For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 4572 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 202, 203, 204, 205, 206, 207, 208 ... 305  Suivante

Jeu 16 Mai 2019 11:31

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 11:31 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 11 Fév 2008 17:07
Localisation: Quart Sud-Est
linux35 Image a écrit:
Je ne vois aucun intérêt à prendre une durée de 1 milliseconde comme référence.


Il se peut que mon message ait comporté une dose de second degré...


linux35 Image a écrit:

Je ne cherche pas à minimiser artificiellement, mais à relativiser avec des arguments.


Dans ce cas le site suivant pourrait se révéler intéressant concernant les ordres de grandeurs :
Fatal crash rates per million flights

Boeing 737 (all models) => 0,23 crash/million flights
Airbus A318/A319/A320/A321 => 0,08 crash/million flights
Boeing 737 MAX 7/8/9/10 => 3,08 crash/million flights

1300% du taux des 737 pour le MAX, est considéré comme alarmant dans le monde du transport aérien.

_________________
Amicalement,
MCR boy
"En théorie, il n'y a pas de différence entre la théorie et la pratique..."


  
home Haut
 Profil  
 
Aider le Site avec PayPal

Jeu 16 Mai 2019 11:32

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 11:32 
Hors ligne

Inscription: Mer 08 Oct 2008 17:19
linux35 Image a écrit:
Tcheri a écrit:
Deux avions quasi neufs qui s’écrasent en même pas cinq mois, c’est inacceptable, pour les proches des 346 victimes d’abord, mais aussi pour toute la communauté aéronautique.

Tout est relatif.
Au lieu de dire "en 5 mois", on peut aussi dire en 13 millions de secondes, soit 13 millions de vols civils sans crash entre 2 crashs.


Pour relativiser, il faudrait prendre le nombre de vols civil du même type entre les deux accidents. Et puis vu que le flotte de Max a été clouée au sol, d'autres se sont chargé de savoir si c'était important ou pas...


  
home Haut
 Profil  
 

Jeu 16 Mai 2019 11:39

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 11:39 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 02 Juin 2009 20:35
Réactions suite à la mise en cause des pilotes lors de l'audition d'hier:
https://www.seattletimes.com/business/b ... x-crashes/

Citation:
Graves was repeating the main points in a report written by two pilots at a major U.S. airline that pointed to pilot error as “the most consequential factor” in both crashes. Their report was commissioned and paid for by institutional investors with large holdings in Boeing stock.

Graves répétait les points principaux d'un rapport rédigé par deux pilotes d'une importante compagnie aérienne américaine qui indiquait que l'erreur du pilote était «le facteur le plus important» dans les deux accidents. Leur rapport a été commandé et payé par des investisseurs institutionnels ayant une participation importante dans les actions (boursières) de Boeing


  
home Haut
 Profil  
 

Jeu 16 Mai 2019 11:41

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 11:41 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 25 Mar 2015 19:30
Localisation: Pyongyang
Tcheri a écrit:

Pour relativiser, il faudrait prendre le nombre de vols civil du même type entre les deux accidents. Et puis vu que le flotte de Max a été clouée au sol, d'autres se sont chargé de savoir si c'était important ou pas...

Si tu veux.
Je disais juste qu'à titre personnel, je ne souhaitais pas devenir findumondiste à partir du moment où je ne considère pas que la fin du monde est proche.
Les avions dans le monde en 5 mois parcourent plus de km que Mme Michu avec sa Clio. :mrgreen:

_________________
Pilote A320 sur FlightGear


  
home Haut
 Profil  
 

Jeu 16 Mai 2019 11:52

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 11:52 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 11 Fév 2008 17:07
Localisation: Quart Sud-Est
Jacaj Image a écrit:
Réactions suite à la mise en cause des pilotes lors de l'audition d'hier:
https://www.seattletimes.com/business/b ... x-crashes/


Merci !
La totalité de l'article est très intéressante.

_________________
Amicalement,
MCR boy
"En théorie, il n'y a pas de différence entre la théorie et la pratique..."


  
home Haut
 Profil  
 

Jeu 16 Mai 2019 13:47

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 13:47 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 11 Fév 2008 17:07
Localisation: Quart Sud-Est
L'article de Dominic Gates dans le Seattle Times
Citation:
Dans quelle mesure l'erreur de pilotage a-t-elle joué un rôle dans les crashs du Boeing 737 MAX?
15 mai 2019 à 18h00 Mis à jour le 15 mai 2019 à 20h54

Lors de son allocution d'ouverture mercredi lors de l'audience du sous-comité House Aviation sur le 737 MAX à Washington, le principal membre du Congrès républicain a attribué les deux accidents mortels du MAX dans ces pays aux erreurs commises par les pilotes indonésiens et éthiopiens.

"Les pilotes formés aux États-Unis auraient pu gérer avec succès" les urgences sur les deux avions, a déclaré le représentant Sam Graves du Missouri, haut responsable du comité de la Chambre des transports et de l'infrastructure. Il a ajouté que les rapports préliminaires sur l'accident "ajoutent à mes préoccupations concernant la qualité des standards de formation dans d'autres pays".

Graves reprenait les points principaux d'un rapport rédigé par deux pilotes d'une grande compagnie aérienne américaine qui soulignait que l'erreur de pilotage était «le facteur le plus important» dans les deux accidents. Leur rapport a été commandé et payé par des investisseurs institutionnels ayant une participation importante dans des actions de Boeing.

Cette cause d'erreur de pilotage, qui est la principale cause des accidents, semble être un substitut à ce que Boeing a laissé entendre, et pourrait constituer un élément clé de la défense légale du fabricant dans les poursuites en responsabilité.

Pourtant, deux sessions de simulateur de vol reproduisant les conditions des vols fatals contredisent l’affirmation de Graves selon laquelle des pilotes mieux entraînés auraient pu échapper à une catastrophe. De plus, certains pilotes formés dans le monde occidental ont critiqué le rapport pour être basé sur des hypothèses non vérifiées et minimiser le stress intense que le système de contrôle de vol de Boeing avait imposé aux deux équipages de conduite.
.../...

_________________
Amicalement,
MCR boy
"En théorie, il n'y a pas de différence entre la théorie et la pratique..."


  
home Haut
 Profil  
 

Jeu 16 Mai 2019 14:00

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 14:00 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 11 Fév 2008 17:07
Localisation: Quart Sud-Est
Suite de l'article
Citation:
Un bon pilote dans un mauvais jour

"Je suis déçu par ceux qui jugent du haut de leurs siège et qui disent que cela ne serait pas arrivé aux pilotes américains", a déclaré un ancien commandant de bord chez une importante compagnie aérienne américaine, qui a demandé à ne pas être nommé pour éviter d'impliquer son employeur.

L’équipage du vol éthiopien du 10 mars a fait face à un barrage d’alertes d’une durée de seulement 6 minutes. Parmi ces alertes, il y avait un "stick shaker" qui faisait vibrer le manche du pilote tout au long du vol, avertissant que l'avion risquait de décrocher, ce qui n'était pas le cas; des alarmes répétées "DON'T SINK !" indiquant que le jet était trop près du sol; un «clacker» émettant un clic très fort pour signaler que le jet allait trop vite; et plusieurs voyants d'avertissement indiquant à l'équipage que la vitesse, l'altitude et d'autres affichages de leurs instruments n'étaient pas fiables.

L'accident de Lion Air en octobre aurait été au centre des préoccupations des pilotes éthiopiens, et ils semblent s'être concentrés uniquement sur la procédure Boeing visant à éliminer le nouveau système de contrôle de vol du système MAX, appelé Système d'augmentation des caractéristiques de manœuvre (MCAS) - qui poussait le nez vers le bas.

Ils l'ont fait en actionnant deux interrupteurs de coupure. Mais ensuite, les forces exercées sur la queue du jet les ont empêchés de déplacer la roue manuelle dans le cockpit, ce qui aurait corrigé l'attitude de piqué.

"Que ferait le meilleur pilote lors de sa pire journée avec toute cette surcharge sensorielle?", A déclaré le commandant de bord américain. "Qui sait ce que l'un de nous aurait fait?"

"Le fabricant n'est pas censé nous donner des avions qui dépendent de pilotes surhumains", a-t-il ajouté. "Nous devrions avoir des avions qui ne défaillent pas de la même manière que ces avions."

Le représentant Graves, à l'instar du rapport d'investisseur, a notamment critiqué les pilotes éthiopiens pour avoir permis à l'avion d'accélérer presque à pleine vitesse. Il a également évoqué leur écart par rapport à la procédure recommandée par Boeing après le premier accident, quand ils ont remis le système MCAS en marche juste avant l'écrasement de l'avion.

Mais le pilote vétéran a déclaré comprendre parfaitement comment les pilotes, qui ne pouvant bouger le volant manuel, ont désespérément abandonné la procédure Boeing et ont remis en marche le système de compensation électrique - uniquement pour réactiver le MCAS, qui força finalement un piqué fatal vers le sol.
../...


_________________
Amicalement,
MCR boy
"En théorie, il n'y a pas de différence entre la théorie et la pratique..."


  
home Haut
 Profil  
 

Jeu 16 Mai 2019 14:04

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 14:04 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 15:15
Localisation: Près de Morlaix-Ploujean (LFRU)
Ils ne manquent pas d'air.. :roll:

C'est vrai que les additions risquent d'être très salées. L'état va devoir mettre la main à la poche probablement, d'une façon ou d'une autre.

De bons gros contrats militaires sur-facturés devraient aider ? :mrgreen:

_________________
Image


  
home Haut
 Profil  
 

Jeu 16 Mai 2019 14:15

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 14:15 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 11 Fév 2008 17:07
Localisation: Quart Sud-Est
Suite article Seattle Times
Citation:
Reconstitution au simulateur de vol

En contradiction avec l'idée que les pilotes américains auraient pu surmonter les urgences qui ont abattu les avionsn Lion Air et Ethiopian Airlines, le dernier numéro du magazine spécialisé Aviation Week décrit un essai sur simulateur effectué dans le cadre d'une formation périodique dispensée à un équipage américain de 737 MAX récréant une partie critique du vol accidenté en Ethiopie. La simulation a montré que les pilotes «ont dû faire face à une tâche presque impossible: maîtriser leur 737 MAX 8».

Partant du point où les pilotes éthiopiens ont coupé les interrupteurs d'arrêt et empêché le MCAS de fonctionner, l'équipage US du MAX a tenté de récupérer au simulateur.

Bien que l’équipage américain ait effectué l’expérimentation sur simulateur à une vitesse normale de 250 nœuds au lieu des plus de 350 nœuds du biréacteur éthiopien, les forces exercées sur la queue de celui-ci les empêchaient toujours de déplacer la roue manuelle dans le cockpit, ce qui aurait corrigé l'attitude de piqué.

Pour s'en sortir, les pilotes ont eu recours à une ancienne technique d'aviateur appelée «méthode des montagnes russes»: relâcher le manche pour atténuer les forces exercées sur la queue, puis mouliner le volant et répéter plusieurs fois.

Cette technique est absente des manuels de pilotes américains depuis des décennies et les pilotes ne sont généralement pas formés à cette technique. En l’utilisant dans le simulateur, l’équipage US MAX a réussi à sauver l’avion mais a perdu 8 000 pieds d’altitude. L’Éthiopien MAX n’a jamais atteint une altitude supérieure à 8 000 pieds, ce qui indique que, à partir de ce moment du vol, l’équipage n’aurait pas pu le sauver.

Une expérience similaire, bien que sans l'utilisation de la technique des montagnes russes, a été réalisée par un pilote de ligne européen et un instructeur de vol 737 qui dirige une chaîne populaire sur YouTube appelée Mentour Pilot sur les compétences d'aviateur.

Sa session de simulateur s'achève alors que le pilote tire de toutes ses forces sur le manche pour tenter de maintenir le nez de l'appareil, tandis que le copilote à côté de lui tente inutilement de déplacer le volant manuel .

En réponse aux critiques sur la conception du MCAS qui a conduit à ces luttes dans le cockpit, les dirigeants de Boeing ont évité d'accepter explicitement la responsabilité des accidents, dans l'attente de l'achèvement des enquêtes sur les accidents.

.../...

_________________
Amicalement,
MCR boy
"En théorie, il n'y a pas de différence entre la théorie et la pratique..."


  
home Haut
 Profil  
 

Jeu 16 Mai 2019 14:26

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 14:26 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 06 Avr 2019 23:26
à mon avis le lièvre est trop gros pour être mis sur la table.

_________________
l'humain n'est pas sur, la machine est stupide


  
home Haut
 Profil  
 

Jeu 16 Mai 2019 14:42

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 14:42 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 11 Fév 2008 17:07
Localisation: Quart Sud-Est
Seattle Times, suite article

Citation:
La compagnie a déclaré que les accidents se résumaient à «une chaîne d'événements», et le directeur général, Dennis Muilenburg, a cité comme partie de cette chaîne le nouveau système de contrôle de vol du MAX ainsi que l'incapacité des pilotes à réagir. adéquatement. Le rapport aux investisseurs institutionnels des pilotes Don McGregor et Vaughn Cordle reflète ce point de vue.

Leur rapport n'épargne pas la compagnie - il indique que Boeing a une culpabilité secondaire pour la conception de MCAS. Cependant, ils concluent que «le principal facteur ayant contribué à ces accidents était l’erreur de pilotage».

Dans une interview, McGregor et Cordle ont cité "de l'insouciance, dans certains cas, une négligence grave de la part des pilotes dans la manière dont ils ont abordé les urgences".

McGregor a reconnu que tout pilote placé dans le scénario auquel l'équipage éthiopien a été confronté "aurait beaucoup de mal à s'en sortir", mais il a écarté les reconstitutions du simulateur comme partant de "la partie la plus difficile de ce vol de six minutes". Les pilotes auraient dû pouvoir arrêter la séquence d'événements plus tôt.

Il a souligné le manque d'expérience du premier officier éthiopien, qui n'a cumulé que 361 heures de vol au cours de sa carrière, alors qu'il faut 1 500 heures pour rejoindre une grande compagnie aérienne américaine.

Et il a cité comme une erreur désastreuse le fait que les moteurs, qui ont été affiché à pleine poussée pour le décollage, n’ont jamais été réduits lorsque l’avion s’est retrouvé en difficulté, ce qui a amené à l’appareil de dépasser sa vitesse maximale certifiée et de réduire considérablement toute opportunité de récupérer.

Les pilotes éthiopiens, a-t-il dit, n'ont pas fait preuve de «compétences de pilotage de base pour contrôler l'avion».

Un des résultats de leur rapport est qu'une formation adéquate des pilotes est essentielle pour que le MAX puisse reprendre son vol en toute sécurité dans le monde entier.

Les auteurs ont déclaré qu'ils n'étaient pas d'accord avec le plan de Boeing consistant à ne proposer aux pilotes qu'une formation assistée par ordinateur - deux heures sur un iPad - avant que le MAX ne vole à nouveau. "Ils ont besoin d'au moins une session de simulateur qui se rapproche du même profil" que les scénarios d'accident, a déclaré McGregor.

Cordle a déclaré qu'il avait mené des études sur des compagnies aériennes étrangères pendant plusieurs années pour le compte d'un grand loueur d'avions et avait trouvé certaines d'entre elles «absolument horribles» dans leur formation de pilote.

.../...

_________________
Amicalement,
MCR boy
"En théorie, il n'y a pas de différence entre la théorie et la pratique..."


  
home Haut
 Profil  
 

Jeu 16 Mai 2019 15:01

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 15:01 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 11 Fév 2008 17:07
Localisation: Quart Sud-Est
Seattle Times, suite et fin de l'article du 15 mai
Citation:
Énorme pression dans le cockpit

Trois pilotes interrogés dans le cadre de cet article ont déclaré que le rapport de McGregor et Cordle était très partial et tous se sont opposés à ce qu'ils considéraient comme du chauvinisme aveugle dans cette vision des pilotes américains comme étant supérieurs.

"Il est injuste de mettre le blâme sur l'équipage uniquement", a déclaré le pilote de Mentour, qui a demandé à ne pas être nommé, car il ne parle pas au nom de sa compagnie aérienne. "Comme dans tout accident aérien, il y aura une combinaison de facteurs, dont les erreurs de l'équipage. Mais ils n'auraient pas dû être mis dans cette position en premier lieu."

"Les pilotes ont été soumis à une pression énorme et à une altitude très basse", a-t-il déclaré. "Si vous mettez un nombre d'équipages normalement formés dans cette situation, vous obtiendrez de nombreux résultats différents, et la plupart d'entre eux ne seraient pas très bons."

Et il a dit que la formation de ses 737 équipages de conduite lui avait montré que des heures de vol ne correspondaient pas à la compétence du pilote. «J'ai vu de piètres commandants de bord avec 30 000 heures et de très bons premiers officiers avec seulement 300 ou 400 heures», a-t-il déclaré.

Bjorn Fehrm, pilote suédois et ingénieur en aérospatiale, analyste pour Leeham.net, basé à Bainbridge Island, a déclaré que le rapport présumait que les accidents auraient pu être évités par un "pilote vraiment compétent… dans un bon jour".

Mais il ajoute que Boeing et Airbus ne peuvent pas deamander aux quelque 300 000 pilotes dans le monde d'être dans un bon jour et parfaitement entraînés pour chaque situation d'urgence.

"Ce n'est pas la réalité, et la réalité règne", a déclaré Ferhm. "L'avion doit être sûr pour ces 300 000 pilotes entraînés."

Il a ajouté que c'était clairement possible, en raison de la manière dont Boeing a développé un correctif de mise à jour pour le MCAS.

Fehrm a déclaré que cette mise à jour «contient toutes les considérations qui auraient dû être prises depuis le début».

Le commandant de bord américain chevronné a déclaré que la communauté aéronautique américaine devrait éviter de se montrer «trop prétentieuse à propos des pilotes américains qui seraient à l'abri des erreurs».

Il a dit qu'il a passé beaucoup de temps à piloter avec des pilotes locaux dans l'ouest de la Chine, où les montagnes sont hautes et les vols dangereux.

"Je les confronterais quand vous voulez à des pilotes de ligne américains", a-t-il déclaré. "Ce sont des aviateurs exceptionnels."

Il a également reproché à Boeing d'avoir conçu un avion dans lequel un système déclenché par la défaillance d'un capteur présenterait de tels défis et nécessiterait une réponse aussi performante des pilotes.

"Cela ne peut pas être bon", a-t-il dit. "Je ne peux pas croire que Boeing en soit fier."

Un ancien cadre supérieur de Boeing, toujours impliqué dans le monde de l'aviation et ayant demandé à ne pas être identifié pour maintenir des relations avec l'industrie, a déclaré qu'il était vrai que certains pilotes à l'étranger n'avaient pas l'expérience de leurs homologues américains.

Il a déclaré que l'univers des compagnies aériennes clientes desservies par Boeing, autrefois fortement orienté vers l'Amérique du Nord et l'Europe, s'est radicalement transformé au cours des 25 dernières années, voire davantage, pour le reste du monde. Dans les pays en développement, «les pilotes n’ont ni l’infrastructure ni le patrimoine pour dispenser la formation que nous dispensons».

Il a ajouté que "nous et Airbus aurions dû être plus au courant" en termes de renforcement de la formation des pilotes.

Et pourtant, reconnaissant le rôle clé de la conception MCAS de Boeing, il ne blâme pas les pilotes indonésiens et éthiopiens.

«Nous avons mis les pilotes dans une mauvaise situation», a-t-il déclaré. "Le MCAS les a placés dans une situation qu'ils étaient mal préparés à gérer. Vous vous posez des questions sur les détails d'ingénierie des systèmes qui y ont été inclus. ”

Dominic Gates: 206-464-2963 ou dgates@seattletimes.com ; sur Twitter: @dominicgates .

_________________
Amicalement,
MCR boy
"En théorie, il n'y a pas de différence entre la théorie et la pratique..."


  
home Haut
 Profil  
 

Jeu 16 Mai 2019 15:15

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 15:15 
En ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 10:02
Localisation: autour de BSN
C'est tout de même glaçant toutes ces personnes aux USA qui ne veulent pas, pour diverses raisons, que leur identité soit révélée lorsqu'ils battent en brèche des théories condescendantes, voire méprisantes, sur les compétences des "pilotes du tiers monde". En revanche, ceux qui n'hésitent pas a proférer ces assertions ne se cachent pas. Bien entendu, avec de tels intérêts en jeu...

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
 

Jeu 16 Mai 2019 15:18

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 15:18 
Hors ligne

Inscription: Lun 29 Oct 2018 14:19
... Donc si l'on en croit ce représentant Républicain, et des gens de Boeing, il faudrait que les pilotes soient surentrainés, un peu comme si l'on demandait à un chauffeur de bus d'être habilité à conduire une F1, avec les G et les secousses y afféentes. "montagnes russes", les passagers apprécieront.
Plus cynique , tu meurs- si j'ose dire.


  
home Haut
 Profil  
 

Jeu 16 Mai 2019 16:36

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 16 Mai 2019 16:36 
Hors ligne
Novice Aérien
Novice Aérien

Inscription: Mer 10 Avr 2019 00:14
Iceman 29 Image a écrit:
Ils ne manquent pas d'air.. :roll:

Et c'est peu de le dire ! :roll:
C'est écœurant à lire, et trop facile à dire...

Mais il y a trop de pognon en jeu dans cette affaire, et Boeing et la FAA vont tout faire pour charger ces malheureux pilotes décédés...
Quid du NTSB ?


Merci en tout cas à Dominic Gates, l'auteur de l'article du Seattle Times...


  
home Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 4572 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 202, 203, 204, 205, 206, 207, 208 ... 305  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: cildword et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO