WWW.CRASH-AERIEN.AERO
http://www.crash-aerien.news/forum/

Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou
http://www.crash-aerien.news/forum/atterrissage-d-un-sukhoi-superjet-de-aeroflot-en-feu-a-moscou-t39905-210.html
Page 15 sur 17

Auteur:  MCR boy [ Jeu 23 Mai 2019 13:30 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

Quelques infos

https://www.flightglobal.com/FlightPDFArchive/1989/1989%20-%200333.PDF

JAS 39 Gripen crash in Stockholm 1993 Aug 08 report summary

Edit : attention, finalement pas sûr que ce dernier lien concerne l'accident de la vidéo. Recherche en cours...

Auteur:  CTYONE [ Jeu 23 Mai 2019 14:09 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

MCR boy Image a écrit:
Quelques infos

https://www.flightglobal.com/FlightPDFArchive/1989/1989%20-%200333.PDF

JAS 39 Gripen crash in Stockholm 1993 Aug 08 report summary

Edit : attention, finalement pas sûr que ce dernier lien concerne l'accident de la vidéo. Recherche en cours...

Le lien concerne l'accident du 8 août 1993 alors que la vidéo concerne l'accident du prototype Gripen JAS 39-1 le 2 février 1989.
L’accident est le résultat d’une oscillation induite par le pilote.

Auteur:  enolagay [ Jeu 23 Mai 2019 16:06 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

On ne voit pas d'éjection du pilote et dans la deuxième citation donnée par "Biscione", la traduction gogole dit " l'avion est en réparation " !! :roll:
Va y avoir du taff !!! :lol:

Auteur:  Biscione [ Jeu 23 Mai 2019 16:43 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

enolagay Image a écrit:
On ne voit pas d'éjection du pilote et dans la deuxième citation donnée par "Biscione", la traduction gogole dit " l'avion est en réparation " !! :roll:
Va y avoir du taff !!! :lol:


les infos que j'ai mis ne sont pas en lien avec la vidéo (erreur de ma part)

Auteur:  enolagay [ Jeu 23 Mai 2019 17:52 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

Ah je comprend mieux, je trouvais ça un peu bizard quand même.
Et comme on dit, " errare humanum est " :mrgreen:

Auteur:  Iceman 29 [ Lun 27 Mai 2019 13:57 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

https://news.aviation-safety.net/2019/0 ... n-landing/

Le ministère russe des Transports a rendu publique les circonstances de l'accident du 5 mai du Sukhoi Superjet, à l'aéroport Sheremetyevo, à Moscou.

Le vol 1492 d’Aeroflot a décollé de la piste 24C de l’aéroport de Sheremetyevo à 18h03, heure locale, sur un vol régulier à destination de Mourmansk, en Russie. La visibilité était bonne, mais il y avait quelques nuages ​​Cumulonimbus près de l’aérodrome à 6000 pieds.

L’équipage de conduite a engagé le pilote automatique alors que l’avion franchissait une hauteur de 215 m (700 ft). À 18h08, alors que l’appareil montait à une altitude d’environ 2700 m (8900 ft), une défaillance du système électrique s’est produite. À ce stade, l'avion se trouvait à 30 km à l'ouest-nord-ouest de l'aéroport dans une zone d'activité orageuse.

Le commandant de bord a assumé le contrôle manuel de l’avion et l’équipage a réussi à établir un contact radio en UHF. Le vol n'a pas pu contacter le contrôleur d'approche et a ensuite sélectionné le code de transpondeur d'urgence 7600 (perte de communication radio).

Vers 18 h 17, l’avion a dépassé l’axe de la piste après s’être tourné vers le cap de la piste. L'altitude à à ce moment était d'environ 2400 pieds. L’appareil a poursuivi son virage à droite, a complété un cercle et a procédé à l’approche finale de la piste 24L. Les volets ont été sélectionnés à 25 °, ce qui était le réglage recommandé pour l'atterrissage au-dessus de la masse maximale à l'atterrissage.

À 18 h 26, l'équipage de conduite a sélectionné le code de transpondeur d'urgence 7700 (urgence).
Lors d'une descente de 335 à 275 m, le système d'avertissement de cisaillement de vent a retenti cinq fois: “Go around. Windshear ahead”.

A une altitude de 80 m (260 ft), l'appareil est descendu au-dessous de la trajectoire de descente et à une hauteur de 55 m (180 ft), l'avertissement du TAWS a retenti: « Glide Slope » .À partir de ce moment, la vitesse a augmenté 170 noeuds.

À 18 h 30, l’appareil a survolé le seuil de piste et a atterri à 900 m au-delà du seuil à une vitesse de 158 nœuds. Le touché a eu lieu à une force d'au moins 2,55 g, puis a rebondi à une hauteur d'environ 2 m.

Après deux secondes, l’avion atterrit à nouveau sur le train avant avec une charge verticale de 5,85 g et rebondit à une hauteur de 6 m.

Le troisième atterrissage de l’avion a eu lieu à une vitesse de 140 nœuds avec une surcharge verticale d’au moins 5 g. Cela a entraîné une rupture de la structure de l'aile et des canalisations de carburant. Des flammes ont éclaté et ont envahi l'arrière de l'avion.

L’avion s’est immobilisé sur l’herbe entre la piste 24L et deux voies de circulation. Une évacuation d'urgence a ensuite été effectuée alors que des flammes ont rapidement envahi le fuselage arrière.

https://www.youtube.com/watch?v=VVw-mDf93Nc


https://youtu.be/WmvcoAPLeuA

Auteur:  Aviation Analyst [ Lun 27 Mai 2019 16:08 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

Tinos Image a écrit:
MCR boy Image a écrit:
Merci à tous pour les articles.

Des rebonds à +5g, c'est du brutal...


C’est ce qu’a du penser le train, surtout que c’était la troisième fois qu’il se faisait taper dessus. Pourquoi pas de remise de gaz au deuxième, ça reste un mystère pour moi.


Le bounce recovery est une des manoeuvres les plus délicates à effectuer et c'est une notion essentielle décrite en termes de procédures dans tous les bons manuels.

la décision doit être instantanée et a deux options, soit tenter de poser l'avion à nouveau avec une assiette modérée, sans arrondir ou alors remise de gaz immédiate avec priorité à l'affichage d'une assiette aux alentours de 10° ( fermement bloquée à cette valeur ) en attendant que la poussée arrive. Certes ça va prendre 6 secondes, mais l'avion vole avec sa marge de vitesse à l'atterrissage, et s'il retouche ce n'est pas grave. Du moment qu'il a une assiette stable supérieure à celle de lift off.

Mais le plus important est que ce n'est pas au deuxième rebond qu'on remet les gaz, MAIS AU PREMIER !

SITUATION AWARENESS

Pour être académique une telle " remise de gaz " s'appelle un " Rejected Landing "



Bounced Landing Recovery
If the airplane should bounce, hold or re-establish a normal landing attitude and add thrust as necessary to control the rate of descent. Thrust need not be added for a shallow bounce or skip. When a high, hard bounce occurs, initiate a go-around. Apply go-around thrust and use normal go-around procedures. Do not retract the landing gear until a positive rate of climb is established because a second touchdown may occur during the go-around.
Copyright © The Boeing Company. See title page for details.
6.10 FCT 737 NG (TM) October 31, 2005
Touchdown
Landing
737 NG Flight Crew Training Manual
Bounced landings can occur because higher than idle power is maintained through initial touchdown, disabling the automatic speedbrake deployment even when the speedbrakes are armed. During the resultant bounce, if the thrust levers are then retarded to idle, automatic speedbrake deployment can occur resulting in a loss of lift and nose up pitching moment which can result in a tail strike or hard landing on a subsequent touchdown.
Rejected Landing
A rejected landing maneuver is trained and evaluated by some operators and regulatory agencies. Although the FCOM/QRH does not contain a procedure or maneuver titled Rejected Landing, the requirements of this maneuver can be accomplished by doing the Go-Around Procedure if it is initiated prior to touchdown. Refer to Chapter 5, Go-Around after Touchdown, for more information on this subject.
Normal Touchdown Attitude
The following figures illustrate the effect of airspeed on body attitude on touchdown. It shows normal touchdown attitude for flaps 30. If flare control and thrust are excessive near touchdown, the airplane tends to float in ground effect.
With proper airspeed control and thrust management, touchdown occurs at no less than VREF - 5. The illustration shows that touchdown at a speed significantly below VREF seriously reduces aft fuselage-runway clearance.

Auteur:  MCR boy [ Lun 27 Mai 2019 18:53 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

Aviation Analyst Image a écrit:
Tinos Image a écrit:

C’est ce qu’a du penser le train, surtout que c’était la troisième fois qu’il se faisait taper dessus. Pourquoi pas de remise de gaz au deuxième, ça reste un mystère pour moi.



Bounced Landing Recovery
If the airplane should bounce, hold or re-establish a normal landing attitude and add thrust as necessary to control the rate of descent. Thrust need not be added for a shallow bounce or skip.


Autre mystère, mais il n'est pas tout seul, des vidéos de meeting montrent la même erreur, il repousse sur le manche à chaque rebond, au lieu de maintenir l'assiette.
Et ça ne pardonne pas ...

Cf 1min 31s

Auteur:  Tinos [ Lun 27 Mai 2019 19:27 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

Citation:

Le bounce recovery est une des manoeuvres les plus délicates à effectuer et c'est une notion essentielle décrite en termes de procédures dans tous les bons manuels.

la décision doit être instantanée et a deux options, soit tenter de poser l'avion à nouveau avec une assiette modérée, sans arrondir ou alors remise de gaz immédiate avec priorité à l'affichage d'une assiette aux alentours de 10° ( fermement bloquée à cette valeur ) en attendant que la poussée arrive. Certes ça va prendre 6 secondes, mais l'avion vole avec sa marge de vitesse à l'atterrissage, et s'il retouche ce n'est pas grave. Du moment qu'il a une assiette stable supérieure à celle de lift off.

Mais le plus important est que ce n'est pas au deuxième rebond qu'on remet les gaz, MAIS AU PREMIER !

SITUATION AWARENESS

Pour être académique une telle " remise de gaz " s'appelle un " Rejected Landing "



Bounced Landing Recovery
If the airplane should bounce, hold or re-establish a normal landing attitude and add thrust as necessary to control the rate of descent. Thrust need not be added for a shallow bounce or skip. When a high, hard bounce occurs, initiate a go-around.
Citation:


Vous avez absolument raison.
Je voulais juste donner au pilote le bénéfice du doute au premier bounce, encore modeste.
Mais en regardant mieux la vidéo, l’assiette surprenante avant le premier rebond aurait du enlever tout doute au pilote quant à un shallow bounce.

Auteur:  MCR boy [ Lun 27 Mai 2019 19:51 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

Tinos Image a écrit:
Je voulais juste donner au pilote le bénéfice du doute au premier bounce, encore modeste.
Mais en regardant mieux la vidéo, l’assiette surprenante avant le premier rebond aurait du enlever tout doute au pilote quant à un shallow bounce.


On peut donner le bénéfice du doute sur une décision de pilote, mais là c'est du pilotage.
Evidemment les commandes en loi directe sont difficiles à doser, mais là il pousse sur le manche au dessus de la piste, c'est la meilleure recette pour casser du bois ou de la ferraille.

C'est surprenant parce c'est une erreur qu'un pilote privé bien formé ne fait pas (ou plus...)

Auteur:  CTYONE [ Lun 27 Mai 2019 20:26 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

MCR boy Image a écrit:
Tinos Image a écrit:
Je voulais juste donner au pilote le bénéfice du doute au premier bounce, encore modeste.
Mais en regardant mieux la vidéo, l’assiette surprenante avant le premier rebond aurait du enlever tout doute au pilote quant à un shallow bounce.


On peut donner le bénéfice du doute sur une décision de pilote, mais là c'est du pilotage.
Evidemment les commandes en loi directe sont difficiles à doser, mais là il pousse sur le manche au dessus de la piste, c'est la meilleure recette pour casser du bois ou de la ferraille.

C'est surprenant parce c'est une erreur qu'un pilote privé bien formé ne fait pas (ou plus...)

C'est même dans le manuel du pilote d'ULM dernière édition, page 144 :roll: :

Image

Auteur:  MCR boy [ Lun 27 Mai 2019 21:26 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

Ben oui, savoir gérer un rebond c'est même un des pré-requis pour le lâcher.
Et même avec un élève adroit ou chanceux qui n'a jamais rebondi, on lui met un coup de manche à l'arrondi pour qu'il remonte.

Tiens, une anecdote me revient...

Auteur:  Alancay [ Jeu 30 Mai 2019 22:29 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

MCR Boy a écrit : "C'est surprenant parce c'est une erreur qu'un pilote privé bien formé ne fait pas (ou plus...)"

C'est exactement ce que je me suis dit et (même si cela remonte, hélas, déjà à un demi siècle!)
j'entends encore mon instructeur expliquer, et me rappeler, notamment juste avant mon lâcher, que dans le cas d'un rebond pas assez important pour justifier une remise de gaz et un tour de piste pour une nouvelle approche, il ne fallait surtout pas rendre la main mais conserver l'assiette en remettant brièvement "un poil de gaz" pour "souffler l'empennage horizontal" et amortir ainsi le retour vers le sol.

Mais sur un avion de tourisme monomoteur à hélice, et par définition fort léger, c'est une manoeuvre qui ne présente guère de difficulté car son effet est quasiment instantané, ce qui n'est certainement pas le cas sur un gros jet de plusieurs dizaines de tonnes, ne serait-ce d'ailleurs qu'en raison de l'inertie des réacteurs.

Auteur:  Tinos [ Ven 31 Mai 2019 18:31 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

Alancay Image a écrit:
MCR Boy a écrit : "C'est surprenant parce c'est une erreur qu'un pilote privé bien formé ne fait pas (ou plus...)"

C'est exactement ce que je me suis dit et (même si cela remonte, hélas, déjà à un demi siècle!)
j'entends encore mon instructeur expliquer, et me rappeler, notamment juste avant mon lâcher, que dans le cas d'un rebond pas assez important pour justifier une remise de gaz et un tour de piste pour une nouvelle approche, il ne fallait surtout pas rendre la main mais conserver l'assiette en remettant brièvement "un poil de gaz" pour "souffler l'empennage horizontal" et amortir ainsi le retour vers le sol.

Mais sur un avion de tourisme monomoteur à hélice, et par définition fort léger, c'est une manoeuvre qui ne présente guère de difficulté car son effet est quasiment instantané, ce qui n'est certainement pas le cas sur un gros jet de plusieurs dizaines de tonnes, ne serait-ce d'ailleurs qu'en raison de l'inertie des réacteurs.


Certainement, mais si on lit attentivement le compte-rendu russe -au dessus -, à 80 pieds, le pilote remet un peu de gaz, sous l’avertissement qu’il est en dessous du plan, ce qui lui fait prendre trop de vitesse (170 kts ), et dépasser de beaucoup le seuil de piste, il doit vouloir absolument se poser et pousse dur le manche, l’effet à piquer plus la vitesse excessive lui fait faire un rebond, et là il continue à pousser le manche ce qui lui fait taper violemment une deuxième fois, jusqu’à la catastrophe.
Pas une seule fois, on ne voit à la vidéo un comportement qui indiquerait une tentative de reprendre une assiette un peu cabrée, un filet de gaz, ou une remise de gaz esquissée.
C’est ce comportement qui m’étonne de la part d’un pilote expérimenté : qu’est ce qui a pu le pousser à oublier les notions de bases du pilotage, que vous venez de rappeler ?
Toutes les excuses que vous donnez expliqueraient qu’il n’ait pas réussi à sauver l’atterri, mais à regarder la vidéo et lire le compte rendu, on voit qu’il n’a même pas essayé.

Auteur:  enolagay [ Ven 31 Mai 2019 19:32 ]
Sujet du message:  Re: Atterrissage d'un Sukhoi SuperJet de Aeroflot en feu à Moscou

Je pense que même pour un débutant, le geste de ne pas pousser le manche au rebond c'est presque un geste réflexe, logique! Pousser le manche alors que la vitesse est déjà faible, ça ne laisse pas grand marge de manoeuvre !

Page 15 sur 17 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/