For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 

Mer 31 Mar 2021 23:59

 Une question aux pilotes
MessagePosté: Mer 31 Mar 2021 23:59 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 19:09
Localisation: Région Parisienne et (surtout !) Drôme Provençale
Je vois passer au dessus de chez moi, dans le Val d'Oise, un tas d'appareils (...bon, un peu moins en ce moment :mrgreen:) à quelques minutes de leur atterrissage à CDG, généralement entre 3500 et 4000ft.
Certains, rares quand même, passent avec le train sorti, et du coup, je me pose quelques questions...

La sortie du train se fait-elle :

- En fonction de l'altitude ?
- En fonction du temps de vol restant ?
- En fonction du type d'appareil ?
- En fonction du ressenti du pilote en fonction ?
- En fonction d'une préconisation sur la procédure d'approche ?

J'espère en apprendre un peu plus sur ce métier passionnant. D'avance merci.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Jeu 01 Avr 2021 07:55

 Re: Une question aux pilotes
MessagePosté: Jeu 01 Avr 2021 07:55 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 13 Mar 2014 18:08
Localisation: En vue de PB408 (finale 07 LBG)
Je n’ai jamais été pilote de ligne mais les procédures de sorties de train sont similaires sur la plupart des avions.
- On sort le train généralement lorsqu’on est aligné sur l’ILS (ou en finale selon les moyens d’aide à l’atterrissage dont dispose l’aéroport)
- la manœuvre de sortie du train obéit à une vitesse particulière (Vlo)
- la vitesse de l’avion ne doit pas excéder une certaine vitesse train sorti (Vle)
Il en est de même pour la manœuvre des volets.
Tous ces paramètres diffèrent selon les avions.
Par exemple, un avion de tourisme avec une vitesse moins élevée qu’un Airbus et un fort pouvoir de ralentissement pourra être en début de longue finale à presque sa vitesse de croisière, volets et train rentrés, pour les sortir un peu plus tard une fois sa vitesse d’approche stabilisée. Un A380 nécessitera de se stabiliser à la vitesse requise bien plus en amont. Le travail de l’équipage est aussi plus intense.
Entre ces deux extrêmes, il y a beaucoup de variantes qui tiennent aux spécificités des modèles mais aussi du contrôle qui peut demander une vitesse particulière aux aéronefs pour conserver un espacement sécuritaire. Je suis en vue des approches du Bourget en configuration est et j’ai pu observer en période de confinement (moins de trafic) que des jets approchaient plus vite qu’à l’accoutumée (pas besoin de séparation avec le précédent inexistant) et sortaient le train plus tard.
D’autres compléteront...

_________________
Vends tarière et tape de base. Faire offre.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 01 Avr 2021 09:06

 Re: Une question aux pilotes
MessagePosté: Jeu 01 Avr 2021 09:06 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Lun 11 Déc 2017 10:01
dinosaure Image a écrit:
La sortie du train se fait-elle :
- En fonction de l'altitude ?
- En fonction du temps de vol restant ?
- En fonction du type d'appareil ?
- En fonction du ressenti du pilote en fonction ?
- En fonction d'une préconisation sur la procédure d'approche ?

:| Un peu tout ça...

- L'altitude:
Les compagnies définissent des critères de stabilisation, c'est à dire que l'avion doit être configuré atterrissage, vitesse, axe, plan, checklist effectuée, à 1000 ft AAL en approche aux instruments ou 500 ft AAL en approche à vue. Le train sort en séquence avec les volets ( Exemple: Volets1, volets2, train sur sortie, volets 3, volets Full sur Airbus). Une sortie du train, "vers" 2000 ft/AAL, assure une stabilisation confortable aux vitesses habituelles. C'est plus une question de vitesse d'approche qu'une altitude qui conditionne la sortie du train.

- Temps de vol restant:
Si le contrôle demande une vitesse d'approche faible, ou si l'avion se retrouve trop vite (ou trop haut), le pilote peut décider d'anticiper la sortie du train, voire modifier la séquence ( Train, volets,...) pour respecter les critères de stabilisation. ( Et ne pas oublier qu'il l'a déjà sorti avant les volets ... et ne pas le rentrer!!! :twisted: )
De même, la retarder dans le cas d'approche indirecte par bonnes conditions météo et ne sortir le train qu'en fin de vent arrière. ( Et là, ne pas oublier qu'il ne l'a pas sorti lors de l'approche aux instruments... :evil: )

- Type d'appareil :
Certaines machines ( hélices par exemple) ont des facultés de réductions de vitesse importante. La sortie du train peut être retardée...

- Ressenti du pilote :
Si l'avion a été maintenu "haut" ( autorisation d'approche tardive...), ou que l'approche présente des segments à pente de descente importante, ou que le pilote constate un vent arrière en altitude ( conditions anticyclonique,...) ou effectue un approche par conditions météo limites qui demande toute son attention, il se peut qu'il anticipe la sortie du train ...
A contrario, par bonne conditions et sans contrainte de vitesse par le contrôle en raison du trafic, le pilote peut retarder la sortie du train avec une stabilisation à 500 ft AAL, comme le constate "Plein Badin" ( c'est le cas de le dire!) ...

-Préconisation sur la procédure d'approche:
Généralement pour des raisons de nuisances sonores, la sortie du train peut être retardée ( NICE par exemple à cause du survol d'Antibes, sortie du train à moins de 1500ft AAL, si je me souviens bien... ) ou au contraire avancée ( TOKYO Narita, autre exemple, sortie du train sur la mer, avant le passage de la côte... )


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 01 Avr 2021 09:30

 Re: Une question aux pilotes
MessagePosté: Jeu 01 Avr 2021 09:30 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 10 Déc 2006 22:37
Dans ma jeunesse, je cotoyais parfois une célébrité, Biagi, en faisant du planeur à Buno.

Je me souviens l'avoir entendu raconter son vol en plané en Caravelle de Dijon à Orly. Et à propos de la sortie des "trainées", volets et trains, il expliquait que la règle, selon lui, était de minimiser le travail dans l'éventualité d'une remise de gaz.

Mais je pense qu'il s'agit d'une époque avec moins de codification qu'aujourd'hui.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 01 Avr 2021 09:37

 Re: Une question aux pilotes
MessagePosté: Jeu 01 Avr 2021 09:37 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 19:09
Localisation: Région Parisienne et (surtout !) Drôme Provençale
Merci ! :shock: Sacrée charge de travail pour prendre tout ça en compte... On ne peut plus espérer vivre ça comme invité dans le cockpit (et pourtant, trop impressionné, je ne l'ouvrirais pas :lol:) mais les détails donnent un idée de ce que ça peut être.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 01 Avr 2021 10:20

 Re: Une question aux pilotes
MessagePosté: Jeu 01 Avr 2021 10:20 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Lun 11 Déc 2017 10:01
dinosaure Image a écrit:
Sacrée charge de travail pour prendre tout ça en compte...

8) C'est le métier! :P


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 01 Avr 2021 11:00

 Re: Une question aux pilotes
MessagePosté: Jeu 01 Avr 2021 11:00 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable

Inscription: Dim 24 Mai 2020 22:12
dinosaure Image a écrit:
Je vois passer au dessus de chez moi, dans le Val d'Oise, un tas d'appareils (...bon, un peu moins en ce moment :mrgreen:) à quelques minutes de leur atterrissage à CDG, généralement entre 3500 et 4000ft.
Certains, rares quand même, passent avec le train sorti, et du coup, je me pose quelques questions...

La sortie du train se fait-elle :

- En fonction de l'altitude ?
- En fonction du temps de vol restant ?
- En fonction du type d'appareil ?
- En fonction du ressenti du pilote en fonction ?
- En fonction d'une préconisation sur la procédure d'approche ?

J'espère en apprendre un peu plus sur ce métier passionnant. D'avance merci.

Je pense qu'il est plus correct dans le cas de l'atterrissage de parler de hauteur plutôt que d'altitude.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 01 Avr 2021 11:31

 Re: Une question aux pilotes
MessagePosté: Jeu 01 Avr 2021 11:31 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 19:09
Localisation: Région Parisienne et (surtout !) Drôme Provençale
[quote="Glagny]
Je pense qu'il est plus correct dans le cas de l'atterrissage de parler de hauteur plutôt que d'altitude.[/quote]

Encore un truc que j'aurai appris... Ah, ces incultes simples pax :lol:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 01 Avr 2021 12:32

 Re: Une question aux pilotes
MessagePosté: Jeu 01 Avr 2021 12:32 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Lun 11 Déc 2017 10:01
dinosaure Image a écrit:
Glagny a écrit:
Je pense qu'il est plus correct dans le cas de l'atterrissage de parler de hauteur plutôt que d'altitude.

Encore un truc que j'aurai appris... Ah, ces incultes simples pax :lol:

Ce n'est pas si faux...
Les approches se font quasiment toujours avec des altimètres calés au QNH donc des altitudes et non des hauteurs. On ne parle pratiquement plus de hauteur sinon hauteur sonde dans le cas des approches de précision Cat II ou III.
C'est pour cela que j'ai précisé AAL (Above Airport Level )


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 01 Avr 2021 12:43

 Re: Une question aux pilotes
MessagePosté: Jeu 01 Avr 2021 12:43 
Hors ligne
Novice Aérien
Novice Aérien

Inscription: Ven 15 Mar 2019 06:56
x58 Image a écrit:
Dans ma jeunesse, je cotoyais parfois une célébrité, Biagi, en faisant du planeur à Buno.

Je me souviens l'avoir entendu raconter son vol en plané en Caravelle de Dijon à Orly. Et à propos de la sortie des "trainées", volets et trains, il expliquait que la règle, selon lui, était de minimiser le travail dans l'éventualité d'une remise de gaz.

Mais je pense qu'il s'agit d'une époque avec moins de codification qu'aujourd'hui.


Mr Roger Biagi, une chance d'avoir volé avec lui au départ de Vinon. L'homme qui a baptisé le parcours du combattant ainsi...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 02 Avr 2021 08:57

 Re: Une question aux pilotes
MessagePosté: Ven 02 Avr 2021 08:57 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Lun 11 Déc 2017 10:01
x58 Image a écrit:
Et à propos de la sortie des "trainées", volets et trains, il expliquait que la règle, selon lui, était de minimiser le travail dans l'éventualité d'une remise de gaz.

Comment faut-il comprendre cela?
Retarder le plus possible la sortie des "trainées" le plus possible, pour ne pas avoir à les rentrer en cas de remise de gaz?
Hum! C'est un point de vue... :|


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous pouvez répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO