For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Mer 12 Juil 2006 07:56

 \"Vol 93\": le 11-Septembre débarque sur les écran
MessagePosté: Mer 12 Juil 2006 07:56 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway

Inscription: Ven 30 Sep 2005 15:21
« Le 'docufiction' du Britannique Paul Greengrass, en salle à partir d'aujourd'hui, présente en temps réel le détournement de l'avion de United Airlines qui s'est écrasé dans un champ de la Pennsylvanie, le 11 septembre 2001. Un travail de réalisation et de scénarisation délicat, puisque le cinéaste a pris soin de consulter les proches des victimes, encore affectés par la tragédie. Voici le parcours difficile qui a mené à la sortie du film, projeté en première mondiale en présence des familles touchées à New York. En tournant le film United 93, Paul Greengrass s'est rendu compte que l'héroïsme est un sujet aussi sensible que le terrorisme. Le courage des passagers et des membres de l'équipage qui ont combattu les quatre pirates de l'air dans cet avion qui s'est écrasé en Pennsylvanie, le 11 septembre 2001, est de notoriété publique. Mais au cours des dernières années, des familles des victimes ont dénoncé le fait que toute l'attention médiatique ait été portée sur quatre anciens athlètes qui ont appelé leurs proches de leur siège dans l'avion. La plupart des autres passagers sont restés dans l'ombre.

Image

Ces familles ne dénigrent pas nécessairement la valeur de ces hommes. Elles ont par contre boudé les tentatives des politiciens d'honorer uniquement, dans un premier temps, les quatre anciens athlètes. On craignait que le courage à bord du vol 93 de la compagnie United Airlines ne devienne un genre de discipline olympique, dans laquelle certains passagers recevraient une médaille d'or, et les autres se partageraient l'argent et le bronze. United 93, qui était présenté en première mondiale au Festival TriBeCa de New York, prendra l'affiche partout en Amérique du Nord. Plus de la moitié des familles des victimes ont déjà vu le film lors de projections spéciales à Newark et San Francisco, les villes de départ et d'arrivée du vol. D'autres ont demandé une copie sur DVD. Quelques-uns affirment ne pas être capables de le regarder.

Paul Greengrass, qui a écrit et réalisé le film, a contacté les proches des victimes très tôt dans le processus. Il a même demandé aux acteurs de rencontrer les membres des familles. Il en est ressorti que personne ne pouvait dire avec précision ce qui s'était réellement passé au cours de la rébellion qui a empêché les terroristes d'atteindre leur cible présumée à Washington, le 11 septembre 2001. Aucun des 33 passagers et des sept membres de l'équipage n'a survécu à l'écrasement. Ce n'est pas tout le monde à bord d'un 757 qui peut se lancer dans l'allée à l'assaut du cockpit, reconnaissent les membres des familles. Mais ils sont d'avis que tous les passagers ont fait leur possible dans les circonstances, en consolant les autres, en encourageant, en planifiant ou en priant. Selon eux, les passagers devraient tous être considérés égaux au sein d'un collectif de résistance. C'est pourquoi ils sont déçus des films précédemment faits pour la télévision à propos du vol 93, dans lesquels les gestes de la plupart des passagers et des membres de l'équipage ont été ignorés.

«Il s'agit d'une situation très délicate», reconnaît Carole O'Hara, dont la mère Hilda Marcin est morte dans l'écrasement d'avion. «Personne ne veut causer de dispute entre les familles, mais je ne comprends pas le raisonnement selon lequel un passager devrait être traité avec plus d'égards qu'un autre. Qu'a-t-on à gagner ici?» Paul Greengrass a saisi la sensibilité du sujet et rend bien la méfiance généralisée au sein du groupe des passagers, ont expliqué Mme O'Hara et plusieurs autres proches de victimes. «Ils démontrent bien que c'est un groupe de 40 personnes fantastiques qui ont travaillé ensemble pour changer le dénouement d'une situation dramatique», indique Gordon Felt, dont le frère Edward a péri dans la tragédie.

Divergences

Ce point de vue n'est pas partagé par tous les proches des victimes. En octobre dernier, Paul Greengrass s'est rendu à San Francisco pour discuter du film avec les familles. La tension était élevée. La mère du joueur de rugby Mark Bingham, Alice Hoagland, a affirmé que même si ceux qui sont morts dans l'écrasement nous manquent et sont aimés de tous, ce ne sont pas tous des héros pour autant. «Ce n'est pas rendre service à leur mémoire et à la vérité», insiste-t-elle encore aujourd'hui.

Ses remarques ont déplu à bien des gens. Deux ou trois personnes étaient si fâchées qu'elles ont quitté la salle. «On s'est dit : pourquoi diminuer les autres? Ils sont tous morts!» explique Mme O'Hare, qui assistait à cette réunion. Mais Mme Hoagland ne lâche pas prise. Si elle reconnaît que tous ont joué un rôle dans la résistance, «il est plus probable que 30 d'entre eux soient restés assis dans leur siège pendant que six gars se ruaient dans l'allée». Paul Greengrass s'est posé bien des questions à la suite de ces rencontres. «Est-ce que ce que les familles veulent voir s'accorde avec le fil des événements tel que je le conçois?» se demande-t-il. Il en est venu à une conclusion : les 40 passagers et membres de l'équipage sont tous des héros et ils ont agi collectivement. En même temps, a-t-il dit aux familles et aux acteurs, «vous ne pouvez pas diviser cette expérience entre 40 parts égales».

«Une action peut être souhaitée par tous, mais commise par de petits groupes», explique-t-il. À la demande des familles et pour respecter sa propre quête de la vérité, Paul Greengrass a refusé diminuer la portée de gestes dramatiques (l'agression des pilotes, par exemple) et la crainte ressentie par les passagers. Le détournement d'avion est montré en temps réel. On présente la préparation du vol, puis les assassinats du capitaine Jason Dahl, du co-pilote LeRoy Homer Jr, de l'agente de bord Deborah Welsh (dont la gorge est tranchée) et du passager de première classe Mark Rothenberg.

Bien que certains faits sont impossibles à vérifier, la plupart sont prouvables. «Cette violence vous frappe, et vous réalisez que cette journée surréaliste était bien réelle», raconte Jack Grandcolas, dont la femme Lauren a perdu la vie à bord du vol 93. «Le film vous incite à penser à comment vous auriez réagi», ajoute-t-il. Paul Greengrass ne répond toutefois pas à toutes les questions. Et c'est délibéré. Cette absence de certitudes a certainement libéré le réalisateur du poids de proposer dans le détail tous les actes d'héroïsme.

Aucun acteur connu n'a été embauché pour jouer dans le film. Un seul nom de passager est mentionné, celui de Jeremy Glick, un ancien champion collégial de judo avec un corps de colosse qui mène la révolte et botte un pirate de l'air. Plus tard, on le voit briser le cou d'un terroriste. On le voit aussi préparer la contre-attaque en compagnie de deux anciens athlètes, une scène qui a dérangé certains proches des familles, qui trouvaient la scène irréaliste. Le frère d'une victime a même envoyé un courriel au réalisateur pour lui demander comment, selon lui, trois passagers se seraient séparés du reste du groupe pour mener l'assaut.

Paul Greengrass a décidé de garder la scène, qu'il juge capitale. Finalement, Kenny Nacke, celui qui a envoyé le courriel, s'est montré très satisfait du résultat final, soulignant qu'il honore tous ceux que les familles et les amis des victimes aimaient. Finalement, les passagers entrent dans le cockpit et on aperçoit plusieurs mains qui luttent pour le contrôle de l'avion que pilote le pirate Ziad Jarrah. Dans les faits, on ignore si les passagers sont réellement entrés dans le cockpit, mais la scène est porteuse d'une intention collective, indique Paula Nacke Jacobs, soeur d'une victime. «C'est un groupe de mains, et non pas un visage ou un nom. C'est un groupe qui agit collectivement. »

http://www.vol93-lefilm.com

_________________
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Mer 12 Juil 2006 10:52

 A noter pour Jeudi sur Paris Première
MessagePosté: Mer 12 Juil 2006 10:52 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway

Inscription: Ven 30 Sep 2005 15:21
JEUDI 13 JUILLET 2006
22:20

(60´) Documentaire : Vol 93, les nouveaux héros de l'Amérique

Le 11 septembre 2001, quatre avions furent détournés par des terroristes. Les images des tours jumelles du World Trade Center et du Pentagone en feu sont encore dans toutes les mémoires. Le quatrième appareil ne servit pas les noirs desseins des terroristes, puisque les passagers, dans un sursaut d'héroïsme, préférèrent saborder l'avion en le faisant s'écraser sur le sol dans une zone non-habitée. Les témoignages de leurs proches et leurs conversations téléphoniques ont servi à reconstituer les derniers instants de ces nouveaux héros de l'Amérique.

Image

_________________
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 14 Sep 2021 09:34

 Re: \"Vol 93\": le 11-Septembre débarque sur les écran
MessagePosté: Mar 14 Sep 2021 09:34 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 15:15
Localisation: Près de Morlaix-Ploujean (LFRU)
Il était une fois la Rolex du Vol 93.

Par Judikael Hirel
Publié le 12/09/2021 à 12:45.

Image

PORTRAIT - La Rolex de Todd Beamer, un des héros marquants du Vol 93, n’est plus une montre: elle est devenue l’un des symboles du courage face au terrorisme.

«Are you ready? Okay. Let’s roll.» «Vous êtes prêts? OK, allons-y!» Ces mots sont les derniers prononcés par Todd Beamer depuis le vol United Airlines 93, détourné par quatre terroristes islamistes lors des attentats du 11 septembre 2001. Les derniers mots de l’un de ces héros qui ont tenté de reprendre le contrôle de l’avion détourné, sachant très bien que les kamikazes comptaient le faire s’écraser sur un bâtiment clé des États-Unis. Grâce à eux, le Capitole a été sauvé, quand le vol s’est écrasé dans un champ non loin de Shanksville. Nul n’a survécu à ce crash…….

La suite ici: https://www.lefigaro.fr/horlogerie/il-e ... 3-20210912

_________________
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 14 Sep 2021 10:47

 Re: \"Vol 93\": le 11-Septembre débarque sur les écran
MessagePosté: Mar 14 Sep 2021 10:47 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 07 Nov 2012 13:17
Localisation: Courçon (17)
Une photo très émouvante qui en dit long !!


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO