For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ] 

Jeu 23 Jan 2020 07:30

 Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Jeu 23 Jan 2020 07:30 
Hors ligne
Commandant des Nuages
Commandant des Nuages

Inscription: Mar 29 Jan 2008 12:51
Le Figaro a écrit:
Les autorités australiennes ont perdu le contact avec un avion bombardier d'eau et redoutent qu'il se soit écrasé, jeudi, alors qu'il était mobilisé contre un énorme feu de forêt dans les montagnes au sud-ouest de Sydney. «Le contact a été perdu avec un gros avion bombardier d'eau dans la zone de Snowy Monaro», ont annoncé les pompiers dans un communiqué.

Le service des pompiers des zones rurales de Nouvelle-Galles-du-Sud a indiqué qu'il tentait de «vérifier des informations faisant état d'un grave incident impliquant un avion dans le sud de la Nouvelle-Galles-du-Sud cet après-midi». «Des équipes au sol indiquent que l'avion pourrait s'être écrasé. De nombreux hélicoptères ont été dépêchés dans la zone pour mener les recherches.»

Le feu dans les Snowy Mountains, à environ cinq heures de Sydney, a déjà réduit en cendres une zone de près de 94.000 hectares (940 km2). L'avion pourrait être un Boeing 737, qui embarque généralement dans cette configuration deux pilotes et peut transporter 15.000 litres d'eau.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/feux-en-australie-un-avion-bombardier-d-eau-porte-disparu-20200123


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Jeu 23 Jan 2020 10:22

 Re: Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Jeu 23 Jan 2020 10:22 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 15:15
Localisation: Près de Morlaix-Ploujean (LFRU)
Date: 23-JAN-2020
Heure: c. 13:45 LT

Type: Lockheed EC-130Q Hercules
Propriétaire / exploitant: Coulson Aviation
Immatriculation: N134CG
C / n / msn: 4904

Victimes: 3 / Occupants: 3
Autres décès: 0
Dommages à l'aéronef: radié (endommagé irréparablement)

Lieu: NSW Snowy Mountains - Australie
Phase: manoeuvre
Nature: Lutte contre l'incendie

Aéroport de départ:
Aéroport de destination:

Image

Un C-130 s'est écrasé lors d'un incendie. Il y avait trois membres d'équipage à bord.



Image

_________________
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 23 Jan 2020 13:44

 Re: Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Jeu 23 Jan 2020 13:44 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 15:15
Localisation: Près de Morlaix-Ploujean (LFRU)
A déplacer dans : "Aviation d'Affaires, de Loisirs, Planeurs, Rotors et ULM " Merci.

_________________
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 23 Jan 2020 13:59

 Re: Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Jeu 23 Jan 2020 13:59 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 15:15
Localisation: Près de Morlaix-Ploujean (LFRU)
Image

_________________
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Sam 25 Jan 2020 01:14

 Re: Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Sam 25 Jan 2020 01:14 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 15:15
Localisation: Près de Morlaix-Ploujean (LFRU)


.....L'avion s'est écrasé juste après avoir largué son retardant le long d'une crête, a déclaré vendredi le commissaire en chef du Bureau australien de la sécurité des transports, Greg Hood, ajoutant que le site de l'accident d'un kilomètre de long était "compliqué" car il se trouvait dans une zone active de feux de brousse.

Les enquêteurs de l'ATSB samedi rendront le site sûr en sécurisant le carburant d'aviation, les roues en magnésium et toutes les bouteilles d'oxygène non explosées.

Ils localiseront ensuite l'enregistreur vocal de l'avion et le ramèneront à Canberra "pour voir quels ont pu être les échanges dans le cockpit pendant ces derniers instants", a déclaré M. Hood aux journalistes.

Les enquêteurs cartographieront le site et s'entretiendront avec des témoins qui ont vu l'accident.

"Nous avons plus de 500 avions de lutte contre les incendies actifs à travers le pays, provenant d'environ 150 entreprises et de plusieurs pays différents", a déclaré le patron du bureau de la sécurité.

"Donc, s'il y a des leçons à tirer de cet accident particulier, il est vraiment important que l'Australie et le monde les apprennent."

Historique de maintenance
Les propriétaires de Coulson devraient arriver à Sydney ce week-end avec tout l'historique d'entretien de l'avion.

"Nous honorons les équipages incroyables qui font des choses incroyables dans des circonstances dangereuses, soutenues par des opérations de classe mondiale", a déclaré la société.

Chargement du contenu ...
Vendredi, le commissaire du NSW Rural Fire Service, Shane Fitzsimmons, a déclaré que les hommes étaient dévoués à «l'art» de la lutte aérienne contre les incendies.

"C'est un coup dur pour tout le monde dans la fraternité de lutte contre les incendies, dans la communauté de NSW et plus loin", a-t-il déclaré aux journalistes à Sydney.

«C'est un rappel confrontant et qui donne à réfléchir sur l'énormité du risque et du défi associés à cette saison des incendies.»

Le patron de RFS a qualifié le C130 Hercules de «cheval de bataille de l'air» qui pouvait transporter 15 000 litres d'eau.

_________________
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Dim 26 Jan 2020 12:47

 Re: Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Dim 26 Jan 2020 12:47 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 15:15
Localisation: Près de Morlaix-Ploujean (LFRU)
https://youtu.be/GSPRNGV9sWI

_________________
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 28 Jan 2020 11:02

 Re: Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Mar 28 Jan 2020 11:02 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Lun 07 Oct 2013 23:34
le lieu du crash

Image

Image
Image

on a retrouve la boite noire d enregistrement vocal ce qui permettra d en savoir un peu plus ,

on sait deja qu il etait en train de droper du retardant , mais on ignore si c etait une procedure d urgence ou un drop normal.

[youtube]pDmQbsVsxlE&feature=emb_logo[/youtube]

le c 130 tanker 134 etait un des 12 c130Q construit communiquer avec les sous marins notamment
grace a une antenne fil de 10 km de long ,qui s enroulait sur un treuil . et permettait l utilisation de tres basse frequence qui pouvait penetrer sous l eau ,, equipement bien entendu tres secret .
Image





celui crashe avait ete constuit en 1981 mais n avait commence a etre transforme en tanker en 2017,

le voici lors de son stockage a tuckson et son transport chez coulson
Image
mai 2017
Image

sa premiere saison et ses premiers largage operationnel le furent en australie en novembre 2018
sous cette livree , qui en fait n en est pas une car on n a pas eu le temps de le peindre .
Image
les cones rouges servaient a stabiliser l antenne .

apres le retour au en avril 2019 , il recut la livree qu il avait lors de l accident
durant la saison des feux californien ,cet ete ,il etait sous contrat California Department of Forestry and Fire Protection. et a la fin de l annee passee . il avait recommence a travailler pour la saison des feux australien..

l avion etait donc recent apres sa restauration . qui est au moins equivalent au plus gros entretien et ou l avion est modernise au derniere nouveaute.


Coulson a recemment achete l ensemble des 5 c130 norvegian .stockes a Davis-Monthan Air Force Base aTucson, Arizona. dns le but de les transformer en air tanker ..

il y a eu seulement trois crashs de c130 firetanker .
2002 ou les ailes se sont repliees ,

un militaire us suite a un microbust en 2012
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 28 Jan 2020 12:43

 Re: Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Mar 28 Jan 2020 12:43 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 13 Mar 2014 18:08
Localisation: En vue de PB408 (finale 07 LBG)
S'il y a eu un rapport d'enquête de publié concernant les ailes du C130 qui se sont repliées, quelqu'un saurait résumer pourquoi (ou un lien sur le rapport) ?

_________________
Vends tarière et tape de base. Faire offre.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 28 Jan 2020 12:53

 Re: Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Mar 28 Jan 2020 12:53 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 10:02
Localisation: autour de BSN
Plein Badin Image a écrit:
S'il y a eu un rapport d'enquête de publié concernant les ailes du C130 qui se sont repliées, quelqu'un saurait résumer pourquoi (ou un lien sur le rapport) ?

Citation:
"The inflight failure of the right wing due to fatigue cracking in the center wing lower skin and underlying structural members. A factor contributing to the accident was inadequate maintenance procedures to detect fatigue cracking."

https://aviation-safety.net/database/record.php?id=20020617-0

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 28 Jan 2020 12:59

 Re: Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Mar 28 Jan 2020 12:59 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 13 Mar 2014 18:08
Localisation: En vue de PB408 (finale 07 LBG)
Merci Valmy.

_________________
Vends tarière et tape de base. Faire offre.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 28 Jan 2020 13:05

 Re: Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Mar 28 Jan 2020 13:05 
Hors ligne
Maréchal de l'Air
Maréchal de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mai 2012 10:02
Localisation: autour de BSN
Plein Badin Image a écrit:
Merci Valmy.

:hand:

_________________
Abusus non tollit usum.


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Mar 28 Jan 2020 13:07

 Re: Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Mar 28 Jan 2020 13:07 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 08 Juin 2009 18:35
Localisation: HKG/CDG

_________________
Un voyage en avion, c'est une manière laïque de croire au ciel et de s'en remettre à lui... (B.Pivot)
Twitter: @tibom


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 30 Jan 2020 14:36

 Re: Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Jeu 30 Jan 2020 14:36 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 08 Juin 2009 18:35
Localisation: HKG/CDG
Vidéo de l'accident :


_________________
Un voyage en avion, c'est une manière laïque de croire au ciel et de s'en remettre à lui... (B.Pivot)
Twitter: @tibom


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Ven 28 Fév 2020 17:10

 Re: Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Ven 28 Fév 2020 17:10 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 15:15
Localisation: Près de Morlaix-Ploujean (LFRU)
Merci de déplacer le post dans le bon forum.

L'ATSB publie le rapport préliminaire sur l'accident du gros porteur C-130

Site de l'accident du gros porteur C-130
Image


Le Bureau australien de la sécurité des transports a publié le rapport préliminaire de son enquête en cours sur la collision avec le terrain d'un gros porteur Lockheed C-130 lors d'opérations aériennes de lutte contre l'incendie au nord-est de Cooma (NSW) le 23 janvier 2020, au cours de laquelle trois membres d'équipage ont été mortellement blessés.

Le rapport préliminaire détaille les informations factuelles de base établies lors de la phase de collecte des preuves au début de l'enquête, y compris la séquence des événements de l'accident, les informations sur l'épave et l'impact, et les détails météorologiques. Le rapport préliminaire confirme également que les analystes de l'ATSB chargés de la récupération des données ont pu télécharger avec succès l'enregistreur de la parole dans le cockpit (CVR) du C-130.

"Bien que l'enregistreur ait été endommagé lors de l'accident, les enquêteurs de l'ATSB ont réussi à récupérer toutes les données du module de mémoire protégé du CVR", a déclaré Greg Hood, commissaire en chef de l'ATSB.

"Cependant, malheureusement, le CVR n'avait enregistré aucune donnée audio du vol de l'accident. Au lieu de cela, tout l'audio récupéré provenait d'un vol précédent lorsque l'avion était en service aux États-Unis".



L'avion était en Australie depuis novembre 2019, et la raison pour laquelle le CVR n'a pas enregistré le vol de l'accident sera examinée dans le cadre de l'enquête en cours.

"L'audio des enregistreurs de la parole dans le cockpit joue souvent un rôle important dans les enquêtes sur les accidents d'avion, cependant, nos enquêteurs disposent d'une série d'autres preuves, y compris des vidéos de témoins, pour comprendre de manière exhaustive le déroulement de l'accident", a déclaré le commissaire en chef Hood.

Au fur et à mesure que l'enquête se poursuit, l'ATSB achèvera le démontage et l'inspection des moteurs et des hélices de l'avion, examinera l'historique de la maintenance de l'avion ainsi que ses caractéristiques de performance et de maniabilité, analysera les rapports des témoins et développera une compréhension plus complète de la séquence d'impact de l'accident grâce à l'utilisation de la cartographie 3D des drones et à l'analyse des vidéos des témoins.

"L'examen sur place de l'épave, des dommages causés à la végétation environnante et des marques au sol par l'ATSB a montré que l'avion a d'abord heurté un arbre avec l'aile gauche basse, avant de heurter le sol", a déclaré M. Hood.

Image

L'enquête portera également sur les influences environnementales, les qualifications, l'expérience et les informations médicales de l'équipage, la nature des opérations de lutte contre les incendies aériens, ainsi que les politiques et procédures d'exploitation.

"Les rapports préliminaires de l'ATSB ne contiennent pas de conclusions, n'identifient pas de facteurs contributifs et ne soulignent pas les questions et les actions de sécurité, qui seront détaillées dans le rapport final de l'enquête et dans tout rapport intermédiaire", a déclaré M. Hood.

L'enregistreur de la parole dans le cockpit (CVR) du C-130 récupéré par les enquêteurs de l'ATSB

"Une enquête de cette nature et de cette complexité peut prendre plus de 18 mois pour être menée à bien.

"Toutefois, si des informations critiques pour la sécurité sont découvertes à un moment quelconque de l'enquête, nous en informerons immédiatement les opérateurs et les régulateurs, et nous les rendrons publiques".

M. Hood a de nouveau exprimé ses condoléances aux personnes touchées par cet accident.

"Au nom de l'ATSB, je transmets nos condoléances aux familles et aux amis des trois membres d'équipage qui ont perdu la vie dans cet accident au service d'autrui", a déclaré M. Hood.

"L'ATSB tient également à remercier la police de Nouvelle-Galles du Sud, le service d'incendie rural de Nouvelle-Galles du Sud, le service d'incendie et de sauvetage de Nouvelle-Galles du Sud, la force de défense australienne pour avoir facilité l'accès en toute sécurité à un terrain de tir actif et pour avoir soutenu notre équipe d'enquête sur place. Nous reconnaissons et remercions également le soutien chaleureux des communautés de Peak View et de Cooma lors du vaste déploiement sur site de l'ATSB".

Image

Le rapport préliminaire:

https://www.atsb.gov.au/publications/in ... -2020-007/

Rapport préliminaire publié le 28 février 2020

Séquence des événements
Le 23 janvier 2020, vers 1205, heure d'été orientale,[1] un avion Lockheed EC130Q (C-130), immatriculé N134CG et sous contrat avec le service des pompiers ruraux de Nouvelle-Galles du Sud (NSW), a quitté la base de la RAAF de Richmond, NSW. L'équipage avait été chargé de larguer un retardateur de feu au-dessus du feu de brousse du "complexe Adaminaby".

Après s'être approché de l'incendie du complexe d'Adaminaby, le largage n'a pas pu être terminé et l'avion a été détourné vers une tâche secondaire, à savoir le largage de retardateur sur l'incendie du "Good Good" (figure 1). Des témoins ont déclaré avoir vu l'avion effectuer un certain nombre de circuits avant de terminer le largage du retardateur. Le largage a été effectué sur un cap d'environ 190°, à environ 200 pieds au-dessus du sol, avec un temps de largage d'environ 2 secondes. L'équipage a largué environ 1 200 gallons américains (4 500 L) de retardateur de feu pendant le largage.

Figure 1 : Trajectoire de vol du N134CG (en blanc)

Image

Figure 1 : Trajectoire de vol du N134CG (en blanc). Source : Données de suivi de Google Earth, Aireon et RFS, annotées par l'ATSB

Source : Données de suivi de Google Earth, Aireon et RFS, annotées par l'ATSB

Les vidéos des témoins prises de l'avion avant l'accident ont montré un certain nombre de passages effectués à différentes hauteurs avant le largage du retardataire. Après le largage du retardateur (figure 2), on a observé que l'avion s'inclinait vers la gauche, avant d'être masqué par la fumée[2] après environ 5 secondes. Quinze secondes plus tard, l'avion a été vu volant à une très faible hauteur au-dessus du sol, l'aile gauche en position basse. Peu après, vers 13h16, l'avion est entré en collision avec le sol et un incendie alimenté par le carburant s'est déclaré après l'impact. Les trois membres d'équipage ont été mortellement blessés et l'avion a été détruit.

Figure 2 : Vue d'ensemble de la zone de largage (retardement au feu rouge) et lieu de l'accident
Image
Figure 2 : Vue d'ensemble de la zone de largage (ignifuge rouge) et du lieu de l'accident.
Source : ATSB


Un examen de l'enregistrement audio de Airservices Australia sur la fréquence du contrôle aérien applicable a révélé qu'aucun appel de détresse n'avait été émis par l'équipage avant l'impact.

Informations sur l'épave et l'impact
Le site de l'accident se trouvait sur un terrain légèrement incliné et partiellement boisé, à environ 50 km au nord-est de l'aéroport de Cooma-Snowy Mountains. Le tracé de l'épave (figure 3) se trouvait approximativement sur un cap de 100°, l'impact initial s'étant produit à une altitude d'environ 3 440 pieds au-dessus du niveau moyen de la mer.

L'examen de l'épave sur place par l'ATSB, les dommages causés à la végétation environnante et les marques au sol indiquent que l'avion a d'abord heurté un arbre en abattant son aile gauche, avant de percuter le sol. L'incendie alimenté par le carburant après l'impact a détruit l'avion. L'examen a également révélé qu'un largage d'urgence du retardateur de feu n'avait pas été activé.

Les moteurs, les hélices et plusieurs autres composants ont été conservés par l'ATSB pour un examen plus approfondi.

Figure 3 : Impact de l'avion et épave
Image
Figure 3 : Impact et épave de l'avion.
Source : ATSB

Source : ATSB

Informations sur les avions
Le Lockheed C-130 est principalement un avion à ailes hautes entièrement métallique, conçu en grande partie pour les opérations militaires. L'avion a été construit en 1981 et était propulsé par quatre turbopropulseurs Allison T56-A-15, équipés d'hélices à quatre pales Hamilton Sundstrand 54-H60-91. Auparavant propriété de la marine américaine, l'avion a été réaffecté à des activités de lutte contre les incendies et enregistré sous le nom de N134CG en 2018 (figure 4). Les modifications comprenaient l'installation d'un ensemble avionique et d'un système de réservoirs de lutte contre les incendies connu sous le nom de Retardant Aerial Delivery System XXL (RADS).

Le RADS comprenait un système de réservoirs de 15 000 litres (4 000 gallons US) situé dans le fuselage de l'avion. Le système était capable de délivrer des quantités discrètes de retardateur, en fonction de la durée pendant laquelle les portes restaient ouvertes. Il était commandé depuis le cockpit, avec des commandes de largage situées sur les empiècements du pilote et du copilote. Le système comprenait également un interrupteur de largage d'urgence qui, lorsqu'il était activé, ouvrait complètement les portes et larguait la charge. Les portes sont restées ouvertes jusqu'à ce que le RADS soit réinitialisé par l'équipage.

Le N134CG est arrivé en Australie en novembre 2019, mais avait déjà opéré dans le pays pendant la saison des feux de 2018-2019. L'avion a été désigné comme un "gros avion-citerne".

Figure 4 : N134CG
Image
Figure 4 : N134CG. Source : Coulson Aviation

Source : Coulson Aviation

Informations météorologiques
Une prévision de zone graphique du Bureau de la météorologie, émise à 9 h 24 et valable pour la durée du vol, prévoyait une activité de vagues de montagne modérée au-dessus de 3 000 pieds (au-dessus du niveau moyen de la mer) dans la zone d'opération de Richmond à Cooma, et incluait les terrains d'incendie d'Adaminaby et de Good Good. Un SIGMET[3] émis à 9 h 47 prévoyait de fortes turbulences en dessous de 10 000 ft.

Les prévisions d'aérodrome pour l'aéroport de Cooma-Montagnes enneigées[4] ont été modifiées à 9h48, et indiquaient des vents de 30 kt, avec des rafales à 48 kt, et une direction moyenne du vent de 320°. Elle comprenait également des vents de poussière et une visibilité de 2 000 m, avec de fortes turbulences
en dessous de 10 000 pieds.

Les prévisions d'aérodrome pour l'aéroport de Cooma-Snowy Mountains[4] ont été modifiées à 9 h 48 et indiquaient des vents de 30 kt, avec des rafales à 48 kt, et une direction moyenne du vent de 320°. Elle incluait également des poussières soufflantes et une visibilité de 2 000 m, avec de fortes turbulences en dessous de 5 000 ft au-dessus du sol.

Les observations météorologiques enregistrées à l'aéroport environ 11 minutes avant l'accident indiquaient un vent de 25 kt, avec des rafales à 39 kt, de 320°, et une visibilité réduite à 6 000 m.

Enregistreur vocal du cockpit
Les enregistreurs vocaux de cockpit (CVR) sont conçus selon le principe de la boucle sans fin, où le son le plus ancien est continuellement écrasé par le plus récent. Le CVR monté sur l'avion était un CVR-30B de modèle Universal, numéro de pièce 1603-02-03, numéro de série 1541. Ce modèle d'enregistreur utilisait une mémoire à semi-conducteurs pour enregistrer l'audio du cockpit et avait une durée d'enregistrement de 30 minutes.

Le CVR a été récupéré de l'avion et transporté au centre technique de l'ATSB à Canberra, dans le Territoire de la capitale australienne, le 25 janvier 2020, pour examen et téléchargement. Le CVR a été téléchargé avec succès, cependant, aucun enregistrement audio du vol de l'accident n'avait été fait. Tout l'audio récupéré provenait d'un vol précédent, lorsque l'avion était en service aux États-Unis.

Enquête complémentaire
L'enquête se poursuit et portera notamment sur les points suivants

examen des composants du moteur, de la boîte de vitesses et de l'hélice
l'historique de la maintenance des avions
les performances et les caractéristiques de maniabilité des avions
séquence d'impact
l'analyse de nombreux rapports de témoins
examen et analyse des données enregistrées disponibles, y compris les vidéos des témoins, les données de suivi des avions, les enregistrements audio et tout système embarqué
examen et analyse des influences de l'environnement
les qualifications, l'expérience et les informations médicales de l'équipage
la nature des opérations aériennes de lutte contre les incendies
les politiques et procédures d'exploitation
explorer les raisons possibles pour lesquelles le CVR n'a pas enregistré le vol de l'accident
des événements similaires.
L'ATSB continuera à consulter les titulaires de certificats de type de moteur et de cellule. Des représentants accrédités du National Transportation Safety Board (NTSB) des États-Unis ont été nommés pour participer à l'enquête.

Remerciements
L'ATSB reconnaît le soutien de la police de Nouvelle-Galles du Sud, du service d'incendie rural de Nouvelle-Galles du Sud, du service d'incendie et de sauvetage de Nouvelle-Galles du Sud, de la force de défense australienne et de tous ceux qui facilitent l'accès en toute sécurité à un terrain de tir actif et soutiennent l'équipe d'enquête sur place de l'ATSB.

_________

Les informations contenues dans le présent rapport préliminaire sont publiées conformément à la section 25 de la loi de 2003 sur les enquêtes de sécurité dans les transports (Transport Safety Investigation Act 2003) et proviennent de l'enquête initiale sur l'événement. Les lecteurs sont avertis que de nouveaux éléments de preuve seront disponibles au fur et à mesure de l'enquête, qui permettront à l'ATSB de mieux comprendre l'accident tel qu'il est décrit dans le présent rapport préliminaire. En tant que tel, aucune analyse ou conclusion n'est incluse.

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

_________________
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 24 Sep 2020 06:49

 Re: Australie: un avion bombardier d'eau porté disparu
MessagePosté: Jeu 24 Sep 2020 06:49 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 15:15
Localisation: Près de Morlaix-Ploujean (LFRU)
Le rapport intermédiaire:

https://www.atsb.gov.au/publications/in ... -2020-007/

Image

Les influences météorologiques et environnementales, les performances et le maniement des avions, ainsi que les politiques et procédures d'exploitation sont parmi les domaines d'attention permanente alors que le Bureau australien de la sécurité des transports (ATSB) poursuit son enquête sur la collision avec le relief d'un gros avion-citerne C-130.

Trois membres d'équipage ont été mortellement blessés lorsque l'avion a heurté un terrain en pente après avoir effectué un largage de retardateur de feu pour protéger des biens à Peak View, au nord de Cooma, NSW, le 23 janvier 2020.

"Le rapport intérimaire ne contient pas de conclusions ni n'identifie de problèmes de sécurité, qui figureront dans le rapport final. Toutefois, il détaille les nombreuses preuves recueillies à ce jour, ce qui a aidé les enquêteurs de l'ATSB à dresser un tableau détaillé de la séquence des événements de ce tragique accident", a déclaré le commissaire en chef de l'ATSB, Greg Hood.

"Jusqu'à présent, l'ATSB a interrogé d'autres pilotes et le personnel clé de l'exploitant de l'avion, le personnel du NSW Rural Fire Service impliqué dans les opérations aériennes, des témoins, des pilotes de C-130 et d'autres pilotes de lutte contre les incendies aériens, et le personnel clé des opérations de lutte contre les incendies aériens à l'étranger".

En outre, alors que l'enregistreur de voix du cockpit de l'avion était inopérant, l'équipe d'enquête a utilisé les données du transpondeur ADS-B (utilisé pour le contrôle et la surveillance du trafic aérien), les données enregistrées par le système de suivi SkyTrac de l'avion (utilisé pour la surveillance par le service des pompiers ruraux de Nouvelle-Galles du Sud) et la vidéo de l'accident prise par les pompiers au sol, pour comprendre la trajectoire de vol de l'avion.

L'analyse de la vidéo du témoin a confirmé que l'avion avait initialement établi un taux de montée positif et qu'il s'inclinait vers la gauche après le largage du retard, précise le rapport.

Après une montée d'environ 10 secondes, l'avion a ensuite été observé en train de rouler d'une inclinaison à gauche à une légère inclinaison à droite. Une hauteur maximale d'environ 330 pieds au-dessus du sol a été atteinte avant que l'avion ne soit observé en train de descendre. Sept secondes plus tard, l'avion a été observé à une très faible hauteur au-dessus du sol, en inclinaison à gauche, avant de percuter le sol.

Dans la vidéo, l'avion est obscurci par intermittence par de la fumée, cependant, il n'est pas clair si l'avion a volé derrière la fumée ou s'il est entré dans la fumée, a noté M. Hood.

Le rapport note également qu'au moment du largage du retard, la vitesse sol enregistrée de l'avion (déterminée à partir des données ADS-B et SkyTrac) était de 144 nœuds, alors qu'avant l'impact, la vitesse sol avait légèrement augmenté pour atteindre un maximum de 151 nœuds.

M. Hood a déclaré que l'examen du site de l'accident par l'ATSB et la récupération de l'épave n'ont permis d'établir aucune preuve de défaillance structurelle ou de dommages préexistants à l'avion.

"Toutes les sections majeures de la structure de l'avion ont été identifiées. Aucun problème préexistant de la cellule n'a été identifié, et il n'y avait aucune preuve de rupture en vol ou de dommages structurels avant l'impact", a déclaré M. Hood.

"Les quatre moteurs et les 16 pales d'hélice ont été localisés sur place, et une inspection de démontage ultérieure des moteurs a indiqué qu'ils tournaient au moment de l'impact."

En raison de l'étendue des dégâts, les réglages de la profondeur, des ailerons et de la direction n'ont pas pu être établis. Cependant, les mesures sur place des vérins à vis des volets ont indiqué que les volets étaient réglés à 50 % à l'impact, ce qui correspond au réglage prévu après une chute retardée.

À l'origine, l'avion devait effectuer des largages de retardateur sur le terrain de l'incendie d'Adaminaby. Cependant, après avoir effectué un certain nombre de circuits au-dessus du terrain en feu, l'équipage a déterminé que les conditions étaient trop venteuses et enfumées pour effectuer un largage. Le centre de lutte contre l'incendie de Cooma a donc demandé au C-130 de procéder à un largage de retardateur pour protéger les biens à Peak View, à environ 58 km à l'est d'Adaminaby.

Après l'accident, l'ATSB a reçu de nombreux rapports de témoins sur les conditions météorologiques à Peak View.

"Les témoins ont tous signalé des vents très forts du nord-ouest", a déclaré M. Hood.

"Un résident a noté que, bien que le vent dominant soit du nord-ouest, la direction et la force au niveau du sol étaient également influencées par le terrain local".

Une station météorologique privée, située à environ 1,3 km du lieu de l'accident, avait enregistré des vents de l'ouest de 15-16 noeuds, avec une rafale maximale de 43 noeuds en provenance du nord-ouest.

M. Hood a déclaré qu'une analyse des conditions météorologiques du jour de l'accident effectuée par le Bureau de la météorologie indiquait qu'un front froid approchait du lieu de l'accident, avec des vents chauds et forts du nord au nord-ouest devant le front.

"Le Bureau de la météorologie a considéré que les conditions du jour étaient favorables au développement de vagues de montagne, et l'imagerie satellite des formations nuageuses a confirmé leur présence dans la zone générale de l'accident", a-t-il déclaré.

"Cependant, à partir des données disponibles, ils n'ont pas été en mesure de déterminer la gravité de l'activité des vagues de montagne".

Le rapport intérimaire note également que l'équipage de conduite possédait les licences et les annotations appropriées, des certificats médicaux valides, et qu'il n'y avait aucune indication qu'il était fatigué.

Cependant, l'ATSB ne disposait pas de suffisamment d'informations sur le sommeil et les activités non professionnelles des membres de l'équipage pour estimer avec certitude les niveaux de fatigue.

"L'enquête se poursuit. Toutefois, si un problème de sécurité critique est identifié au cours de l'enquête, l'ATSB en informera immédiatement les parties concernées afin que des mesures de sécurité appropriées et opportunes puissent être prises", a déclaré M. Hood.

_________________
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO