For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 252 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 13, 14, 15, 16, 17

Mar 18 Juin 2019 17:59

 Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou
MessagePosté: Mar 18 Juin 2019 17:59 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire

Inscription: Jeu 26 Jan 2017 15:01
Localisation: proche de LF(BP, BZ, BY et BM)
''At 15:30:38, the aircraft stopped its movement. Immediately before that, the aircraft turned left, nose upwind».

Et pourtant, le 6 mai, ''on'' avait mis en doute le fait que ( Kalinka rapportant le propos d'un pax disant que l'avion avait pivoté lors de sa glissade ) j'ai suggéré que le pivotement de l'avion (je cite) : ''A mon avis, ça a aidé car le vent a poussé flammes et fumées vers l'arrière, préservant le nez.''


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Mer 19 Juin 2019 22:33

 Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou
MessagePosté: Mer 19 Juin 2019 22:33 
Hors ligne
Novice Aérien
Novice Aérien

Inscription: Ven 15 Mar 2019 00:09
Localisation: LFPN
Kalinka Image a écrit:


Le rapport est très clair et ne laisse que peu de questions : la première, comment avec les infos radar météo, les pilotes n’ont pas demandé à l’atc un virage encore plus serré vers IKO pour éviter le cœur de l’orage qui avançait très vite ?

Ensuite, premier echec à la tentative d’atterrissage à 15:17, et à partir de 15:28, en finale à 300 pieds, les ennuis d’un pilote en apprentissage débutent : il glisse sous le plan, remet un peu de gaz, augmenté sa poussée et sa vitesse sans remonter immédiatement au plan, dépassé considérablement les peignes, puis les plots, et touche et rebondit, il ne remet pas les gazs, et pousse le manche à piquer, ... la suite est hélas inévitable.
Je me croirais revenu à mes premiers atterrissages. Hélas.

La seule question qui me reste : comment une compagnie aérienne peut laisser le savoir faire des pilotes se dégrader par manque d’entrainement au point de ne plus savoir faire atterrir un avion sans ses dizaines de béquilles électroniques ? D’autant que c’est un savoir faire, le pilotage aux fesses, qu’ils ont du acquérir au tout début de leur chemin de formation vers le pilotage commercial.

Désolant.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 20 Juin 2019 10:25

 Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou
MessagePosté: Jeu 20 Juin 2019 10:25 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Sep 2013 13:37
Localisation: LFBO
Tinos Image a écrit:
Kalinka Image a écrit:


Le rapport est très clair et ne laisse que peu de questions : la première, comment avec les infos radar météo, les pilotes n’ont pas demandé à l’atc un virage encore plus serré vers IKO pour éviter le cœur de l’orage qui avançait très vite ?

Ensuite, premier echec à la tentative d’atterrissage à 15:17, et à partir de 15:28, en finale à 300 pieds, les ennuis d’un pilote en apprentissage débutent : il glisse sous le plan, remet un peu de gaz, augmenté sa poussée et sa vitesse sans remonter immédiatement au plan, dépassé considérablement les peignes, puis les plots, et touche et rebondit, il ne remet pas les gazs, et pousse le manche à piquer, ... la suite est hélas inévitable.
Je me croirais revenu à mes premiers atterrissages. Hélas.

La seule question qui me reste : comment une compagnie aérienne peut laisser le savoir faire des pilotes se dégrader par manque d’entrainement au point de ne plus savoir faire atterrir un avion sans ses dizaines de béquilles électroniques ? D’autant que c’est un savoir faire, le pilotage aux fesses, qu’ils ont du acquérir au tout début de leur chemin de formation vers le pilotage commercial.

Désolant.



On peut incriminer les pilotes, mais le rebond est en partie due à la non sortie des aérofreins.

Et je trouve que dans la doc sur le DIRECT MODE cité dans le rapport est incomplète , car il n'est pas mentionné que les aérofreins en automatiques sont désactivés.
C'est un mode qui est enclenché à chaque atterrissage naturellement par le pilote et donc qu'il devrait être mentionné clairement:
"automatic speedbrake disable
Speedbrake need to be deploy manually at landing"


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 20 Juin 2019 11:35

 Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou
MessagePosté: Jeu 20 Juin 2019 11:35 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 17 Aoû 2013 13:27
Tinos Image a écrit:
Kalinka Image a écrit:


Le rapport est très clair et ne laisse que peu de questions : la première, comment avec les infos radar météo, les pilotes n’ont pas demandé à l’atc un virage encore plus serré vers IKO pour éviter le cœur de l’orage qui avançait très vite ?

Ensuite, premier echec à la tentative d’atterrissage à 15:17, et à partir de 15:28, en finale à 300 pieds, les ennuis d’un pilote en apprentissage débutent : il glisse sous le plan, remet un peu de gaz, augmenté sa poussée et sa vitesse sans remonter immédiatement au plan, dépassé considérablement les peignes, puis les plots, et touche et rebondit, il ne remet pas les gazs, et pousse le manche à piquer, ... la suite est hélas inévitable.
Je me croirais revenu à mes premiers atterrissages. Hélas.

La seule question qui me reste : comment une compagnie aérienne peut laisser le savoir faire des pilotes se dégrader par manque d’entrainement au point de ne plus savoir faire atterrir un avion sans ses dizaines de béquilles électroniques ? D’autant que c’est un savoir faire, le pilotage aux fesses, qu’ils ont du acquérir au tout début de leur chemin de formation vers le pilotage commercial.

Désolant.
Ce n'est pas une question de béquilles
C'est juste que c'est très difficile
On avait déjà compris, mais le rapport confirme que le pilotage de l'avion en loi directe en fait une machine très difficile à dompter. Apparemment, un petit temps de latence entre l'action au mini-manche (déjà difficile à doser du fait de la faible course) et l'effet sur la gouverne entraine des actions à contre sens et donc des oscillations, un pompage auto entretenu. La pire des choses, même pour un pilote très adroit.
Je ne dis pas qu'il est impossible de piloter l'avion ainsi, mais je pense que le système a été calibré pour un cas standard, une situation masse/centrage en milieu de plage, et plus on s'écarte de ça, plus c'est difficile. Le retour en surcharge a donc probablement aggravé la situation. De toute façon, sans un entraînement adapté, ça ne peut que mal se terminer. Il faut apprendre à piloter un autre avion, très difficile et délicat. La non remise de gaz s'explique comme ça, à mon sens: Le pilote a déjà eu tellement de mal à se présenter en finale qu'il n'a pas envie de recommencer. La non sortie des spoiler étant l'élément qui transforme un mauvais boum en catastrophe.

_________________
Critique Low-Cost


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 20 Juin 2019 13:01

 Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou
MessagePosté: Jeu 20 Juin 2019 13:01 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 30 Mar 2014 20:57
Skywalker Image a écrit:
Je ne dis pas qu'il est impossible de piloter l'avion ainsi, mais je pense que le système a été calibré pour un cas standard, une situation masse/centrage en milieu de plage, et plus on s'écarte de ça, plus c'est difficile. Le retour en surcharge a donc probablement aggravé la situation. De toute façon, sans un entraînement adapté, ça ne peut que mal se terminer. Il faut apprendre à piloter un autre avion, très difficile et délicat. La non remise de gaz s'explique comme ça, à mon sens: Le pilote a déjà eu tellement de mal à se présenter en finale qu'il n'a pas envie de recommencer. La non sortie des spoiler étant l'élément qui transforme un mauvais boum en catastrophe.

Plutôt d'accord, les facteurs de stress qui s'ajoutent; foudroiement, loi directe, posé en surcharge... On a envie que cela se termine et la remise de gaz n'as certainement pas été une des options envisagées au briefing sauf pour une trop évidente mauvaise présentation :roll: Surtout que selon ce que j'ai compris, l'entrainement dans ce mode n'est pas trop au programme hélas.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 21 Juin 2019 19:24

 Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou
MessagePosté: Ven 21 Juin 2019 19:24 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 02 Juin 2011 01:54
Localisation: Argentine
Skywalker : "De toute façon, sans un entraînement adapté, ça ne peut que mal se terminer."

Drakar Romeo : "Surtout que selon ce que j'ai compris, l'entrainement dans ce mode n'est pas trop au programme hélas."

Oui et çà devient un vrai problème et pas seulement en Russie ni sur ce type d'avion !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 21 Juin 2019 22:43

 Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou
MessagePosté: Ven 21 Juin 2019 22:43 
Hors ligne
Novice Aérien
Novice Aérien

Inscription: Ven 15 Mar 2019 00:09
Localisation: LFPN
Alancay Image a écrit:
Skywalker : "De toute façon, sans un entraînement adapté, ça ne peut que mal se terminer."

Drakar Romeo : "Surtout que selon ce que j'ai compris, l'entrainement dans ce mode n'est pas trop au programme hélas."

Oui et çà devient un vrai problème et pas seulement en Russie ni sur ce type d'avion !


La logique devrait être que les pilotes savent, par défaut, piloter leurs appareils sans aucun automatisme ni aide. Ensuite, pour des raisons de confort, de sécurité, de fatigue potentielle, d'économie de carburant, la maîtrise des systèmes et sous systèmes d’automatismes interviendrait.

Mais là, on a l’impression que la procédure idéale pour constructeurs et compagnies aériennes est devenue : « tiens appuie sur le bouton marche, rentre la destination, excuse nous, Alexa est pas encore au point pour la commande vocale, et laisse faire le reste ».
Bien sûr, ce n’est pas la situation actuelle, mais on a l’impression que c’est clairement la tendance et le rêve des constructeurs et compagnies aériennes.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 22 Juin 2019 12:24

 Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou
MessagePosté: Sam 22 Juin 2019 12:24 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 17 Aoû 2013 13:27
Tinos Image a écrit:
Mais là, on a l’impression que la procédure idéale pour constructeurs et compagnies aériennes est devenue : « tiens appuie sur le bouton marche, rentre la destination, excuse nous, Alexa est pas encore au point pour la commande vocale, et laisse faire le reste ».
Bien sûr, ce n’est pas la situation actuelle, mais on a l’impression que c’est clairement la tendance et le rêve des constructeurs et compagnies aériennes.

Ce n'est pas un rêve, c'est déjà la réalité:
PA obligatoire au-dessus de 500ft sol
FMS téléchargé depuis le sol
Modifications de route par CPDLC (avec encore un bouton Enter à appuyer)
C'est comme ça qu'un avion peut se retrouver à Edimburg avec des pax qui pensaient aller à Dusseldorf.

L'avenir est au salon du Bourget.
Cette année on y voit des Taxis Volants du futur.
Facile de projeter l'évolution: plus gros, plus loin, plus vite, moins cher.
Ils ont tous une petite caractéristique inhabituelle: ils sont "Autonomes" de naissance

_________________
Critique Low-Cost


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 22 Juin 2019 21:53

 Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou
MessagePosté: Sam 22 Juin 2019 21:53 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 02 Juin 2011 01:54
Localisation: Argentine
Skywalker répondant à Tinos : "Ce n'est pas un rêve, c'est déjà la réalité:àdire
PA obligatoire au-dessus de 500ft sol
FMS téléchargé depuis le sol
Modifications de route par CPDLC (avec encore un bouton Enter à appuyer)
C'est comme ça qu'un avion peut se retrouver à Edimburg avec des pax qui pensaient aller à Dusseldorf.

L'avenir est au salon du Bourget.
Cette année on y voit des Taxis Volants du futur.
Facile de projeter l'évolution: plus gros, plus loin, plus vite, moins cher."


Malheureusement je ne puis qu'être à 100% d'accord avec vous.
D'autant plus qu'en formant les pilotes comme on le fait désormais, c'est à dire d'une façon dramatiquement logique avec cette doctrine perverse qui s'est peu à peu imposée à peu près partout, chaque fois qu'un accident peut être analysé comme ayant été en relation avec une action ou une réponse inappropriée de l'un ou l'autre de ceux qui étaient dans le cockpit, les tenants de cette même doctrine ont beau jeu de faire valoir que, décidément, c'est bel et bien l'homme qui manque de fiabilité et d'en rajouter une couche sur la nécessité de ramener à la portion la plus congrue possible le rôle du pilote, ce qui est aussi foncièrement malhonnête que totalement irresponsable en matière de sécurité, alors que c'est tout au contraire à la formation des pilotes qu'il faudrait s'attacher pour qu'ils soient de nouveau parfaitement capables de piloter leurs machines sans l'assistance des béquilles informatiques dont on les truffe désormais,chaque fois que cela s'avère nécessaire.
Ce qui suppose également qu'un avion soit conçu pour être capable de voler en sécurité et d'être certifié comme tel, sans avoir à recourir à une "rustine" informatique (qui elle même peut s'avérer vicieuse !) pour palier un défaut qui pourrait bien sans cela être apprécié comme constitutif d'un vice rédhibitoire. Mais cela fait plutôt l'objet d'un sujet traité sur le forum par un autre fil.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 22 Juin 2019 22:35

 Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou
MessagePosté: Sam 22 Juin 2019 22:35 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 02 Juin 2011 01:54
Localisation: Argentine
Qu'on ne se méprenne pas, ce que je viens d'écrire n'est pas pour l'essentiel une critique des avions contemporains bourrés d'aides au pilotage informatiques, mais avant tout une critique (pour ne pas dire une condamnation) de la doctrine qui a prévalu en conséquence (et bien sûr pour des questions évidentes d'économie qu'on pense ainsi, bien à tort selon moi, pouvoir justifier) et a fini par s'imposer quant à la formation des pilotes, bien éloignée de celle qui,jadis, privilégiait l'excellence dans un souci évident d'améliorer la sécurité et qui opérait une sélection draconienne parmi les candidats.
Pour répondre à la question d'un lecteur de ce forum, j'avais écrit voici environ deux mois ceci et, une fois n'est pas coutume , je vais donc "m'autociter"sur ce poijnt :

Personne ne conteste le fait que la sécurité des vols se soit améliorée au cours de ces 20 dernières années et cela en grande partie grâce à la modernisation des aides au pilotage et plus généralement de tous les éléments constituant l'avionique des avions modernes.

Toutefois un certain nombre d'accidents auraient certainement été évités durant cette même période, si l'excès de confiance en les aides au pilotage et en tous les systèmes électroniques et informatiques intervenant dans la conduite du vol, n'avait pas eu pour conséquence de minimiser de façon irréfléchie le rôle des pilotes et de se croire autorisé à économiser outrageusement sur leur formation et à voir en eux, non plus des pilotes au plein sens du terme, mais plutôt des gestionnaires de systèmes qu'on a de plus en plus tendance à cantonner dans ce rôle.

Le résultat est que trop de pilotes des générations les plus récentes ne savent plus, ou insuffisamment, piloter au sens plein du terme, ce qui a eu pour résultat de leur faire envoyer au tas avec tous leurs occupants des avions que pourtant, ni les circonstances ni une défaillance technique fatale ne condamnaient à finir ainsi au moment où ils se sont crachés, quand ils ne se sont pas trouvés carrément piégés, comme ce fut semble-t-il le cas pour le MAX éthiopien, par un système devenu barge et quasiment incontrôlable.

Alors oui on constate une amélioration globale de la sécurité,mais les causes d'accident sont devenues de plus en plus souvent liées à une perte de contrôle, ce qui auparavant était très rare.

Il est donc nécessaire et parfaitement possible d'améliorer encore la sécurité, à condition de repenser de façon plus réaliste le rôle essentiel du pilote en ce domaine et de lui en redonner pleinement les moyens par une formation qui vise plus à l'excellence qu'à l'économie et en rétablissant entre les constructeurs et les pilotes la qualité et la vigueur des liens qui les ont unis tout au long de l'histoire de l'aviation et qui ne sont plus aujourd'hui que l'ombre de ce qu'ils furent.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 30 Juil 2019 23:31

 Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou
MessagePosté: Mar 30 Juil 2019 23:31 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 15:15
Localisation: Près de Morlaix-Ploujean (LFRU)
Le SSJ100 en zone de fortes turbulences.

Après l'accident du SSJ100 à Moscou, le 5 mai 2019, Sukhoi doit faire face aux multiples critiques des compagnies utilisatrices et à un effondrement des ventes. Les livraisons sont au point mort.

Sukhoi Civil Aircraft Company (SCAC) entre dans une période houleuse pour les ventes de Sukhoi SSJ100 Superjet. Ses clients n’ont cessé de mettre en cause les coûts de maintenance de l’avion et son service après-vente. Pour aggraver la situation, trois semaines après l’accident du SU1492, du 5 mai à Sheremetyevo, l’Association des 20 Transporteurs Aériens Russes (AEVT) a demandé au Ministère des transports, d’enquêter sur la sécurité du Superjet sur de nombreux points (électrique, train, caisson d’ailes, FADEC, etc…), et de vérifier sa conformité avec les exigences de la certification des avions de ligne russes......

La suite ici: https://www.aerobuzz.fr/transport-aerie ... rbulences/

_________________
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 03 Oct 2019 19:39

 Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou
MessagePosté: Jeu 03 Oct 2019 19:39 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 08 Juin 2009 18:35
Localisation: HKG/CDG
News.... Mais c'est pas très clair!



Citation:
Le comité d’enquête Russe a engagé des poursuites pénales à l’encontre du pilote d’avion Denis Yevdokimov, dont le Sukhoi Superjet-100 s'est accidenté à l’aéroport de Moscou Sheremetyevo en mai, vol SU1492.

"L'enquête se poursuit. Des accusations ont été portées contre Denis Yevdokimov. Aeroflot fournit une assistance complète aux enquêteurs", a déclaré le transporteur aérien. Aeroflot a déclaré que "seulement après un examen approfondi et approfondi de toutes les preuves, il sera possible d'établir les causes réelles de la catastrophe et de prendre les mesures nécessaires pour éviter de telles situations tragiques à l'avenir". Une fois de plus, Aeroflot a demandé aux médias, au public et aux autorités de s’abstenir de tirer des conclusions prématurées sur les causes de l’accident avant la fin de l’enquête officielle.


Une source proche de l’affaire a déclaré que la défense de Yevdokimov avait demandé un examen plus approfondi de la conception du train d’atterrissage et de l’inflammabilité des matériaux se trouvant à l’intérieur de l’avion. "De plus, les systèmes de contrôle électrique de l'avion seront testés", a-t-il ajouté.

L'avion Sukhoi Superjet d’Aeroflot (SSJ-100), qui a quitté l’aéroport de Moscou Sheremetyevo pour Mourmansk le 5 mai, a dû rentrer environ 30 minutes plus tard. Il s'est écrasé et a pris feu. Il y avait 73 passagers et cinq membres d'équipage à bord; 41 sont morts et 10 autres ont été blessés.

Une affaire pénale a été ouverte à la suite de l'accident d'avion en vertu de la partie 3 de l'article 263 du Code pénal (violation des règles de sécurité du trafic aérien et de l'exploitation des aéronefs ayant entraîné la mort par négligence de deux personnes ou plus). La peine maximale prévue par cet article est de sept ans de prison.

_________________
Un voyage en avion, c'est une manière laïque de croire au ciel et de s'en remettre à lui...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 252 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 13, 14, 15, 16, 17

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO