For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4697 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 310, 311, 312, 313, 314  Suivante

Sam 07 Mar 2020 13:13

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Sam 07 Mar 2020 13:13 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 17 Aoû 2013 13:27
Citation:
« Développer un avion commercial conforme aux règlements de la FAA mais fondamentalement défectueux et dangereux met en évidence un système de surveillance de l’aviation qui a désespérément besoin de changements »

Le rapport du Congrès enfonce une porte ouverte. Tout le monde avait déjà compris. Ce que dit cette phrase c'est que le 737MAX est conforme à la réglementation, mais que la règlementation permet de fabriquer un tel avion. C'est la FAA qui est attaquée, pas Boeing.
Ceci dit la FAA a déjà rectifié le tir et c'est pour ça que la remise en vol du MAX est si longue: La FFA est bien obligée d'être beaucoup plus exigeante. Le "nouveau" MAX devra prouver qu'il n'est plus « fondamentalement défectueux et dangereux ». Il est forcément très compliqué de trouver quelqu'un pour signer la remise en vol, au nom de la FAA mais avec son nom inscrit au bas du le document.

Air et Cosmos, le 03 mars 2020:
Citation:
Spirit AeroSystems reprendra la production des fuselages du Boeing 737 Max en mars
C'est au cours de la présentation des résultats de Spirit AeroSystems que Tom Gentile, président et chef de la direction de la société, a annoncé un accord avec Boeing, concernant la reprise de la production des fuselages du 737 MAX, qui débutera en mars et dont 216 seront fabriqués en 2020.
(...)
"Spirit demeure un partenaire du programme MAX et nous sommes impatients de [re] travailler avec Boeing pour assurer le succès à long terme du programme", a t-il ajouté. Ce qui est en fait actuellement en cours.

Retour à la (presque) normale
Le 30 janvier 2020, Spirit a annoncé qu’elle s’était entendue sur un taux de production avec Boeing pour produire 216 boeing 737 MAX en 2020. Le 6 février 2020, Boeing et Spirit ont signé un protocole d’accord (MOA) qui commémorait l’accord sur les taux de production, sous réserve de toute modification des exigences de Boeing. La production des fuselages de 737 MAX doit ainsi reprendre en mars pour atteindre un taux de 52 fuselages par mois, soit celui qui était en vigueur avant l'immobilisation au sol, à l'horizon 2022.

_________________
Critique Low-Cost


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Sam 07 Mar 2020 23:21

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Sam 07 Mar 2020 23:21 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 04 Avr 2006 16:35
Skywalker a écrit:
Le rapport du Congrès enfonce une porte ouverte. Tout le monde avait déjà compris. Ce que dit cette phrase c'est que le 737MAX est conforme à la réglementation, mais que la règlementation permet de fabriquer un tel avion. C'est la FAA qui est attaquée, pas Boeing.


Salut à tous,

Le Congrès a probablement autant de merde au cul que Boeing et la FAA dans cette triste affaire, si ce n'est plus.
C'est encore eux qui font les lois. La FAA n'a pas pu déléguer partie la certification sans que le Congrès n'y participe.
Boeing a fait du lobbying auprès du Congrès ; le Congrès a permis que la FAA délègue partie de la certification à Boeing ; la boucle étant bouclée, Boeing s'est arrangée avec la règlementation et a fait le MAX.

Ce n'est certainement pas la règlementation qui a chié dans le froc du Congrès.

_________________
Crash du Concorde: la loi de Murphy
http://perso.orange.fr/enperspective/


  
home Haut
 Profil Site Internet  
Répondre en citant le message  

Lun 09 Mar 2020 16:05

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Lun 09 Mar 2020 16:05 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 08 Juin 2009 18:35
Localisation: HKG/CDG



Citation:
ADDIS ABEBA, Éthiopie - Les enquêteurs éthiopiens ont conclu dans une nouvelle analyse que le crash du vol d'Ethiopian Airlines en mars 2019 était causé par des défauts de conception du Boeing 737 Max et non par des problèmes de la compagnie aérienne ou de ses pilotes, ajoutant à l'examen minutieux du modèle de jet qui a été impliqué dans deux récents accidents mortels.

Un rapport intérimaire publié lundi par le Bureau éthiopien d'enquête sur les accidents d'aviation survient presque exactement un an après la chute du vol 302 d'Ethiopian Airlines peu après son départ d'Addis-Abeba, tuant les 157 personnes à bord. L'accident s'est produit cinq mois après qu'un Max similaire appartenant à Lion Air of Indonesia s'est écrasé quelques minutes après le décollage, tuant 189 personnes.

Bien que plusieurs facteurs aient été cités dans les deux accidents, les dysfonctionnements liés aux logiciels automatisés connus sous le nom de MCAS ont été répertoriés comme clés dans les deux accidents.

Les deux accidents ont plongé Boeing dans la plus grande crise de son histoire, entraînant le renversement de son directeur général, Dennis A. Muilenburg, et attirant l'attention du gouvernement sur la conception, le développement et la certification du 737 Max. L’échouement mondial du 737 Max, l’avion de passagers le plus populaire de Boeing, et l’arrêt de sa production devraient coûter 18 milliards de dollars à la société.
https://www.nytimes.com/2020/03/09/world/africa/ethiopia-crash-boeing.html


Le rapport préliminaire en PDF - (138 pages !) :

http://www.aib.gov.et/wp-content/uploads/2020/documents/accident/ET-302%20%20Interim%20Investigation%20%20Report%20March%209%202020.pdf

_________________
Un voyage en avion, c'est une manière laïque de croire au ciel et de s'en remettre à lui... (B.Pivot)
Twitter: @tibom


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 09 Mar 2020 16:24

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Lun 09 Mar 2020 16:24 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 08 Juin 2009 18:35
Localisation: HKG/CDG
CONCLUSION :

1. L'aéronef possède un certificat de navigabilité valide et est maintenu conformément aux réglementations et procédures applicables,

2. Il n'y avait aucun problème technique connu avant le départ,

3. La masse et le centrage de l'avion se situaient dans les limites d'exploitation,

4. Le roulement au décollage et le décollage étaient normaux, y compris les valeurs normales de gauche et de droite d'angle d'attaque (AOA). Pendant le roulement au décollage, les moteurs se sont stabilisés à environ 94% N1. À partir de ce moment, pendant la majeure partie du vol, la référence N1 est restée à environ 94%.

5. Peu de temps après le décollage, les valeurs AOA enregistrées à gauche et à droite ont dévié. L'AOA gauche, les valeurs étaient erronées et atteignaient 74,5 ° tandis que l'AOA droite atteignait un maximum valeur de 15,3 °. La différence entre les valeurs AOA gauche et droite était de 59 ° et
est resté en tant que tel jusqu'à la fin de l'enregistrement.

6. Juste après la déviation de l'AOA, le vibreur de manche gauche s'est activé et est resté actif
jusqu'à la fin proche de l'enregistrement. Les barres Pitch Flight Director (F / D) ont disparu sur les écrans de vol principaux (PFD) gauche et droit. Comme l'avion franchi 400 ft Radio Altitude, les barres F / D de tangage droit et gauche sont à nouveau apparues.

7. Immédiatement après la défaillance du capteur LH AOA, les valeurs erronées AOA gauche affectées
la commande de tangage LH FD et les barres de tangage RH et LH Flight Director (FD) ont commencé
pour afficher différents conseils.

8. L'ordinateur -1 de l'amortisseur de lacet de gestion de décrochage (SMYDC 1) a calculé le minimum de LH vitesse opérationnelle et vitesse du vibreur de manche gauche supérieures à VMO (340 kt) sans
alerte ou détection d'invalidité. la vitesse indiquée LH était à l'intérieur du minimum bande de vitesse (rouge et noir).

9. Environ cinq secondes après la fin des opérations de relevage électrique manuel de l'équipage,
une troisième compensation automatique de piqué (MCAS) s'est déclenchée. Il n'y avait pas de correspondance mouvement du stabilisateur, qui est cohérent avec les interrupteurs de coupure du trim du stabilisateur étant dans la position «coupée»

10. Le claqueur de vitesse droit a retenti et est resté actif jusqu'à la fin de l'enregistrement. Les valeurs de vitesse HR variaient entre 360 ​​kt et 375 kt (valeurs RH). Sur le LH PFD, la vitesse calculée par LH a oscillé entre 335 kt et 350 kt.

11. Environ cinq secondes après la dernière entrée de relevage électrique manuel, un quatrième déclenchement automatique du piqué (MCAS). Le stabilisateur est passé de 2,3 à 1 unité. La vitesse verticale a diminué et est devenue négative 3 s après l'activation du MCAS.

12. La formation sur la différence entre le B737NG et le B737 MAX fournie par le fabricant était jugée insuffisante.

13. Le message AOA Disagree ne figurait pas sur l'avion accidenté selon la conception décrit dans le manuel d'utilisation de l'équipage de conduite.

14. La fonction de détection d'échec d'AOA de l'ADIRU n'a pas détecté l'AOA erroné de la gauche Capteur AOA car il ne considère la valeur comme erronée que lorsque la valeur AOA est en dehors de la portée physique. Donc, Le "flag" SPD et ALT n'est jamais apparu sur le PFD.

15. La conception MCAS sur des entrées AOA uniques le rendait vulnérable à une activation indésirable.

16. Les modes de défaillance spécifiques qui pourraient conduire à une activation MCAS non commandée, tels que une entrée AOA erronée élevée dans le MCAS, n’ont pas été simulées dans le cadre de tests de validation de l'évaluation des risques fonctionnels.

Citation:
As a result, additional flight deck effects (such as IAS DISAGREE and ALT DISAGREE alerts and stick shaker activation) resulting from the same underlying failure (for example, erroneous AOA) were not simulated and were not documented in the stabilizer trim and auto flight safety assessment.*


(*En conséquence, les effets supplémentaires pour le poste de pilotage (tels que les alertes IAS DISAGREE et ALT DISAGREE et l'activation du stick shaker) résultant de la même défaillance sous-jacente (par exemple, une AOA erronée) n'étaient pas simulés et non documentés dans l'évaluation du stabilisateur et la sécurité de vol automatique.)

_________________
Un voyage en avion, c'est une manière laïque de croire au ciel et de s'en remettre à lui... (B.Pivot)
Twitter: @tibom


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 10 Mar 2020 10:24

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Mar 10 Mar 2020 10:24 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 08 Juin 2009 18:35
Localisation: HKG/CDG



_________________
Un voyage en avion, c'est une manière laïque de croire au ciel et de s'en remettre à lui... (B.Pivot)
Twitter: @tibom


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 10 Mar 2020 12:57

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Mar 10 Mar 2020 12:57 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 17 Aoû 2013 13:27
Le rapport donne des réponses quelques à des questions qui ont été l'objet de discussions plus haut sur ce forum

1 -C'est la sonde AOA G qui est en panne et il y a bien IAS Disagree, avec donc affichage du message sur le PFD du captain, plus la bande rayée de vitesse minimum sur l'info IAS du PFD, plus disparition des barres de tendance du FD, plus stickshaker du manche Captain.
Ce qui n'empêche pas le captain de tenter d'engager le PA 20 secondes après le lift-off

2 -le vol n'est pas conduit en LNAV VNAV, ces fonctions n'ont pas été armées avant le décollage. L'équipage a choisi d'utiliser la procédure Level Change. C'est son droit et c'est possible et correct. Mais cela implique d'engager par une action volontaire la fonction Speed de l'automanette.
L'automanette est restée sur ARM après la fin de la séquence TOGA du décollage. Elle attendait un appui (soit sur VNAV soit) sur SPD pour s'enclencher. L'A/T n'a jamais été engagée.

3 -Le PA saute au bout de 30 secondes. On s'est longuement demandé pourquoi, et on a la réponse. Ce n'est pas une panne, c'est normal et le rapport explique pourquoi.

4 -Les interrupteurs de Trim ont bien été manipulés par quelqu'un qui les a remis sur ON 30 secondes avant la fin du vol. Probablement par le Captain qui a encore une fois tenté d'engager le PA (à 350 kts, avec le stickshaker actif, une alarme IAS Disagree, les claquettes de l'alarme VMO, un effort de manche de 50kg, et un problème qu'ils identifient dans leurs échanges comme un problème de commandes de vol...) Je précise aussi, mais c'est facile bien assis au sol, que la planche de bord droite n'est pas affectée, que le PA droit aurait fonctionné, que transférer les commandes à droite et laisser l'OPL engager son PA aurait arrangé beaucoup de choses. Transférer le commandes à l'autre pilote à la suite d'une panne IAS au décollage est un exercice qui s'apprend lors du module MCC travail en équipage, lors de la formation, avec 200h de vol.

5 -La procédure préconisée par la FAA et Boeing n'a pas été appliquée: il aurait fallu l'appeler, effectuer les actions (couper les interrupteurs) puis lire la C/L qui précise que les interrupteurs doivent rester sur Off jusqu'à la fin du vol

Le rapport ne dit pas si l'OPL a sorti les manettes de la roue de trim lorsqu'il a tenté de trimmer en manuel. Si c'est le cas, la remise en route du trim par le captain sans prévenir lui a cassé la jambe, l'obligeant à lâcher le manche, ce qui n'a pas arrangé les choses.

_________________
Critique Low-Cost


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 10 Mar 2020 13:04

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Mar 10 Mar 2020 13:04 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 17 Aoû 2013 13:27
Citation:
As a result, additional flight deck effects (such as IAS DISAGREE and ALT DISAGREE alerts and stick shaker activation) resulting from the same underlying failure (for example, erroneous AOA) were not simulated and were not documented in the stabilizer trim and auto flight safety assessment.*

C'est vrai que la note FAA était succinte, et même volontairement succinte: Faire ce que demande le rapport revenait à modifier une procédure et même créer une procédure supplémentaire, spécifique au MAX. Ce qui aurait impliqué un passage au simu de tous le pilotes qualifiés MAX.
La FAA a jugée que les procédures existantes étaient suffisantes. Et c'est une grosse erreur.

_________________
Critique Low-Cost


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 11 Mar 2020 00:44

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Mer 11 Mar 2020 00:44 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 04 Avr 2006 16:35
Skywalker a écrit:
4 -Les interrupteurs de Trim ont bien été manipulés par quelqu'un qui les a remis sur ON 30 secondes avant la fin du vol. Probablement par le Captain qui a encore une fois tenté d'engager le PA (à 350 kts, avec le stickshaker actif, une alarme IAS Disagree, les claquettes de l'alarme VMO, un effort de manche de 50kg, et un problème qu'ils identifient dans leurs échanges comme un problème de commandes de vol...) Je précise aussi, mais c'est facile bien assis au sol, que la planche de bord droite n'est pas affectée, que le PA droit aurait fonctionné, que transférer les commandes à droite et laisser l'OPL engager son PA aurait arrangé beaucoup de choses. Transférer le commandes à l'autre pilote à la suite d'une panne IAS au décollage est un exercice qui s'apprend lors du module MCC travail en équipage, lors de la formation, avec 200h de vol.

5 -La procédure préconisée par la FAA et Boeing n'a pas été appliquée: il aurait fallu l'appeler, effectuer les actions (couper les interrupteurs) puis lire la C/L qui précise que les interrupteurs doivent rester sur Off jusqu'à la fin du vol


Certes, l'équipage n'a certainement pas été parfait et ce rapport en fait peu cas. De là à ne retenir que ça.

Le rapport évoque une simulation (session 1) dans laquelle l'équipage n'a pas réussi à ramener l'avion en partant de la situation après la coupure des STAB TRIM CUTOUT SWITCHES. Dans ces conditions, peut on leur reprocher d'avoir tenter de récupérer le trim électrique ? La tentative de ré-engager l'AP était leur seul espoir, la sortie des volets n'étant plus une option à 350 kts.

Quant à la procédure du Bulletin de Boeing reprise dans l'AD de la FAA, elle ne fait qu'enfoncer ceux qui l'ont pondu à la lumière de ce rapport d'étape. Elle est inopérante dans leur cas. Elle est aussi incomplète.
Elle est un résumé à elle seule de l'état d'esprit qui les a animé durant le développement et la certification de cet avion.

_________________
Crash du Concorde: la loi de Murphy
http://perso.orange.fr/enperspective/


  
home Haut
 Profil Site Internet  
Répondre en citant le message  

Mer 11 Mar 2020 15:13

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Mer 11 Mar 2020 15:13 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 17 Aoû 2013 13:27
Cool Hand Image a écrit:
Certes, l'équipage n'a certainement pas été parfait
Juste un prix Nobel d'incompétence
Non pas pour le pilote en nom propre, mais bien pour le système de qualification et de formation qui l'a autorisé à prendre les commandes d'un B737.
Citation:
It’s not a “blame game” to point out the contribution of the crew’s errors. Quite the opposite - it is a “blame game” to try to ignore them and pin this crash on only one cause.

Ce n'est pas un "jeu de reproches" que de souligner la contribution des erreurs de l'équipage. Bien au contraire, c'est un "jeu du blâme" que d'essayer de les ignorer et d'imputer ce crash à une seule cause.

_________________
Critique Low-Cost


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 12 Juin 2020 17:19

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Ven 12 Juin 2020 17:19 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 12 Avr 2019 19:01
Image

_________________
Aviation Analyst
Fail to prepare... Prepare to Fail
Aviation Analyst website


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 12 Juin 2020 17:46

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Ven 12 Juin 2020 17:46 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Ven 11 Oct 2019 12:30
Aviation Analyst Image a écrit:
Image


Source, please ? (pour l'article complet)...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 12 Juin 2020 18:11

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Ven 12 Juin 2020 18:11 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 12 Avr 2019 19:01
Albatros Image a écrit:
Aviation Analyst Image a écrit:
Image


Source, please ? (pour l'article complet)...


News letter from FR24.
Pour le reste cliquez sur l'image. Les images peuvent avoir aussi la propriété d'être des liens...

_________________
Aviation Analyst
Fail to prepare... Prepare to Fail
Aviation Analyst website


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 12 Juin 2020 18:49

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Ven 12 Juin 2020 18:49 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Ven 11 Oct 2019 12:30
Aviation Analyst Image a écrit:
News letter from FR24.
Pour le reste cliquez sur l'image. Les images peuvent avoir aussi la propriété d'être des liens...

"FR24", c'est la chaine de TV France 24, ou alors Flight Radar 24 ?

Essaye d'être précis dans tes réponses, Hervé...

Et puis, tu pourrais publier le lien correspondant à ton image copiée, sans demander à tes lecteurs de faire un travail de recherche pour savoir de quoi tu parles !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 18 Juin 2020 20:30

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Jeu 18 Juin 2020 20:30 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 17 Aoû 2013 13:27
Le vol de recertification du 737 MAX est prévu avant la fin du mois

Auditionné par le Sénat américain le 17 juin 2020, Steve Dickson, l’administrateur de a FAA a précisé : « j’ai l’intention de piloter l’avion moi-même »
Le patron de la FAA a l’expérience nécessaire pour ce genre de vol : il a été pilote de F-15 avant de rejoindre Delta Air Lines où il a pris les commandes de 727, 737 et 767 (ainsi que d’Airbus A320) avant de rejoindre l’encadrement. Il a souligné devant les sénateurs : « j’ai eu pas mal de temps de vol sur 737. Au cours de mon premier mois de travail, j’étais à Seattle et j’ai piloté divers profils, donc je connais très bien l’avion ».
Steve Dickson n’a pas mentionné de date, mais le calendrier semble de plus en plus crédible. Plusieurs sources ont indiqué à The Air Current que la révision du logiciel est achevée, y compris le problème d’affichage erroné ; sa finalisation serait imminente, mais d’autres tests seront nécessaire avant le vol de certification. Il a aussi rappelé que le MCAS n’était pas le seul problème étudié : l’ensemble du système de commande de vol est concerné, et « plus de redondance est intégrée pour en faire un système globalement plus robuste ». Le problème de câblage découvert en janvier serait résolu et va faire l’objet d’un bulletin.

_________________
Critique Low-Cost


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 26 Juin 2020 23:40

 Re: Un Boeing 737MAX d'Ethiopian s'écrase en route vers Nairobi
MessagePosté: Ven 26 Juin 2020 23:40 
Hors ligne
Commandant des Nuages
Commandant des Nuages
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 30 Juil 2007 22:42
Boeing 737 MAX : un vol test pour la certification la semaine prochaine ?

Citation:
Boeing pourrait franchir une étape cruciale la semaine prochaine pour la remise en service de son avion vedette, le 737 MAX, avec la tenue d'essais en vol en vue de sa certification attendus "dès le début de la semaine prochaine", selon deux sources proches du dossier.

"Nous devrions en savoir plus sur le calendrier plus tard aujourd'hui (vendredi) ou pendant le week-end", a indiqué à l'AFP une de ces sources, ayant requis l'anonymat.

Le 737 MAX est cloué au sol depuis le 13 mars 2019 après l'accident d'un exemplaire de la compagnie Ethiopian Airlines ayant fait 157 morts. Cette tragédie survenait quelques mois seulement après la catastrophe d'un MAX de Lion Air, qui a tué 189 personnes.

Les troublantes similitudes entre les deux accidents mortels, peu après le décollage, avec une incapacité des pilotes à reprendre la main sur l'avion, avaient conduit les autorités de sécurité aérienne du monde entier à interdire de vol toute la flotte, et ce, pour une durée indéterminée.

Depuis des mois, le géant aéronautique américain est à la peine pour remettre en service son moyen-courrier, dont les ventes constituaient avant cette crise sa principale source de revenus.

Le logiciel anti-décrochage MCAS a été mis en cause dans les deux accidents. Mais d'autres dysfonctionnements techniques, dont un concernant des câblages électriques, ont par la suite été détectés au cours des travaux de modifications de l'appareil, ralentissant le processus de recertification.

Depuis des semaines, l'avionneur attend le feu vert des autorités pour prouver avec les vols d'essai que les modifications réalisées apportent la sécurité maximale.

"L'équipe progresse vers des vols de certification FAA dans un avenir proche", a indiqué un porte-parole de la Federal Aviation Administration (FAA), le régulateur américain.

Il a précisé que l'autorité examinait "actuellement la documentation de Boeing pour déterminer si l'entreprise a satisfait aux exigences requises pour passer à la prochaine étape de l'évaluation", c'est à dire les essais en vol.

"Nous n'effectuerons les vols de certification qu'après avoir été satisfaits de ces données", a-t-il insisté.

Les autorités de l'aviation civile ne peuvent approuver la version modifiée de l'avion qu'après avoir scruté comment l'avion se comporte en vol. Ils examineront aussi les milliers de données collectées lors de ces vols.

Boeing escomptait il y a encore quelques mois une remise en service du MAX à la mi-2020, c'est-à-dire en juin.

Mais la pandémie de Covid-19, qui a entraîné des restrictions de voyage et le confinement des travailleurs, est venue contrarier son calendrier.

Selon le Seattle Times, les autorités de sécurité aérienne européenne et canadienne auraient par ailleurs exigé "de nouvelles modifications substantielles du système de contrôle en vol".

"Pour autant, les régulateurs ont convenu que Boeing sera tenu d'apporter ces modifications de conception supplémentaires (...) uniquement après la remise en service du MAX", écrit le journal américain.

Interrogé par l'AFP sur ces informations, un porte-parole de Boeing a assuré que la sécurité était "la priorité absolue" du groupe.

"Nous nous engageons à répondre à toutes les questions des régulateurs et à répondre à toutes les exigences de certification et de réglementation", a-t-il ajouté.

Selon lui, lors de sa remise en service, le 737 MAX sera "l'un des avions les plus sûrs de tous les temps".

Pour Boeing, il y a urgence à faire revoler son avion pour s'extirper d'une crise historique.

Cet avion représente plus de deux tiers de son carnet de commandes. Il est donc central pour la survie à moyen terme du constructeur aéronautique qui, comme l'ensemble du transport aérien, souffre par ailleurs de la crise provoquée par le nouveau coronavirus.

Fin avril, il avait annoncé la suppression de 10% de ses effectifs, soit 16.000 emplois. S&P avait dégradé dans la foulée sa note de solidité financière de A- à BBB, la reléguant désormais à un cran de la catégorie spéculative.

Les correctifs supplémentaires exigés par les autorités étrangères pourraient ajouter des coûts substantiels au programme MAX.

Ils pourraient aussi ralentir la montée en puissance des livraisons dont Boeing a besoin pour reconstituer sa trésorerie.


https://www.ladepeche.fr/2020/06/26/boe ... 951342.php

_________________
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute à ce sujet . (Pierre Desproges)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4697 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 310, 311, 312, 313, 314  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
cron
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO