WWW.CRASH-AERIEN.AERO
http://www.crash-aerien.news/forum/

Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy
http://www.crash-aerien.news/forum/pourquoi-mange-t-on-si-mal-a-roissy-t20326.html
Page 1 sur 2

Auteur:  TAM [ Mer 26 Oct 2011 10:35 ]
Sujet du message:  Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

« Pourquoi mange-t-on si mal et cher à Roissy ? », s'est récemment demandé un membre de Rue89. Une fois passée la zone de contrôle, les enseignes à bas coût disparaissent pour laisser la place à un quasi monopole. Pourquoi est-il impossible d'y manger un sandwich correct pour moins de 10 euros ? Là où à Madrid, New York, Berlin... on trouve des McDonalds ou autres enseignes. Eco89 s'est attelé à cette enquête de fond.

Difficile, en cette période de vacances, d'obtenir la moindre information sur ce qui, au fil de cette enquête, apparaît comme un sujet sensible :


« Pas du tout ! , se défend le service com d'Aéroports de Paris (ADP), il y a une très grande diversité des enseignes, aussi bien dans la zone publique que dans la zone réservée. De toutes façons, comme nous sommes une entreprise où l'Etat est encore actionnaire, tout est transparent. »

Un problème de segmentation


En regardant de près l'architecture des différents terminaux sur le site d'ADP, on comprend que c'est d'abord une question de segmentation. Comme peut s'en vanter ADP, sur l'ensemble de l'aéroport de Roissy il y a beaucoup de « points de vente » différents.

Mais une fois entré dans un terminal et franchi le contrôle de sureté, il ne reste plus qu'une ou deux enseignes, qui vendent généralement les mêmes produits au même prix. C'est notamment le cas des terminaux 2E et 2F, les plus récents et les plus utilisés.

C'est le principal problème : dans la plupart des aéroports internationaux modernes, les passagers en transit ou en attente de leur vol peuvent circuler d'un terminal à l'autre. A Roissy, cinquième aéroport du monde en termes de passagers, les espaces sont verrouillés.

Voilà pourquoi on ne peut pas profiter de la diversité des restaurants « pour tous les budgets ». Sur le terminal 2F , la zone est même séparée en deux ports d'embarquement. Si vous partez de la porte F21 à F36, vous profiterez des enseignes Paul, Illy et Exki. Mais si vous embarquez de la porte F41 à F56, vous ne trouverez qu'un Colombus café. Au terminal 2B également, seulement deux enseignes une fois passés les contrôles (voir le plan des terminaux).

Des loyers deux fois plus chers qu'en centre-ville


Mais au-delà de ce problème d'aménagement, à la différence des autres aéroports internationaux, une fois passée la zone de contrôle, on ne trouve plus de Mac Do, Pizza Hut ou Hippopotamus. Disparus, évacués !

Une porte-parole de la direction de Paul évoque des contrats sur sites concédés avec Elior, spécialiste de la restauration de concession dans les gares, les aéroports, les autoroutes et les lieux touristiques notamment.

Elior est un « assemblier », il exploite un portefeuille de marques (dont Paul, Quick, Exquis, Bert's...) et établit des contrats de franchise très spécifiques. « On ne peut pas aller voir un aéroport et dire “je veux ouvrir”, cela ne se fait pas aussi simplement. » Elior partage le terrain avec SSP (Select service partner, une filiale du groupe Compass) et Relay en tant qu'exploitants des aéroports de Roissy et d'Orly.

Jacques Suart, directeur de la communication chez Elior vient éclairer notre lanterne :
« Un aéroport aujourd'hui est une entreprise privée (depuis 2005, Aéroports de Paris est passé du statut d'établissement public à celui de société anonyme NDLR). Elle fait donc des appels d'offres auxquels nous essayons de répondre de façon appropriée. Le cahier des charges est très précis (besoins en termes de flux, stratégie d'ADP...) »
La stratégie en effet semble bien rodée. Elle s'établit sur un contrat de concédant dont la redevance s'élève à « deux fois le montant d'un loyer en centre ville. C'est pourquoi les prix des consommations sont élevés », explique Jacques Suart.

Et il faut un certain standing pour faire partie de la « short list » des restaurants autorisés à passer la barrière de sécurité. Jacques Suart cite les enseignes installées dans la zone réservée : Bert's, Piatto del gusto ou encore Expressamente Illy.

De plus, ce sont des baux de dix ans, donc l'attente peut-être longue.

Pressions et chantage

Ces pratiques sont analysées dans « Le lobbying est-il une imposture ? » d'Eric Eugène, professeur à l'université de Paris Dauphine. Selon son étude, dans ce monde, il y a tout un système de pressions et de chantage derrière tout ce qui est dit. Une responsable communication du secteur nous laisse entendre que la communication d'ADP est bien connue pour être une des plus verrouillées.

Selon Eric Eugène, il y a connivence entre les entreprises de restauration et ADP. L'aéroport ferait en sorte de décourager les restaurants bon marché de s'installer. C'est une question d'image. ADP veut donner l'impression que l'avion reste le moyen de transport de luxe. Donc son environnement est aussi plus « select ».

Un Mac Do serait fâcheux pour l'image d'ADP. De toutes façons, Mac Do ou Quick n'iront pas se plaindre d'être victimes de comportements déloyaux. Cela pourrait se retourner contre eux. Chez « Mac Do France », qui rappelle que deux de ses établissements sont installés dans la zone publique de Roissy, sous contrat avec la société SCP, on précise avec précaution :

« On entre dans des détails de stratégie de développement. On ne peut pas s'exprimer sur ces sujets sans avoir vu avec [ADP] quelle est leur politique dans ce domaine. »

Toujours selon le livre d'Eric Eugène, même si ces opérations sont légales, cela ressemble fort à des accords tacites. Et ADP n'est qu'une infime partie de ce qu'il dénonce comme « un système vérolé dans son ensemble ».

Conclusion du service de presse d'ADP :

« Il y a des points de vente pour tous les budgets dans les zones réservées de nos terminaux. Par exemple, on peut y trouver un supermarché Casino. Les Mac Do sont très appréciés par les passagers mais également par les accompagnants (personnes qui attendent ou accompagnent les passagers) et par le personnel de la plateforme (qui n'a pas forcément accès à la zone réservée). D'où sa localisation en zone publique. »

La haute autorité de la concurrence dit n'avoir « jamais entendu parler » de manque de concurrence dans les services de restauration dans les aéroports parisiens. En revanche, le 15 décembre 1998, ADP s'était vu infliger une amende de 500 000 francs pour ses pratiques dans le secteur de l'hôtellerie à la périphérie des aéroports (voir la décision de la haute autorité de la concurrence).

SARAH MASSON
Article de RUE89 Eco
-> http://www.rue89.com/2009/07/30/pourquo ... r-a-roissy

Auteur:  ductedfan [ Mer 26 Oct 2011 11:19 ]
Sujet du message:  Re: Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

Pas du tout étonné, merci Tam pour cet article.

Auteur:  caledo [ Mer 26 Oct 2011 11:30 ]
Sujet du message:  Re: Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

A Osaka Kansai ou Tokyo Narita qui ne sont pas des aéroports de province il y a très très peu de choix de restauration "sous douane".

Mais en France on aime bien critiquer et s'auto-flageller...

Auteur:  ductedfan [ Mer 26 Oct 2011 11:40 ]
Sujet du message:  Re: Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

Caledo :shock:

Attendons la suite des messages pour voir l'indice de satisfaction de cet aéroport crasse


:hand:

Auteur:  Twin Otter [ Mer 26 Oct 2011 12:19 ]
Sujet du message:  Re: Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

Je ne suis pas 100% d'accord.

Oui, certes, on mange mal. L'offre gastronomique est ridiculement faible, et le peu de restaurants, cafés, ou autres boutiques sont toutes fermées entre 20h00 (ou 21h00 pour certaines) et 08h00...
Peu pratique pour les voyageurs décollant ou atterrisant tard, de nuit ou très tôt...

Pour ce qui est du coût, malgré la taxe d'aéroport, applicable sur tout bien ou service proposé sur l'emprise de l'aéroport, les prix sont relativement corrects en zone publique. En effet, je m'arrête systématiquement manger à l'Hippopotamus ou au McDo (selon le temps qu'il me reste) au terminal 1, et les prix sont en tous points comparables à ceux de restaurants situés "extra-aeroportis"...

Auteur:  Senegal airlines 29 [ Mer 26 Oct 2011 13:37 ]
Sujet du message:  Re: Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

Je suis d'accord.
Madrid niveau ''bouffe'' c'est nickel! tout comme casablanca et lisbonne...

Auteur:  TAM [ Mer 26 Oct 2011 13:41 ]
Sujet du message:  Re: Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

J'ai souvent mangé à Roissy entant que passager et personnel.

C'est vrai que c'est trés cher. Heureusement qu'il y a Mc do et Pizza Hut pour les petits budgets


:P

Auteur:  pourquoipas [ Mer 26 Oct 2011 13:46 ]
Sujet du message:  Re: Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

Twin Otter a écrit:
........En effet, je m'arrête systématiquement manger à l'Hippopotamus ou au McDo (selon le temps qu'il me reste) au terminal 1, et les prix sont en tous points comparables à ceux de restaurants situés "extra-aeroportis"...


Je connais bon nombre de personnes de ma génération qui préfèrent "sauter un repas" plutôt que d'aller chez McDo ..... Heureusement les goûts et les couleurs ...... :roll:

Auteur:  nonodevil [ Mer 26 Oct 2011 13:48 ]
Sujet du message:  Re: Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

Le problème du surcoût vient de plusieurs choses :
- Clientèle plus ou moins captive,
- Loyers et redevances exigées par ADP (et je peux vous dire que c'est élevé..., comparable à un grand centre commercial parisien).
- Logistique plus élevée du fait du circuit de livraison sur cette plateforme.
- Enfin, le personnel badgé a droit à des remises (du temps où ma société exploitait des boutiques de prêt à porter féminin, nous avions obligation d'octroyer 30% de remise au personnel badgé). De fait, on se rattrapait sur les clients lambda.

Au final, et pour avoir mis le nez dans un compte d'exploitation boutique en restauration, la marge brute, hors aéroport tourne normalement autour des 70%. En aéroport, malgré des prix plus élevés, elle tourne autour des 60%.

La meilleure marge restauration est celle qui est faite dans les gares (mêmes prix qu'en aéroports mais charges d'exploitation moins élevées).

Auteur:  ductedfan [ Mer 26 Oct 2011 14:51 ]
Sujet du message:  Re: Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

D'accord avec ton analyse nonodevil

Clientèle plus ou moins captive,
- Loyers et redevances exigées par ADP (et je peux vous dire que c'est élevé...

et pourquoi la clientèle est si captive ici même
Loyers stratosphériques et service minimum

Monopole encouragé et défendu par l'état

Citation de Jacques Atali

" en tenant compte du revenu par habitant du pays, et en comparant à bien d'autres aéroports, l'aéroport de Roissy est ahurissant.

A toute heure du jour, l'arrivée y est consternante et j'imagine l'idée que peut se faire de la France celui qui y débarque pour la première fois: quelques vagues et hideux panneaux de bienvenue dignes de Berlin-Est, éparpillés dans des couloirs mal signalés. Aucune figure humaine, aucun accueil. Pire encore, quand on y arrive tôt le matin, il n'y a en général que deux fonctionnaires de police, qui font de leur mieux pour traiter les milliers de gens débarqués de dizaines de gros porteurs arrivant d'Amérique et d'Asie. Encore faut-il trouver leur emplacement, si souvent énigmatique. Et pire que tout: tout y est trop souvent sale ou au moins douteux: les couloirs, les escaliers mécaniques, les toilettes, pour ne pas parler de certains restaurants...

A toute heure du jour, le départ est pathétique. De grandes difficultés pour rejoindre l'aéroport depuis Paris: aucun transport en commun décent et commode. Aucune voie réservée aux taxis. Des parkings lointains et souvent très sales. Des escaliers mécaniques pour rejoindre les salles d'embarquement très souvent en panne. Une climatisation plus qu'approximative. Des guichets d'enregistrement presque impossibles à trouver parce que les panneaux annoncant leurs positions sont, plus souvent encore, en panne, et quand ils ne le sont pas, la position des guichets d'enregistrement est très mal indiquée. Seuls quelques SDF semblent trouver du plaisir aux sièges, rares, sales et inconfortables qu'on ose proposer aux voyageurs.

Le personnel fait de son mieux, visiblement sous pression parce que trop peu nombreux et insuffisamment formé.

Les seuls lieux d'humanité sont, parfois, les boutiques ou les restaurants: autrement dit, tout ce qui est gratuit est épouvantable,

la suite ici

http://www.slate.fr/story/9435/roissy-cdg-le-pire-aeroport-du-monde

Auteur:  Ienissei [ Mer 26 Oct 2011 16:10 ]
Sujet du message:  Re: Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

Moi ce qui me frappe, c'est qu'on a toujours le droit aux mêmes pâtisseries industrielles franchement moyennes... Mis à part au S3 l'enseigne "Exki" qui n'est pas mal du tout.

Cela dit en général, je dois dire qu'à mon sens il y a bien pire, il y a quand même pas mal d'enseignes différentes, et soyons honnêtes à des prix plus raisonnables que dans les gares SNCF par exemple.

Auteur:  Twin Otter [ Mer 26 Oct 2011 18:47 ]
Sujet du message:  Re: Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

Allez donc manger au musée du Louvre !
L'arnaque organisée atteint là son paroxisme !

Auteur:  Soyouzman [ Jeu 03 Nov 2011 19:53 ]
Sujet du message:  Re: Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

Cet article va dans le sens opposé de la plupart des commentaires sur internet. En effet, beaucoup de monde reprochait à Roissy d'avoir beaucoup trop de fast food. et des boutiques de basse qualité. Donc du coup ils ont renforcé la présence de ces enseignes (Paul, etc...) plus représentative du savoir faire français. Et personnellement, le titre est en total inadéquation avec l'article. Trouvez vous que manger un fast food, même à 5 €, c'est bien manger ? Moi non, et tant mieux qu'on ne mette pas de MacDo partout, la France ce n'est pas New York.

Je ne trouve pas que l'on mange mal à Roissy, juste que c'est cher. Mais ça quand il y a monopole et voyageurs à haut revenus que voulez vous faire... :?: :roll:

Auteur:  Twin Otter [ Jeu 03 Nov 2011 20:49 ]
Sujet du message:  Re: Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

Certes, on mange mal au fast food. Et je ne suis pas un adepte des lieux non plus.
Mais on y mange vite, et à CDG, c'est généralement ce que je recherche...

Auteur:  Marara [ Jeu 03 Nov 2011 23:12 ]
Sujet du message:  Re: Pourquoi mange-t-on si mal à Roissy

lors de mon dernier passage, arrivé au 2G, repartant du 2E, et voulant déjeuner avec un copain, on a rien trouvé de "sympa ou on puisse discuter".
Nous avons terminé au Hilton.

Cela dit, je ne connais pas d'aéroport ou l'on mange bien, sauf peut être SCL

Page 1 sur 2 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/