For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Jeu 26 Avr 2012 15:30

 Un média russe implique un OVNI dans le crash de Bhoja Air
MessagePosté: Jeu 26 Avr 2012 15:30 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire

Inscription: Ven 26 Aoû 2005 10:52
Karachi (Pakistan) - Un rapport - non-confirmé - obtenu par un média russe suggère que l'accident de l'appareil de la compagnie aérienne pakistanaise Bhoja Air qui a fait près de 130 victimes aurait été causé par la présence d'un OVNI (Objet Volant Non identifié) qui aurait désorienté les pilotes.

L'article de ce média russe fait état d'une vidéo enregistrée, semble-t-il, pendant les faits, où l'on voit une structure triangulaire de trois soucres lumineuses, dont une s'éteint dans un flash, survolant la zone de l'accident, quelques instants après l'accident. La rumeru rapportée voudrait que les pilotes aient été gênés par cette formation lumineuse et s'en seraient plaint auprès du contrôle aérien d'Islamabad (Pakistan) avant de signaler que l'un des réservoirs de l'appareil venait de prendre feu et d'exploser. L'appareil s'est alors écrasé quelques instants plus tard, à quelques kilomètres de l'aéroport international de Islamabad.

Image

Le pilote aurait eu toutefois le temps de signaler à l'aéroport de se préparer pour un atterrissage d'urgence, l'appareil étant devenu incontrôlable et qu'il voyait les toits des maisons avant l'aéroport mais qu'il n'apercevait pas encore la piste. Les autorités parlent pour le moment d'un cisaillement de vent qui aurait précipité l'avion au sol. Les boites noires de l'appareil ont été récupérées et devraient certainement permettre d'en apprendre plus sur les vraies causes de cet accident.

_________________
ImageImage


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Jeu 26 Avr 2012 15:32

 Re: Un média russe implique un OVNI dans le crash de Bhoja A
MessagePosté: Jeu 26 Avr 2012 15:32 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire

Inscription: Ven 26 Aoû 2005 10:52
La vidéo.



  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 22 Juin 2012 23:24

 Re: Un média russe implique un OVNI dans le crash de Bhoja A
MessagePosté: Ven 22 Juin 2012 23:24 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 21 Mai 2009 11:34
Localisation: carcassonne, caillac
Des centaines de proches et membres de famille des victimes étaient en pleurs samedi au Pakistan Institute of Medical Sciences (PIMS), le principal hôpital d'Islamabad, où ils étaient venus chercher leurs restes, acheminés depuis les lieux du crash dans une centaines de sacs.

Le crash de l'avion de ligne pakistanais qui a fait 127 morts vendredi près d'Islamabad a été causé par la mauvaise météo, a assuré samedi son propriétaire, la compagnie privée Bhoja Air, tandis que les familles de victimes en pleurs dénonçaient l'incompétence des autorités.

Une enquête était en cours pour déterminer les causes de cet accident meurtrier, le second de ce type en moins de deux ans dans la capitale pakistanaise, qui a eu lieu sous un violent orage alors que l'appareil s'apprêtait à atterrir à l'aéroport de la capitale pakistanaise.

"Il n'y a eu aucun problème technique, c'est à cause de la mauvaise météo" a affirmé à l'AFP un responsable de Bhoja Air, Masham Zafar.

Plusieurs responsables militaires et de l'Aviation civile (CAA) estimaient également sous couvert d'anonymat que l'accident avait sans doute été causé par l'orage de grêle et de tonnerre qui sévissait à ce moment-là.

L'appareil s'est écrasé dans une zone agricole à quelques kilomètres de l'aéroport, explosant sous le choc avant de s'enflammer, ne laissant aucune chance de survie à ses passagers.

"L'avion avait décollé de l'aéroport de Karachi (sud) après avoir reçu l'autorisation de la CAA, qui lui avait également donné le feu vert pour atterrir à l'aéroport d'Islamabad", a plaidé M. Zafar, en assurant que l'âge avancé de l'appareil, fabriqué il y a 28 ans et racheté d'occasion à une compagnie sud-africaine selon la CAA, n'avait rien à voir dans l'accident. "L'appareil était vieux et de seconde main mais cela n'est pas inhabituel. Les compagnies aériennes ont rarement des appareils tout neufs", a-t-il plaidé.

Le propriétaire de la compagnie, Farooq Bhoja, a été temporairement interdit de quitter le pays, le temps d'avoir les premiers résultats de l'enquête, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Des centaines de proches et membres de famille des victimes étaient en pleurs samedi au Pakistan Institute of Medical Sciences (PIMS), le principal hôpital d'Islamabad, où ils étaient venus chercher leurs restes, acheminés depuis les lieux du crash dans une centaines de sacs.

Des rangées de cercueils, pour certains couverts de pétales de roses par les médecins et les infirmiers en signe de compassion, étaient disposés dans l'hôpital.

La plupart des cadavres n'étaient pas carbonisés, et plus de la moitié avaient déjà pu être identifiés samedi après-midi, selon un responsable du PIMS.

Les familles des victimes n'ont pas caché leur colère, dénonçant l'irresponsabilité des autorités qui a selon eux entraîné l'accident, deux ans après celui, déjà à Islamabad, d'un Airbus A321 de la compagnie privée Airblue.

Ce dernier s'était écrasé dans des collines alors qu'il pleuvait et que la visibilité était très réduite, tuant les 152 personnes à bord.

Une femme venue chercher le corps d'un de ses cousins pestait contre "l'incompétence absolue" du gouvernement: "Deux accidents similaires en moins de deux ans, et le président et le Premier ministre ne font rien !"

Abdul Raoof, également venu chercher la dépouille d'un de ses cousins, accusait lui la tour de contrôle de l'aéroport d'Islamabad. "Si le temps était si mauvais, l'avion aurait dû être dérouté", a-t-il estimé, en dénonçant également l'"erreur" de Bhoja Air qui a, selon lui, "sacrifié 217 vies juste pour économiser de l'essence" en voulant atterrir à tout pris au plus vite.

Bhoja Air avait repris en mars ses vols intérieurs entre Islamabad et Karachi avec plusieurs Boeing 737, après avoir été contrainte en 2000 par l'Aviation civile à suspendre ses vols en raison de difficultés financières.

L'accident d'avion de ligne le plus meurtrier de l'histoire de l'aviation pakistanaise remonte à 1992, lorsqu'un Airbus A300 de la compagnie publique Pakistan International Airlines (PIA) s'est écrasé dans des collines à l'approche de Katmandou, la capitale népalaise, faisant 167 morts.

Source : http://www.lepoint.fr/monde/accident-d-avion-au-pakistan-la-compagnie-accuse-la-meteo-colere-des-familles-21-04-2012-1453749_24.php

_________________
Européen d'abord et presque (pas tout à fait) anti low-cost !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 22 Juin 2012 23:48

 Re: Un média russe implique un OVNI dans le crash de Bhoja A
MessagePosté: Ven 22 Juin 2012 23:48 
C est vrai que le Pakistan est un grand producteur d'herbe.....

Rien de plus sérieux ?
.


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  

Lun 13 Nov 2017 22:05

 Re: Un média russe implique un OVNI dans le crash de Bhoja A
MessagePosté: Lun 13 Nov 2017 22:05 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 15:15
Localisation: Près de Morlaix-Ploujean (LFRU)
Image

Citation:
La police d'Islamabad a inculpé pour meurtres, lundi 13 nov 2017, les propriétaires de lka compagnie aérienne défunte Bhoja Air pour leurs négligences présumées et violation de la réglementation de l'Aviation Civile (CAA), raisons pour laquelle l'avion de la compagnie privée s'est écrasé sur une colline près d'Islamabad le 20 avril 2012.

L'accident a coûté la vie aux 127 passagers et membres d'équipage, les pilotes ont perdu le contrôle et se sont écrasés à quelques kilomètres de l'aéroport d'Islamabad.

Une pétition a été déposée par le fils d'une femme décédée dans l'accident, sur laquelle les autorités concernées ont enregistré une affaire pénale suite aux ordres d'un juge de district. Le pétitionnaire avait précédemment demandé qu'une affaire puisse être enregistrée contre les propriétaires de la compagnie aérienne défunte, sur la base des conclusions d'une commission de deux membres formée par la Haute Cour d'Islamabad après l'accident afin d'identifier les coupables de l'incident.

Pour les détails, une affaire a été enregistrée contre les propriétaires de Bhoja Air, à savoir Farooq Omar Bhoja et Arshad Jalil, en vertu des articles pour meurtre, les dommages, la négligence et la conspiration criminelle du Code pénal pakistanais.

D'autres personnes ont été inculpés dans cette affaire, notamment les actionnaires et directeurs de Bhoja Air, ainsi que Jet Aviation Shahjah, détenue par Jalil. En outre, certains fonctionnaires de l'Autorité de l'aviation civile (CAA) ont également été nommés dans l'affaire, qui aurait ignoré certaines réglementations établies par l'autorité de l'aviation.

https://www.pakistantoday.com.pk/2017/1 ... or-murder/



https://aviation-safety.net/database/re ... 20120420-0

Date: vendredi 20 avril 2012
Heure: 18:40 LT

Type : Boeing 737-236A
Compagnie: Bhoja Airlines
Immatriculation: AP-BKC
Numéro de série: 23167/1074
Année de Fabrication: 1984-12-13 (27 ans 5 mois)
Heures de vol: 46933
Cycles: 37824

Moteurs: 2 Pratt & Whitney JT8D-15A

Equipage: victimes: 6 / à bord: 6
Passagers: victimes: 121 / à bord: 121
Total: victimes: 127 / à bord: 127

Dégats appareil: Détruit

Lieu de l'accident: 4,2 km (2.6 milles) SE of Islamabad-Benazir Bhutto International Airport (ISB) ( Pakistan)
Phase de vol: En approche (APR)
Nature: Transport de Passagers Nat.

Aéroport de départ: Karachi-Jinnah International Airport (KHI/OPKC), Pakistan
Aéroport de destination: Islamabad-Benazir Bhutto International Airport (ISB/OPRN), Pakistan

Numéro de vol: B4213

Image

Un avion de ligne Boeing 737-236, exploité par Bhoja Airlines, a été détruit dans un accident près d'Islamabad, au Pakistan. Les 121 passagers et six membres d'équipage ont été tués. Le vol 213 de Bhoja Airlines a quitté Karachi (KHI) à 17h05 pour un vol domestique vers Islamabad (ISB). C'était le vol inaugural du soir pour la compagnie aérienne sur cette route.
Le vol a atteint une altitude de croisière de FL310 et a continué vers Islamabad. Le temps à la destination était mauvais en raison d'un orage passant. A 18h19 le capitaine à distance a observé la ligne de grain. Quelques instants plus tard, le vol a été autorisé à descendre au FL200. Pendant la descente, le capitaine et le premier officier discutèrent de la météo. Ils étaient inquiets de la gravité de l'orage qui les attendait.
À 18 h 26, le copilote a contacté l'approche d'Islamabad et a reçu l'autorisation d'approcher l'aérodrome à l'aide d'une approche ILS de la piste 30. Après avoir reçu l'autorisation de descente, le copilote a discuté des possibilités d'approche. Le contrôleur d'approche a donné des vecteurs radar et des instructions de descente pour traverser l'espace dans la tempête.
A 18h35, l'approche d'Islamabad a donné une mise à jour de temps et a dit que le vent de surface de Bhoja 213 à Islamabad ah varie entre 180 ° à 270 °, 10 kts et ah parfois à 20 kts et l'état de piste est humide, la bruine légère est uhm en cours, l'action de freinage n'est pas connue ".
Deux minutes plus tard, l'avion est entré dans la ligne de grain. Bien que le manuel d'exploitation de Bhoja Air interdisait le vol dans ces conditions, le commandant de bord a décidé de continuer. L'avion a été configuré pour l'approche avec les volets et les lattes sélectionnés et le train d'atterrissage était en panne. Le copilote a alors signalé que la vitesse était de 220 nœuds, soit 30 nœuds de plus que la vitesse recommandée. Le capitaine a réagi surpris car il ne s'attendait pas à cela parce qu'il volait avec l'accélérateur automatique engagé. Probablement l'augmentation de la vitesse était le résultat du cisaillement du vent. L'avion est ensuite entré dans la cellule météorologique active, les précipitations continuant à intensité variable. À 18 h 39, l'avion a capturé l'ILS et est descendu sur la pente de descente. À ce stade, l'avion aurait dû être en configuration d'atterrissage avec des volets à 30 °. Cependant, seuls les volets 5 ont été sélectionnés.
L'avion a alors rencontré un vent descendant croissant. L'assiette de tangage a augmenté et la vitesse calculée a diminué lorsque le pilote automatique a tenté de maintenir la pente de descente. Le GPWS sonnait par conséquent avec l'alarme sonore: "Cisaillement du vent - Cisaillement du vent - Cisaillement du vent". Bien que le premier officier ait demandé avec anxiété de faire le tour, aucune mesure n'a été prise.
Le courant descendant s'est dissipé et l'assiette de tangage a diminué, mais l'avion a dévié à gauche de l'axe de piste prolongé et a été ramené par le commandant de bord. À ce moment, le pilote automatique s'est déconnecté en raison de l'écart de l'aéronef au-delà des limites d'autorité maximales du pilote automatique. L'accélérateur automatique est resté engagé en mode vitesse IAS. Après la déconnexion du pilote automatique, aucune activité de la roue de contrôle n'a été enregistrée pendant environ 6 secondes et aucune activité de la colonne de commande n'a été enregistrée pendant environ 8 secondes. L'équipage était probablement confus. Pendant cette période d'inactivité du contrôle, l'avion a dévié sous la pente de descente.
Ensuite, l'alarme du système d'alerte de terrain (TAWS) a retenti: "Whoop, Whoop, Whoop". Aucune mesure n'a été prise par l'un ou l'autre des membres de l'équipe. Quelques secondes plus tard, l'avion est entré dans un autre courant descendant et le taux de descente a augmenté rapidement. L'alarme TAWS retentit à nouveau, demandant à l'équipage de «tirer». Le capitaine a répondu par une entrée de colonne en cabré. Cependant, l'altitude-pression et la poussée ont continué à diminuer. Le vent descendant s'est rapidement dissipé, ce qui a entraîné une augmentation rapide de l'angle d'attaque de l'avion, qui a activé le vibreur de manche pendant presque 2 secondes. Il est apparu que le capitaine a baissé le nez pour sortir du régime du vibreur de manche, mais les procédures de décrochage et de récupération recommandées par Boeing n'ont pas été effectuées correctement. Cela a eu pour résultat un piqué à 12 °. Puis une autre alarme de cisaillement de vent retentit, suivi d'une autre activation du vibreur de manche. Le premier officier a crié de «sortir» et de «faire le tour», mais les tentatives du capitaine ont échoué car il n'a pas appliqué les procédures appropriées pour exécuter un tour de passe-passe.
Peu de temps après le contact initial avec le sol, l'avion a heurté une terrasse en pente raide d'environ 5 mètres de hauteur, ce qui a entraîné une rupture structurelle importante de la structure de l'avion.
Cause probable:

La gestion automatisée inefficace du poste de pilotage dans des conditions météorologiques extrêmes par l'équipage du poste de pilotage a causé l'accident. La gestion automatisée inefficace du poste de pilotage était attribuable à divers facteurs, notamment: mauvaise sélection de l'équipage du poste de pilotage en raison de leur expérience de vol, de leur formation et de leur niveau de compétence inadéquats pour le Boeing 737-236A (version avancée de la série Boeing 737-200), absence d'entraînement formel en simulateur pour le pilotage d'un poste de pilotage automatisé; -existence d'un système de surveillance de la compétence professionnelle et du niveau de compétence de l'équipage de conduite au niveau de l'opérateur (Bhoja Air).
La décision incorrecte de l'équipage de cabine de poursuivre le vol vers la destination et le non-respect des procédures / actions correctives recommandées par Boeing QRH et FCOM en raison de l'indisponibilité de documents d'avions personnalisés (chez Bhoja Air) pour Boeing 737-236A (version avancée du Boeing 737) Série -200) a contribué à la causalité de l'accident. L'incapacité de CAA Pakistan à assurer des exigences de formation et de suivi automatisées du type varance du poste de pilotage, principalement en raison d'informations erronées fournies par la Bhoja Air Management, a également contribué à la cause de l'accident.

Le rapport final complet:
http://caapakistan.com.pk/Upload/SIBReports/SIB-350.pdf

_________________
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Publicité
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO