WWW.CRASH-AERIEN.AERO
http://www.crash-aerien.news/forum/

Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom
http://www.crash-aerien.news/forum/un-avion-iranien-avec-60-passagers-s-ecrase-pres-de-semirom-t38199-30.html
Page 3 sur 3

Auteur:  Marara [ Mer 21 Fév 2018 03:35 ]
Sujet du message:  Re: Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom

En jaune le lieu du crash, en rouge l'aéroport de Yasuj.
image
Le pilote de l'hélicoptère a repéré le lieu du crash qui n'est qu'à quelques mètres du sommet le plus élevé de l'endroit


Auteur:  moltes [ Mer 21 Fév 2018 13:32 ]
Sujet du message:  Re: Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom

2N2222 a écrit:
Par-contre, le BEA est à Téhéran

Oui, quatre du BEA, trois représentants du constructeur.

image

Auteur:  tripeul-seveun [ Jeu 22 Fév 2018 12:41 ]
Sujet du message:  Re: Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom

Ca ressemble a l'accident d'Air Blue au Pakistan: CFIT en approche classique ou manoeuvre a vue.Sur Google il y a une info venant de Twitter, où un intervenant affirme que le GPWS avait un probleme sur cet avion.Et il suggere que le CDB aurait été forcé par la compagnie a faire le vol.A prendre avec des pincettes.

Au sujet de l'ATR 72: il faut savoir qu'il est tres faiblement motorisé, d'autant plus le 200.A l'altitude de cet aeroport et chargés comme ils etaient, une remise des gaz en bi-moteur serait deja delicate.En mono-moteur n'en parlons meme pas.Il faudrait etre pilote d'essai pour esperer garder une pente ascendante.Il y a une fonction Boost sur les 500 et 600 (je ne sais pas pour le 200), a activer avant le decollage, qui "booste" le moteur restant en cas de panne, au prix d'une diminution de durée de vie.Il faudrait voir la temperature qu'il faisait sur cet aeroport.A moins qu'il fasse tres frais, impossible d'atterrir sur un aeroport a 6000 ft avec 66 passagers sans la fonction Boost (reglementairement bien sur).Tout ça pour dire que c'est un avion tres delicat en montagne.Peut etre un facteur aggravant de l'accident...

Auteur:  jojomeudon [ Ven 23 Fév 2018 21:00 ]
Sujet du message:  Re: Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom

tripeul-seveun a écrit:
Ca ressemble a l'accident d'Air Blue au Pakistan: CFIT en approche classique ou manoeuvre a vue.Sur Google il y a une info venant de Twitter, où un intervenant affirme que le GPWS avait un probleme sur cet avion.Et il suggere que le CDB aurait été forcé par la compagnie a faire le vol.A prendre avec des pincettes.

Au sujet de l'ATR 72: il faut savoir qu'il est tres faiblement motorisé, d'autant plus le 200.A l'altitude de cet aeroport et chargés comme ils etaient, une remise des gaz en bi-moteur serait deja delicate.En mono-moteur n'en parlons meme pas.Il faudrait etre pilote d'essai pour esperer garder une pente ascendante.Il y a une fonction Boost sur les 500 et 600 (je ne sais pas pour le 200), a activer avant le decollage, qui "booste" le moteur restant en cas de panne, au prix d'une diminution de durée de vie.Il faudrait voir la temperature qu'il faisait sur cet aeroport.A moins qu'il fasse tres frais, impossible d'atterrir sur un aeroport a 6000 ft avec 66 passagers sans la fonction Boost (reglementairement bien sur).Tout ça pour dire que c'est un avion tres delicat en montagne.Peut etre un facteur aggravant de l'accident...


+1

Auteur:  Marara [ Ven 23 Fév 2018 23:33 ]
Sujet du message:  Re: Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom

Tous les ATR de la compagnie Aseman suspendus de vols
image
Téhéran, Iran | AFP | vendredi 23/02/2018 - L'Organisation de l'aviation civile d'Iran a décidé de clouer au sol les avions ATR de la compagnie aérienne iranienne Aseman, dont l'un des appareils s'est écrasé dimanche en montagne, a rapporté vendredi la télévision d’État.

Il s'agit d'une mesure temporaire prise par les autorités dans l'attente des résultats de l'enquête sur le crash de l'ATR 72 d'Aseman, dans lequel 66 personnes ont trouvé la mort dimanche dans le sud-ouest de l'Iran, "afin d'assurer que la sécurité des vols s'est améliorée", précise l'agence Isna.
Selon son site internet, Aseman Airlines, compagnie interdite de vol dans l'Union européenne, exploitait 5 appareils ATR 72 avant l'accident.
L'appareil accidenté s'est écrasé dans les monts Zagros à environ 4.000 mètres d'altitude pendant une tempête de neige. La carcasse de l'avion a été retrouvée mardi après plus de deux jours de recherches.
A cause du mauvais temps persistant, les autorités ont annoncé qu'elles suspendaient jusqu'à lundi les opérations de descente des corps des victimes. Jusqu'à présent, seuls 32 "paquets" contenant des restes de corps démembrés auraient été évacués des lieux du drame, à dos d'homme.
Les boîtes noires de l'appareil n'avaient pas encore été retrouvées vendredi après-midi.
Une équipe d'enquêteurs du Bureau (français) d'études et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) et de la société ATR est arrivée mardi en Iran pour assister l'enquête de Téhéran sur les causes de l'accident.
ATR est une coentreprise détenue à part égale par l'avionneur européen Airbus et le groupe italien Leonardo.

le Vendredi 23 Février 2018 à 05:09 | Lu 115 fois

Auteur:  2N2222 [ Dim 04 Mar 2018 11:04 ]
Sujet du message:  Re: Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom

image

Auteur:  2N2222 [ Dim 04 Mar 2018 11:05 ]
Sujet du message:  Re: Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom

Les boites noires ont été retrouvées
image
image

Auteur:  avechelice [ Dim 04 Mar 2018 22:47 ]
Sujet du message:  Re: Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom

Salut,

Citation:
Les boites noires ont été retrouvées

Et semblent en parfait état (mint!)

A+

Auteur:  2N2222 [ Mar 06 Mar 2018 14:48 ]
Sujet du message:  Re: Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom

Selon toute vraisemblance les boites noires seront analysées en France
https://theiranproject.com/blog/2018/03/06/official-iran-likely-transfer-black-box-crashed-plane-france/

Auteur:  Boktar [ Sam 10 Mar 2018 08:25 ]
Sujet du message:  Re: Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom

image

image

image

Auteur:  Volivole [ Sam 10 Mar 2018 21:13 ]
Sujet du message:  Re: Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom

Pfiou ! Pas évident la récupération des débris et des corps, dans ces conditions...
Chapeau aux équipes de "secours", à 4000m et la profondeur de la neige, en tout cas...
Les boites noires vont parler (si l'organisme Iranien en charge de l'enquête est d'accord !).

Auteur:  niuniu [ Dim 18 Mar 2018 17:23 ]
Sujet du message:  Re: Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom

rapporté par Falcon dans un autre sujet :

"Le rapport de l'accident de l'ATR-72 du 18 février est sorti le 11 mars :
sélection de l’altitude erronée (14000 au lieu des 17000 autorisés, erreur de navigation latérale de 7km, l’alarme EGPWS fut ignorée pendant 12 secondes."

http://www.mizanonline.com/files/fa/new ... 79_507.pdf
un-avion-d-affaires-prive-turc-s-est-ecrase-en-iran-t38288-30.html

Auteur:  niuniu [ Lun 19 Mar 2018 17:01 ]
Sujet du message:  Re: Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom

infos en français
- poursuite à tort de la descente jusqu'à 14000 pieds
- restrictions médicales sur le pilote non prises en compte
- système de dégivrage inactif, maintenance négligée
- travaux nécessaires sur l'avion non réalisés suite aux sanctions visant l'Iran.
- conclusions définitives plus tard

Reprise des vols autorisés, recherche des corps toujours en cours.

https://laerien.fr/2018/03/19/iran-rapp ... -airlines/

Auteur:  Iceman 29 [ Mer 20 Fév 2019 20:22 ]
Sujet du message:  Re: Un avion iranien avec 60 passagers s'écrase près de Semirom

Source ASN:
https://aviation-safety.net/database/re ... 20180218-0

Le vol 3704 d’Iran Aseman Airlines avec ATR 72-200 entre Téhéran et Yasuj, en Iran, a percuté un flanc de montagne dans la chaîne du mont Dena, au nord-est de l’aéroport de Yasuj. Tous à bord (60 passagers, deux membres d'équipage de conduite, deux membres d'équipage de cabine et deux agents de sécurité) ont été tués.

Le vol a décollé de l’aéroport de Mehrabad à 8 h 05, heure locale, et a atteint l’altitude de croisière du FL210. À 9 h 22, l'avion survolait le VOR d'Ispahan (IFN). Le vol a demandé l’autorisation de descendre du FL210 au FL170. Cela a été approuvé par le CAC de Téhéran. Le vol suivait la voie aérienne W114 de l’aide navale OBTUX au DVOR / DME de Yasuj. L'altitude minimale sur cette voie aérienne est le FL170. L'altitude minimale de sécurité (MSA) sur le secteur proche de l'aéroport de Yasuj est de 1 500 mètres.

Les conditions météorologiques signalées à l'équipage indiquaient un plafond nuageux de 15 000 pieds. En dépit de leur autorisation pour le FL170 et le MSA dans la région, l’équipage a ensuite choisi le FL150 comme altitude cible.
Le vol s’est stabilisé au FL150 à 09h28 et les systèmes de dégivrage et d’antigel ont été activés. Par la suite, l’équipage de conduite a sélectionné le mode altitude du pilote automatique sur FL150. L’appareil a ensuite pénétré dans une vague de montagne avec des vents verticaux (à courant ascendant) pouvant atteindre 3 000 ft / min, avec les conditions de givrage associées. Depuis que le pilote automatique a tenté de maintenir le FL150, la puissance du moteur a été réduite au ralenti et l'avion s'est incliné de -4 °. Dans ces conditions, la vitesse est progressivement réduite par rapport à une vitesse calibrée de 205 nœuds.

À 9 h 29 min 44 s, l'équipage de conduite a désactivé les systèmes de dégivrage et d'antigivrage. L'aéronef est ensuite entré dans un courant descendant de vague de montagne. Le moteur a augmenté et le nez s'est cabré parce que le pilote automatique tentait de revenir au FL150. La CAS a quant à elle chuté à 130 nœuds.

Le pilote a ensuite sélectionné le FL140 sur le pilote automatique car la vitesse a chuté à 118 nœuds. L'avertissement de décrochage a retenti et le pilote automatique s'est déconnecté automatiquement. La vitesse a augmenté de 134 nœuds lorsque l'avion est descendu à une vitesse de -3200 ft / m. À 9 h 31 min 22 s, l'équipage de conduite a réactivé le pilote automatique et a défini le FL150 comme altitude cible.

Quatre secondes plus tard, l'aéronef s'est rapproché du terrain montagneux environnant et l'alarme EGPWS s'est déclenchée. L'altitude radio à cet endroit était de 3643 pieds (altitude de pression: 13869 pieds).

Le pilote automatique a de nouveau été désengagé alors que l'avion continuait à perdre de l'altitude. Incapable de reprendre de l'altitude, l'équipage de conduite a remarqué que le flanc de la montagne devant l'avion avait fait rouler l'avion -86 ° à gauche. Le nez en cabré, l'avion a percuté le flanc d'une montagne à 09h31h41.
L’épave a été retrouvée le lendemain à une altitude d’environ 3600 m (11800 pieds). Les conditions météorologiques sur le lieu de l'accident comprenaient de la neige et des vents violents.
Cause probable:

Causes probables (du rapport final):
La cause principale de l'accident:
L'accident est dû à plusieurs chaînes de causes considérées, mais le «facteur humain» a joué un rôle principal dans la conclusion du scénario. L’action de l’équipage du poste de pilotage qui a créé des conditions dangereuses pour le vol est considérée comme la cause principale. Sur la base des preuves fournies, les membres de l’équipage du poste de pilotage ont
commis les erreurs suivantes: - poursuite vers l’aéroport de Yasouj pour atterrir contre le manuel d’utilisation de la société, en raison du plafond à basse altitude du nuage et de la masse nuageuse correspondante. Ils devraient détourner à l'autre aéroport.
- Descente à une altitude non autorisée en dessous du minimum de la route et du MSA
- Manque de CRM en vol
- Insuffisance de la récupération du décrochage (réglage des volets, vitesse maximale).
- Utilisation inappropriée du pilote automatique après le décrochage
- Anticipation inadéquate en cas de mauvais temps basée sur l'OM (nuages, turbulence et givrage ...)
- Action rapide pour éteindre le système antigel et l'AOA
- Non-respect des listes de vérification et de l'appel standard par les deux pilotes

Facteurs contributifs:

les facteurs contributifs à cet accident comprennent , mais sans s'y limiter , les suivantes:
- la compagnie aérienne n'a pas été en mesure de détecter systématiquement des défaillances à propos de:
- l' efficacité de la formation des équipages sur les météorologie, l' OM, SOP, ...
- Supervision opérationnelle suffisante sur les comportements des pilotes
- Absence de SIGMET sur Mountain Wave ou Severe Mountain wave
- Procédure peu claire pour la récupération de décrochage dans FCOM
- Manque d'avertissement dans les manuels de l'avion par le fabricant pour sensibiliser les équipages de conduite à la vague de montagne.
- Absence de système APM pour alerter l'équipage de la dégradation des performances

Image

Le rapport intermédiaire:

https://reports.aviation-safety.net/201 ... EP-ATS.pdf

Image

Page 3 sur 3 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/