplan biplace, monomoteur propulsif, bi-dérive à flotteurs catamaran.
Le 13 mai 1913 l'appareil est accidenté lors de sa première tentative de déjaugeage. Les dégâts sont minimes, l'avion est repris en usine. Le 10 juillet suivant, nouvel accident, dans les mêmes conditions. L'appareil est modifié et devient le Wight n°2, qui vole le 28 août.
Sept hydravions ont été fabriqués pour la Royal Navy qui les met en œuvre depuis son navire transport d'hydravion HMS "Argus". Quatre autres sont destinés à l'Allemagne, mais en raison des incertitudes politiques et des tensions en Europe, un seul exemplaire est livré. Les trois autres sont reversés à la Royal Navy qui les emploie à la recherche de sous-marins, puis d'hydravions "école" jusqu'en 1915.

image

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 28 Jan 2014 10:17

 Re: Les Hydravions
MessagePosté: Mar 28 Jan 2014 10:17 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 11:02
Localisation: autour de BSN
28 janvier 1946

Le prototype du Short Shetland I matricule DX166, le plus massif des hydravions britannique est détruit par un incendie au mouillage. Le feu est parti d'un galley. (Voir http://www.crash-aerien.aero/forum/post399540.html?hilit=DX166#p399540)

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2501 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33 ... 167  Suivante

Heures au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
cron
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO