For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Mer 26 Oct 2011 10:11

 Un A330 Neo ?
MessagePosté: Mer 26 Oct 2011 10:11 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Lun 02 Juil 2007 10:13
Localisation: LFLY
Article intéressant dans le Blog de Vincent Lamigeon, Challenges.fr :

"Airbus doit-il lancer un A330 NEO ?

A première vue, la question paraît incongrue. Lancer un nouveau programme A330 NEO, en gros un A330 remotorisé et remis au goût du jour avec des améliorations (cockpit, composites…) issues de l’A380 ou de l’A350 XWB : l’hypothèse était totalement taboue il y a encore quelques mois. Et puis, en plein de salon du Bourget, entre une commande de 15 milliards de dollars et une coupe de champagne, le patron d’AirAsia Tony Fernandes dégainait son Scud dans Challenges : « L'A350 est à l'évidence un excellent avion. Mais on aimerait d'abord qu'Airbus remotorise l'A330, que nous avons en flotte et qui reste un superbe appareil ». Enième provocation ou ébauche d’une vraie demande ? Revue de détail des arguments pour et contre l’A330 NEO.

POUR

- Certains clients le demandent.

La sortie de Tony Fernandes doit bien sûr être prise avec des pincettes. Un A330 revampé, c’était grosso modo le positionnement initialement retenu par Airbus pour contrer le B787 avec sa première version de l’A350, un A330 remotorisé, doté d’une nouvelle voilure et d’un empennage horizontal modifié. Ce projet avait été dézingué par Steven Udvar-Hazi, à l’époque patron tout-puissant du loueur ILFC, mais aussi par le boss de l’autre loueur GECAS et celui de Singapore Airlines. Pourquoi cette solution ferait-elle plus sens maintenant ? Parce que les trois ans et demi de retard du B787 et le report de la version A350-800 d’Airbus, plus l’augmentation du prix du carburant, ont fondamentalement changé la donne, assurent certains observateurs : les compagnies, plutôt que des promesses à moyen terme, veulent des certitudes immédiates. En gros, des avions éprouvés, des gains de consommation et de coûts opérationnels immédiats, comme le montre bien le succès de l'A320 NEO. La meilleure preuve ? L’A330 ne s’est jamais aussi bien vendu depuis que le B787 est sur le marché : il va passer à 10 appareils assemblés par mois en 2013, contre 8,5 actuellement. Idem pour le B777, qui continue à affoler les compteurs malgré le lancement de l’A350-1000, prévu pour 2017.


- L’A350-800 n’embrase pas les foules.

C’est, pour l’instant, le point faible de la gamme A350. L’A350-800 (270 sièges), version raccourcie de l’A350-900 (314 sièges) et remplaçant désigné de l’A330 (-200 mais surtout -300), a le plus grand mal à obtenir de nouvelles commandes : il plafonne à 131 appareils vendus quand la version -900 est à 361 engagements. Le programme a même perdu des commandes avec la conversion, depuis un peu plus d’un an, de près d’un quart de ses 180 commandes en version -900, plus grosse et plus rapide à livrer (fin 2013). C’est, entre autres, ce qui a motivé Airbus à annoncer à la veille du salon du Bourget le report des premières livraisons de la version -800 de 2014 à fin 2016. Si le directeur commercial John Leahy assure qu’ « il y a toujours un marché pour un appareil plus gros que l’A330-300 », donc pour la version -800, des experts comme Richard Aboulafia, analyste au cabinet américain Teal Group, estime que l’avion arrivera trop tard par rapport aux B787-8 et -9, avec des performances pas forcément faciles à tenir, le raccourcissement d’un avion étant un exercice périlleux (voir l’échec de l’A318, version raccourcie de l'A320). D’où la pression d’un Tony Fernandes pour moderniser une cellule qui a fait ses preuves, l’A330.


CONTRE

- Airbus n’a pas les moyens de lancer un nouveau programme

C’est l’argument qu’avait avancé Tom Enders à la conférence de presse Airbus du Bourget. Interrogé par Jon Ostrower, de Flight International, sur l’opportunité d’un A330 NEO, Major Tom avait éclaté de rire: « C’est une idée brillante, pourquoi n’y avons-nous pas pensé avant ? » John Leahy, sourire ultrabrite, reprend son boss : « Tu en as parlé à Tony Fernandes ? C’est une de ses idées. » Enders s'en tirera avec une de ces conclusions définitives qu'il affectionne : « Je pense que nous avons assez de pain sur la planche, merci beaucoup. » De fait, le développement de l’A350, de l’A320 NEO et de l’A400M met les ressources en ingénierie d’Airbus à rude épreuve, et pour un bout de temps : même si une modification type A320 NEO coûte dix fois moins cher qu’un programme lancé d’une feuille blanche, on verrait mal comment dégager des ressources sur un A330 NEO que Tony Fernandes est pour l’instant le seul à soutenir ouvertement. Sans compter l’inévitable cannibalisation qu’engendrerait cet appareil sur le carnet de commande de l’A350, et notamment du -800.


- Les motoristes ne sont pas –encore- prêts

Encore en plein développement de leurs nouveaux moteurs de moyens courriers, CFM (avec son moteur Leap, présent sur B737 Max, A320 NEO et Comac C919) et Pratt & Whitney (moteur PurePower, dit « Geared Turbofan », présent sur A320 NEO et CSeries de Bombardier) n’ont pour l’instant pas d’offre équivalente –économie de carburant de l’ordre de 15%- sur le segment des bi-couloirs. « Nous regardons toujours des applications du GTF sur les longs courriers, indique Alan Epstein, vice-président de Pratt & Whitney, dans Aviation Week. Airbus et Boeing étaient au départ extrêmement sceptiques. Ils ne sont plus que sceptiques. » L’idée, sur un A330 NEO, serait plutôt de capitaliser sur les évolutions récentes des moteurs de Rolls-Royce, à savoir le Trent 1000 (pour le B787) et le Trent XWB (pour l’A350) ou ceux de GE, comme le GEnx (B787 et B747-8). Mais là encore, adapter de tels moteurs sur un autre avion, ou plutôt en développer une nouvelle version optimisée ne se fait pas d’un claquement de doigts : il faudrait un sacré marché potentiel pour convaincre les motoristes de franchir le pas. Les compagnies intéressées ont donc tout intérêt à faire leur "outing"."


http://supersonique.blogs.challenges.fr/archive/2011/10/24/airbus-doit-il-lancer-un-a330-neo.html


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Sam 29 Oct 2011 13:09

 Re: Un A330 Neo ?
MessagePosté: Sam 29 Oct 2011 13:09 
Hors ligne
Principicule de Taxiway
Principicule de Taxiway
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 14 Mai 2010 09:26
C'est trop tard pour lancer ce genre de réflexion à l'évidence.

Sachant le retard que le 787 encoure, ça eut été l'idée géniale il y 6-7 ans.

Mais la...


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 14 Juil 2014 09:59

 Farnborough : Airbus lance les A330-800neo et -900neo
MessagePosté: Lun 14 Juil 2014 09:59 
Hors ligne
Novice Aérien
Novice Aérien
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 31 Déc 2011 04:20
Localisation: Mouvante, actuelle: Océanie
Airbus a annoncé lundi le lancement du programme de remotorisation de son biréacteur long-courrier A330, dont les deux versions seront appelées -800neo et -900neo, sans fournir de détail sur la compagnie de lancement ou sur une éventuelle commande.

Au premier jour du Salon de Farnborough ce 14 juillet 2014, l’avionneur européen a dégainé le premier – et donné raison à la rumeur : les A330-800neo et -900neo ont été officiellement lancés, et incorporeront « les réacteurs de dernière génération Rolls Royce Trent 7000, des améliorations aérodynamiques (dont des winglets similaires à celles de l’A350 et une envergure plus grande) et de nouvelles cabines (avec entre autres jusqu’à 10 sièges de 18 pouces supplémentaires) », par rapport aux A330-200 et -300 qu’ils remplaceront. Les nouveaux-venus bénéficieront « des imbattables performances économiques, versatilité et fiabilité » de l’A330 avec en outre une réduction de 14% de la consommation, affirme Airbus dans son communiqué, ajoutant que l’A330neo verra son rayon d’action allongé de 400 milles nautiques. Les premières livraisons sont prévues au quatrième trimestre 2017.

Le PDG d’Airbus Tom Enders souligne que « l’A330 est un contributeur très important aux marges du groupe », ajoutant que les compagnies aériennes « l’adorent » ; avec cette décision de le remotoriser, il continuera donc à voler « pendant de nombreuses années ». Les coûts de développement de l’A330neo seront étalés sur 2015 à 2017, avec « un impact de -70 points de base » sur la rentabilité du groupe l’année prochaine, est-il précisé. Mais le PDG soutient avoir « un très bon business case et dès qu’il sera en service, l’A330neo continuera à contribuer aux revenues du groupe de manière significative ».

Présenté comme une « évolution logique » de la famille A330, l’A330neo offre une « solution optimale aux transporteurs du monde entier qui cherchent à minimiser leur consommation et leurs coûts opérationnels tout en offrant le meilleur confort de cette classe d’avions », a surenchéri le président d’Airbus Fabrice Brégier. A l’instar de la famille A320neo, il voie pour l’A330neo « un fort potentiel de marché » et un « succès assuré sur le moyen-courrier ».

Le communiqué d’Airbus ne mentionne ni commandes ni compagnie de lancement pour l’A330neo ; parmi celles l’ayant réclamé plus ou moins fort, on retiendra la low cost AirAsia X et plus récemment Hawaiian Airlines. M. Brégier estimait le mois dernier son potentiel à un millier d’exemplaires.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO