For quick login in and fast entrance.
M’enregistrer FAQ Connexion 
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2416 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 111, 112, 113, 114, 115, 116, 117 ... 162  Suivante

Sam 03 Juil 2021 22:18

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Sam 03 Juil 2021 22:18 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Ven 26 Jan 2007 10:51
Localisation: france
"avion"
c'est juste pour coller au thème du forum :roll:


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Aider le Site avec PayPal

Dim 04 Juil 2021 09:53

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Dim 04 Juil 2021 09:53 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 29 Mar 2012 12:34
Localisation: Bruxelles
Z'on pas fait voler un drone sur mars? :laugh:

_________________
A bientôt,


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Dim 04 Juil 2021 10:41

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Dim 04 Juil 2021 10:41 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 12:48
pit Image a écrit:
Z'on pas fait voler un drone sur mars? :laugh:

Pfff mais non, c'est encore un coup des réchauffistes de la NASA. Avec les calculs de RWMAN il fait -160°C sur Mars. Impossible que les batteries du drone donnent le moindre courant. Les images qu'on a sont des fakes grossiers organisés par la secte pédo satano réchauffiste controlée par les illuminatis reptiliens bobo pastèques.

Qanon vaincra !

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Dim 04 Juil 2021 11:13

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Dim 04 Juil 2021 11:13 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Lun 11 Déc 2017 11:01
A propos de Mars... C'en est où son réchauffement depuis 2007?

_________________
" L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance " (Platon)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Dim 04 Juil 2021 12:37

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Dim 04 Juil 2021 12:37 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 12:48
M092 Image a écrit:
A propos de Mars... C'en est où son réchauffement depuis 2007?

Bonne question... le sujet semble passé de mode ! :lol:
J'ai pas trouvé de données à long terme, juste cette page sur la mission insight de la NASA. La sonde s'étant posée sur Mars en Novembre 2018, ça nous fait pas beaucoup de recul:

https://mars.nasa.gov/insight/weather/

Il doit y avoir mieux, mais faut chercher...

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Dim 04 Juil 2021 17:33

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Dim 04 Juil 2021 17:33 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice

Inscription: Lun 11 Déc 2017 11:01
Delrieu Image a écrit:
M092 Image a écrit:
A propos de Mars... C'en est où son réchauffement depuis 2007?

le sujet semble passé de mode !


https://www.futura-sciences.com/science ... ssi-10658/

Si c'est exact : +0,63°C entre 1970 et 1990 ( et + 0,67 °C sur Terre entre 1981 et 2010)...
Ça doit discuter ferme aussi, chez les "petits hommes verts" de la planète rouge... :P

_________________
" L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance " (Platon)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Dim 04 Juil 2021 19:50

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Dim 04 Juil 2021 19:50 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 29 Mar 2012 12:34
Localisation: Bruxelles
Le "Giec Wallon" m'envoie de quoi convaincre. Tous les principes, chiffres avec références des études aux dernières pages. Merci à eux 8)
Cliquer sur l'icone qui ressemble à un livre à droite du titre:
https://skepticalscience.com/translation.php?lang=12

_________________
A bientôt,


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Dim 04 Juil 2021 23:37

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Dim 04 Juil 2021 23:37 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 20 Fév 2011 10:19
Localisation: entre 4000 et 800 m
Citation:
Alors les "transferts de chaleur dans l'atmosphère" on n'y pense même pas de la part de quelqu'un qui ne les comprends déjà pas dans une pompe à vélo.

Je te rappelle que c’est aussi l’avis de Maurice Hadrien un gars qui professionnellement a conçu des systèmes de refroidissement pour réacteurs nucléaires et qui donc n’a aucune idée de ce que peut être un transfert de chaleur !
Moi qui n’a pas eu la chance, comme toi, d’être diplômé de physique, de l’université Patrice Lumumba de Moscou avant 1989, je ne raisonne pas en termes progressistes « d’Effet de serre ». Je me réfère à une physique bourgeoise à base de Gradient thermique gravitationnel. Selon cette vision des choses l’atmosphère est un système soumis en permanence à une force qu’on appelle la gravitation qui comprime ce composé gazeux qu’est l’atmosphère, ce qui a pour effet d’engendrer au ras du sol une température égale à 15 °C (en atmosphère standard). Une très bonne analogie du fonctionnement de ce système est effectivement mis en évidence par le fonctionnement d’une pompe à vélo.

Citation:
Mais ça n'a aucun sens !!! Tu te rends compte que la température de Mars qui est encore plus loin du soleil que nous n'est pas aussi basse ? N'importe qui équipé d'un cerveau peut se rendre compte que ton calcul est faux !

N’importe qui équipé d’un cerveau voit immédiatement qu’on ne peux pas comparer une Terre dépourvue d’atmosphère (c’est l’hypothèse de départ de ce calcul : « si on refait l’analogie avec la Lune ») avec Mars qui dispose d’une atmosphère !
Mars : 96 % de Co²
Pression atm : 6,3 mBar
T° : - 63° C
Terre : 0,04 % de CO²
Pression atm : 1013 mBar
T° : 15° C
Ce qui détermine la T° c’est le poids de l’atmosphère et non un mythique effet de serre.


D’ailleurs comme le fait remarquer Camille Veyre :

Remplacer l’air de la Terre par du CO² sans modification du profil de la vapeur d’eau, remplacerait Cp de 1005 par un Cp d’environ 850 J/kg/K, et le gradient de -6,5 K/km par un gradient de 7,2 K/km, ce qui diminuerait la température de surface de 7°C environ.

_________________
Et comment fait la voile pour sortir du sac ? ....ça c'est son problème !
Et ça s'ouvre tout le temps ? ....ça s'ouvre très souvent !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 05 Juil 2021 02:08

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Lun 05 Juil 2021 02:08 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 12:48
En effet, à l'université Patrice Lumumba j'ai appris à distinguer une force qui s'exprime en Newton, d'une énergie (qui est le travail d'une force) qui s'exprime en joule ...

Et c'est bien tout le problème de ta théorie bidon de gradient thermique gravitationnel qui n'est pas près d'être enseignée dans une quelconque école. Croire qu'une force qui ne travaille pas peut produire de la chaleur !!! L'énergie gratuite en somme. Bravo à toi, tu viens d'inventer le mouvement perpétuel, la source universelle d'énergie, tu vas recevoir le Nobel à coup sur... à moins que tout ça ne soit une vaste fumisterie... un piège à gogos dans lequel tu serais tombé. Oh noooooooooonnn , on t'aurait menti ?

Si tout ça était vrai ça voudrait dire que sous n'importe quel poids on aurait une source de chaleur. Je te conseille d'essayer d'écraser un ballon de baudruche sous une encyclopédie... ou ta collection de France Football (selon ce que tu as sous la main) et d'y mettre un thermomètre... Oui OK, au moment où tu l'écrases, quand il y a compression, la température du ballon va monter (car le poids descend, il y a donc travail de la force gravitationnelle). Ce que l'encyclopédie perd en énergie potentielle, tu le retrouves en énergie thermique dans le gaz du ballon (1er principe de la thermodynamique). Mais une fois que le poids est arrivé au plus bas. C'est fini, plus de mouvement, plus de travail de la force gravitationnelle. La température ne monte plus et elle va même descendre à cause des échanges avec l'environnement. Dans la pratique au final tu auras même perdu de l'énergie à cause du 2ème principe de la thermodynamique (entropie positive, énergie perdue).

Pour l'atmosphère d'une planète de 4,5 milliards d'années comme la Terre, ça fait belle-lurette, que la chaleur initiale dégagée lors de l'effondrement gravitationnel qui l'a formée est partie dans l'espace sous forme de rayonnement. Ton histoire de gradient thermique, c'est juste un redoutable attrape-nigauds.

Si les planètes à atmosphère sont plus chaudes que celles sans atmosphère, c'est juste parce que l'atmosphère joue un rôle d'isolant thermique en bloquant une partie du rayonnement. Il ne peut y avoir de création de chaleur perpétuelle !!! C'est la base de n'importe quel cours de physique, même au lycée "Jean-Pax Méfret" d'Hénin-Beaumont. :lol:

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


Modifié en dernier par Delrieu le Lun 05 Juil 2021 02:20, modifié 1 fois.

  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 05 Juil 2021 02:18

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Lun 05 Juil 2021 02:18 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 12:48
M092 Image a écrit:
Si c'est exact : +0,63°C entre 1970 et 1990 ( et + 0,67 °C sur Terre entre 1981 et 2010)...
Ça doit discuter ferme aussi, chez les "petits hommes verts" de la planète rouge... :P

J'imagine bien sur Mars les petits Ericog Zemmourglub haranguant les foules en disant que depuis que ces salauds de Terrien envoient sur notre belle planète leurs foutues sondes, le climat se détraque. Le "grand remplacement" sur Mars est à l'oeuvre, à coup de rovers qui viennent violer les martiennes et piquer le boulot des martiens.

D'ici qu'on se prennent nos sondes en retour via "charters gratuits", il n'y a pas loin ! :lol:

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 05 Juil 2021 07:38

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Lun 05 Juil 2021 07:38 
Hors ligne
Observateur Avisé
Observateur Avisé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 20 Fév 2011 10:19
Localisation: entre 4000 et 800 m
Oh ! Oh ! Oh ! Ha! Ha ! Ha ! Il est trop celui là ! Un prof de physique qui ne sait pas ce que c’est que la convection !!!

Il ne se doute pas une seconde
que les molécules d’air au ras du sol, chaudes (car comprimées par la gravitation) ont tendance à monter (et donc qu’elles peuvent s’affranchir momentanément de la gravitation) avant de se refroidir et de re-descendre.

Cela s’appelle un mouvement de convection mais il ne sait pas ce que c’est le mec !

Ensuite il ajoute doctement:
« L'énergie gratuite en somme. Bravo à toi, tu viens d'inventer le mouvement perpétuel, la source universelle d'énergie. »
Donc il ne se doute pas non plus que la gravitation durera autant que la Terre et que ce mouvement de convection durera aussi longtemps qu’il y aura une atmosphère.

On le voit ajouter tout aussi doctement :
« Croire qu'une force qui ne travaille pas peut produire de la chaleur !!! »
Pour lui la force que la gravitation exerce sur les molécules de l’atmosphère ce n’est pas un travail !!!
Selon la définition suivante :
Le travail d'une force est l'énergie fournie par cette force lorsque son point d'application se déplace.
D’après Delrieu donc la gravitation ne fait pas se déplacer les molécules de l’air ! Elles restent éternellement à la même place !

Delrieu présente néanmoins un intérêt il permet de se faire une idée concrête de l’état de délabrement mental d’un lascar qui croit aux théories du Giec !

_________________
Et comment fait la voile pour sortir du sac ? ....ça c'est son problème !
Et ça s'ouvre tout le temps ? ....ça s'ouvre très souvent !


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Lun 05 Juil 2021 10:25

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Lun 05 Juil 2021 10:25 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 12:48
RWMAN Image a écrit:
D’après Delrieu donc la gravitation ne fait pas se déplacer les molécules de l’air ! Elles restent éternellement à la même place !

Delrieu présente néanmoins un intérêt il permet de se faire une idée concrête de l’état de délabrement mental d’un lascar qui croit aux théories du Giec !
Image

Delrieu, en tant que vélivole, sait très bien ce qu'est la convection... Et il sait surtout que dans la convection, quand il y a de l'air qui monte à un endroit, il y a toujours de l'air qui descend pas loin !!! Encore heureux d'ailleurs parce que si l'air ne faisait que monter, les vaches auraient un peu de mal à respirer :lol:

L'air qui monte se refroidit, l'air qui descend se réchauffe, bilan des courses ? Nul, pas de création d'énergie ici. Enfin pas tout à fait nul, il y a des frottements et toujours un peu qui rayonne et qui s'en va sous forme d'entropie (2ème principe de la thermodynamique) donc bilan négatif en fait.

Delrieu, en tant que vélivole, sait aussi que le moteur de la convection n'est pas la gravitation, mais le soleil ! C'est bien lui qui réchauffe le sol qui, par conduction réchauffe l'air, qui monte en faisant descendre de l'air froid à côté. Les mouvements de l'atmosphère horizontaux ou verticaux sont dus au soleil, pas à la gravitation. C'est lui qui injecte de l'énergie dans le système. Pas la gravitation dont le travail au total est nul, l'atmosphère restant en moyenne à la même place verticalement parlant.

Manifestement, il n'y a pas que le travail de la gravitation qui soit nul dans le coin...

Je vous disais que quand on ne sait pas faire le bilan énergétique d'une pompe à vélo, il ne faut pas essayer de s'attaquer à celui de l'atmosphère...

Et je vous passe le coup des molécules qui "s'affranchissent momentanément de la gravitation" qui montre bien que RWMAN a dû sécher les cours de physique au lycée. Même la mécanique newtonienne a des allures de magie avec lui. On ne s'affranchit jamais de la gravitation, même Thomas Pesquet actuellement en impesanteur subit toujours la force de gravitation de la Terre. Sinon il serait perdu dans les fin-fonds de l'espace depuis longtemps.

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 08 Juil 2021 11:25

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 08 Juil 2021 11:25 
En ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire

Inscription: Dim 24 Mai 2020 23:12
Des avions cloués au sol à cause des températures : cette étude menée avec Airbus qui inquiète

Des chercheurs de Toulouse, en collaboration avec Airbus, étudient l'impact du dérèglement climatique sur le trafic aérien. À cause des températures, des avions sont cloués au sol.
Le dérèglement climatique a un impact sur le trafic aérien.

Est-ce le serpent qui se mord la queue ? Actuellement responsable de près de 2% des émissions mondiales de CO2, l’aviation subit elle aussi les effets du dérèglement climatique.

Des chercheurs toulousains

Depuis deux ans, des chercheurs toulousains du Cerfacs (Centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique) mesurent l’impact du changement climatique sur l’aviation, apprend-on dans La Tribune.

Vers un trafic aérien paralysé

Dans leurs travaux, les chercheurs Emilia Sanchez Gomez, Sophie Ricci et Nicolas Gourdain démontrent que les épisodes de fortes chaleurs peuvent paralyser le trafic aérien. Contactée par Actu Toulouse, la chercheuse Emilia Sanchez Gomez prend l’exemple de l’aéroport de Phoenix, en 2017, aux États-Unis :

Face à des températures aux alentours de 47°C, pendant plusieurs jours, les avions ont été cloués au sol. Ce type d'événement est de plus en plus fréquent. En 2019, les températures sont montées à 42°C à l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle, occasionnant des perturbations. Les avions devaient attendre que les températures baissent pour pouvoir décoller.

« L’augmentation de la température terrestre affecte les avions au moment du décollage », explique Emilia Sanchez Gomez. « L’augmentation de la température entraîne la diminution de l’intensité de l’air et, donc, de la force de poussée nécessaire au décollage de l’avion ».

Deux solutions

Ne restent que deux solutions, soit diminuer le poids de l’avion en embarquant moins de passagers, soit augmenter la longueur de la piste pour le décollage « afin que l’avion puisse accélérer suffisamment et atteindre la vitesse critique pour décoller », précise Emilia Sanchez Gomez, comme c’est déjà le cas à l’aéroport de Dubaï.

Des aéroports vulnérables

Ce programme de recherche baptisé « Impact du changement climatique sur l’aviation » (ICCA) est mené en partenariat avec l’Isae-Supaero, Météo France, l’Onera, l’Enac et l’avionneur Airbus.

Ce dernier « nous a aidés à établir des priorités, notamment concernant les aéroports les plus vulnérables, ceux pouvant être les plus affectés par cette augmentation de température ». Les aéroports de Madrid, Dubaï, Mexico, Johannesburg, Quito et Phoenix figuraient dans la liste.

Airbus a aussi fourni des données sur les performances de ses avions. « De premières études avaient été menées par des chercheurs américains sur des Boeing 737-800 », précise Emilia Sanchez Gomez. « Avec Airbus, nous travaillons sur l’A320-200 ».

« Nous nous sommes intéressés, pour l’instant, à l’impact sur la flotte existante », ajoute Sophie Ricci. « Airbus nous a donné des mesures d’évolution de la poussée du moteur en fonction de l’augmentation de la température ».

La turbulence en ciel clair

Outre l’augmentation des températures, les chercheurs toulousains citent d’autres phénomènes où le climat impacte l’aviation, par exemple la montée des eaux pour certains aéroports.

« Des études montrent aussi que la turbulence en ciel clair est de plus en plus problématique », souligne Emilia Sanchez Gomez. Et de conclure : « avec les prévisions climatiques à l’horizon 2050, ces cas de turbulences fortes pourraient augmenter ».

https://actu.fr/occitanie/toulouse_3155 ... 70663.html


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 08 Juil 2021 12:00

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 08 Juil 2021 12:00 
Hors ligne
Pilote de Funiculaire
Pilote de Funiculaire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 12 Sep 2010 12:48
C'est un problème pour les opérations militaires aussi:
https://orientxxi.info/magazine/l-armee-americaine-ebranlee-par-le-dereglement-climatique-au-proche-orient,4863

Citation:
Dans de telles conditions, les températures dans l’espace de catapultage des porte-avions peuvent atteindre jusqu’à 65,5 °C, et chaque jour, des marins doivent être soignés pour des pathologies liées à la chaleur.


Citation:
Les groupes aéronavals déployés pendant des mois dans le Golfe signalent depuis longtemps une corrosion accrue des équipements, et des problèmes techniques sur leurs navires. La salinité accrue contribue également à la défaillance des turbines. La fiabilité générale des avions de combat F-35 de cinquième génération dans des conditions de chaleur extrême est depuis longtemps un sujet de préoccupation.

_________________
Il faut que la modération s'exprime de façon immodérée ! (Etienne Klein)


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  

Jeu 08 Juil 2021 17:50

 Re: L'écologie et l'aviation, quelle relation envisager ?
MessagePosté: Jeu 08 Juil 2021 17:50 
Hors ligne
Gonfleur d'Hélice
Gonfleur d'Hélice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Avr 2011 23:40
Salut,

Citation:
La fiabilité générale des avions de combat F-35 de cinquième génération dans des conditions de chaleur extrême est depuis longtemps un sujet de préoccupation

Pour celui là c'est une excuse vite trouvée :mrgreen: avec ou sans réchauffement climatique c'est un fiasco hors de prix


A+


  
home Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2416 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 111, 112, 113, 114, 115, 116, 117 ... 162  Suivante

Heures au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
0 Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO