For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Lun 01 Juil 2019 22:58

 Vers la fin des DC-3 en Colombie?
MessagePosté: Lun 01 Juil 2019 22:58 
Hors ligne
Amiral de l'Air
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 03 Juin 2009 15:15
Localisation: Près de Morlaix-Ploujean (LFRU)
Ces avions sont les moyens de communication avec les anciens territoires nationaux. Cependant, ils risquent aujourd'hui de disparaître et de laisser une grande partie du pays au secret.

Image

Pour atteindre les communautés de jungle de Colombie, ceux qui survivent comme un miracle au milieu de départements tels que Caquetá, Vichada, Guainía, Guaviare et l’ Amazone seraient presque impossibles sans les énormes et anciens avions DC-3 conçus les années trente pour transporter des passagers et des marchandises. Ces grands châssis argentés et robustes, dotés d'hélices puissantes et indispensables au transfert des troupes au cours de la Seconde Guerre mondiale, doivent aujourd'hui relier une ruralité oubliée.

Il y a environ vingt ans, plus de dix compagnies aériennes partageaient différentes routes dans la jungle. Ils sont arrivés dans des réserves indigènes et dans des municipalités telles que La Macarena, La Chorrera, Miraflores, Tarapacá, Taraira, Araracuara, La Pedrera et bien d'autres. À cette époque, certaines de ces entreprises avaient effectué jusqu'à cinq voyages vers une même destination, car l'économie de nombreuses municipalités était florissante, notamment grâce à la cocalero bonanza.

Au fil des ans, bon nombre de ces compagnies aériennes ont disparu et il n'en reste plus que trois: Aerolíneas Andinas (Aliansa), Aerolíneas del Llano et Air Colombia, qui luttent pour ne pas disparaître et, surtout, pour respecter les règles strictes imposées à l'entreprise. du transport aérien. En raison de ces nombreuses fois, ils ne peuvent pas voyager, ce qui finit par piéger de plus en plus les populations qui souffrent de pénuries lorsque le DC-3 ne se pose pas au milieu de la jungle.

C’est ce qui se passe actuellement dans diverses populations, comme à Araracuara, à Puerto Santander, en Amazonie, où les villageois affirment que la pénurie de denrées périssables s’aggrave de jour en jour, en plus du manque d’outils devenus indispensables à la vie, tels que appareils; ainsi que l’affectation du voyage de certains habitants à Florence ou à Leticia pour effectuer des interventions ou remplir un rendez-vous chez le médecin. Nazareth González, un habitant du village, explique que depuis novembre 2018, les vols ont cessé d’arriver avec une certaine régularité, ce qui a eu un impact sur l’économie: "Et le problème est que Satena ne vient pas ici; Personne d'autre, seulement le DC-3, et tout est devenu compliqué parce que la dissidence des FARC a repris la rivière Caquetá ", a-t-il déclaré.

Il n'est pas facile de défendre les vols du DC-3: en 24 ans, ils ont eu 16 accidents. La plus récente a eu lieu en mars dernier et 14 personnes sont décédées. Ce DC-3 appartenait à la société Laser, aujourd'hui liquidée, et couvrait le trajet de Carurú (commune de Vaupés) à Villavicencio: parcours que personne ne couvre; territoire jusqu'à ce que seul l'ancien cuirassé est arrivé. Selon le rapport, le pilote avait décidé d'atterrir à Miraflores à la dernière minute, les conditions météorologiques n'étant pas favorables. puis il a décollé et atterri à San José del Guaviare pour faire le plein d’essence et, finalement, il est parti pour Villavicencio, mais il n’est jamais arrivé. Sur les 16 accidents, 15 sont survenus à Meta, Guainía et Vichada et un à Antioquia. Au total, 39 personnes sont mortes.

Le nombre d'accidents est une stigmatisation. Mais à présent, ces avions sont vendus avec de nouveaux moteurs et tout l'équipement qui leur permet d'avoir une plus grande sécurité de vol et, avec une maintenance continue, d'être à la hauteur des exigences de l'aéronautique.

Andrés Hernández, directeur et représentant légal d'Aerolíneas Andinas SA (Aliansa), explique qu'en 2014, Aerocivil a publié un nouveau règlement interdisant l'entrée d'anciens aéronefs dans le pays, y compris le DC-3. "Cette réglementation est générée par le besoin d’Aerocivil d’obliger les exploitants à moderniser leurs flottes et donc à protéger l’environnement, car les nouveaux aéronefs génèrent moins d’émissions, alors tous les gouvernements réclament des améliorations. Les DC-3, en Colombie, sont d'anciens avions. En raison de la récession économique, nous avons cessé de les exploiter et, lorsque nous voulons les utiliser, cela coûte très cher . En outre, peut-être trois ou quatre ont été blessés au cours des cinq dernières années, alors ils se perdent. la réglementation ne permet pas d'entrer plus et commence à être rare ".

Image
Aujourd'hui, il y a sept DC-3 en Colombie, dont deux ne sont pas autorisés à voler, cinq seulement sont utilisés.

Les derniers DC-3 arrivés dans le pays appartiennent à Aliansa, tous du modèle Turbo, qui offre de meilleures conditions de navigabilité. Mais le remplacement de la flotte n'a pas suffi. "En 2014, l'un de ces avions s'est écrasé près de La Macarena; Cependant, ce n’était pas dû aux conditions techniques mais aux conditions météorologiques, car il y avait beaucoup de nébulosité et l’appareil est entré en collision avec une montagne. Trois aéronefs entrés ces dernières années et cinq ont été perdus dans cinq accidents, sans compter ceux qui sont tombés en panne en raison d'une inactivité de vol. Aujourd'hui, il ne reste plus que sept DC-3 en Colombie: Aliansa en compte trois; Air Colombia, deux; et Ajax, deux. Mais parmi ceux-ci, deux n’ont pas de permis de vol, alors seulement cinq sont en activité », explique Hernández.

Nazareth dit que la communication est difficile maintenant, car sortir par la rivière peut prendre des jours, voire des semaines. Il y a quelques mois à peine, la rivière n'était parcourue que pour transporter des matériaux de construction, des boissons non alcoolisées et de la bière; Des missionnaires de différentes églises l'ont également utilisé pour évangéliser de population en population. Cependant, de plus en plus de personnes voyagent en bateau et en dalles pour se rendre à Florence. Dans le DC-3, tout était plus facile: les passagers misaient sur les côtés de la boîte, tout comme l’armée, et au milieu de tout, la cargaison. Le billet aller-retour pourrait coûter entre 600 000 et 800 000 pesos pour traverser la jungle.

« Dans les plaines de l'Est et l'Amazonie colombienne voler est un défi à l'adversité, mais surtout, il est une nécessité; comme l'isolement, le manque de routes et les conditions géographiques rendent le transport aérien, la seule option pour beaucoup de personnes pauvres ont la possibilité de se connecter avec un pays qui les ignore « , dit une chronique intitulée « Le vol d'un ptérodactyle » par le magazine Malpensante, qui décrit une situation n'a pas changé il y a quelques années.

Jusqu'à présent, les trois compagnies aériennes qui continuent à exploiter le DC-3 peuvent le faire, mais elles ont un problème supplémentaire: les assureurs ne veulent pas leur vendre les polices obligatoires, car ce sont "des avions anciens et dangereux, qui ils doivent payer beaucoup d'argent. La semaine dernière, notre vol a été suspendu pendant cinq jours, car personne ne pouvait nous assurer. Nous avons une extension de la politique précédente: ils nous ont donné 20 jours, juqu'au 30 juin, et nous n’avons pas de solution. Il est absurde de ne pas les assurer, car ce sont des avions qui ne sont pas hors du marché. Nous avons un certificat attestant que l’avion est en parfait état et le constructeur continue de fournir un soutien », ajoute Hernández.

Les DC-3 n'ont pas disparu du monde, ils volent aux États-Unis (Alaska, Floride, Californie), Afrique du Sud et Bolivie, et les constructeurs répondent toujours pour leurs modèles , en commandant un manuel de vol et d'entretien strict que les entreprises colombiennes se conforment, les dernières inspections de l’Aerocivil; cependant, dans le sud du pays, ils sont de moins en moins vus.

https://www.semana.com/nacion/articulo/ ... fin/621271

_________________
Image


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO