For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Jeu 11 Fév 2021 10:39

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Jeu 11 Fév 2021 10:39 
GuidoCh Image a écrit:
Excusez mon ignorance, mais si ils savent que régulièrement ils doivent agir à plus de 7.000 mètres, pourquoi n'ont-il pas des hélicoptères qui peuvent monter plus haut (je comprends qu'il en existe) et pour n'ont-ils pas de treuil?
Merci d'avance

En fait, il n'existe pas tant de modèles d'hélicoptères capables d'opérer au-dessus de 7000 m...
L' AS350 B3 est déjà un très bon candidat : record du monde de "posé" au sommet de l'Everest par le pilote d'essai Didier Delsalle en 2005, avec un B3 de série allégé de 120 kg (sièges déposés...).

D'autre part, les secours à plus de 7000 m ne concerne que peu gens finalement, uniquement des alpinistes majoritairement étrangers, et qui sont normalement au courant qu'à partir de 6000 m, il n'y aura pas de secours aérien.
Au Pakistan, il n'y a pas cette "culture montagne" que l'on connait dans les Alpes

Quant au treuil, ça pèse 200kg, il faut un opérateur treuilliste (+100 kg), et donc aussi un secouriste qui descend chercher et sécuriser la victime...
Trop lourd à 7000+ m je suppose.

Il y a bien le Lama (que l'on pensait voir sur ce secours au K2, au moins pour reconnaissance visuelle), mais c'est un vieil appareil qui n'est plus bien maintenu...

Peut-être que certains sur ce forum sont plus compétent que moi à ce sujet sur la question.


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Jeu 11 Fév 2021 10:50

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Jeu 11 Fév 2021 10:50 
Hors ligne
Novice Aérien
Novice Aérien

Inscription: Ven 15 Mar 2019 05:56
En fait tout est dit dans les posts précédents, le plafond max de l'appareil (7000m pour le lama) n'est pas à confondre avec les records battus car ceux ci ont été réalisés avec des appareils allégés (un seul siège pour le pilote, pas de porte...).
Alors en effet, si on ajoute un treuilliste, un treuil, le câble et dans la configuration certifiée de l'appareil le plafond descend à un peu plus de 6000m.

Et le records toujours d'actualité a dû être source de sueurs froides pour le détenteur (Jean Boulet):

" Le 21 juin 1972, c'est aux commandes d'un Lama spécialement allégé (pas de second siège, ni de porte, juste le strict minimum pour piloter) qui établit un nouveau record d'altitude à 12 442 m, record toujours d'actualité6. Et lors de la descente le moteur s'éteint, il descend alors en autorotation pendant près d'une demi-heure, établissant ainsi un nouveau record mais celui-ci ne peut être validé faute d'avoir été prévu"


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 11 Fév 2021 10:56

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Jeu 11 Fév 2021 10:56 
Est-ce que quelqu'un sait s'il existe des hélicos performants à haute altitude chez les autres constructeurs ? (Russe, ou autres...)


Les infos du jour, publiées par Skardu.pk (toujours à prendre avec des pincettes !) :

Skardu.pk a écrit:
10 février 2021, 23h48 : Lors d'une réunion de haut niveau, il a été décidé que les activités de recherche ne peuvent être lancées qu'après avoir retrouvé l'emplacement exact ou le signe imaginaire ["imaginary sign"] des alpinistes disparus.
Et pour cela, au moins 4 alpinistes et 4 sauveteurs seront impliqués.
De plus, la durée des recherches sera probablement prolongée jusqu'à 60 jours, a déclaré le ministre du tourisme du Gilgit-Baltistan. Les ambassades des deux ressortissants étrangers peuvent également être prises en compte dans les activités de recherche et leur assistance sous la forme de sauveteurs alpinistes internationaux.

11 février 2021, 12h40 : Le gouvernement du Gilgit-Baltistan a annoncé qu'il utiliserait le FLIR (Forward Looking Infrared Radar, radar infrarouge) pour localiser #Alisadpara et les deux autres alpinistes disparus.

Cette histoire de FLIR et de C130 ressemble plus à de la "communication politique" de la part du gouvernement qu'à un réel espoir de localiser les corps, à mon humble avis... :roll:

Extrait du communiqué de presse du tour opérateur Jasmine Tours, responsable de la logistique pour l'expédition de Jon Snorri et Ali Sadpara (le 3ème disparu, l'alpiniste chilien Juan Pablo Mohr, faisait partie d'une autre expédition organisée par Seven Summit Treks (SST).

Citation:
8 février 2021
...
Il y a des raisons pour lesquelles le K2 n'avait pas été escaladé auparavant en hiver, et ces raisons ont rendu une mission de recherche et de sauvetage presque impossible. Les températures glaciales et le refroidissement éolien, en moyenne de -50 degrés Celsius, ainsi que les grimpeurs épuisés, ont créé un défi, mais tout le monde a fait ce qu'il pouvait.

À notre camp de base virtuel, nous avons eu la chance de recevoir des images SAR satellite haute résolution de ICEYE, un fournisseur de surveillance permanente avec imagerie radar-satellite. L'imagerie SAT a été utilisée dans des opérations de sauvetage antérieures, mais personne n'a encore utilisé toutes les images SAR comme celle-ci. Le slogan d'ICEYE, «chaque mètre carré, chaque heure» nous a donné l'acuité visuelle parfaite pour voir les zones inaccessibles aux hélicoptères en raison des conditions hivernales rigoureuses et des vents excessifs. C'est l'avenir de la technologie de recherche et sauvetage, et nous sommes extrêmement reconnaissants à Daniel Leeb, le partenaire fondateur et directeur de mission de l'Agence spatiale islandaise, pour son leadership et son assistance incroyables, ainsi que les équipes extraordinaires d'Airbus et d'E-GEOS.

Nous avons complété ces données avec l’apport d’autres dispositifs technologiques transportés par les grimpeurs - Garmin, Thuraya, Inmarsat - ainsi que des interviews de témoins, pour créer un calendrier des emplacements des grimpeurs pendant leur candidature au sommet. Nous sommes reconnaissants pour les six vols en hélicoptère des pilotes de l'armée pakistanaise, qui ont repoussé les limites supérieures au cours de chacun de ces vols de recherche.
Un grand merci également au cinéaste canadien Elia Saikaly pour avoir capturé des images lors de ces vols de recherche et sauvetage, et à Chhang Dawa Sherpa pour son expertise. Le lieutenant-colonel (retraité) Hassan bin Aftab, directeur des opérations à Pakistan Analytica, a coordonné la logistique globale pour les tentatives de recherche et de sauvetage et a servi de personne-ressource pour nos familles.

Rien de tout cela n'aurait été possible sans le soutien et l'assistance du chef d'état-major général et de l'armée pakistanaise. Nous sommes très reconnaissants à l'ISPR, au chef de la défense de l'Islande, et aux ministres des affaires étrangères d'Islande, du Pakistan et du Chili. Nos ambassadeurs respectifs ont été extrêmement généreux de leur temps et nous apprécions leur aide. Ashgar Porik, de Jasmine Tours, n'aurait pas pu être plus utile, travaillant 24h / 24 et 7j / 7 pour aider l'expédition de Jon et Ali. Nous avons eu un superbe soutien au sol de nos porteurs de haute altitude - Imtiaz et Akbar, Fazal Ali et Jalal. Ils ont travaillé extrêmement dur, n'ont jamais abandonné et ont continué à chercher, même ce matin.
...
https://www.facebook.com/AAPORIK


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  

Jeu 11 Fév 2021 11:39

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Jeu 11 Fév 2021 11:39 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 09 Jan 2011 19:06
Localisation: Dijon
Cyril Image a écrit:
En fait tout est dit dans les posts précédents, le plafond max de l'appareil (7000m pour le lama) n'est pas à confondre avec les records battus car ceux ci ont été réalisés avec des appareils allégés (un seul siège pour le pilote, pas de porte...).
Alors en effet, si on ajoute un treuilliste, un treuil, le câble et dans la configuration certifiée de l'appareil le plafond descend à un peu plus de 6000m.

Et le records toujours d'actualité a dû être source de sueurs froides pour le détenteur (Jean Boulet):

" Le 21 juin 1972, c'est aux commandes d'un Lama spécialement allégé (pas de second siège, ni de porte, juste le strict minimum pour piloter) qui établit un nouveau record d'altitude à 12 442 m, record toujours d'actualité6. Et lors de la descente le moteur s'éteint, il descend alors en autorotation pendant près d'une demi-heure, établissant ainsi un nouveau record mais celui-ci ne peut être validé faute d'avoir été prévu"


Autorotation pendant presque une demi-heure ... tu m'étonnes qu'il n'a pas dû avoir besoin de chauffage à la descente :oops:

_________________
Les 3 expressions les plus communes en aviation sont : T'as senti ça ? C'est quoi ce bruit ? Oh merde !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 11 Fév 2021 12:01

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Jeu 11 Fév 2021 12:01 
Autre fil à propos des secours hélicos en haute montagne, avec entre autre la vidéo du record du monde de posé en altitude (Didier Delsalle et son AS350 B3 sur le Mont Everest en 2005) : "En limite de Puissance"


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  

Jeu 11 Fév 2021 13:22

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Jeu 11 Fév 2021 13:22 
Altitude.news a écrit:

Des satellites dernier cri au secours des disparus du K2


La météo a empêché les hélicoptères de voler au-dessus du K2 ces derniers jours, en quête d’indices concernant la disparition d’Ali Sadpara, John Snorri et Juan-Pablo Mohr.
Mais les satellites, eux, ont continué le travail.

C’est l’Agence Spatiale Islandaise qui s’est impliqué dans la recherche des grimpeurs disparus sur le second sommet de la planète. Depuis vendredi dernier, les trois hommes n’ont plus donné signe de vie, quelque part aux alentours de 8.000 mètres. Rarement utilisée pour ce type de mission, l’imagerie satellite pourrait néanmoins donner un coup de main. Et il s’agirait d’une première avec l’utilisation de données SAR et non des images satellites traditionnelles. Pour faire simple, sur les images que l’on a l’habitude de voir, si les nuages sont là, ils cachent le sol. Avec cette technologie dite de « Radar à synthèse d’ouverture » (pour Synthetic Aperture Radar, SAR), la résolution du radar est telle qu’il se fiche bien de la nuit ou de la météo. Il arrive à produire des images du sol quelque soit les conditions.
Une aubaine à l’heure où les hélicoptères ne pouvaient pas voler.
Une constellation de petits satellites est équipée de cette technologie avancée. Ils sont exploités par une start-up américaine.

Les satellites au K2 : beaucoup d’espoir et peu de résultat ?

Si la technologie peut apparaitre prometteuse, les résultats ne sont pas miraculeux pour autant.
Du moins sur la recherche des trois hommes.
Il faut dire que les radars ne font pas tout et que chercher des traces sur le K2 s’apparente à chercher une aiguille dans une meule de foin. Le terrain est gigantesque, bien que circonscrit à une zone de recherche restreinte autour des derniers points connus. Et les indices peuvent être très infimes, d’autant que quelques centimètres de neige ont pu en recouvrir certains, que les crevasses en cachent d’autres…

https://www.altitude.news/sports/alpinisme/2021/02/11/satellites-k2-secours-alpinistes-disparus/



Quelques images satellites SAR de l'Agence Spatiale Islandaise (ASI), publiées sur le site russe Mountain.ru :

Image

Image

Image

Je suppose que l'ASI doit avoir mieux (ils parlaient de ICEYE, qui peut donner des images SAR d'une résolution 3 x 3m...), sinon ça va être coton pour retrouver des traces ou des victimes, mais il faut bien essayer... :roll:


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  

Jeu 11 Fév 2021 20:20

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Jeu 11 Fév 2021 20:20 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Dim 17 Aoû 2014 20:08
Citation:
Autorotation pendant presque une demi-heure .


Bonsoir,
je suis plus que sceptique sur la durée, un hélicoptère en autorotation chute très rapidement(*) ça ne plane pas du tout.
Il faut maintenir un avancement afin que le vent relatif entraine le rotor, le pas collectif est proche du mini, le pilote joue avec le pas pour maintenir la vitesse de rotation entre sous-vitesse et survitesse.
C'est cette vitesse du rotor qui constitue une réserve d'énergie, à l'approche du sol le pilote tire sur le manche collectif augmentant ainsi le pas, la portance revient freinant ainsi la chute, mais la vitesse du rotor chute très vite ceci permettant un seul posé (assez vif) .
Il n'y a pas droit à l'erreur, un seul essai à réussir absolument!

(*) J'ai souvenir d'une autorotation en Alouette 2 lors d'un vol de contrôle, départ 1000m, posé en à peine plus d'une minute (vario - 800m/mn).

Citation:
Quant au treuil, ça pèse 200kg, il faut un opérateur treuilliste (+100 kg), et donc aussi un secouriste qui descend chercher et sécuriser la victime...
Trop lourd à 7000+ m je suppose.

Sur Écureuil le treuil n'est pas si lourd, de mémoire l'installation complète avoisine 45 kg ( installation fixe sur cellule + potence + treuil équipé de son câble).
C'est vrai que si on ajoute à un hélicoptère (masse appareil + carburant + 2 pilotes) un treuil(45 kg) il faut un treuilliste (80 kg), un secouriste équipé (100 kg) + un blessé (80 kg) ça ne passe plus au delà d'une certaine altitude.
Pour voler il faut que la portance soit = ou> à la masse.
La portance est crée par l'appui des pales sur l'air, plus on monte plus la densité de l'air diminue, donc la portance diminue, cela est compensé par l'augmentation du pas, demandant plus de puissance aux moteurs, lorsque l'on arrive en limite des moteurs on ne peut plus monter, c'est le plafond donné par le constructeur pour une masse standard.
Si on augmente la masse, le plafond diminue, à chaque masse ajoutée on perd de l'altitude.
L'Ecureil a un plafond au alentour de 6000 / 6100m, donc il n'est pas en mesure d'effectuer des opérations de secours au delà, surtout si il est en configuration treuil!

Je ne pense pas qu'il existe des hélicoptère capables de travailler à ces altitude (8000 m) , les constructeurs ne développeront pas d'appareils pour un marché si confidentiel.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 11 Fév 2021 21:36

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Jeu 11 Fév 2021 21:36 
Merci pour ces précisions, Zezette.
Oui, 45 kg pour le treuil, c'est bien plus réaliste !

Zezette Image a écrit:
L'Ecureil a un plafond au alentour de 6000 / 6100m, donc il n'est pas en mesure d'effectuer des opérations de secours au delà, surtout si il est en configuration treuil!

A noter que lors de ces recherches au K2 ces derniers jours, les pilotes militaires (2 par appareil) ont largement dépassé le plafond constructeur (6.000 m), et auraient atteint 7.800m à plusieurs reprises ...

Simone Moro disait aussi en 2012 à propos d'un sauvetage avec élingue à l'Everest à 7.800m :

Citation:
Simone Moro : je confirme ici l'altitude de 7800 mètres et le modèle de mon hélicoptère, un Eurocopter AS350 B3.
https://www.montagnes-magazine.com/blog-le-plus-haut-secours-helitreuille-montagne-lieu-everest-alt


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  

Ven 12 Fév 2021 00:05

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Ven 12 Fév 2021 00:05 
fouvolant Image a écrit:
souvenez vous de guillaumet....

Puisque tu en parles, j'ai mis un post à ce sujet dans "Accidents Aériens Passés" : "Accident du Potez 25 de Henri Guillaumet dans les Andes en 1930"
L'accident et l'incroyable aventure de Guillaumet s'est déroulé à 3.250 m d'altitude, ce qui n'a strictement rien de comparable avec des altitudes de 7000-8800 m en terme de survie, surtout en hiver sur le K2, où le jet stream frappe la montagne en pleine face.
Incomparable aussi quant à l'accessibilité des éventuels secours en hélicoptère.
Cf "La Zone de la mort" et "Pourquoi est-ce si dur de gravir le K2 en hiver ?".

Autre exemple : l'accident du "Fairchild FH-227 de l'Uruguayan Air Force en 1972 dans les Andes" .
Les survivants sont restés plus de 2 mois bloqués à 3.600 m d'altitude, dans des conditions difficiles, avant d'être secourus par 2 hélicoptères Bell UH-1)...

Perso, j'ai passé plus de 4 mois dehors à plus de 3.600m (et souvent plus) en Argentine, en Bolivie et au Pérou, sans aucun problème évidemment (et juste pour le plaisir !), en dormant sous la tente tous les soirs, et en fumant 1/2 paquet de cigarettes par jour (et je n'en suis pas fier, mais que voulez-vous, les cigarettes ne sont pas chères là-bas... ! :mrgreen:).

Sinon, l'aéroport international de La Paz (LPB, Bolivie) se situe à El Alto à 4.061 m d'altitude, soit 800 m au-dessus de la Laguna del Diamante (lieu du crash de Guillaumet).

El Alto, située juste au-dessus et dans le prolongement de La Paz, est la troisième ville la plus peuplée de Bolivie (plus de 800.000 habitants)...
C'était juste pour donner une idée à propos de la vie et de la "survie" en altitude.


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  

Ven 12 Fév 2021 06:56

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Ven 12 Fév 2021 06:56 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Jeu 19 Jan 2012 04:24
Zezette Image a écrit:
Citation:
Autorotation pendant presque une demi-heure .

Bonsoir,
je suis plus que sceptique sur la durée, un hélicoptère en autorotation chute très rapidement(*) ça ne plane pas du tout.
Il faut maintenir un avancement afin que le vent relatif entraine le rotor, le pas collectif est proche du mini, le pilote joue avec le pas pour maintenir la vitesse de rotation entre sous-vitesse et survitesse.
C'est cette vitesse du rotor qui constitue une réserve d'énergie, à l'approche du sol le pilote tire sur le manche collectif augmentant ainsi le pas, la portance revient freinant ainsi la chute, mais la vitesse du rotor chute très vite ceci permettant un seul posé (assez vif) .
Il n'y a pas droit à l'erreur, un seul essai à réussir absolument!

(*) J'ai souvenir d'une autorotation en Alouette 2 lors d'un vol de contrôle, départ 1000m, posé en à peine plus d'une minute (vario - 800m/mn).


En supposant un atterrissage niveau mer : 12400 m en 30 min donnerait environ 410 m/min.
Mais l'atterro était certainement plus haut (?) et la durée, grossièrement estimée, un peu pus faible, + une machine outrageusement allégée, on retombe dans le même ordre de grandeur...
C'est vrai que la portance du rotor à 10000m....


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 12 Fév 2021 10:38

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Ven 12 Fév 2021 10:38 
G2L Image a écrit:
En supposant un atterrissage niveau mer : 12400 m en 30 min donnerait environ 410 m/min.
Mais l'atterro était certainement plus haut (?) et la durée, grossièrement estimée, un peu pus faible, + une machine outrageusement allégée, on retombe dans le même ordre de grandeur...

Istres, 49 mètres.

Jean Boulet a mis 12 minutes pour monter à 11.000 m (900 m/min), mais pour la descente en autorotation je ne sais pas...

Citation:
...
La mise en route s’est effectuée à 12 h 05 et il ne restait qu’un trou de ciel bleu au-dessus de la tête de Jean.

Image

Au bout de 12 minutes il atteignait 11 000 m à la limite supérieure des cirrus. Le pilotage devenait difficile, les servos commandes ne suffisaient plus à contrôler les cycles et il devait s’arc bouter en s’aidant des genoux pour maîtriser la machine. Le nombre de mach important en bout de pale avançante, l’incidence importante de la pale reculante donnaient des moments aérodynamiques importants.

En conséquence de quoi, il réduisit sa vitesse à 30 Kts. Pour ne rien arranger, le palonnier était également devenu très dur et la visibilité extérieure de plus en plus réduite. La cabine était entièrement givrée mis à part le carré de papier anti-givre qui était collé en face de lui sur le plexiglas. Température extérieure : -62°C ; heureusement à l’intérieur la température était légèrement positive. Avec ses vêtements après skis et les efforts auxquels il était soumis, il avait plutôt chaud.

A 39 600 Ft soit 12 100 m, il ne montait presque plus, il ne lui restait que 28 kg de carburant et pressé de redescendre dans son trou de nuage, il baissa le pas général et la turbine s’éteignit.

Celle-ci n’avait jamais été essayée par des températures aussi basses et dès que la puissance fut réduite la flamme a décroché. N’ayant ni démarreur ni batterie, pas question de remettre en route.

La descente en autorotation ne lui posait pas trop de problème, seul le cap était difficile à tenir à cause d’un effort important sur le palonnier gauche. C’est alors qu’il ne put repérer son espace dans les nuages d’abord à cause du givre qui lui masquait presqu’entièrement la vision extérieure et d’autre part, si en montant il avait bien vu le ciel bleu, en revanche le sol uniforme de Camargue recouvert d’une brume assez épaisse ne se distinguait plus d’en haut.

A plus de 11 000 m, sans horizon, sans conservateur de cap et sans même un compas de secours, il est entré dans la couche de cirrus. Les pilotes comprendront aisément son problème. La seule référence extérieure, le halo du soleil vaguement distingué à travers les nuages. S’il avait eu les moyens de maintenir le cap, le soleil lui aurait permis de maintenir une altitude constante, mais ce n’était pas le cas. L’hélicoptère tournait et le maintien de l’astre en question à une hauteur constante par rapport au fuselage l’amenait à cabrer considérablement après un changement de cap de 180°.
Pour éviter ce problème, il aurait fallu que le soleil soit à la verticale d’Istres et il n’en était rien. Le jour du solstice, à midi, il en était aussi peu éloigné qu’il était possible de l’être à cette latitude, ce qui bien sûr l’a aidé.
La radio, quant à elle, ne cessait de lui répéter de revenir au terrain, mais il en était bien incapable tout occupé à essayer de garder le halo du soleil à peu près au-dessus de sa tête. Même essayant de répondre à Istres, il a vu le soleil sur sa droite, dans le plancher et a rétabli de justesse.

Enfin à 7 000 m après une descente de 4 000 m en aveugle, il est sorti de la couche et a aperçu Istres assez loin tout juste accessible en autorotation. Pour allonger sa trajectoire, il a affiché 70 Kts, mais ne pouvait pas aller au delà parce que le cyclique était en butée en l’absence d’empennage, enlevé pour allègement et du centrage arrière dans lequel il se trouvait. Il était nécessaire de se reposer sur le terrain de départ afin que le record soit homologué.

Image

Le point exact du décollage ne fut pas atteint mais l’hélicoptère se posa dans les limites du terrain. C’était gagné !
En raison des basses températures extérieures, l’altitude indiquée était inférieure à l’altitude réelle. Le record fut donc homologué à 12 442 mètres.
Aujourd’hui, il est toujours d’actualité.

http://www.helico-fascination.com/recits/jean-marie-potelle/article/12-442-metres-en-lama


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  

Ven 12 Fév 2021 11:00

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Ven 12 Fév 2021 11:00 
Citation:
Hivernale au K2 : le gouvernement pakistanais met les moyens pour retrouver les corps

Alors que l'analyse des photos satellite de ICEYE n'a pour l'instant pas permis de faire avancer la recherche des corps de Juan Pablo Mohr, Muhammad Ali Sadpara et John Snorri, le ministère du Tourisme du Gilgit-Baltistan vient d'annoncer qu'un avion militaire de transport Hercules C-130 était actuellement déployé sur zone pour participer à cette opération. Encore une première...

Selon le ministre Ali Khan, l'opération de recherche pourrait même durer deux mois (!), bien qu'un soutien d'équipes internationales soit espéré.

Annonçant très laconiquement miser sur la technologie embarquée FLIR, basée sur le rayonnement infrarouge (qui détecte avant tout les sources de chaleur), nous pouvons d'évidence penser qu'il est beaucoup trop tard pour une telle mise en œuvre. Cela est sans compter sur la remise à niveau que seize appareils de la flotte ont subi en 2016.

De nouveaux moyens d'acquisition électro-optique destinés plus spécifiquement au renseignement et à la reconnaissance depuis le ciel y ont été alors intégrés. Le gouvernement semble donc vouloir se faire discret sur ce point, car n'oublions pas que le Pakistan est en conflit perpétuel avec l'Inde (depuis plus de 70 ans !) et que ses équipages ont donc l'habitude de survoler cette zone de l'Himalaya.

Le C-130, donné pour un plafond opérationnel à 7 000 mètres, peut toutefois se permettre des incursions au-delà de cette altitude dans le cadre de certaines missions.

Image
Hercules C-130 de l'armée de l'Air pakistanaise. © Nir Ben Yosef

https://www.montagnes-magazine.com/actus-hivernale-k2-gouvernement-pakistanais-met-les-moyens-retrouver-les-corps


Image
Un C-130B de la PAF équipé d'un pod EO/IR (Electro-Optical/InfraRed) sous le nez pour FLIR Systems Star Safire III


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  

Ven 12 Fév 2021 23:30

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Ven 12 Fév 2021 23:30 
Communications de Skardu.pk :

Skardu.pk a écrit:
12 février 2021, 11h00 : La deuxième mission FLIR sera effectuée au K2 aujourd'hui à 11h30 pour localiser les alpinistes disparus. Le temps est clair mais peu nuageux. Le camp de base virtuel a effectué l'analyse des images et données géospatiales reçues des agences spatiales chiliennes et islandaises. Aucune preuve concluante, prions encore.

13 février 2021, 01h00 du matin : Mise à jour sur la mission de recherche et de sauvetage du K2.
La recherche des alpinistes disparus Ali Sadpara, John Snorri et Juan Pablo Mohr sur le K2 s'est poursuivie vendredi. L'avion spécial C1-30 a survolé la montagne du K2 pour obtenir des images FLIR.
Des experts analyseront ces images et tenteront de trouver l'emplacement possible des alpinistes disparus sur le K2.
Les experts disent qu'il y a moins de chances de retrouver Ali Sadpara vivant.

https://www.skardu.pk/live-update-ali-sadpara-k2-winter-expedition/

Ndt : Il y a zéro chance de retrouver les 3 alpinistes disparus vivants, et depuis plusieurs jours déjà, malheureusement.

La disparition du Porteur de Haute Altitude (HAP, équivalent des "Sherpas" au Népal) et apliniste Ali Sadpara, qui est une célébrité et une fierté nationale au Pakistan, a provoqué beaucoup d'émotion dans la population.
Les autorités Pakistanaises (jusqu'au plus haut niveau du pays) tiennent à montrer que tout aura été fait, même s'ils sont un peu en "décalage" avec la réalité des possibilités de survie à très haute altitude.

La "culture montagne" et des expéditions commerciales (ou privées) au Pakistan n'est pas encore aussi développée qu'au Nepal, y compris au niveau des ministères du Tourisme (des régions et de l’État).
C'est probablement la raison pour laquelle les permis d'ascension des hauts sommets de plus de 8.000m sont bien moins chers au Pakistan qu'au Népal(*).

Mais cela pourrait bien changer à l'avenir...


(*) Exemple de tarifs des permis d'ascension (uniquement, aucun service) pour la saison été 2020 :
-Everest (Népal) : 11.000 $US par grimpeur
-K2 (Pakistan) : 7.200 $US pour une équipe de 7 grimpeurs, et 1.200 $US par grimpeur additionnel (dans la même expédition).

En 2018, le permis hivernal pour le Nanga Parbat (Pakistan) ne coûtait "que" 3.500 $US pour 7 grimpeurs...
Il faut dire aussi qu'il y a eut en 2013 une attaque terroriste (Talibans) au camp de base du Nanga Parbat, où 10 alpinistes et un guide local ont été tués.
Oui, il faut être vraiment bien motivé pour aller risquer sa vie tout là-haut... :roll:


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  

Sam 13 Fév 2021 00:34

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Sam 13 Fév 2021 00:34 
Hors ligne

Inscription: Dim 07 Aoû 2016 12:20
Un des C130 pakistanais en escale bérichonne à Châteauroux début octobre 2020 (c/n 382-4144 de 1966). A noter qu'il a arboré quelques jolies livrées par le passé.
D'ailleurs, on l'appelle comment cet Hercules C130 ou L100 ? C'est bien la même base ?

Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Dim 14 Fév 2021 21:04

 Re: Recherche et sauvetage en cours sur le K2 : hélico SA315B Lam
MessagePosté: Dim 14 Fév 2021 21:04 
Hors ligne
Commandant des Nuages
Commandant des Nuages
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 29 Oct 2007 22:34
Localisation: Luxembourg
Merci à tous pour vos reponses


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO