For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Jeu 15 Oct 2020 15:21

 Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Jeu 15 Oct 2020 15:21 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Dim 13 Sep 2015 15:04
Je ne pense pas l'avoir vu sur le forum:

La fin des A340 chez AF/Joon
https://www.aerobuzz.fr/breves-transport-aerien/les-adieux-de-lairbus-a340-dair-france-a-roissy-cdg/


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Jeu 15 Oct 2020 15:48

 Re: Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Jeu 15 Oct 2020 15:48 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Lun 27 Juil 2020 14:50
Courtial Image a écrit:
Je ne pense pas l'avoir vu sur le forum:

La fin des A340 chez AF/Joon
https://www.aerobuzz.fr/breves-transport-aerien/les-adieux-de-lairbus-a340-dair-france-a-roissy-cdg/


Le plus agréable des long courrier sur lequel j'ai volé. Une réussite parfaite pour les pilotes.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 16 Oct 2020 05:07

 Re: Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Ven 16 Oct 2020 05:07 
Hors ligne
Novice Aérien
Novice Aérien

Inscription: Ven 15 Mar 2019 05:56
« Franck Marceau pour qui l’autre escale impressionnante était celle de Bogota, située à 2.600m d’altitude. « Avec une densité d’air plus faible, il fallait du temps avant la rotation, et avec un taux de montée plus lent et des reliefs autour. La première fois c’est impressionnant !« 

Dangereusement impressionnant !!
Peut être un peu osé de la part d’AF d’avoir mis cet avion sur cette destination. Je pense pas que ça ait été de bons souvenirs pour tous les pilotes ce décollage....
Aujourd’hui le 787 doit être plus rassurant

https://youtu.be/Io3Pnla_Tnw


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 16 Oct 2020 07:27

 Re: Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Ven 16 Oct 2020 07:27 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 06 Jan 2012 07:21
Localisation: St No/Les Avirons
Il y avait eu des posts là dessus dans le fofo avec deux, je crois, rapports sur des décollages limites à Bogota avec le 340.

http://www.crash-aerien.news/forum/bogota-2-incidents-graves-au-decollage-a340-af-t35883.html

_________________
La méditation, c'est observer ce qui démange au lieu de se gratter.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 16 Oct 2020 09:05

 Re: Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Ven 16 Oct 2020 09:05 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Lun 27 Juil 2020 14:50
Cyril a écrit:
Dangereusement impressionnant !!
Peut être un peu osé de la part d’AF d’avoir mis cet avion sur cette destination. Je pense pas que ça ait été de bons souvenirs pour tous les pilotes ce décollage....
Aujourd’hui le 787 doit être plus rassurant

https://youtu.be/Io3Pnla_Tnw

L'équation est simple: il y a des limitations décollage. Tu rentre les bons paramètres et ca se passe très bien. J'ai décollé des dizaines de fois le 340 à BOG sans encombre et au contraire, j'ai des souvenirs émerveillés tant des arrivées que des départs là bas. Par contre, il fallait être extrêmement précis sur les paramètres retenus et sur le pilotage comme à chaque fois qu'on est aux limites. Aucun danger sans quoi nous ne l'aurions pas fait.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 16 Oct 2020 11:24

 Re: Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Ven 16 Oct 2020 11:24 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire

Inscription: Lun 11 Déc 2017 09:01
bijave Image a écrit:
Il y avait eu des posts là dessus dans le fofo avec deux, je crois, rapports sur des décollages limites à Bogota avec le 340.

En effet et le rapport concernant l'incident du 11/03/2017 du F-GLZU illustre bien les difficultés qu'ont rencontré les équipages d'A340 régulièrement à BOG...

https://www.google.fr/url?esrc=s&q=&rct ... an3ZrTINEX

Pour ma part ayant pratiqué un "certain nombre" de fois BOG ( plus qu'à mon tour puisque je le "désidératais" régulièrement, comme Saint Martin SXM, l'autre terrain "délicat" du réseau...), je dois dire que j'ai eu parfois l'occasion, comme tout le monde, de bien voir les balisages du bout de piste, mais comme dit Freevole:
"Tu rentres les bons paramètres" en étant "extrêmement précis"...
Bref, tu fais correctement et simplement ton métier...
Comme tu dois le faire également avec un B787, qui lui perd 50% de sa puissance sur une panne moteur, mais décolle peut-être moins souvent à la masse max déc. à BOG.
Et le décollage BOG reste pour moi un bon souvenir... Sans jamais avoir eu l'impression de jouer à la roulette russe...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 16 Oct 2020 11:35

 Re: Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Ven 16 Oct 2020 11:35 
Hors ligne
Commandant des Nuages
Commandant des Nuages
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 30 Juil 2007 21:42
Citation:
LANDING AT BOGOTA A340 COCKPITVIEW CREW & ATC VOICES




Citation:
"Take Off from runway 31R at Bogota airport in an A340 of Air France. Bad weather condition and full use of runway length."



_________________
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute à ce sujet . (Pierre Desproges)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 16 Oct 2020 11:54

 Re: Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Ven 16 Oct 2020 11:54 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Lun 27 Juil 2020 14:50
M092 a écrit:
"Tu rentres les bons paramètres" en étant "extrêmement précis"...

Quand j'ai commencé les BOG fin des années 90, le problème qu'on avait là bas était d'obtenir des vents précis pour le calcul des perfs. Le mécano de l'escale de l'époque avait noté de grosses différences entre ce que passait la tour et la réalité. Nous avions fait le même constat en croisant les infos des centrales au décollage (après la rotation). Sur des décollages aux limites, 2 kts de vent effectif en plus ou en moins faisaient une différence majeur sur les perfos. De même pour ce qui est des températures.
Sur les derniers vols que j'ai fait là bas en 2018, l'escale nous apportait un Ipad avec le suivit en temps reel des vents et température aux deux seuils de piste et la consigne était de re-valider ces quatre paramètres juste avant l'alignement afin de confirmer les vitesses retenues et globalement les limitations décollage. Il était presque toujours nécessaire de prendre en compte le vent effectif pour emporter la charge.
Nous décollions le soir à la tombée du jour alors même que le paramètre température évoluait rapidement et que nous étions à la merci d'une averse qui aurait rendu caduques tous les calculs, comme à SXM.

Il était fréquent que lors du pushback, la température réelle ne permette pas de décoller et qu'une fois arrivé au point d'attente, elle ait chuté des quelques degrés ( 1 ou 2!) permettant de partir en emportant la charge. Le risque était de devoir attendre où pire, de devoir faire un retour parking si les conditions météo n'étaient plus amenés à évoluer de façon favorable.

Dans les années 90 les départs ZIP nous demandaient un Full TOGA quasiment à la limite des 5 mn autorisées N moteurs avant la réduction et l'accélération pour rentrer les trainées et c'était très long l'accélération....très très long. :mrgreen:
Dans les dernières années les avions avec OATL n'étaient plus programmés sur cette ligne non plus. C'était pas con même si c'est sans impact sur les perfos.
Bref, une escale où il fallait se donner du mal pour bien faire et emmener la charge maxi du jour. Étape obligatoire en AEL tout comme le SXM.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 16 Oct 2020 14:13

 Re: Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Ven 16 Oct 2020 14:13 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire

Inscription: Lun 11 Déc 2017 09:01
Freevole Image a écrit:
Quand j'ai commencé les BOG fin des années 90, le problème qu'on avait là bas était d'obtenir des vents précis pour le calcul des perfs. Le mécano de l'escale de l'époque avait noté de grosses différences entre ce que passait la tour et la réalité. Nous avions fait le même constat en croisant les infos des centrales au décollage (après la rotation). Sur des décollages aux limites, 2 kts de vent effectif en plus ou en moins faisaient une différence majeur sur les perfos. De même pour ce qui est des températures.
Sur les derniers vols que j'ai fait là bas en 2018, l'escale nous apportait un Ipad avec le suivit en temps reel des vents et température aux deux seuils de piste et la consigne était de re-valider ces quatre paramètres juste avant l'alignement afin de confirmer les vitesses retenues et globalement les limitations décollage. Il était presque toujours nécessaire de prendre en compte le vent effectif pour emporter la charge.
Nous décollions le soir à la tombée du jour alors même que le paramètre température évoluait rapidement et que nous étions à la merci d'une averse qui aurait rendu caduques tous les calculs, comme à SXM.
Il était fréquent que lors du pushback, la température réelle ne permette pas de décoller et qu'une fois arrivé au point d'attente, elle ait chuté des quelques degrés ( 1 ou 2!) permettant de partir en emportant la charge. Le risque était de devoir attendre où pire, de devoir faire un retour parking si les conditions météo n'étaient plus amenés à évoluer de façon favorable.

Oui, et c'est tout à fait ça... Je n'ai pas connu l'Ipad et la procédure créée certainement après les incidents des ZO -ZU
Je me souviens qu'un soir ( 2010?), avec averses piste mouillée limite contaminée, rotations de vent, après avoir quitté le parking, nous avions été contraints d'attendre le moment favorable durant une heure environ, en ayant effectué en tout 17 calculs de performances ( quelques uns refaits pour corriger des erreurs d'insertion )... Quelques minutes de plus, et c'était retour parking , nous n'aurions plus eu le carburant suffisant pour l'étape avec ETF...

Freevole Image a écrit:

Bref, une escale où il fallait se donner du mal pour bien faire et emmener la charge maxi du jour. Étape obligatoire en AEL tout comme le SXM.

Oui, il fallait "s'en occuper", ce qui n'était pas pour me déplaire 8) ... Et au moins en instruction, sur ces deux terrains, "il y avait des choses à raconter!" :P


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 16 Oct 2020 15:22

 Re: Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Ven 16 Oct 2020 15:22 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Dim 13 Sep 2015 15:04
Très intéressant retours d'expériences, merci!
A part ces décollages délicats, l'A340 était-il un avion agréable à piloter?
Étiez-vous qualifiés A330 & A340 (est-ce que l'un entraînait l'autre?)
Merci!


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 16 Oct 2020 17:48

 Re: Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Ven 16 Oct 2020 17:48 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Lun 27 Juil 2020 14:50
Courtial a écrit:
A part ces décollages délicats, l'A340 était-il un avion agréable à piloter?
Étiez-vous qualifiés A330 & A340 (est-ce que l'un entraînait l'autre?)
Merci!

Quand j'ai commencé le 330 n'existait pas mais que je suis revenu CDB sur la machine nous étions qualifiés sur les deux modèles oui et l'un entraînait partiellement l'autre. Des maintient de compétences spécifiques existaient cependant.
Quand au 340 c'est le plus homogène et le plus facile des avions que j'ai piloté dans la série des "électriques". Le 777 est une purge à côté :mrgreen:
Dans les conventionnels le 747 était une merveille et j'ai autant aimé piloter le 747 que le 340. Par contre, en cas de panne, grosse préférence pour le 340.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 16 Oct 2020 18:14

 Re: Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Ven 16 Oct 2020 18:14 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 09:02
Localisation: autour de BSN
Citation:
Dans les conventionnels le 747 était une merveille.../...

Ah que voilà une belle opinion ! Merci Freevole !

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 16 Oct 2020 19:00

 Re: Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Ven 16 Oct 2020 19:00 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Lun 27 Juil 2020 14:50
VALMY Image a écrit:
Citation:
Dans les conventionnels le 747 était une merveille.../...

Ah que voilà une belle opinion ! Merci Freevole !

C'est un mythe le 747, on lui pardonne même ses faiblesses et il n'en manque pas! Mais c'est "The Queen of the skies" surtout le 400...Ce se pilote comme un gros DR400 il faut y aller franco sans craintes et il répond au doigt et à l'oeil sans entourloupe.. .:mrgreen:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 16 Oct 2020 20:24

 Re: Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Ven 16 Oct 2020 20:24 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé

Inscription: Dim 13 Sep 2015 15:04
Re-merci :-) désolé pour cette question de béotien, mais qu’est ce qu’un avion « homogène »?
Et quelles sont les faiblesses des 747?


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 16 Oct 2020 20:39

 Re: Les adieux de l’Airbus A340 d’Air France / Joon à Roissy CDG
MessagePosté: Ven 16 Oct 2020 20:39 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Lun 27 Juil 2020 14:50
Courtial a écrit:
:-) désolé pour cette question de béotien, mais qu’est ce qu’un avion « homogène »?

C'est quand la réponse des commandes sur tout les axes est proche. Le 777 par exemple est un camion lourdingue en profondeur et très vif à la moindre sollicitation en roulis. C'est assez désagréable.

Courtial a écrit:
Et quelles sont les faiblesses des 747?

C'est un Boeing! :mrgreen:
Bruyant, inconfortable, non ergonomique comme pas deux au poste et le FMS lui même. Faut avoir touché un 330/340 pour comprendre, ou encore mieux le sublissime A350 qui est aujourd'hui sans conteste la meilleure machine disponible sur le marché du point de vue pilote. Bref....Mais sur le 400 c'est pas grave, c'est "LE" 747.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO