For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Mer 24 Aoû 2005 09:11

 Crash d'un B737 de la compagnie Hélios Airways
MessagePosté: Mer 24 Aoû 2005 09:11 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 23 Aoû 2005 08:23
Localisation: Paris
Grammatikos (Grèce) - Un avion de la compagnie aérienne chypriote Helios Airways a percuté une montagne non loin de la ville de Grammatikos (Grèce) suite à l'arrêt de ses deux moteurs survenant après un manque de carburant après, semble-t-il, que toutes les personnes à bord aient perdu connaissance à cause d'une absence de pressurisation.

L'avion, Un Boeing 737-300, immatriculé 5B-DBY, vol ZU522, qui effectuait la liaison entre l'aéroport international de Larnaca (Chypre) et l'aéroport international Elefthérios Venizélos de Athènes (Grèce) avec 115 passagers et 6 membres d'équipage à bord, avait décollé vers 9h00, heure locale, pour un vol d'un peu plus d'une heure. Alors que l'appareil arrivait à son altitude de croisière, à cause d'une erreur des pilotes qui ont oublié de pressuriser l'appareil, tout le monde à bord à alors perdu connaissance. L'avion a traversé l'espace aérien d'Athènes, a dépassé l'aéroport avant de commencer à descendre après qu'un des moteurs puis le deuxième s'arrête avant de percuter une colline au nord d'Athènes.

image

Deux chasseurs F16 grecs qui avaient accompagné l'appareil durant la dernière partie de son vol avant le crash ont vu une personne entrer dans le cockpit, sans masque respiratoire mais ne sont pas parvenus à établir le contact. L'avion s'est écrasé vers midi, il n'y a eu aucun survivants.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Jeu 08 Sep 2005 10:15

 
MessagePosté: Jeu 08 Sep 2005 10:15 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 25 Aoû 2005 00:32
Localisation: Tout à l'Ouest de l'Europe
« Confusion au sein de l'équipage

Une accumulation d'erreurs de l'équipage après plusieurs incidents serait à l'origine du crash du Boeing chypriote près d'Athènes le 14 août dernier causant la mort de 121 personnes, révèle mercredi le Herald Tribune selon des informations obtenues auprès des autorités grecques. Selon ce journal, l'équipage n'est pas parvenu notamment à identifier la dépressurisation de la cabine avant de subir lui-même le manque d'oxygène et de s'évanouir.

A la confusion qui régnait à bord de l'appareil se sont ajoutées les difficultés à communiquer en anglais - le langage international du trafic aérien - entre le pilote allemand et son jeune et inexpérimenté co-pilote chypriote, précise le Herald Tribune. Le Boeing 737 de la compagnie chypriote à bas prix Helios se rendait de Larnaca à Prague, via Athènes, quand l'accident s'est produit. Tous les occupants de l'appareil, dont une majorité de Chypriotes grecs, ont été tués dans l'accident, le plus grave jamais survenu en Grèce. »

Après les vérifications de la maintenance, il va aussi falloir vérifier le niveau d'anglais des pilotes !! Y a du boulot !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 30 Sep 2005 00:36

 
MessagePosté: Ven 30 Sep 2005 00:36 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 25 Aoû 2005 00:32
Localisation: Tout à l'Ouest de l'Europe
Deux vols retardés dimanche pour des problèmes techniques. La polémique sur le crash du 737 chypriote prend le relais des enquêtes

Le récent accident d'avion faisant 121 morts au Nord-Est d'Athènes a visiblement augmenté la vigilance sur le ciel grec. Mais, c'est sur fond de polémiques sur les responsabilités à attribuer que deux vols retardés dimanche à Chios et Larnaca, respectivement d'Aegean Airlines et d'Olympic, pour des problèmes techniques.

Le vol 277 de la compagnie privée Aegean Airlines effectuant la liaison Chios-Athènes dimanche a été retardé de plusieurs heures, suite à un problème technique contraignant le pilote a faire demi-tour. Un autre vol d'Olympic a dû rester au sol pour une vérification de dernière minute de son système de climatisation.

Un appareil de type AVRO RJ-100 avec 100 passagers et 5 membres d'équipage a bord a décolle de l'aéroport de Chios a 18h35, alors que quelques minutes plus tard le pilote constatait des signes d'un incendie éventuel d'un des réacteurs. Apres avoir pris contact avec la tour de contrôle, et selon les recommandations du constructeur, l'appareil se posait sans problème sur la piste qu'il venait de quitter.

Cette information connue, un autre appareil d'Aegean décollait d'Athènes pour prendre en charge les passagers, alors qu'une équipe de techniciens est attendue à Chios pour vérifier l'éventualité d'un incendie de réacteur voire s'il s'agissait d'une erreur des commandes électroniques.

Par ailleurs, un peu plus tôt dans la journée, on apprenait qu'un vol d'Olympic Airlines (vol 336 Larnaca-Thessalonique) était cloué au sol pour des raisons inconnues. Selon des informations, il aurait été constate sur ce Boeing 737 des problèmes dans le système de climatisation. Quelques heures plus tard, les 126 passagers embarquaient à nouveau.

Rumeurs sur des démissions dans l'Aviation civile grecque

Le Service de l'Aviation civile (YPA) a démenti samedi catégoriquement des informations des médias selon lesquelles le Premier ministre, Costas Caramanlis, a demandé des démissions des membres de ce service après le crash du Boeing de la compagnie chypriote Hélios le dimanche 14 août.

\"Eleftherotypia\", notamment, avait titré en première page, qu'après considération des négligences de la direction de YPA dans le suivi et contrôle du Boeing chypriote dès son entrée dans le FIR d'Athènes, le gouvernement demandait un éclaircissement des responsabilités.

Toutefois, lundi, le ministre d'Etat et porte-parole du gouvernement, Theodoros Roussopoulos, répondant aux questions relatives à la demi-heure que s'est écoulée entre l'entrée du Boeing dans l'espace du FIR d'Athènes et la première alerte donnée, a rappelé que si au terme de l'enquête il y avait des manquements dans l'applications des procédures prévues, alors il y aurait des sanctions.

C'est dire que le décodage des deux boîtes noires devient crucial.

Samedi, les laboratoires d'analyses à Athènes annonçaient que les taches de sang trouvé sur le tableau de bord de l'appareil étaient celles du steward, Andreas Prodromos. Les medias avaient souvent parlé de lui soulignant qu'il avait été promu pilote de ligne et servait provisoirement comme stewart pour Helios. Les résultats des qui confirmeraient donc qu'il soit la personne ayant essayé de prendre le contrôle de l'appareil dans un ultime effort d'éviter la tragédie

Les services de médicine légiste ont informé par ailleurs que cette semaine seraient connus les résultats des examens toxicologiques, alors que d'ici 15 jours on disposerait ceux de l'identification des corps par DNA. 27 corps déjà identifiés ont été transférés à Chypre dimanche soir.

Entre temps, la compagnie aérienne Helios a annoncé samedi la suspension des vols de ce jour à destination de la Grande-Bretagne, Paris et Varsovie. Le vol pour Londres devait avoir lieu sur un appareil de la compagnie israélienne Arkia. D'autres appareils ont été loués en Bulgarie. Aucune explication n'a été donnée sur l'annulation de ces vols, Hélios informant seulement que ses deux Boeing 737-800 seront contrôlés par la compagnie suédoise SAS.

Et, alors qu'à l'aéroport de Larnaca des retards pouvaient atteindre les dix heures, la presse chypriote soulignait la présence d'anciens ministres et des membres de la famille de l'ex-président de Chypre, Glafkos Cléridès, dans le conseil d'administration de Hélios et s'interrogeait sur d'éventuelles faveurs concernant les licences de la compagnie.

Enfin, les soucis des Grecs avec l'aviation civile, n'empêchent pas les activités militaires de suivre leur train-train. Selon des sources proches de l'état-major général de la défense nationale, 34 avions turcs ont pénétré en Egée sans déposer de plans de vol et ont violé dans 5 cas l'espace aérien national au nord et au centre de l'Egée. Les avions turcs ont tous fait l'objet d'une reconnaissance et ont été interceptés par l'aviation grecque.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 05 Oct 2005 21:55

 Re:
MessagePosté: Mer 05 Oct 2005 21:55 
Hors ligne
Grand Reporter

Inscription: Jeu 25 Aoû 2005 11:49
Localisation: Nice-Cote d'Azur
Alain a écrit:
Samedi, les laboratoires d'analyses à Athènes annonçaient que les taches de sang trouvé sur le tableau de bord de l'appareil étaient celles du steward, Andreas Prodromos. Les medias avaient souvent parlé de lui soulignant qu'il avait été promu pilote de ligne et servait provisoirement comme stewart pour Helios. Les résultats des qui confirmeraient donc qu'il soit la personne ayant essayé de prendre le contrôle de l'appareil dans un ultime effort d'éviter la tragédie


L'histoire ne précise pas si c'était un ancien steward reconverti comme pilote de ligne ou un pilote de ligne qui faisait stewart ?? La différence est d'importance..


Modifié en dernier par Litan le Sam 11 Aoû 2007 18:15, modifié 1 fois.

  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 24 Oct 2005 23:37

 
MessagePosté: Lun 24 Oct 2005 23:37 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 23 Aoû 2005 08:23
Localisation: Paris
Le Figaro croit savoir que le Boeing chypriote d'Helios Airways qui s'est écrasé le 14 août près d'Athènes n'avait pas été pressurisé par l'équipage. L'accident avait coûté la vie à 121 personnes.

Le Boeing chypriote d'Helios Airways qui s'est écrasé le 14 août près d'Athènes, provoquant la mort de 121 personnes, n'avait pas été pressurisé par l'équipage, affirme samedi Le Figaro. "Dès le décollage, la valve de régulation à l'arrière du fuselage est restée ouverte (...). L'équipage a placé la vanne de pressurisation en mode manuel, donc ouverte, laissant l'avion à la pression atmosphérique", assure le quotidien. Le Figaro, qui ne cite pas ses sources, affirme avoir "eu connaissance de cette anomalie révélée par l'enregistreur de vol".

Une semaine après l'accident, le chef de la commission d'enquête, Akrivos Tsolakis, avait révélé depuis Athènes que l'accident du Boeing était survenu à la suite d'un problème de pressurisation suivi d'une panne de carburant. Le 7 septembre, l'International Herald Tribune avait assuré que l'équipage n'était pas parvenu notamment à identifier la dépressurisation de la cabine avant de subir lui-même le manque d'oxygène et de s'évanouir. Le Boeing 737 de la compagnie chypriote à bas prix Helios se rendait de Larnaca à Prague, via Athènes, quand l'accident s'est produit.

_________________
Retrouvez toutes les informations sur le flash-info du site et l'application pour iPhone
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Dim 24 Sep 2006 16:53

 Crash d' Helios 10/2005 ; une video explicative
MessagePosté: Dim 24 Sep 2006 16:53 
me promenant sur un site britannique d'aviation, j ai trouvé cette video, en anglais hélas mais parfaitement comprehensible, qui retrace, reconstituées avec panneau de cockpit d'un 737 à l'appui, les causes du crash. La compagnie cypriote qui a gardé les memes ....mais changé de nom... vole désormais sous le nom d' A-Jet

https://secure.ajet.com/Ajet_complete.wmv


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  

Sam 04 Nov 2006 11:34

 
MessagePosté: Sam 04 Nov 2006 11:34 
Hors ligne
Grand Reporter

Inscription: Jeu 25 Aoû 2005 11:49
Localisation: Nice-Cote d'Azur
Sortie du rapport final sur le crash du Boeing de Helios. C'est volumineux (198 pages), en PDF et en anglais. Pour les amateurs et les spécialistes !

http://www.crash-aerien.com/documents/FINAL_REPORT_5B-DBY.pdf


Modifié en dernier par Litan le Sam 11 Aoû 2007 18:15, modifié 1 fois.

  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 17 Jan 2007 14:28

 
MessagePosté: Mer 17 Jan 2007 14:28 
Hors ligne
Novice Aérien
Novice Aérien
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 15 Jan 2007 16:44
Localisation: lyon
Une qustion neophyte? la pressurisation n'est pas automatique? les PNC ou passagers ont bien du s'apercevoir de qqch? quelle est la procedure ds ce cas, revenir à une altitude respirable?


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 17 Jan 2007 16:08

 
MessagePosté: Mer 17 Jan 2007 16:08 
Hors ligne
Réparateur de Dirigeable
Réparateur de Dirigeable
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 31 Oct 2006 09:34
la préssurisation est automatique,mais comme toute fonction sur un appareil,on peut la controler manuellement.Ils se sont rendus comptes de quelquechose assurement!D'après l'enquete, je crois que les enqueteurs ont établits les masques ont étés déployés,mais que ceux du poste de pilotage notament ne marchaient pas,ce qui a mis KO les pilotes.De plus,les pilotes n'ont pas su détecter ce qui a provoqué la dépressurisation....
Dans ce cas,il faut d'urgence déployer les masques et redescendre(pour ne pas soumettre les passagers à une pression trops forte),et se poser.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 17 Jan 2007 16:49

 
MessagePosté: Mer 17 Jan 2007 16:49 
Hors ligne
Novice Aérien
Novice Aérien
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 15 Jan 2007 16:44
Localisation: lyon
On dirait que c'est tres souvent un enchainement d'incidents qui provoque une catastrophe!!!


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mer 17 Jan 2007 17:41

 
MessagePosté: Mer 17 Jan 2007 17:41 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 25 Aoû 2005 00:32
Localisation: Tout à l'Ouest de l'Europe
Theshield a écrit:
On dirait que c'est tres souvent un enchainement d'incidents qui provoque une catastrophe!!!


C'est très exactement cela ! Un bon exemple est la catastrophe aérienne au-dessus de Zagreb en Yougolasvie dans les années 70 où l'un des facteurs de cet accident est qu'un des contrôleurs aériens attendait un logement de fonction depuis une éternité et logeait en attendant dans une piaule insalubre. Il y a eu un très bon téléfilm à ce sujet voila un paquet d'années démontrant justement qu'une catastrophe aérienne n'est jamais le résultat d'une unique faute.

http://en.wikipedia.org/wiki/1976_Zagreb_mid-air_collision


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 11 Aoû 2007 18:14

 
MessagePosté: Sam 11 Aoû 2007 18:14 
Hors ligne
Grand Reporter

Inscription: Jeu 25 Aoû 2005 11:49
Localisation: Nice-Cote d'Azur
Les familles de victimes vont poursuivre le gouvernement chypriote estimant que la compagnie aérienne Hélios Airways aurait du voir sa licence d'exploitation révoquée suite à de graves manquements concernant la sécurité.

Citation:
Cyprus government sued in Helios air disaster

Cypriot relatives of passengers killed when an airliner ran out of oxygen and slammed into a Greek hillside are claiming damages from the state arguing that Cyprus's civil aviation authority was at fault, their lawyer said Saturday. Lawyer Andreas Papacharalambous told CyBC state radio that relatives had filed 23 lawsuits in Cypriot courts claiming that negligence and foot dragging by civil aviation led to the Helios Airways crash on August 14, 2005. He said conclusions by accident investigators plus eyewitness testimony supported the argument that the state bore some responsibility for the crash that killed all 121 on board the Boeing 737-300.

Relatives claim Helios should have had its license revoked before the crash when it failed to meet certain air safety standards but an overly lenient civil aviation allowed operations to continue. The lawyer said the compensation claims, filed before the Cyprus courts on Thursday, ranged from 250,000 to one million Cyprus pounds (585,000 to 2.34 million dollars), depending on individual circumstances. Papacharalambous said the legal process could take up to two years. Memorial services and remembrance events will take place across the island -- including a candle-lit vigil on Saturday -- to mark the second anniversary of the crash.

Last month, relatives also filed claims in Greece, demanding 76 million euros (105 million dollars) from US aircraft maker Boeing. The damages claim was based on the belief that confusing sound alarms had contributed to the cutting of oxygen to the cabin and the crash. The aircraft was being operated by the island's first low-budget Cypriot carrier Helios Airways. The crash, in which passengers and crew appeared to be in oxygen-starved sleep, was the worst air accident for both Greece and Cyprus.

The air at high altitude contains little oxygen and airliners are equipped with systems to compensate. Earlier this week, Greek crash investigator Akrivos Tsolakis was quoted as saying that around 200 incidents involving Boeing's air pressure system have been recorded, with disaster only being avoided at the last minute. The Helios accident made headlines around the world as one of the most puzzling in aviation history. After leaving Larnaca airport for a flight to Prague via Athens, the plane flew on auto-pilot for more than two hours, ending in wreckage on a rural hillside outside Athens.

When the airliner entered Greek airspace and failed to respond to calls, the pilots of two Greek F-16 fighters were sent in pursuit and saw that the captain's seat was empty and that a second person was wrestling with the controls. In October, a Greek investigation commission said the Helios pilots had failed to recognise early warnings of a drop in cabin pressure and had omitted to switch pressurisation from manual to automatic in pre-flight checks. But it also blamed Boeing for taking inadequate measures to rectify similar pressurisation \"incidents\" on the same type of aircraft.

An on-going criminal investigation in Cyprus into possible negligence by Cypriot aviation authorities, or the company itself, has yet to yield any results. Most of the victims on board were Cypriots going on summer vacation, some children deemed too young to travel lost their entire family. The operating licence for Helios was revoked and 6.6 million dollars of its assets were frozen in November. The company was re-named Ajet Aviation which ceased flight operations late last year.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Dim 15 Juin 2008 19:40

 
MessagePosté: Dim 15 Juin 2008 19:40 
Le rapport d'enquête technique de cet accident est très intéressant à lire. En effet, c'est la première fois qu'une enquête ose déterminer des causes latentes grâce au Captain Akrivos D. Tsolakis. Malheureusement, l'importance de ce document pour la prévention des accidents a été totalement occultée. Le BEA devrait s'en inspirer pour retrouver un peu de crédibilité...

Latent causes (extrait)
1. The Operator’s deficiencies in organization, quality management and safety culture, documented diachronically as findings in numerous audits.
2. The Regulatory Authority’s diachronic inadequate execution of its oversight responsibilities to ensure the safety of operations of the airlines under its supervision and its inadequate responses to findings of deficiencies documented in numerous audits.


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  

Dim 12 Oct 2008 09:14

 
MessagePosté: Dim 12 Oct 2008 09:14 
Theshield a écrit:
Une qustion neophyte? la pressurisation n'est pas automatique? les PNC ou passagers ont bien du s'apercevoir de qqch? quelle est la procedure ds ce cas, revenir à une altitude respirable?


La pressioristation est automatique si on la regle sur automatique et si il y a un probleme il faut faire une descente d'urgence


  
home Haut
  
Répondre en citant le message  

Dim 28 Déc 2008 13:21

 
MessagePosté: Dim 28 Déc 2008 13:21 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Fév 2008 22:14
Localisation: LFRQ
Citation:
Cyprus charges five over 2005 air crash
www.chinaview.cn 2008-12-24 00:11:33

NICOSIA, Dec. 23 (Xinhua) -- Cyprus filed criminal charges on Tuesday against five persons deemed responsible for an deadly air crash which killed 121 people on board three years ago.

A Boeing 737-300 plane of Cyprus' budget company Helios Airways was flying from Larnaca to Czech capital Prague on Aug. 14, 2005 when it crashed into a hillside just north of Athens, capital of Greece. All passengers and crew members were killed in the air tragedy.

Deputy Attorney-General Akis Papasavvas said the five, whose names were not publicly disclosed yet, were charged with manslaughter and causing death by reckless act.

He noted that the charges include the most serious crime provided for in Cyprus' criminal code, with the manslaughter punishable with life sentence.

The response to the charges has been scheduled for Feb. 26.

Investigators in Greece concluded that the plane had flown on autopilot for nearly two hours before it crashed, with its pilots probably unconscious due to a serious drop in cabin pressure.

The investigation has pointed to possible human error. Boeing company and Cypriot civil aviation supervisors were also blamed by the grief-stricken relatives of the perished Cypriot holidaymakers.
Editor: Sun

_________________
Je ne suis pas un numéro ! (de siège)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO